BREAKING NEWS /// Salariés au chômage partiel : l’État peut financer jusqu’à 100 % les coûts de la formation en ligne !
Efficacité professionnelleFormationRH 2.0Stratégie d'entreprise

Management des RH : les nouveaux leviers pour fidéliser ses salariés

Fidéliser ses salariés, un enjeu depuis déjà quelques années, est devenu indispensable à l’heure actuelle. Si, il y a quelques mois, on parlait de salles de jeu, de gratuité de titre de transport, ou encore de tickets restaurants, la pandémie de Covid-19 a changé la donne. La crise a, en effet, poussé les RH et les managers à se recentrer sur les réels besoins des salariés. Elle a également fait apparaître de nouvelles attentes, en lien direct avec les problématiques actuelles. Plus que des avantages sociaux innovants, c’est l’image de marque de l’entreprise et ses engagements qui sont désormais en première ligne dans la fidélisation des salariés. Elle va ainsi devoir prendre des risques en osant évoluer en interne et en activant les bons leviers. L’objectif : conserver des équipes motivées et donc productives.

Fidéliser ses salariés en apportant du sens à leur emploi

Face aux nombreux défis imposés par la crise, fidéliser ses salariés n’est pas forcément la priorité des organisations. Les managers et RH vont, dès lors, préférer attendre la reprise du marché de l’emploi. Il s’agit cependant d’une erreur. Les bouleversements de ces derniers mois sont, en effet, venus fragiliser l’organisation interne des entreprises et la confiance des salariés. Dès lors, la mise en place d’une politique de fidélisation va devenir un enjeu pour garder sa productivité.

Un management garant de la motivation pour fidéliser

Fidéliser ses salariés ou les retenir ? Telle est la question actuellement… De fait, les salariés, déjà désengagés depuis quelques années (selon un sondage de l’organisation américaine Gallup, en 2013), font désormais face à un contexte professionnel incertain. Le rôle des managers va alors être de rassurer et (re)motiver les équipes afin de (re)créer un lien de confiance souvent rompu. Le but sera de remplacer l’inquiétude générée par le contexte (peur du licenciement, de contracter le virus…) par l’attachement professionnel.

En effet, les managers, parce qu’ils sont responsables de l’animation et de la coordination des équipes, doivent adopter une posture basée sur l’écoute et l’empathie. Leur rôle va également être de fixer des objectifs réalistes et de mettre en place un réel suivi de chacun des collaborateurs pour encourager et permettre de progresser dans son poste. Ce dernier doit alors sentir que ses compétences sont appréciées et valorisées. La posture du salarié devrait aussi évoluer, lui permettant de devenir acteur et donc moteur de cette reprise économique. Il sera alors intéressant de lui demander quelles sont ses attentes.

Davantage d’autonomie pour fidéliser

Auparavant, les entreprises étaient très hiérarchisées, engendrant parfois une certaine frustration chez les salariés. Aujourd’hui, pour les fidéliser, elles doivent se montrer plus agiles. Les salariés, en particulier les nouvelles générations, sont, effectivement, demandeurs de davantage d’autonomie dans leurs missions. C’est pourquoi, l’un des premiers leviers à activer dans le management des RH sera de leur laisser une plus grande marge de manœuvre. Ceci permettra aussi d’établir le lien de confiance tant convoité.

De même, il sera sans doute intéressant d’aller puiser dans le modèle des entreprises libérées, sans, pour autant, convertir intégralement l’entreprise. En termes de philosophie, ces dernières ont des choses à apporter pour faire évoluer les organisations vers une plus grande résilience.

Mais, au-delà des paroles, le manager va devoir concrètement s’appuyer sur le salarié et lui déléguer des missions. Un lâcher-prise qui requiert bien souvent des qualités ou compétences difficilement accessibles pour les managers issus d’une entreprise traditionnelle. C’est la raison pour laquelle, nous avons conçu des formations adaptées telles que Management transversal ou encore Nouvelles tendances du management.

Chaque membre de l’équipe se sentira alors indispensable et pourra apporter beaucoup en termes d’innovation et de créativité. On active ainsi le levier de la motivation.

Des missions motivantes pour fidéliser les équipes

En premier lieu, c’est bien entendu la qualité des missions proposées par l’entreprise qui va fidéliser les salariés. Ceci depuis la fiche de poste jusqu’à la prise de poste effective en passant par la phase de recrutement. C’est ce que démontre le sondage « Sur quels critères vas-tu choisir une entreprise plutôt qu’une autre ? », réalisé par l’entreprise Job4.

Les missions doivent donc être variées, stimulantes et renouvelées pour éviter l’ennui, la lassitude et, donc, le désengagement. De cette façon, le manager va challenger ses équipes et stimuler leur motivation. C’est pourquoi, au début de la crise, certaines entreprises n’ont pas hésité à faire évoluer leur activité en mobilisant la créativité des salariés. Ces derniers ont répondu présents avec enthousiasme, se sentant investis d’une nouvelle responsabilité.

En outre, au fil du temps, il sera nécessaire de les faire monter en compétences pour répondre aux nouveaux défis d’un marché en constante évolution.

Fidéliser ses salariés : l’importance de la formation

La formation apparaît comme l’un des premiers leviers à activer pour fidéliser les collaborateurs. Elle revêt d’autant plus d’importance qu’elle va permettre de montrer aux salariés que l’entreprise va bien et qu’elle peut investir sur l’avenir. C’est également un moyen de valoriser l’investissement de chacun des membres de l’équipe en lui offrant de nouvelles perspectives, renforçant, ainsi, son implication.

Le format des formations évolue vers plus de flexibilité

Avec le confinement, de nombreuses entreprises ont eu recours au télétravail, révolutionnant ainsi la politique de formation en interne. Par ailleurs, selon une étude ANACT, 88% des personnes ayant fait l’expérience du télétravail souhaiteraient continuer l’expérience.

Dans l’avenir, les formations pourront donc se faire à distance, laissant ainsi plus de flexibilité au salarié. L’avantage étant une plus grande accessibilité à des formations jusqu’ici plus difficiles à proposer. De ce fait, les organismes de formations ont dû, eux aussi, s’adapter ces derniers mois, pour revoir le format de leurs modules et passer au dématérialisé.

De même, en entreprise, la politique RH va également devoir évoluer pour proposer des formations adaptées aux nouveaux besoins.

Télétravail et transition numérique en entreprise

Avec la crise, le digital s’est, lui aussi, invité dans les organisations, révolutionnant les façons de travailler. De ce fait, une entreprise innovante va attirer plus facilement les jeunes talents et les fidéliser. En effet, au début de la crise, de nombreuses entreprises ont dû accélérer leur transition numérique pour permettre à leurs collaborateurs de télétravailler. Pourtant, la plupart d’entre elles, peu préparées, n’ont pas forcément réussi à proposer un fonctionnement et des outils collaboratifs adaptés. Dès lors, les RH et managers vont devoir faire le bilan et apporter rapidement des solutions. En effet, selon un sondage Opinion Way, réalisé fin mai 2020, 85 % des télétravailleurs souhaitaient continuer à télétravailler. Le travail à distance serait-il devenu un nouveau levier de fidélisation des salariés ?

Par ailleurs, les formations les plus demandées actuellement sont : Manager à distance, Être efficace en télétravail ou encore Mieux vendre à distance. Ce n’est pas une surprise lorsqu’on voit que, selon le sondage « Numérique et post Covid-19 » mené par Syntec Numérique, 60 % des salariés ont des besoins en formation aux outils technologiques.

Pourtant, la formation doit aller plus loin en permettant aux salariés de monter en compétences.

Faire monter en compétences ses salariés pour les fidéliser

Actuellement, la montée en compétences des salariés va devenir l’un des leviers prioritaires pour fidéliser vos salariés. Vous craignez de les perdre en les formant ? C’est, malheureusement, la vie d’une entreprise. En effet, rares sont ceux, aujourd’hui, qui passent toute leur vie dans la même société. Il est néanmoins à noter qu’un salarié formé régulièrement saura reconnaître la valeur d’une entreprise qui mise et investit dans le développement de ses capacités. De ce fait, sa motivation et sa productivité ne pourront en être que renforcées.

Dès lors, il pourra être intéressant pour les RH et les managers de considérer les collaborateurs comme des clients afin d’appréhender leurs besoins. C’est une tendance qui tend à se développer dans certaines entreprises. Pour cela, il convient d’interroger le salarié sur les évolutions souhaitées afin de développer son potentiel, le rendre plus performant et lui offrir des perspectives d’évolution. De fait, une entreprise ayant recours à ce type de pratique sera considérée comme plus attractive. Pour l’organisation, c’est également un atout puisque cela lui permet de rester productive. Ainsi, si cela n’a pas été fait à l’arrivée des salariés, un plan de formation pourra être élaboré.

Face à ces nombreux défis, vous aussi, RH, devez également être bien accompagnés. C’est pourquoi nous avons conçu la formation Management des Ressources Humaines à l’Ère du Digital.

Enfin, si ces leviers sont importants à mobiliser, l’entreprise va avant tout devoir faire évoluer son image de marque pour fidéliser.

De nouveaux engagements pour fidéliser ses salariés

Avec la crise, les besoins des Français ont changé. Les entreprises vont donc devoir les prendre en compte dans leur stratégie de fidélisation des salariés. Ainsi, ces derniers vont rechercher des entreprises engagées au niveau social et environnemental. L’image de marque de l’entreprise va alors devoir être renforcée.

Fidéliser ses salariés grâce au bien-être au travail

La rémunération ? Bien entendu, c’est l’une des premières choses que l’on regarde sur une fiche de poste. Néanmoins, les nouvelles générations sont avant tout sensibles aux conditions de travail dans lesquelles elles vont évoluer. C’est pourquoi une entreprise qui s’attache au bien-être au travail aura plus de chance de fidéliser ses salariés sur la durée. Voici les 5 leviers à activer dans ce sens :

  1. Un environnement de travail agréable (agencement des locaux, matériels informatiques performants…) ;
  2. Une bonne ambiance dans l’équipe grâce notamment à notre formation Animer et encadrer une équipe ;
  3. Des méthodes de travail agiles pour travailler efficacement en mode projet. Pour cela, pensez à notre formation méthodes agiles ;
  4. Une politique flexible permettant de trouver un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée (possibilité de télétravailler, gestion autonome des horaires…) ;
  5. La formation, bien entendu !

Néanmoins, un engagement de l’entreprise plus important va être demandé, notamment sur les évolutions actuelles.

Le congé paternité comme levier de fidélisation des salariés

L’une des grandes nouveautés de la rentrée est l’allongement du congé paternité : une bonne surprise pour de nombreux parents. Et un nouveau levier de fidélisation ? Pourtant, du côté des entreprises, cette évolution sociale ne fait pas toujours plaisir. Ainsi certaines TPE et PME craignent de perdre en productivité pendant cette période avec un salarié en moins. Pour autant, quelques start-ups avaient déjà anticipé sa mise en place. L’enjeu pour les entreprises va alors être sa bonne mise en application pour sécuriser le salarié pendant cette période. Le rôle du RH va, une nouvelle fois, être clé pour bien appréhender le départ en congé du nouveau parent. En interne, il s’agira également de rassurer pour qu’il soit accepté au même titre qu’un arrêt maladie et, bien entendu, un congé maternité.

Un joli défi pour la rentrée qui touche à l’évolution des mentalités en entreprise. Nul doute que les entreprises qui se montreront volontaires mettront toutes les chances de leur côté pour garder leurs salariés.

Enfin, n’oublions pas que, cette année, les salariés vont avant tout être attachés à l’engagement de l’entreprise sur le plan environnemental.

Miser sur l’environnement pour fidéliser ses équipes

Actuellement, des enquêtes ont révélé que les nouvelles générations étaient très sensibles au rôle et aux actions de l’entreprise en matière de responsabilité sociale et environnementale (RSE). La fidélisation passera donc désormais par la mise en place d’une « marque employeur » forte, engagée et innovante. Comme pour ses clients, l’entreprise va devoir revoir sa stratégie marketing, montrant sa réelle implication. La communication sera alors primordiale en interne comme en externe pour attirer et fidéliser les nouveaux talents et rester productive.

CATALOGUE 2020

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Efficacité professionnelleLe Management à L'ère du DigitalManagement des HommesMéthodes AgilesStratégie d'entreprise

L'entreprise libérée en temps de crise : mode d'emploi

Efficacité professionnelleFormation

Syndrome de l'imposteur, bullshit jobs... Quand la crise nous pousse à nous réinventer

Le Management à L'ère du DigitalManagement des Hommes

Les nouveaux défis du manager

Efficacité professionnelleEmploiLe Management à L'ère du DigitalManagement des HommesStratégie d'entreprise

Rentrée 2020 et Covid-19 : les meilleures pratiques pour gagner en productivité !