Développement web et informatiqueFormation

Formation en développement web : quel langage de programmation choisir ?

Lorsqu’on commence une formation en développement web, il n’est pas toujours facile de savoir vers quel langage de programmation se tourner. Python, PHP, HTML, Java… Aucun de ces noms ne vous parle et c’est bien normal : vous n’y connaissez pas grand chose pour l’instant. Ce dont vous êtes certain en revanche, c’est que ce métier vous attire. Le reste des termes pourrait tout aussi bien s’apparenter à un jeu vidéo ou à une langue étrangère. Et vous avez tout à fait raison concernant le deuxième point puisqu’il s’agit réellement d’une langue à part entière. Mais, alors vers quelle formation vous tourner ?

Nous vous aidons à appréhender certaines notions de ce métier très technique et à vous poser les bonnes questions pour ne pas vous tromper dans votre orientation. La bonne nouvelle ? C’est un métier où l’on apprend sans cesse, donc vous pourrez toujours évoluer par la suite.

Connaître les différents langages de programmation avant de choisir une formation

Le développement web est très technique et, en vous formant sur le sujet, vous arriverez rapidement à une conclusion : vous allez devoir faire un choix. Mais par où commencer ? Et quelles sont les spécificités ? Parce qu’il faut bien débuter quelque part, voici nos recommandations.

Choisir entre le frontend et le backend avant tout

Avant même de s’intéresser aux langages de programmation, revenons aux bases. La première décision que vous prendrez est celle de vous spécialiser entre frontend et backend. Certains étudiants, pour éviter ce choix, deviennent « full-stack ». Ils peuvent ainsi travailler sur les deux parties. Si c’est une solution envisageable, sachez toutefois qu’elle nécessite des cursus plus longs. Il est, de fait, difficile de maîtriser parfaitement ces deux aspects en quelques mois ou juste un an. Nous vous conseillons donc de prendre le temps d’étudier ces deux options. Mais de quoi s’agit-il ?

Selon le site definir-tech.com « le backend, c’est toute la partie que l’utilisateur ne voit pas, mais qui lui permet de réaliser des actions sur un site ou une application. » Le frontend représente ainsi ce qui se voit. Cette définition revient souvent dans les cours de développement web.

le backend correspond en développement web à toute la partie invisible d'un site web.

En effet, une application, pour pouvoir exister, a besoin des deux aspects. Le backend s’apparente aux coulisses de celle-ci quand le frontend est ce qui est visuellement identifiable par l’utilisateur. Prenons un exemple. Lorsque vous faites une recherche sur un moteur de recherche, vous tapez votre requête dans votre navigateur. La réponse donnée correspond au résultat final. Toutefois, avant d’avoir cette réponse sous la forme d’une liste de sites web, de nombreuses actions se sont déroulées auxquelles vous n’aviez pas accès :

  • Une demande a été envoyée au moteur de recherche afin d’obtenir une réponse adaptée à votre requête ;
  • Le moteur de recherche a consulté sa base de données pour trouver des résultats ;
  • Celle-ci lui a envoyé les informations ;
  • Ces dernières ont été traitées et mises en forme par l’application ;
  • Le moteur de recherche vous les a faites remonter.

C’est, bien entendu, une version simplifiée de ce qui se passe à ce moment-là, mais sachez que cette partie correspond aux backend. Difficile de soupçonner qu’une simple recherche nécessite autant d’activités totalement imperceptibles. Votre coeur balance entre frontend et backend ? Une formation en accéléré peut vous permettre de faire un choix. Il existe aussi parfois des journées découverte du code. Nous vous en parlions justement en début d’année dans notre article Pourquoi se reconvertir dans les métiers du digital ?, « la semaine des métiers du numérique » est organisée par Pôle Emploi chaque année. L’occasion d’aller à la rencontre de différents acteurs pour poser vos questions. Vous aurez aussi la possibilité de découvrir différents langages de programmation.

Comment faire un choix de langage de programmation ?

Vous avez passé la première étape mais vous devez continuer à vous interroger pour réellement savoir ce qui vous correspond. Pour le site lesdevjuniors.fr, il n’y a pas de secret : « Il vaut mieux que vous soyez bon sur une seule techno, plutôt que d’être moyen sur 5 technos différentes. » Très bien, mais quelle techno privilégier quand on a aucune connaissance en la matière ? Commencez par vous poser les questions suivantes : « Pourquoi je m’intéresse à cela ? », et « Qu’est-ce que je veux faire en tant que programmeur ? ». Pour y répondre, là encore, vous aurez besoin de tester pour savoir.

Ainsi, si vous avez opté pour le backend, une multitude de langages de programmation se présenteront à vous : Ruby, Java, Python, Node… Le frontend, lui, est davantage centré sur le JavaScript, le HTML et le CSS. Chacun d’eux auront ensuite plusieurs framework : React, AngularJS pour les frontend et Symfony, Laravel, Django ou Zend pour le backend. Ce ne sont, bien sûr, que des exemples parmi les plus connus. Ces derniers correspondent à des bibliothèques de fonctionnalités dans laquelle vous allez venir puiser en fonction de vos besoins. C’est à vous de choisir celle qui vous plaira le plus en termes de syntaxe, d’architecture…

React, AngularJS pour les frontend et Symfony, Laravel, Django ou Zend pour le backend sont des bibliothèques de fonctionnalités dans lesquelles puiser sans modération afin de simplifier votre développement !

Nous ne le répéterons jamais assez, c’est en expérimentant que vous apprendrez à choisir d’un point de vue stratégique, mais aussi personnel. De fait, certaines technologies s’adapteront mieux à un projet, mais vous préférerez l’interface d’une autre. Faites un choix judicieux pour éviter d’évoluer sur une interface qui ne vous correspondra absolument pas et qui vous mettra ainsi en échec. Intéressez-vous également aux langages de programmation plébiscités sur le marché de l’emploi. Certains ont le vent en poupe actuellement.

La question du langage de programmation

Nous arrivons maintenant sans doute à la question qui vous intéresse le plus, celle du langage de programmation. Difficile d’en faire une présentation exhaustive, mais nous allons toutefois vous donner un aperçu des principaux.

JavaScript

Comment ne pas commencer par le plus connu des langages frontend : JavaScript. Si vous êtes plutôt backend, nous vous conseillons tout de même de vous y intéresser un minimum car vous pourrez être amené à l’utiliser et cela vous permettra d’interagir au mieux avec la partie back.

En effet, ce langage est présent sur de nombreux sites internet, voire presque quasiment tous. 95 % d’entre eux selon le site codeur.com. Pourquoi ? Tout simplement car c’est un langage de base polyvalent, facile à apprendre et d’une grande souplesse grâce à la possibilité d’implémenter des outils de développements supplémentaires. Avec lui, les sites et applications peuvent facilement se transposer sur différents supports tels que les téléphones mobiles ou tablettes. C’est ce qui facilitera leur interactivité. Avec tout cela, rien d’étonnant à ce que la communauté JavaScript soit très importante et particulièrement dynamique. Vous aurez ainsi toujours des passionnés heureux de répondre à vos questions.

PHP

Également l’un des plus connus et l’un des plus utilisés pendant plusieurs années pour le backend, PHP est toutefois moins populaire aujourd’hui. Très facile à apprendre, il possède aussi une large communauté et se retrouve dans de nombreuses offres d’emploi. Il a néanmoins un côté vieillissant qui déplaît à certains développeurs web. Plus lent que ses concurrents, sa gestion des erreurs peut être mauvaise.

Python

Restons dans les langages de programmation facile à maîtriser pour citer l’un des plus plébiscités ces dernières années : Python. Lancé en 1991, il a pourtant pris du temps à trouver sa place dans le monde du développement web. Sa capacité à résoudre des calculs complexes et à gérer une grande masse de données, en faisait un outil réservé aux mondes scientifique, de la data et de l’intelligence artificielle. Il a désormais conquis les créateurs de jeux-vidéos et a même été utilisé dans la création d’Instragram, de YouTube et de Spotify.

On comprend dès lors l’engouement autour d’un langage aussi adapté aux besoins actuels. Python peut toutefois être un peu lent. Il nécessite davantage de tests, a des erreurs uniquement au démarrage et n’est pas fait pour le développement de logiciel pour mobiles. Il reste pourtant un investissement sûr pour l’avenir.

Java

Avec Java, on touche là encore à l’un des langages de programmation les plus réputés. Natif d’Android, l’une des plateformes les plus utilisées au monde, il est très apprécié des grandes entreprises ou des startups pour son côté évolutif. Sa très grande portabilité lui permet d’être employé sur de nombreux supports (smartphone, logiciels, console…). Pas de doute, vous trouverez un emploi facilement grâce à un tel langage.

Ses nombreux avantages en font l’une des stars du moment, mais aussi du passé. Sachez toutefois que son apprentissage est plus complexe et que ses évolutions permanentes demandent une mise à niveau régulière de ses connaissances. Il peut également être un peu lent.

C/C++

Le C et le C++ sont complémentaires. Le deuxième intervient en correction des lacunes du premier. Ce langage de programmation est indispensable pour certains systèmes d’exploitation, le développement de logiciel et le hardware. Il est également souvent utilisé pour les navigateurs Web, les jeux-vidéos et les logiciels de bases de données.

Le plus : la plupart des langages de programmation en étant dérivés, il sera facile d’appréhender les autres si vous maîtrisez celui-ci. Il est néanmoins difficile à apprendre.

C#

Ce langage de programmation est l’un des plus anciens et des plus populaires. Puissant, flexible et bénéficiant d’une excellente portabilité, il est utilisé par Apple et Microsoft. Avec lui, vous pourrez développer n’importe quoi. Selon codeur.com « 34 % des jeux mobiles sont réalisés à l’aide de C#, de même que les applications de réalité virtuelle. » C# est, lui aussi, difficile à maîtriser. Toutefois, les développeurs web ayant appris ce langage sont aujourd’hui très demandés.

HTML et CSS

Un développeur web doit savoir maîtriser ces deux langages car ils vous apportent les bases mêmes de la programmation web. Ce ne sont, certes, pas les plus plébiscités en 2022, mais ce sont des incontournables si vous souhaitez disposer de notions, même minimes, en la matière.

Se former en programmation web

Vous voulez devenir développeur web, mais vous ne savez pas quelle formation privilégier ? Il en existe, en effet, aujourd’hui une multitude. Celles-ci ne sont pas toutes équivalentes en termes de qualité. Tout dépend également de votre besoin. Vous souhaitez pouvoir discuter avec les équipes dédiées à la programmation ? Tournez-vous vers des modules tels que Création de site web avec HTML5 et CSS3 ou Les bases techniques du Web pour non-techniciens.

Si, en revanche, vous voulez en faire votre métier, il faudra aller vers des formations plus complètes comme :

  • Le bachelor Concepteur Développeur d’Applications. Vous y apprendrez principalement JavaScript pour les applications web et mobiles.
  • L’executive bachelor Développeur Web. C’est un parcours accessible aux profils non techniques. En plus de JavaScript, vous verrez aussi PHP.

En conclusion : le langage de programmation

Les langages de programmation sont nombreux aujourd’hui. Difficile donc de faire un choix. C’est en expérimentant, en discutant avec des acteurs du secteur et en assistant à des événements dédiés que vous pourrez, peu à peu vous spécialiser. Rien ne sert de courir ! L’apprentissage de ces technologies nécessite de la patience et une bonne connaissance de l’univers Web. Celle-ci viendra au fur et à mesure. N’hésitez pas, également à contacter l’un de nos conseillers en formation pour qu’il puisse vous apporter son aide dans votre choix.

CATALOGUE DE FORMATIONS

300 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *