RH 2.0

7 choses à savoir pour attirer et fidéliser les nouveaux talents de la génération Z

Nos conseils pour attirer et fidéliser les talents de la génération Z en 2022

Recruter et fidéliser les nouveaux talents de la génération Z (nés entre 1997 et 2012), n’est pas une mince affaire. Notamment parce que le regard qu’ils portent sur le monde du travail est bien différent de celui de leurs aînés ! Pour vous aider à mieux les comprendre, Asana vient de publier une étude complète sur les attentes des « Zoomers », en les comparant avec celles des générations précédentes. Pour l’occasion, 10 624 travailleurs exerçant majoritairement leur activité sur ordinateur (ex.: marketing, ressources humaines, ingénierie) ont été interrogés en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Australie, aux États-Unis, au Japon et à Singapour. Nous vous présentons ses principaux enseignements dans notre article !

Les nouveaux talents de la génération Z apprécient les entreprises qui proposent le travail hybride

Même si la génération Y aime également beaucoup le travail hybride (mariage de télétravail et de présentiel), la génération Z est sans conteste LA génération la plus attirée par ce nouveau mode de travail. En pratique, 68% des Zoomers préfèrent le travail hybride, contre 57% en moyenne pour l’ensemble des travailleurs interrogés.

Les nouveaux talents de la génération Z sont ceux qui apprécient le plus le travail hybride : 68% contre 64% pour la génération Y, 53% pour la génération X et 43% pour les Boomers.
Rapport : « Le leadership face aux besoins de la génération Z », Asana, 2022

Cette attirance pour le travail hybride n’a rien de très étonnant, compte tenu du fait que beaucoup de Zoomers :

  • sont entrés dans le monde du travail durant la crise sanitaire. En d’autres termes, ils ont plus connu le télétravail ou le travail hydride que le 100% présentiel. Mesures de distanciation sociale oblige ;
  • ne font pas de distinction nette entre les tâches qu’ils peuvent effectuer au bureau et chez eux. A en croire cette étude, ils ont vraiment l’impression de pouvoir « tout faire n’importe où », notamment grâce aux nouveaux outils technologiques… Contrairement aux salariés des autres générations qui associent le bureau à des tâches bien précises (ex. : missions stratégiques) ! Si bien les nouveaux talents de la génération Z ne voient pas forcément l’intérêt de « faire la navette » tous les jours entre leur domicile et leur lieu de travail ;
  • estiment également que télétravailler plusieurs jours par semaine les aident à mieux se concentrer ! Ils sont en effet 37% à le déclarer. Soit largement plus que les travailleurs des autres générations !
37% des nouveaux talents de la génération Z estiment que le télétravail les aide à se concentrer contre 21% en moyenne pour l'ensemble des employés.
Rapport : « Le leadership face aux besoins de la génération Z », Asana, 2022

En résumé : vous avez vraiment tout intérêt à proposer le travail hybride dans votre entreprise, si vous voulez attirer et fidéliser les membres de la génération Z ! Mais pas dans n’importe quelles conditions…

Le travail hybride, oui. Mais gare au fort besoin d’interaction sociales des Zoomers !

Oui, les Zoomers apprécient de pouvoir travailler à distance. MAIS ils sont également 51% à déclarer que « la collaboration en personne » peut rapidement leur manquer. C’est pour cela que de nombreux talents de la génération Z préfèrent le travail hybride au 100% télétravail. Et c’est aussi pour cela que vous devez absolument combler leurs besoins d’interactions sociales pour les fidéliser.

D’où l’intérêt de proposer un mode de travail hybride « synchronisé », avec des jours de présence collectifs au bureau clairement définis. N’oubliez pas : ce n’est pas pour accomplir une tâche précise que les Zoomers souhaitent aller au bureau. C’est plutôt pour le plaisir de voir les autres membres de l’équipe ! S’ils se retrouvent tous seuls dans vos locaux durant leurs jours en présentiel, ils vont vite se démotiver…

Pour qu’une entreprise réussisse à attirer et
maintenir en poste ses plus jeunes employés, elle doit accepter leur préférence pour le travail hybride et leur laisser exprimer leur avis sur leur mode de travail préféré.

Source : rapport spécial Asana
« Le leadership face aux besoins de la génération Z », 2022

L’évolution professionnelle est au cœur des préoccupations de la génération Z

Autre point très intéressant soulevé par cette étude : la principale source de motivation des Zoomers au travail est de « savoir que le travail qu’ils effectuent favorisent leur évolution professionnelle ».

Ce qui est somme toute logique. Etant entendu qu’ils sont encore au tout début de leur carrière : ils ont hâte de faire leurs preuves et de gravir les échelons ! Sans grande surprise également, leurs aînés se disent plutôt motivés par la possibilité « d’accomplir des tâches agréables et intéressantes ».

L'évolution professionnelle reste la principale source de motivation des jeunes employés !
Rapport : « Le leadership face aux besoins de la génération Z », Asana, 2022

Pour attirer et fidéliser les nouveaux talents de la génération Z, il serait donc intéressant de :

  • mettre en place une solide politique GEPP (Gestion des Emplois et des Parcours Professionnels), afin de favoriser l’évolution professionnelle des salariés en accord à la fois avec leurs espérances et les besoins de l’entreprise. Notamment à l’aide d’un bon choix de formations ;
  • communiquer autour des efforts effectués par votre entreprise pour favoriser l’évolution professionnelle des salariés, en interne comme en externe. Par exemple, vous pourriez présenter le parcours de certains employés sur les réseaux sociaux et le site de votre entreprise. Cela inciterait les membres de la génération Z à répondre à vos offres. Voire même à envoyer des candidatures spontanées !

Retenez aussi que les membres de la génération Z veulent travailler pour une entreprise qui offre les mêmes chances d’évoluer à tous ses salariés, sans distinction entre les télétravailleurs et les salariés qui se rendent souvent au bureau. Hélas, ce n’est pas toujours évident de les rassurer sur ce point. Dans le doute, beaucoup d’entre eux vont jusqu’à s’imposer de travailler en présentiel plus souvent qu’ils ne le souhaitent réellement. Ce qui finit par générer des tensions… Pensez à un quota de présence identique pour tout le monde pour résoudre ce problème !

Les jeunes talents de la génération Z sont particulièrement touchés par le burn-out

Le constat est sans appel : le taux de satisfaction des Zoomers au travail est préoccupant. En effet, les jeunes talents de la génération Z seraient 14% moins heureux et 8% moins épanouis que la moyenne !

Pire encore : 84% des employés de la génération Z interrogés déclarent avoir subi un burn-out au cours des 12 derniers mois. Le phénomène est tellement courant que 40% d’entre eux vont jusqu’à penser sincèrement que le « burn-out est inhérent à la réussite »…

Les salariés de la génération Z sont nettement moins heureux et épanouis que la moyenne.
Rapport : « Le leadership face aux besoins de la génération Z », Asana, 2022

Bien entendu, vous n’êtes pas sans savoir que le burn-out peut être lourd de conséquences pour la santé des salariés. Dans certains cas, il peut même pousser au suicide !

La situation est donc plus qu’inquiétante. Inquiétante mais compréhensible quand on sait que les Zoomers sont très souvent touchés par le syndrome de l’imposteur. En particulier ceux qui ont de hauts diplômes ! Souffrant d’un fort manque de confiance en eux, ils ont l’impression de devoir leur réussite à un simple « coup de chance ». Ce qui les pousse à s’épuiser à la tâche pour prouver qu’ils sont à la hauteur… Autant dire que le syndrome de l’imposteur est un véritable terreau pour le burn-out.

Pour résoudre ce problème, vous devez impérativement mettre en place une politique de prévention et d’identification des risques efficace. Vous trouverez plusieurs conseils pratiques pour y arriver dans notre article consacré au rôle du DRH dans la gestion du burn-out.

Pensez aussi à communiquer largement autour des mesures mises en place pour protéger la santé mentale des salariés de l’entreprise. Cela ne pourra qu’optimiser votre marque employeur ! Surtout quand on sait que près de la moitié des Zoomers déplore le manque d’implication des entreprises dans la prévention du burn-out.

Le burnout touche de nombreux jeunes travailleurs de la génération Z.
Source : Rick et Morty

Avec les Zoomers, il faut que ça aille vite !

À en croire cette étude, l’obsolescence et la lenteur des processus de travail agacent profondément les jeunes talents de la génération Z. À titre indicatif, ils sont 45% à penser qu’une « amélioration des processus leur ferait gagner entre 7 et 20 heures par semaine ». Contre 30% pour la moyenne totale des travailleurs !

Dans le même ordre d’idée :

  • environ 20% des Zoomers sur cinq se plaignent du temps nécessaire pour obtenir l’aval de leur manager. Selon eux, le temps de réponse est tellement long qu’il leur arrive de rater des échéances pour leurs missions ;
  • les réunions interminables frustrent également les jeunes talents de la génération Z. Au point que beaucoup d’entre eux admettent faire discrètement autre chose pendant les réunions en présentiel (37%) et en ligne (58%). Ce qui conduit d’ailleurs 37% d’entre eux à « passer à côté » de certaines informations…

La parade ? Tout d’abord réduire le nombre et la durée des réunions au strict nécessaire. Il serait également intéressant d’accélérer les processus de travail, à l’aide d’outils de gestion de projets collaboratifs par exemple.

Enfin, veillez aussi à bien leur expliquer la finalité de leurs missions et l’intérêt d’utiliser telle ou telle méthode : en sachant exactement pourquoi ils travaillent, ils auront beaucoup moins l’impression de perdre leur temps.

Les jeunes talents de la génération Z « veulent une certaine structure, mais souhaitent la créer eux-mêmes. Il est essentiel de dialoguer ouvertement avec votre équipe pour établir des processus et expliquer pourquoi les choses sont telles qu’elles sont. Faites des liens entre les processus et les objectifs clés, de façon à ce que chacun connaisse la finalité de son travail. »

Rapport : « Le leadership face aux besoins de la génération Z », Asana, 2022

Les membres de la génération Z sont fortement attirés par les nouvelles technologies

Le saviez-vous ? Les jeunes talents de la génération Z sont tellement attirés par les nouvelles technologies qu’ils essaient de se renseigner sur les outils utilisés par l’entreprise avant de postuler. Logique, étant donné qu’ils sont nés avec les nouvelles technologies : leur monde a toujours été hyperconnecté !

À dire vrai, leurs connaissances technologiques sont telles qu’ils maîtrisent bien souvent des outils plus pointus que ceux utilisés dans leur entreprise. Ce qui ne va pas sans générer beaucoup de frustration : non seulement les Zoomers n’ont aucune envie de travailler avec des logiciels ou des applications obsolètes mais en plus cela les oblige à apprendre comment les utiliser… Alors qu’ils seraient parfaitement à l’aise sur des outils plus performants !

Pour séduire et fidéliser les talents de la génération Z, vous avez donc tout intérêt à moderniser vos outils de travail. Et là encore, à communiquer autant que possible sur le sujet. Ne serait-ce qu’en mettant en valeur les outils utilisés à chaque type de poste dans vos offres d’emploi !

N’hésitez pas non plus à vous lancer à la conquête du métavers : la génération Z s’intéresse vivement à ce nouveau monde virtuel. Il serait d’autant plus dommage de vous en priver qu’il existe plusieurs applications RH envisageables ! Vous pourriez lancer des campagnes de recrutement innovantes par exemple, ou exploiter le métavers pour faciliter l’onboarding de vos jeunes recrues. Pour en savoir plus sur ce phénomène, n’hésitez pas à consulter notre article précédent sur le métavers.

Les nouveaux talents de la génération Z ont aussi besoin de votre aide pour canaliser leur amour de la technologie

Dernière grande chose à savoir sur les Zoomers : ils sont souvent victimes de leur amour pour la technologie. Par exemple, ils jonglent en moyenne entre 12 applications au travail contre seulement 6 pour les Baby Boomers. C’est vraiment beaucoup et ce va-et-vient incessant entre les différentes applications engendre de nombreux soucis !

23% des membres de la génération Z affirment ainsi que switcher entre les différentes applications les fait passer à côté de certains messages et tâches. Contre 8 % des baby-boomers, à titre comparatif.

Les talents de la génération Z sont souvent hyperconnectés.

27 % des membres de la génération Z déclarent également qu’ils ont beaucoup de mal à décrocher des applications, ce qui les pousse à travailler parfois bien au-delà de leurs horaires de travail… Sans parler des problèmes de concentration observés chez de nombreux jeunes talents !

27% des Zoomers estiment qu'ils sont moins efficaces et qu'ils travaillent plus longtemps parce qu'ils utilisent beaucoup d'applications en même temps.
Rapport : « Le leadership face aux besoins de la génération Z », Asana, 2022

Bref ! Il est évident que vous devez permettre aux talents de la génération Z d’utiliser les nouvelles technologies pour les séduire. MAIS il est tout aussi évident qu’ils ont besoin d’aide pour se canaliser !

Autant dire que vous devrez faire preuve de pédagogie : fixez des limites claires et donnez-leur des conseils utiles. Comme activer le mode « Ne pas déranger » en dehors des heures de travail par exemple. C’est tout simple, mais cela aide déjà à décrocher !

En conclusion

Au cours des prochaines années, les nouveaux talents de la génération Z seront de plus en plus nombreux à rejoindre le marché du travail… Et donc à rejoindre vos rangs. Mieux vaut vous y préparer dès maintenant si vous voulez capter les meilleurs talents avant vos concurrents et les fidéliser durablement !

D’ailleurs, n’hésitez pas à suivre une formation pour vous perfectionner. Ou à en faire suivre une à l’un de vos collaborateurs ! Avec l’e-learning, c’est facile : vous pouvez débuter votre formation dès que vous le souhaitez. Tout en vous épargnant des déplacements pénibles et les risques de contamination !

Concrètement, il existe de nombreuses formations e-learning intéressantes pour séduire les membres de la génération Z. Pensez à une formation en GEPP par exemple, pour répondre plus facilement à leurs besoins d’évolution professionnelle.

Ou encore à une formation en prévention des risques professionnels pour prévenir le burn-out auxquel les Zoomers sont si terriblement exposés !

Mais ce ne sont que quelques exemples parmi d’autres. Si vous le souhaitez, nos conseillers sont à votre disposition pour vous aiguiller vers la formation la plus adaptée à vos besoins. Ils peuvent également vous aider activement à obtenir son financement.

N’hésitez donc jamais à les contacter !

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Efficacité professionnelleManagement des Hommes

Travail hybride : un modèle viable qui séduit les salariés en 2022

Management des HommesRH 2.0

Brown out : quand la perte de sens au travail devient pathologique pour les salariés, et problématique pour l’entreprise

Le Management à L'ère du DigitalManagement des Hommes

Management hybride : comment relever le défi ?

RH 2.0

La QVCT prend la place de la QVT : qu'est-ce que ça change ?