[GUIDE] Comment utiliser le CPF pour monter en compétences et développer son employabilité
Emploi

« Le premier levier pour la compétence est la formation » Muriel Pénicaud, Ministre du Travail

D’après les derniers chiffres officiels publiés par l’INSEE, le taux de chômage a diminué de 0,2 point durant le 2ème trimestre 2019. Il est alors à 0,6 points de moins que sur la même période l’an passé et il est à son niveau le plus bas depuis le début de l’année 2009 ! Il est intéressant de constater que cette baisse du chômage coïncide avec l’entrée en vigueur de la Loi Avenir Professionnel du 5 septembre 2018. Il semblerait que l’on assiste aux premiers résultats bénéfiques de la réforme de la formation professionnelle sur le marché de l’emploi.

Aujourd’hui, avec la transformation des métiers causée par la montée en puissance du digital, l’acquisition de nouvelles compétences est devenue une nécessité. Ainsi, la première protection contre le chômage devient la compétence et pour y accéder il faut passer par la case formation. Alors où en sommes-nous vraiment actuellement ? Quels sont les chiffres du chômage ? Quelles compétences développer grâce au levier de la formation professionnelle ?

Chiffres du chômage au 2ème trimestre 2019 : la diminution continue

Chiffres du chômage au 2ème trimestre 2019 : la diminution continue

Selon les chiffres de l’INSEE, il y avait près de 66 000 personnes de moins au chômage au deuxième trimestre 2019 qu’au premier. La baisse de 0,2 point concerne les actifs de 25 à 49 ans et les personnes de 50 ans et plus. On peut établir un lien cohérent avec une potentielle difficulté à emboîter le pas au digital qui transforme aujourd’hui les emplois par rapport aux jeunes générations qui démontrent des compétences numériques indéniables.

Autre information importante, 5,2 % des actifs en poste sont en situation de sous-emploi, c’est à dire identifiés comme travaillant à temps partiel ou ayant un contrat de travail précaire, et souhaitant travailler davantage. Cette proportion d’actifs est stable et se situe 0,7 points en dessous de 2018, ce qui souligne les effets positifs de la réforme professionnelle. Les actifs accèdent plus facilement à la formation et cette dernière permet de redonner de l’élan à leurs carrières.

Enfin, ce graphique représentant le taux de chômage par rapport au niveau de diplôme et la durée après la sortie de formation initiale, montre bien que la formation participe à un taux de chômage plus bas (qu’elle soit initiale ou entreprise au cours de la carrière professionnelle).

le taux de chômage par rapport au niveau de diplôme et la durée après la sortie de formation initiale

Source image : Insee

Une baisse qui s’explique en partie par un meilleur accès à la formation professionnelle

La légère baisse du chômage mise en exergue par l’INSEE s’explique en partie par l’entrée en vigueur de la Loi Avenir Professionnel, qui permet aux actifs de disposer de nouveaux dispositifs aujourd’hui pour leurs formations professionnelles. A travers le Compte Personnel Formation, le Compte Personnel Activité, le bilan de compétences ou en encore le CPF de transition, les actifs peuvent retrouver plus rapidement un job et maintenir leur employabilité. Ces dispositifs facilitent grandement l’accès à la formation ce qui impacte positivement le marché de l’emploi en France.

Développement de compétences : une protection efficace contre le chômage

Pour lutter contre le chômage ou bien l’éviter lorsqu’on est salarié, la seule protection efficace reste le développement des compétences. En rentrant dans un processus de formation continue et en actualisant régulièrement ses connaissances, cela permet de maintenir son employabilité.

Dans le cadre du chômage et de la recherche d’emploi, la compétence est un propulseur pour retrouver un emploi.

Aujourd’hui, et plus qu’il y a quelques années, il est nécessaire d’acquérir des savoir-faire en accord avec les attentes du marché de l’emploi. Avec la digitalisation massive en milieu professionnel et la transformation des métiers, les compétences attendues par les recruteurs ont en partie changées. Il est devenu vital de posséder un bagage numérique de base quel que soit le job en question et il faut nécessairement avoir de nombreuses compétences digitales si on exerce un emploi dans le domaine du web ou du marketing par exemple.

La formation répond donc entièrement aux nouveaux besoins en compétences dans les entreprises et les actifs en recherche d’emploi passant par cette voie retrouvent généralement plus rapidement un job.

Quand les compétences digitales aident à retrouver du travail et favorisent le maintien de l’emploi

Le digital est partout c’est un fait et les entreprises n’échappent pas à la révolution du numérique. De nouveaux outils régissent et soutiennent à présent les activités des entreprises, que ce soit dans les Ressources Humaines, le marketing, la communication, la vente, le commerce ou tout autre domaine. Peu importe le métier exercé, une part de numérique est présente et personne n’y échappe. Les compétences digitales ont fait leur entrée dans les critères de recrutement sur le marché de l’emploi.

Par conséquent, entre un profil candidat disposant de savoir-faire numériques et un autre ne les ayant pas, le choix sera tout fait pour l’entreprise.

Pour les salariés, le développement de ces compétences permet le maintien de l’emploi et aussi l’évolution professionnelle ou la reconversion.

La formation : 1er outil pour acquérir des compétences et éviter la case chômage

Le premier moyen permettant d’acquérir des compétences et de ne pas passer par la case chômage est la formation. Il faut se former pour faire coïncider les savoir-faire avec les besoins du marché de l’emploi d’aujourd’hui. Il est nécessaire d’avoir les compétences métier mais également des compétences numériques, car elles sont à ce jour incontournables.

La formation digitale pour valoriser son CV quel que soit le métier 

Augmenter l’attrait de son CV avec des compétences digitales est une bonne stratégie pour se faire embaucher, évoluer professionnellement ou se reconvertir. S’inscrire à une formation numérique est une option très rentable pour la carrière des actifs à l’ère du digital. Alors quelles compétences développer et quelles formations envisager ?

Les compétences et les formations digitales anti-chômage 

Les compétences contre le chômage sont multiples, mais du côté du digital voici lesquelles sont à privilégier actuellement.

  1. La maîtrise des solutions CRM (scénarisation et automatisation des campagnes)
  2. La connaissance et la maîtrise de la Data (déchiffrer les données, hiérarchiser et trier l’information)
  3. Le développement d’une forte culture digitale (comprendre les enjeux, connaître les outils, etc)
  4. Le management transversal dans un environnement numérique (nouvelles pratiques d’encadrement et de gestion d’équipe)
  5. Le marketing et la communication digitale (développer une marque, générer de la croissance, etc)
  6. La relation client à l’ère du numérique (cibler, fidéliser, etc)

Les formations pouvant être envisagées sont diverses, pour la plupart elles sont proposées en blended et digital Learning tout en étant éligibles au CPF.

se former c'est essentiel

Si l’emploi visé est un job de la filière commerciale, il est possible de s’inscrire à une formation pour maîtriser le pilotage de la performance commerciale. Si l’activité professionnelle comprend une large part en contact avec une clientèle, il peut être bénéfique d’agrémenter son CV d’une formation en maîtrise de la relation client par téléphone ou d’une formation en mesure de la satisfaction client. Les actifs à la recherche d’un job de Chef de projet, de responsable marketing ou communication ont l’embarras du choix, mais la Data étant une compétence attendue des recruteurs, une formation en Data Vizualisation peut être utile.

Pour booster l’embauche à un emploi de cadre, la formation en conduite du changement et innovation ou la formation aux nouvelles tendances du management sont des options viables. Après, il y a aussi les parcours Executive MBA pour les emplois RH, les entrepreneurs, les managers et les marketteurs. Les EMBA sont également éligibles au CPF, découvrez plus d’informations sur les financements possibles dans le cadre d’une formation EMBA à distance.

Sur la base des derniers chiffres INSEE qui montrent une baisse du chômage concordant avec les nouvelles mesures de la formation professionnelle, on peut affirmer que la compétence et la formation sont les meilleures solutions pour se protéger du chômage. Ce sont des protections efficaces pour éviter de perdre son job, mais aussi pour accélérer l’embauche lors de la recherche d’emploi. Enfin, ces leviers formidables ouvrent les portes à la reconversion et à la promotion. On ne doit donc pas hésiter à investir sur sa personne via la formation pour éviter la case chômage à l’ère du digital. Il est également intéressant de souligner l’importance de développer des compétences digitales pour bénéficier d’un bouclier anti-chômage optimal. Enfin, rappelons que les actifs de plus de 50 ans sont un peu plus touchés par le chômage, d’où la nécessité de se former aux nouvelles pratiques digitales en vigueur dans les entreprises pour maintenir son employabilité.

CATALOGUE 2020

200 FORMATIONS POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Emploi

Salaire des cadres : les 5 secteurs où les rémunérations s'envolent

Emploi

Le top 15 des compétences les plus recherchées par les recruteurs selon LinkedIn

EmploiFormation

Intégrer un réseau d'Alumni : les avantages pour votre vie professionnelle

EmploiEntrepreneuriatFormation

Zoom sur le programme du Salon du travail de la mobilité professionnelle 2020