BREAKING NEWS - FNE : Prise en charge à 100% pour les salariés en activité partielle des entreprises de moins de 300 salariés !
RH 2.0

RH : 5 enjeux décisifs pour réussir la rentrée 2021

Les services RH vont encore devoir relever de nombreux défis en cette rentrée 2021 ! Au programme ? L’optimisation de la marque employeur, de nouvelles négociations autour du télétravail, l’accompagnement des managers, l’amélioration de la Qualité de Vie au Travail… Sans parler de la gestion du Pass sanitaire dans les entreprises concernées ! C’est pour vous aider à franchir ce cap délicat que nous faisons le point sur les principaux enjeux RH de la rentrée.

Optimiser la qualité de vie au travail : essentiel pour fidéliser vos collaborateurs

Le saviez-vous ? 49% des actifs français « ont déjà envisagé, initié ou réalisé une reconversion professionnelle » en 2021 selon une enquête BVA réalisée pour VISIPLUS academy.

En parallèle, un sondage publié dans la Tribune indique également que 60% des salariés interrogés « prévoient de changer d’emploi au cours des 12 prochains mois »… Sans parler de ceux qui, sans aller jusqu’à envisager de se reconvertir, comptent tout au moins changer d’entreprise dès qu’ils en auront l’occasion !

Un phénomène qui s’explique facilement, étant donné que les périodes de confinement ont permis à de nombreux Français de faire le point sur leur carrière. Redonner du sens à leur travail, obtenir une meilleure rémunération, avoir de meilleures conditions de travail : telles sont les principales raisons qui les poussent à changer d’emploi.

RH : à la rentrée 2021, essayez d'optimiser la qualité de vie au travail.
Extrait de l’étude BVA pour VISIPLUS academy, 2021

Dans un tel contexte, nous ne pouvons que vous encourager à optimiser la QVT dans votre entreprise pour retenir vos meilleurs talents. Certes, cela demande du temps et des efforts. Mais n’oubliez pas : le recrutement et l’onboarding des nouveaux salariés coûtent généralement plus chers que la fidélisation de vos collaborateurs…

Autre intérêt à améliorer la QVT en cette période de reprise : plus les salariés sont heureux, plus ils sont performants et prévenants envers les clients. C’est d’ailleurs pourquoi de grandes entreprises, comme Google, la place au centre de leur stratégie depuis déjà plusieurs années !

« Les entreprises qui placent le bien-être au cœur de leur vision obtiennent 235% de R.O.I. »

Etude OpinionWay, 2018

Quelques pistes pour améliorer la QVT

Plusieurs solutions sont envisageables pour améliorer la qualité de vie au travail. Pensez notamment à :

  • mettre en place diverses mesures pour préserver la santé de vos collaborateurs. Crise sanitaire oblige, on pense tout de suite aux gestes barrières pour empêcher les salariés de contracter le Covid ! Mais vous pouvez aussi vous attaquer en parallèle à d’autres problèmes très fréquents comme la sédentarisation, le mal de dos et les troubles musculo–squelettiques (TMS). Pourquoi ne pas investir dans des « bureaux debout » par exemple ? Ou encore faire appel à un ergonome ? Il aiderait vos collaborateurs à corriger leur posture sur leur siège et à régler correctement leur poste de travail ;
  • permettre aux salariés de faire de courtes siestes (10-20 minutes) pour réduire leur fatigue et booster leurs performances. N’hésitez pas à vous inspirer de la zone de sieste instaurée par Renault sur son site de Plessis-Robinson par exemple ;
  • proposer des activités relaxantes (ex. : yoga, méditation) pour aider vos collaborateurs à combattre leur stress. Un point à ne surtout pas négliger car de nombreux salariés sont effectivement très stressés. Certains ont mal vécu les périodes de confinement par exemple. D’autres encore ont vraiment peur d’être contaminés en retournant au bureau ;
  • recruter des intérimaires pour alléger la charge de travail de vos collaborateurs lors des pics d’activité de l’entreprise ;
  • fêter les anniversaires et autres évènements marquants (ex. : promotion, réussite d’un projet important) pour mettre en avant les salariés, etc.
RH : optimiser la QVT est essentiel à la rentrée 2021

N’hésitez pas à recueillir directement les attentes et besoins des salariés, via un sondage par exemple, pour déterminer les points sur lesquels vous devez travailler en priorité !

Enjeux RH de la rentrée 2021 : donner plus de flexibilité aux salariés

Si les salariés ont de grosses attentes sur le télétravail en 2021, la tendance est de leur proposer plusieurs choix pour les aider à concilier au mieux leur vie professionnelle et leur vie privée. Beaucoup d’entreprises misent en effet sur une organisation du travail très flexible pour fidéliser leurs salariés et séduire plus facilement les nouveaux talents à la sortie de la crise : ne vous laissez pas dépasser par vos concurrents !

Focus sur le télétravail

Vous le savez sans doute déjà : le nouveau protocole national publié le 31 août « redonne la main » aux entreprises pour fixer les règles en matière de télétravail. En concertation avec les représentants du personnel, bien sûr !

Il n’y a donc plus de nombre de jours minimal de télétravail « imposé » à l’heure où nous écrivons ces lignes… Ce qui ne veut pas dire qu’il doit être complètement arrêté pour autant !

D’une part, il reste recommandé jusqu’à la fin de l’épidémie pour limiter au maximum la propagation du virus. Le télétravail par rotation, par semaine ou par jour, a notamment largement fait ses preuves sur le sujet ! En effet, d’après une étude du CNRS décryptée dans Le Monde, le taux de contamination en entreprise est seulement de 0,71 personne pour 1 salarié malade avec ce type d’organisation contre :

  • 0,94 en mode alterné « on-off » ;
  • et 1,25 avant la mise en place du télétravail.

D’autre part, sachez que de nombreux salariés ont apprécié les avantages du travail à distance (ex. : gain d’autonomie, pas de déplacements longs et coûteux, plus de temps pour leur vie familiale). Si bien qu’ils veulent adopter définitivement ce mode de travail, ne serait-ce que 2 ou 3 jours par semaine !

En France, 8 salariés sur 10 souhaitent pouvoir « télétravailler à la carte » après la crise sanitaire.


7ème baromètre OpinionWay publié par Le Parisien,
26 mai 2021

Attendez-vous donc à des négociations autour du télétravail dès la rentrée. Dans la mesure du possible, accueillez-les avec bienveillance ! Il n’y a aucune raison d’empêcher des salariés de télétravailler si leurs fonctions peuvent facilement s’exercer à distance et qu’ils se montrent aussi performants qu’au bureau… Voire plus !

En accédant à leur requête, vous prouverez que vous vous souciez de leur bien-être et vous boosterez leur engagement.

4 autres pistes pour insuffler de la flexibilité dans votre organisation

En plus du télétravail, vous pouvez également envisager, selon l’activité de votre entreprise et la nature des postes :

  • la semaine de 4 jours, qui permet de gagner une journée de repos hebdomadaire supplémentaire. Si cette solution peut être appliquée à l’année, beaucoup d’entreprises ne le font que de manière saisonnière ;
  • des horaires personnalisés. Dans ce cas, les salariés sont libres de choisir leurs horaires de travail dans le respect des règles fixées par l’entreprise. Vous pouvez ainsi décréter que personne ne peut commencer à travailler avant 8h par exemple. Ou encore que de 14h à 16h, tous les membres de l’équipe doivent être au bureau pour travailler de concert ;
  • des horaires autonomes. Comprenez par là que tant que le salarié rempli son quota d’heures hebdomadaires et qu’il atteint ses objectifs, il peut travailler quand il le souhaite : tôt le matin, en fin de soirée, le weekend, etc. Difficile de faire plus souple mais force est de constater que toutes les fonctions ne sont pas compatibles avec les horaires autonomes. Dans les faits, ceux-ci sont surtout proposés dans le secteur de la vente ;
  • ou encore des « congés illimités », à l’image de ce que fait Netflix par exemple. En pratique, cela consiste à accorder aux salariés autant de congés non rémunérés qu’ils le souhaitent, en plus de leurs congés payés. Du moment que cela ne nuit pas à l’activité de l’entreprise, bien entendu !
Insufflez plus de flexibilité au travail, via les congés illimités par exemple !

RH : comment gérer le Pass sanitaire à la rentrée 2021 ?

Cet été, le Pass sanitaire était LE sujet sur toutes les lèvres. Malheureusement, entre les différents projets de loi et les campagnes de désinformation sur la Toile, beaucoup de salariés ne savent plus quoi penser. Charge aux services RH de les informer et de les rassurer !

Soignez donc votre communication sur le sujet, en indiquant clairement :

  • si les salariés doivent montrer (ou non) leur Pass sanitaire. Pour rappel, celui-ci concerne essentiellement les salariés en contact avec le public dans les ERP (établissements recevant du public comme les salles de sport par exemple), cafés, restaurants (SAUF ceux des restaurants d’entreprise ou travaillant dans la restauration à emporter), grands centres commerciaux, transports publics, hôpitaux, EHPAD et maisons de retraite. Plus largement, tous les salariés en contact avec des personnes fragiles devront aussi avoir leur Pass à partir du 15 septembre ;
  • les preuves à fournir pour que le Pass sanitaire soit valide. A savoir : un certificat de vaccination complet, un justificatif d’absence de contamination obtenable grâce au test PCR ( à renouveler toutes les 72 heures) ou un certificat de rétablissement pour les personnes qui ont déjà eu le Covid ;
  • que des solutions existent en absence de Pass. Par exemple, les salariés peuvent éventuellement poser des jours de congés payés ou des RTT en attendant de régulariser leur situation, en accord avec l’employeur. Ou encore continuer à travailler 100% à distance. Voire même être réaffectés provisoirement à des postes éloignés du public quand cela est possible.

Rappelez également que, si aucun accord ne peut être trouvé avec un salarié, l’entreprise est légalement tenu de suspendre son contrat sans rémunération jusqu’à la présentation d’un Pass valide… Ou jusqu’au 15 novembre (date de fin prévue pour le Pass). En revanche, le refus du Pass sanitaire ne constitue pas un motif de licenciement valable !

Quid des contrôles ?

Bien entendu, il faut également contrôler les Pass sanitaires à l’entrée des locaux. Une entreprise qui refuse de le faire risque une fermeture administrative de sept jours. Ou même une amende de 9 000 euros en cas de récidive.

Théoriquement, cette tâche aurait dû incomber aux médecins du travail. Mais faute de personnel suffisant, les services RH sont en première ligne dans un grand nombre d’entreprises !

La bonne nouvelle, c’est que l‘application TousAntiCovid Verif n’affiche que les informations strictement essentielles au contrôle (Pass valide ou invalide, nom et prénom, date de naissance). Elle permet ainsi de préserver au maximum le secret médial !

Enjeux RH de la rentrée 2021 : l'application TousAntiCovid Verif permet de contrôler les pass sanitaires des salariés tout en préservant le secret médical.
Source : application TousAntiCovid Verif

La mauvaise nouvelle en revanche, c’est qu’il faut renouveler les contrôles tous les jours. En effet, même si l’application n’affiche pratiquement aucune information, les QR codes scannés contiennent des données très sensibles. Les entreprises n’ont donc pas le droit de les conserver ! Elles peuvent seulement noter si le Pass était valide ou non à telle date…

Cependant, afin de faciliter les contrôles, la loi du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire vous autorise tout de même à tenir une liste des salariés vaccinés. Si et seulement si :

  • ceux-ci se déclarent volontairement ;
  • vous mettez tout en œuvre pour garantir la confidentialité de cette liste. Ce qui implique notamment d’habiliter « nommément les personnes autorisées à contrôler les justificatifs » et de « tenir un registre détaillant l’identité de ces personnes, leurs dates d’habilitation ainsi que les jours et horaires de contrôles effectués ».

Accompagner les managers : un autre enjeu RH de la rentrée 2021

La reprise est particulièrement délicate à négocier pour les managers. Déjà fortement sollicités depuis les débuts de la crise, ils doivent à présent remobiliser leurs équipes pour booster leur productivité. Tout en appliquant de nouvelles techniques managériales qu’ils ne maîtrisent pas encore forcément à 100%…

L’un des grands enjeux RH de la rentrée 2021 est donc d’accompagner au mieux les managers pour :

  • les aider à remplir correctement leurs missions ;
  • limiter le risque de burn-out dans leurs rangs. Un risque loin d’être négligeable, les managers ayant accumulé une grande quantité de stress depuis les débuts de l’épidémie ;
  • éviter de les voir partir chez un concurrent leur proposant de meilleures conditions de travail…

Pour y arriver, nous vous conseillons de déployer une véritable démarche d’expérience manager. Vous trouverez plusieurs conseils pratiques dans notre article dédié !

Il serait également judicieux de faire le point sur les besoins en compétences de vos managers… Et de leur proposer des formations adaptées en fonction ! Si une formation en management à distance semble toute indiquée, une formation en gestion du stress risque aussi de s’avérer utile. Elle aiderait non seulement les managers à combattre leur stress mais aussi à mieux gérer les tensions au sein de leur équipe !

RH : pensez à une formation en gestion du stress pour les managers

RH : optimisez votre stratégie pour recruter les meilleurs talents

Last but not least, le 5ème grand enjeu RH de la rentrée 2021 sera de revoir votre stratégie de recrutement. Vous devez en effet tenir compte des nouvelles attentes des candidats pour capter les meilleurs talents !

Si plusieurs pistes sont envisageables, nous vous conseillons surtout :

  • d’optimiser votre marque employeur. Démarche QVT, possibilité de télétravailler, politique de diversité et autres engagements sociétaux… Autant de bons points qui donneront envie aux talents de candidater ;
  • d’adopter définitivement les entretiens vidéo (différés ou en live). Entre autres avantages, ces entretiens permettent de gagner beaucoup de temps. Et ce, aussi bien côté recruteur que côté candidat ! Pensez également aux autres outils de recrutement digital comme les serious games par exemple. Aussi ludiques que pratiques, ils sont généralement très appréciés des candidats et vous permettent de renvoyer l’image d’une marque moderne !

Conseil bonus : formez-vous pour relever les défis RH de la rentrée 2021

Avec toutes ces nouveautés, la rentrée 2021 s’annonce mouvementée pour les RH ! N’hésitez donc pas à vous former pour franchir plus facilement le cap.

Selon vos besoins, vous pouvez envisager une formation en marque employeur par exemple. Ou encore une formation en stratégie de recrutement digitale !

Quel que soit votre choix, nous vous conseillons aussi de privilégier l’apprentissage en ligne. En premier lieu, parce que les formations e-learning sont plus sécurisantes jusqu’à la fin de la crise. Mais également parce qu’elles offrent une souplesse d’organisation inégalable. Libre à vous en effet d’étudier où et quand vous le souhaitez grâce à elles !

Enfin, nous vous rappelons également que le FNE-formation « spécial COVID » est toujours en vigueur en 2021. Votre entreprise peut donc éventuellement en profiter pour faire financer votre formation (70 à 100% de prise en charge selon les cas). N’hésitez pas à contacter nos conseillers pour en savoir plus !

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Management des HommesRH 2.0

Transformation du travail : 5 tendances clés qui vont impacter les entreprises en 2022

Efficacité professionnelle

Comment diminuer la charge mentale au travail ?

EntrepreneuriatManagement des Hommes

L'intrapreneuriat : comment et pourquoi l'impulser ?

RH 2.0

Pourquoi et comment optimiser l’expérience candidat en 2021 ?