BREAKING NEWS - FNE : Prise en charge à 100% pour les salariés en activité partielle des entreprises de moins de 300 salariés !
Développement CommercialRelation Client DigitaleStratégie d'entrepriseWeb et e-business

Quel impact du digital sur le développement des entreprises en 2021 ?

Cette année encore, le digital booste le développement des entreprises françaises. En particulier celui des TPE, des PME et des ETI qui se sont lancées à l’assaut de la Toile durant la crise sanitaire ! C’est du moins ce qu’affirme le 5ᵉ Baromètre Croissance & Digital de l’Acsel, la principale association multisectorielle et transversale du numérique en France. Du poids du digital dans leur chiffre d’affaires jusqu’aux freins qu’il reste encore à lever, nous vous présentons ses principaux enseignements !

Une étude qui met en lumière la place du digital dans le développement des petites entreprises

Pour bien commencer, rappelons que le Baromètre Croissance & Digital de l’Acsel s’intéresse uniquement aux entreprises du commerce et des services comptant moins de 5000 salariés. Soit les :

  • TPE (Très Petites Entreprises de moins de 20 salariés) ;
  • PME (Petites et Moyennes Entreprises de 20 à 249 salariés) ;
  • ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire de 250 à 4999 salariés).

Avec l’aide de l’institut de sondage Ipsos, 701 d’entre elles ont été interrogées. En particulier des TPE, qui représentent à elles seules 92% du panel. Un choix pertinent pour évaluer les effets de leur digitalisation récente : n’oublions pas que ces structures étaient le plus « à la traîne » avant la pandémie…

À noter également que tous les répondants jouent un rôle clé dans la digitalisation de l’activité de l’entreprise. Parmi eux figurent surtout des PDG mais des CDO (Chief Digital Officers) ou encore des Responsables Marketing ont également pris part à l’enquête.

Place du digital dans le développement entreprises  : cette étude analyse la situation dans les TPE, PME et ETI françaises en 2021.
Source : 5ème édition du Baromètre Croissance & Digital, Acsel et Ipsos

Le digital, perçu comme un atout pour le développement des entreprises

Premier point important à retenir : la transformation digitale est de plus en plus vue comme une véritable opportunité de booster son activité. Et non plus comme une simple contrainte liée à la pandémie !

Toutes tailles confondues, 43% des entreprises sont ainsi pleinement et volontairement engagées dans leur transformation numérique en 2021. C’est mieux que l’an passé, même si 41% des entreprises le font encore surtout par obligation !

Elles sont également :

  • 50% à reconnaître que le passage au digital permet de « garantir » voire « sauvegarder » leur activité ;
  • 48% à reconnaître son intérêt dans la satisfaction et la fidélisation de la clientèle.
Les bénéfices du digital dans le développement des entreprises est de  mieux en mieux reconnu en France.
Source : 5ème édition du Baromètre Croissance & Digital, Acsel et Ipsos

Chez les PME et les ETI, la tendance est encore plus marquée avec :

  • 63% de répondants percevant le digital comme un véritable atout pour le développement de leur entreprise (+1 point par rapport à 2020) ;
  • 28% qui le voient plutôt comme « un passage obligé » (-3 points) ;
  • seulement 4% d’entreprises qui refusent encore de se digitaliser (-4 points). Bien souvent par crainte que les ventes en ligne viennent concurrencer leurs ventes physiques… Une peur injustifiée, à en croire les nombreuses entreprises qui ont déjà franchi le pas !

Les ventes en ligne et en magasin sont complémentaires !

Pour 62% des entreprises possédant un point de vente physique, le constat est sans appel : les ventes en ligne ne sont pas concurrentes ! Elles représentent au contraire une source de revenu complémentaire, particulièrement bienvenue en cette période de crise.

En 2020, elles étaient « seulement » 50% à le constater. Il faut croire que les efforts effectués par de nombreuses entreprises pour améliorer leur stratégie ont porté leurs fruits !

Pour les entreprises de plus de 20 salariés, le constat est encore plus net, avec 80% de PME et d’ETI convaincues de la complémentarité des ventes physiques et en ligne en 2021 !

En 2021, la majorité des entreprises reconnaissent que les ventes en ligne et physiques sont complémentaires !

Source : 5ème édition du Baromètre Croissance & Digital, Acsel et Ipsos

De plus, alors qu’il a longtemps été considéré comme « l’ennemi » des petits commerçants, 53% des entreprises reconnaissent désormais l’utilité du digital dans le développement du commerce local. Un point d’ailleurs corroboré par une autre étude de Sendinblue & CITE Research, qui révèle que les consommateurs français ont un gros coup de cœur pour l’e-commerce de proximité !

Digital et développement commercial : les entreprises investissent massivement les canaux de vente numériques !

L’édition 2020 du Baromètre Croissance & Digital révélait que les TPE, PME et ETI investissaient surtout la Toile pour gagner en visibilité. Mais les choses ont beaucoup évolué au cours des 12 derniers mois !

Bien entendu, les entreprises continuent toujours d’exploiter les canaux digitaux pour se faire connaître et maintenir le lien avec leur clientèle :

  • 63% d’entre elles disposent ainsi d’un site vitrine pour présenter leur entreprise en 2021 ;
  • 61% ont au moins une page professionnelle sur les réseaux sociaux (ex. : Facebook, LinkedIn, Instagram).
Les entreprises sont de plus en plus présentes sur le net et les réseaux sociaux en 2021 !
Source : 5ème édition du Baromètre Croissance & Digital, Acsel et Ipsos

Cependant, les entreprises sont toujours plus nombreuses à vendre également directement leurs produits et services en ligne !

En 2021, elles sont ainsi 52% à utiliser au moins l’un des canaux de vente digitaux suivants :

  • les réseaux sociaux pour 38% d’entre elles. Dont près d’un tiers depuis 1 an seulement ;
  • leur propre site marchand (28%) dont 1/5ème depuis 1 an ;
  • un site marchant tiers « local » comme une marketplace régionale (ex. : Place Vendée) ou une plateforme de proximité (ex. : Ma ville mon shopping) pour 7% d’entre elles ;
  • une grande marketplace internationale comme Amazon ou Cdiscount par exemple (5%).

Retenez également qu’en matière de ventes en ligne, les ETI françaises gardent une longueur d’avance sur les PME et les TPE. En effet, 70% des ETI utilisent déjà un ou plusieurs canaux digitaux pour commercialiser leurs produits et services en 2021 !

Quel est le poids du digital dans le CA des entreprises en 2021 ?

Toujours selon cette étude, le digital est incontestablement un levier de croissance pour de nombreuses entreprises françaises ! En effet, 41% d’entre elles affirment que le digital contribue à leur chiffre d’affaires.

Pour 13% des entreprises répondantes, cette « contribution » représente même déjà plus de 25% de leur CA !

La digitalisation de leur activité se traduit par une hausse du chiffre d'affaires pour plusieurs entreprises.

Parmi elles on retrouve notamment :

  • diverses entreprises qui étaient déjà en pleine croissance en 2020. Soit au plus fort de la crise sanitaire… Surprenant ? Pas vraiment ! N’oubliez pas que la pandémie a profité à certains secteurs d’activité (ex. : e-santé, jeux vidéo) ;
  • des ETI ;
  • et des entreprises de toutes tailles ayant misé sur l’omnicanalité.

La stratégie omnicanale en force en 2021 !

Autre point important à retenir : près d’un tiers des entreprises possédant un point de vente physique ont pour objectif de développer une véritable stratégie omnicanale en 2021. Soit 6 points de plus par rapport à l’an dernier ! Chez les ETI, l’engouement est encore plus fort puisque 61% souhaitent en déployer une dès que possible.

Pour rappel, une stratégie omnicanale consiste à exploiter plusieurs canaux digitaux (ex. : réseaux sociaux, site e-commerce, application mobile) et physiques, de manière harmonieuse et interconnectée. Chaque canal peut ainsi compléter les autres pour offrir une expérience client au top d’un bout à l’autre du parcours d’achat ! La mise en place d’un système de clic and collect, par exemple, relève déjà de la stratégie omnicanale. Mais il existe de nombreuses autres techniques à utiliser pour harmoniser les canaux comme permettre à vos clients :

  • d’obtenir des informations complémentaires sur un produit en rayon en scannant un QR code avec leur smartphone ;
  • ou encore « d’essayer » tranquillement vos produits (ex. : bijoux, vêtements, maquillage) chez eux grâce à une application de Réalité Augmentée avant de les commander !

De prime abord, cela semble un peu compliqué à mettre en place. Mais l’effort en vaut largement la peine à en croire cette étude ! En effet, les entreprises qui déploient déjà une stratégie omnicanale reconnaissent à :

  • 81% son efficacité pour sauvegarder leur activité ;
  • 79% son intérêt pour maintenir la relation client malgré la crise ;
  • 78% qu’elle améliore le taux de satisfaction et de fidélisation client.
digital et développement des entreprises : la stratégie omnicanale semble donner des résultats optimaux.
Source : 5ème édition du Baromètre Croissance & Digital, Acsel et Ipsos

Sans parler des avantages qu’elle leur donne sur leurs concurrents !

Développement des entreprises : le digital également au service de la relation client

D’après cette étude, les entreprises françaises misent de plus en plus sur les outils digitaux pour mieux comprendre leurs clients et les fidéliser.

Près d’1/4 d’entre elles indiquent ainsi qu’elles utilisent déjà régulièrement des outils d’analyse client pour optimiser leur stratégie. 76% des entreprises considèrent également que la stratégie de connaissance client via les outils numériques est « primordiale voire obligatoire » pour prendre l’avantage sur ses concurrents !

Une tendance encore plus marquée chez les ETI puisqu’elles sont déjà :

  • 37% à exploiter des outils d’analyse digitaux pour mieux comprendre leurs clients ;
  • 87% à reconnaître la nécessité d’utiliser ce type d’outil pour vaincre la concurrence !

Sans surprise, plusieurs entreprises comptent donc investir davantage dans les outils de connaissance et de fidélisation client au cours des prochains mois.

Les entreprises françaises investissent de plus en plus dans les outils de connaissance et de fidélisation client digitaux en 2021.
Source : 5ème édition du Baromètre Croissance & Digital, Acsel et Ipsos

Bon à savoir : plusieurs outils CRM (Customer Relationship Management) disposent de versions gratuites. Bien entendu, elles comprennent moins de fonctionnalités que leur version payante, mais elles suffisent souvent aux TPE. Voire même à certaines PME, selon l’étendue de leur clientèle ! Pensez par exemple :

Quels sont les principaux freins à la digitalisation des entreprises en 2021 ?

Alors que de plus en plus d’entreprises reconnaissent l’importance du digital pour leur développement, de nombreux freins entravent leur transformation numérique.

En pratique, beaucoup d’entre elles se sentent encore « perdues » et souhaiteraient donc :

  • un soutien technique. Notamment pour mettre en place un canal de vente en ligne pour les TPE ;
  • et/ou un meilleur accompagnement pour aider leurs collaborateurs à mieux s’approprier les outils digitaux, faciliter la mise en place des nouvelles méthodes de travail, etc.

Ce qui ressort le plus fortement de ce baromètre, c’est que 1 entreprise de commerce et de services sur 5 estime avoir besoin d’un accompagnement dans le cadre de sa transformation digitale.

Extrait du communiqué de presse de l’Acsel,
5ème édition du Baromètre Croissance & Digital

Parmi les principaux freins évoqués, on retrouve aussi :

  • le manque de compétences en interne pour près d’une entreprise sur deux ;
  • une mauvaise maîtrise des risques liés à la sécurité des données personnelles ;
  • le manque de temps et de budget ;
  • ou encore le manque de formation sur les techniques et outils digitaux.
digital et développement des entreprises : de nombreux freins ralentissent encore la transformation numérique des TPE, PME et ETI françaises en 2021.
Source : 5ème édition du Baromètre Croissance & Digital, Acsel et Ipsos

Besoin d’aide pour réussir votre transformation digitale ?

Votre entreprise connaît elle aussi des difficultés dans le cadre de sa transformation numérique ? Voici quelques pistes pour vous aider !

Des solutions existent pour lever les freins à la digitalisation de votre entreprise.

Votre budget est trop serré ?

Avez-vous pensé à demander des aides financières pour digitaliser votre activité ? Selon le Baromètre Croissance & Digital, seulement 5% des entreprises l’ont fait. Certes, les démarches peuvent sembler un peu fastidieuses mais l’effort en vaut généralement la peine : 88% des demandes ont été approuvées !

En pratique, nous vous conseillons surtout de contacter votre conseil régional, car beaucoup de régions proposent des aides financières aux TPE, PME, commerçants et artisans souhaitant se digitaliser. Mais il existe d’autres pistes à explorer comme la garantie de prêt France Num par exemple. D’un montant moyen de 25 000 euros, elle se destine aux TPE et PME engagées dans un processus de transformation digitale !

Vous manquez de compétences en interne ?

Vous pouvez faire appel à un prestataire externe, bien entendu. Ou encore recruter un nouveau collaborateur spécialisé dans le webmarketing ou la communication digitale si vous en avez les moyens !

Cela étant dit, sachez que vous pouvez également acquérir des compétences digitales à moindre coût en suivant une formation en 2021. Ou en la faisant suivre par l’un de vos salariés pour profiter de la version étendue du FNE-formation ! L’Etat pourrait ainsi prendre en charge :

  • 100% des frais pédagogiques de votre collaborateur, pour une TPE ou une PME de moins de 300 salariés ;
  • 70% des frais pédagogiques si votre entreprise compte 300 à 1000 salariés ;
  • ou 40% du coût pédagogique pour une entreprise de plus de 1000 salariés.

Au besoin, il existe également d’autres dispositifs de financement envisageables comme le CPF (Compte Personnel de Formation) ou les aides régionales par exemple.

Mais en dépit de tous ces dispositifs, 80% des entreprises n’ont encore mis en place aucune formation pour leurs collaborateurs. Bien souvent par manque de connaissance sur les solutions de financement d’ailleurs… Ne faites pas la même erreur !

digital et développement des entreprises : encore trop peu de formations pour accompagner les collaborateurs dans la transformation numérique en 2021.
Source : 5ème édition du Baromètre Croissance & Digital, Acsel et Ipsos

En fonction de vos besoins, vous pourriez envisager une formation en marketing cross-canal pour exploiter harmonieusement vos canaux digitaux et physiques par exemple.

Ou bien une formation pour optimiser votre relation client digitale.

Voire même une formation en droit de l’internet et RGPD pour construire votre base de données clients en toute légalité !

Dernier conseil : privilégiez les formations en ligne. En éliminant les déplacements longs et coûteux, elles représentent un vrai gain de temps et d’argent. Elles limitent également le risque sanitaire.

Au besoin, n’hésitez pas à contacter nos conseillers. Ils vous guideront dans le choix de votre formation et vous accompagneront dans toutes vos démarches pour la faire financer !

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Relation Client DigitaleStratégie d'entreprise

Relation client omnicanale : les entreprises françaises à la traîne ?

Stratégie MarketingWeb et Contenu

Black Friday, Cyber Monday : quelles sont les meilleures pratiques marketing repérées en 2021 ?

Culture et Transformation DigitaleLe Management à L'ère du DigitalManagement des HommesStratégie d'entreprise

Comment réussir une conduite du changement ?

Social MediaStratégie Marketing

Marketing d'influence : quels tendances et usages des internautes en 2021 ?