Executive MBA13
Management d'Entreprise
à l'Ère du Digital

Cette formation reconnue par l’état de niveau I (niveau bac+5) vous permettra d’acquérir une vision globale stratégique et opérationnelle de l’entreprise et du management à l’ère du digital, de développer les compétences clés du manager par l’acquisition d’outils et méthodes adaptés à l’entreprise moderne et au monde numérique et de Manager une équipe en affirmant vos compétences de leadership.

EN SAVOIR PLUS

13 voir détails sur academy.visiplus.com

Formation
Faire certifier ses compétences digitales : quels avantages pour la recherche d’emploi ?

Faire certifier ses compétences digitales : quels avantages pour la recherche d’emploi ?

S’il y a bien un mot que les candidats, employés et entreprises entendent à tout va, c’est celui-ci. Évangéliser par les fameux “digital officers”, nous le retrouvons de plus en plus au cœur du réacteur des entreprises. Et c’est tant mieux ! Considéré comme l’enjeu du siècle, au même titre que la transformation industrielle à une époque pas si lointaine, les profils et les formations doivent prendre le pas pour y faire face. Mais en fait, le digital c’est quoi ? Est-il vraiment incontournable pour les salariés ? Et ceux qui manquent cruellement de compétences dans ce domaine sont-ils obligés de se former ? Prenons le temps de se plonger dans le Digital.

Faire certifier ses compétences digitales : quels avantages pour la recherche d'emploi ?

Source : LHBS

Le Digital, un concept

Si certaines sociétés choisissent de prendre le contre-pied en affirmant qu’il n’existe pas, ce n’est en fait que pour mieux l’intégrer dans leur structure. Celles-ci parlent en effet plus facilement de digitalisation que de digital. Autrement dit, le “vieux monde” aurait pris une teinte, une facette digitale quand il ne peut être traité comme un média, un concept à part entière. Comme une forme d’hybridation où l’on prend les caractéristiques des uns pour les faire se rencontrer avec les caractéristiques des autres.

Le débat est ouvert (et pas uniquement à prendre sur un niveau sémantique) mais personne ne pourra dire le contraire : la question digitale est sur toutes les lèvres. 

Les médias changent, les façons de communiquer aussi. Et tout devient digital : les prises de parole en TV sont commentées en live sur les réseaux sociaux, les contenus d’un magazine papier nourrissent en fait une stratégie éditoriale transmédias beaucoup plus élargie (blog, mailing, newsletter…), un site internet doit être pensé nomade et mobile… Autant de belles – et nombreuses – histoires qui montrent l’étendue du chantier de cette transformation !

La Transformation Digitale prend du temps, notamment parce qu’il faut que les entreprises s’entourent des bonnes personnes. 

Face à beaucoup de “gourous auto-proclamés”, certifier alors ses compétences digitales semble être un vrai levier pour les candidats.

Mais de quelles compétences parlons-nous ?

Les compétences digitales mêlent des aptitudes techniques mais aussi des qualités de savoir-être et des modes de réflexion propres. Les habitudes de travail ont en effet été très fortement impactées. Plus collaboratives, plus continues… les façons de penser un projet digital se structurent autour du groupe et de la capacité à faire avancer celui-ci, étape par étape. D’où l’intérêt de se former auprès d’organismes compétents et reconnus, qui sont capables de balayer l’ensemble de ces paramètres.

Plus globalement, il s’agit également de compétences qui vont permettre aux candidats de placer l’utilisateur au coeur de l’expérience. Être en empathie, détecter les freins, définir des leviers… la capacité à se mettre en situation est essentielle.

Mobile, réseaux sociaux, podcast ou encore newsletter… le digital est partout et change tout le temps ! Ces compétences doivent donc être avant tout la preuve d’un état d’esprit, d’une envie d’être au fait des derniers usages pour un profil force de proposition, toujours en mode veille.

Enfin, les compétences émotionnelles sont de plus en plus recherchées car elles sont plus difficiles à acquérir. Elles sont de l’ordre de la personnalité, du savoir-être. Et si vous arrivez à “prouver” cet état d’esprit, cette philosophie de travail via une certification ou une formation reconnue, cela ne peut qu’être bénéfique pour tous.

digital-hard-skills

Source : EBG, Les métiers du digital : état des lieux perspectives

softskills

Source : EBG, Les métiers du digital : état des lieux perspectives

Logique d’hybridation.

Nous vous en parlions déjà dans cet article : l’heure est aux profils pluri-disciplinaires, capables de mener des réflexions stratégiques tout en gardant un pied dans le concret. À même de comprendre les usages grâce à l’observation tout en proposant concrètement des axes d’amélioration. Les fiches de poste des métiers d’aujourd’hui sont clairement “hybrides”.

Principe qui a d’ailleurs été modélisé : le T-shaped, pour évoquer des profils de compétences à deux niveaux : celles de l’ordre de l’expertise, de la spécialisation et celles plus généralistes. L’objectif étant de faire travailler les équipes ensemble, pour combiner les profils et la complémentarité.

tshapedSource : medium.com

Et qu’en est-il de l’expérience ?

Les temps changent ! Les compétences ne s’obtiennent pas uniquement coincé derrière un bureau dans une salle de classe. E-learning, validation des acquis de l’expérience (VAE)… la formation se rapproche de plus en plus du monde professionnel et c’est tant mieux !

Le digital aide évidemment à cela et il se prête particulièrement bien à l’exercice. Comme nous l’avons vu, tout va plus vite : la formation doit donc suivre et proposer elle-même des formats plus agiles. Pour que la certification soit au fait des “nouveautés” et puissent les mettre en avant.

Mais qu’a-t-on à gagner concrètement ?

Répondre à la demande, tout simplement.

Les entreprises, mais aussi les Français, sont désormais de plus en plus au fait de l’enjeu du digital. Le temps de l’évangélisation semble ainsi porter ses fruits.

96 % des Français déclarent ainsi que le développement du numérique est important. (Source : Ipsos, Les Français face aux enjeux du numérique, Juin 2018)

Un profil certifié compétent sera donc nécessairement plus en phase avec les enjeux actuels et peut permettre à l’entreprise de se projeter plus facilement dans l’avenir. En s’entourant de bons éléments, formés et aptes, elle optimise ses chances de réussite d’une transformation pérenne.

Apporter une preuve

Le digital, tout le monde prétend connaître. Chacun y allant de sa petite anecdote : “ Parce que je suis né avec.” “ Parce que je suis présent personnellement sur les réseaux sociaux. ” Pourtant, acquérir des compétences spécifiques est un travail de plus longue haleine ! Une façon évidente de remonter sur la pile de CV, notamment quand la compétition est rude. Votre parcours, votre formation ne seront pas ou peu discutés et vous avez tout intérêt à montrer votre expertise et votre champ de compétences.

Confiance

Etre certifié c’est également être en mesure d’inspirer confiance. Quand un organisme extérieur valide vos aptitudes, vous ne faites plus de votre cas une affaire personnelle. Laissez donc cette entité parler pour vous : votre crédibilité n’en sera que meilleure.

Unique

En certifiant vos compétences, vous donnez du “style”, de la personnalité à votre profil. C’est une façon de concrétiser votre vision du métier. Vous apportez une petite teinte personnelle, comme si vous cherchiez à raconter une histoire. Une histoire professionnelle qui vous est propre et pour laquelle vous allez pouvoir être considéré comme différent.

On n’hésite donc pas à “romancer” ses choix d’orientation, de formation. La certification étant un simple moyen et jamais une fin en soi.

Salaire

Se former est un investissement tant financier que temporel. Mais le ROI peut être intéressant. En allant sur des métiers fortement demandés, la certification peut être un vrai levier de négociation. Tout en continuant de valoriser vos aptitudes à travailler sur des sujets variés, avec des équipes aux multiples compétences et profils. Les salaires s’envolent pour les missions à très fort enjeux pour les entreprises. Comme la data.

En conclusion, la démonstration est claire : certifier ses compétences digitales est une belle façon de se démarquer mais aussi, et surtout, de trouver une entreprise en phase avec sa vision du métier. Une belle manière d’installer un climat de confiance, en construisant une relation professionnelle sur des bases saines.

CATALOGUE 2019

Plus de 100 FORMATIONS POUR S’APPROPRIER LE DIGITAL DE A À Z !

  1. En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.


> Voir toutes nos formations> Voir tous nos cycles> Découvrez les témoignages

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas rendu publique / Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Catégories

Archives