BREAKING NEWS - FNE : Prise en charge à 100% pour les salariés en activité partielle des entreprises de moins de 300 salariés !
RH 2.0

Démarche d’expérience collaborateur : comment aide-t-elle les entreprises à traverser la crise ?

démarche d'expérience collaborateur : une aide pour les entreprises françaises durant la crise sanitaire

Saviez-vous que les entreprises françaises engagées dans une démarche d’expérience collaborateur traversent plus facilement la crise sanitaire que les autres ? C’est du moins ce que démontre le Baromètre de l’Expérience Collaborateur 2021 publié par Parlons RH ! Principaux enseignements de l’étude, informations complémentaires : nous vous expliquons l’essentiel à savoir pour optimiser votre propre stratégie RH.

Démarche d’expérience collaborateur : définition

Pour bien commencer, rappelons qu’une démarche d’expérience collaborateur vise à proposer une expérience exceptionnelle à l’ensemble de vos collaborateurs avant, pendant et après leur passage dans l’entreprise. Elle concerne donc tous vos managers et salariés, mais aussi les freelances et les autres prestataires externes !

En pratique, la qualité de l’expérience collaborateur dépend surtout :

  • des émotions ressenties par vos collaborateurs à chaque interaction avec l’entreprise. L’idéal étant bien entendu qu’ils soient véritablement fiers et heureux de travailler pour elle ;
  • de leurs relations de travail. Un bon esprit d’équipe et de saines relations managers/salariés sont notamment essentiels ;
  • des différents outils et techniques utilisés pour faciliter leurs tâches au quotidien… Autant dire que la digitalisation des process de travail tient une grande place dans la qualité de l’expérience collaborateur. C’est encore plus vrai en cette période de distanciation sociale !

De plus en plus d’entreprises françaises conquises par le concept

Comme le souligne le Baromètre 2021, 43% des entreprises répondantes sont engagées dans une démarche d’expérience collaborateur en ce début d’année. Cela semble peu, mais il faut rappeler que la notion d’expérience collaborateur est très récente. En effet, ce n’est qu’à partir de 2017 qu’elle commence vraiment à s’imposer en France.

Sachez aussi que seulement 25% des entreprises adhéraient au concept en 2019. La progression est donc impressionnante ! Progression à laquelle la crise sanitaire a sans doute contribué d’ailleurs. En effet, de nombreuses entreprises ont révisé leur stratégie RH en 2020 pour survivre…

Démarche d’expérience collaborateur : un véritable soutien durant la pandémie

Autre point important mis en lumière par cette étude : 82% des entreprises « engagées » estiment que leur démarche les a aidées à mieux traverser le 1ᵉʳ confinement. Quant aux entreprises « non pratiquantes », elles sont 76% à reconnaître que cela leur aurait permis de mieux affronter la situation.

démarche d'expérience collaborateur : 82% des entreprises estiment que pratiquer une  les a aidées à traverser le 1er confinement.
Extrait du Baromètre de l’Expérience Collaborateur 2021, Parlons RH

Des chiffres impressionnants… Mais qui n’ont rien de très surprenant quand on sait que proposer une expérience collaborateur « au top » génère plusieurs avantages concurrentiels !

Une bonne expérience collaborateur optimise la marque employeur

Une politique d’expérience collaborateur représente un gros atout stratégique. C’est particulièrement vrai à une époque où beaucoup de salariés remettent en question leur engagement envers leur entreprise. Sachez en effet que les périodes de confinement ont poussé de nombreuses personnes à faire le point sur leur carrière… Et que le bilan n’a pas toujours été très brillant.

Beaucoup d’entreprises doivent ainsi gérer des salariés désengagés, préparant activement leur départ de leur côté… Quand elles ne déplorent pas déjà la perte de leurs meilleurs talents au profit d’un concurrent ! Des problèmes auxquels les entreprises garantissant une bonne expérience collaborateur sont nettement moins confrontées. En effet, comme leurs salariés apprécient sincèrement de travailler pour elles, ils leur sont bien plus fidèles.

Mieux encore : ils se transforment souvent en véritables ambassadeurs de leur marque employeur. Comprenez par là qu’ils font l’éloge de leur entreprise auprès de leur cercle privé et professionnel. Et ce, aussi bien dans « la vraie vie » que sur les réseaux sociaux ! Ils peuvent même publier des avis positifs sur des sites permettant d’évaluer son environnement de travail (ex. : Glassdoor).

Par voie de conséquence, les entreprises proposant une expérience collaborateur au top attirent beaucoup plus facilement les meilleurs talents. Un phénomène qui s’est encore vérifié durant la crise sanitaire !

« 50% des télétravailleurs et 65% des salariés en activité partielle souhaitaient changer d’employeur à l’issue du premier confinement. »

Source : étude Welcome to the Jungle 

Un véritable levier de performance durant la crise économique

Second gros avantage : une bonne démarche expérience collaborateur optimise la performance de l’entreprise. Un point plus qu’appréciable en cette période troublée !

En pratique, plusieurs mécanismes sont à l’œuvre. Parmi eux, citons notamment :

  • le fait qu’un collaborateur « heureux » est naturellement plus engagé et performant. Solidaire de son entreprise, il souhaite vraiment l’aider à réussir. C’est particulièrement vrai en cette période de crise ;
  • l’impact des différents outils digitaux utilisés pour simplifier le travail. En automatisant les tâches répétitives à faible valeur ajoutée par exemple, ils permettent aux collaborateurs de se concentrer pleinement aux missions les plus importantes. Ce qui renforce encore leur productivité.

Sans parler du fait que la plupart des entreprises engagées dans une démarche d’expérience collaborateur AVANT la crise pratiquaient déjà le télétravail. Ne serait-ce que ponctuellement ! Cela leur permettait de satisfaire leurs salariés, désireux de gagner en autonomie et/ou de perdre moins de temps dans les transports en commun.

Le télétravail présente de nombreux avantages pour les salariés. Dont, entre autres, la possibilité de perdre moins de temps dans les transports en commun.

Autant dire qu’elles n’ont eu aucun mal à passer au « 100% télétravail » dès le début de la pandémie. Un énorme atout par rapport à leurs concurrents qui peinaient à s’organiser !

La qualité de l’expérience collaborateur impacte aussi le nombre de ventes !

De nombreuses entreprises ont concentré le plus gros de leurs efforts sur l’expérience client au début de la crise sanitaire. Un choix compréhensible, car il s’agit d’un important levier de fidélisation et d’acquisition client…

Malheureusement, tous ces efforts ont été largement « sapés » dans les entreprises proposant de mauvaises conditions de travail ! Pourquoi ? En grande partie parce que les frictions avec la clientèle se multiplient lorsque les collaborateurs sont en souffrance. Manque de bonne volonté au moment de conseiller un client, réflexion aigrie lors du traitement d’une réclamation… Autant de problème entachant la qualité de l’expérience client et réduisant le nombre de ventes !

A l’inverse, des collaborateurs « bien dans leur peau » font tout leur possible pour satisfaire la clientèle. Ce qui entraîne l’augmentation des ventes !

« Prenez soin de vos employés, ils prendront soin de vos clients. »

Richard Branson, fondateur du groupe Virgin.

Retenez également que les habitudes de consommation ont fortement évolué depuis les débuts de l’épidémie. Plus sensibilisés que jamais aux problèmes sociétaux, de plus en plus de clients privilégient les entreprises vertueuses pour effectuer leurs achats. À comprendre : celles qui prennent soin de l’environnement, de leur santé ET aussi de leurs salariés ! De quoi renforcer encore plus les ventes des entreprises qui « chouchoutent » leurs employés.

Démarche d’expérience collaborateur : des résultats visibles en moins d’un an

Déjà très efficace pour prendre l’avantage sur ses concurrents en « temps normal », la démarche d’expérience collaborateur a aussi largement fait ses preuves en cette période de crise. Si elle ne fait pas partie des piliers de votre politique RH, il n’est pas trop tard pour réagir !

Certes, toute bonne stratégie se perfectionne au fil du temps. C’est pourquoi les entreprises qui mettent l’accent sur l’expérience collaborateur depuis plus de 3 ans en retirent le plus de bienfaits. Elles sont ainsi 92% à considérer qu’elle les aide à traverser la crise sanitaire.

Cependant, le Baromètre 2021 révèle également que les structures fraîchement converties au concept en récoltent déjà les premiers fruits. En effet, 73% des entreprises engagées dans une démarche d’expérience collaborateur depuis moins d’un an estiment qu’elle les aide déjà à mieux supporter la situation.

Raison de plus pour agir dès maintenant ! Suivez nos conseils pour déployer votre propre stratégie.

5 conseils pour mettre en place votre démarche d’expérience collaborateur

Déterminez les principaux axes d’amélioration

Première chose à faire : identifier les problèmes les plus urgents à chaque point de contact avec l’entreprise. Pour cela, le plus simple est d’interroger directement vos collaborateurs. Vous pouvez notamment leur demander leur avis sur :

  • le déroulement des entretiens lors de leur recrutement ;
  • la qualité de leur onboarding ;
  • les outils digitaux mis à leur disposition pour télétravailler ;
  • les mesures mises en place pour combattre leur sensation d’isolement ;
  • la qualité de l’accompagnement de leur manager, etc.

Gare cependant à ne pas en faire trop : multiplier les sondages et les enquêtes d’engagement peut être lassant pour les salariés. En particulier s’ils ne perçoivent pas bien les mesures mises en place pour corriger les problèmes… C’est là que l’idéation collective entre en scène !

Misez sur l’idéation collective pour booster l’engagement de vos collaborateurs

Dans une démarche d’idéation collective, vos collaborateurs participent activement à l’amélioration de leurs conditions de travail. En effet, ils mettent leurs compétences et leurs idées en commun pour :

  • trouver des solutions efficaces aux problèmes rencontrés ;
  • déterminer la meilleure manière de les mettre en application.
L'idéation collective est une bonne méthode pour optimiser l'expérience collaborateur.

C’est une bonne façon de faire immerger des idées innovantes tout en renforçant la qualité de l’expérience collaborateur ! Cerise sur le gâteau : en cette période de crise sanitaire, cette démarche peut facilement se déployer à distance. En effet, il suffit d’employer les bons outils collaboratifs ! Consultez notre article consacré à l’idéation collective pour connaître tous les détails.

Accordez un soin particulier à l’expérience manager

Depuis les débuts de la crise sanitaire, beaucoup d’entreprises peinent à préserver la qualité de l’expérience manager… Alors qu’elles appliquent les mêmes méthodes qu’avec leurs autres collaborateurs ! Pourquoi ? Tout simplement parce que les managers occupent une place particulière. Ils ont des responsabilités différentes et également des défis différents à relever. Vous devez donc adapter votre démarche en fonction ! C’est d’autant plus essentiel que la qualité de l’expérience manager se répercute sur le reste de l’équipe… Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous référer à notre article dédié !

Tournez-vous vers l’avenir

Résoudre les problèmes urgents, c’est bien. Mais sachez que de nombreuses entreprises anticipent déjà l’après-crise pour peaufiner leur stratégie. Nous vous encourageons à en faire autant pour ne pas vous laisser distancer par vos concurrents !

En pratique, 73% des entreprises souhaitent avant tout mieux former leurs managers à la gestion d’équipe à distance. Un choix logique, car elles comptent toujours proposer le télétravail à leurs salariés après la pandémie. Ne serait-ce que 2 jours par semaine ! Surprenant ? Pas vraiment. Si le télétravail « forcé » peut devenir pénible, le télétravail « choisi » aide au contraire les salariés à trouver un meilleur équilibre vie professionnelle/vie privée. Un point que les salariés ont d’ailleurs parfaitement bien compris ! En effet, d’après une étude Yougov menée pour Capital, 75% d’entre eux souhaitent prolonger l’expérience du télétravail.

En conséquence de quoi, de nombreuses entreprises comptent aussi :

  • renforcer leurs efforts pour maintenir le lien social (ex. : réseau social d’entreprise, activités de team building à distance) ;
  • miser davantage sur les outils collaboratifs (ex. : Trello pour la gestion de projets ou encore Zoom pour les réunions en visio).

Autre gros chantier RH en perspective : retravailler la GPEC (Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences). Là encore il s’agit d’une décision logique, s’expliquant à la fois par :

  • la digitalisation accélérée des métiers ;
  • les envies d’évolution « révélées » par la crise sanitaire chez de nombreux salariés.
Les axes d'amélioration pour la démarche d'expérience collaborateur post-crise sanitaire.
Extrait du Baromètre de l’Expérience Collaborateur 2021, Parlons RH

Remarque : nous vous avons déjà présenté les principaux axes stratégiques pour l’avenir. Mais si le sujet vous intéresse, vous trouverez d’autres détails dans le Baromètre de l’Expérience Collaborateur 2021.

Optimisez vos compétences pour bien déployer votre démarche d’expérience collaborateur

Réussir une démarche d’expérience collaborateur nécessite de maîtriser de nombreuses compétences. N’hésitez donc pas à suivre une formation RH pour vous perfectionner !

Une formation centrée sur la qualité de vie au travail, notamment, semble tout indiquée pour améliorer l’expérience collaborateur. Mais en fonction des points faibles de votre entreprise, envisagez aussi d’autres formations comme une :

Dernier conseil : préférez les formations e-learning. Comme elles se déroulent intégralement en ligne, elles éliminent tout risque de contamination. De plus, elles vous permettent d’étudier à votre propre rythme, où et quand vous le souhaitez. Le top si vous manquez de temps libre ! Cerise sur le gâteau : elles sont éligibles aux mêmes dispositifs de financement que les formations présentielles. Comme par exemple :

  • le CPF (Compte Personnel de Formation) ;
  • le Plan de développement des compétences de l’entreprise ;
  • ou encore le FNE-formation, un dispositif couvrant de 70% à 100% des frais pédagogiques des salariés en 2021.

Mais ce ne sont que quelques exemples parmi d’autres. N’hésitez pas à contacter nos conseillers si vous avez la moindre question !

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
EntrepreneuriatManagement des Hommes

L'intrapreneuriat : comment et pourquoi l'impulser ?

Stratégie et Projets WebWeb et e-business

Reprise d'activité : comment se dessine l'avenir du commerce physique et en ligne ?

RH 2.0

Pourquoi et comment optimiser l’expérience candidat en 2021 ?

Web DesignWeb et Contenu

Webdesign : 10 tendances en hausse en 2021