FIN DU DIF LE 30/06 : Plus que quelques jours pour convertir vos Droits Individuels à la Formation en euros sur votre compte CPF 

FormationRH 2.0

Responsable diversité et RSE : un métier d’avenir !

Vous voulez évoluer ou vous reconvertir dans les Ressources Humaines ? Alors pensez au métier de Responsable diversité et RSE : depuis les débuts de la crise sanitaire, son rôle prend de plus en plus d’importance dans la stratégie globale de l’entreprise. Intéressé(e) ? Missions, compétences nécessaires, formations, salaire : nous vous donnons toutes les informations dans cet article dédié !

Quel est le rôle du Responsable diversité et RSE ?

Comme son nom l’indique, ce professionnel RH est à la fois responsable de la :

  • politique de diversité. Assez vaste, celle-ci englobe toutes les actions mises en œuvre pour promouvoir la diversité au sein de l’entreprise (ex. : embauche de personnes handicapées, de collaborateurs issus de cultures et de milieux sociaux différents, etc.) ainsi que la politique de non-discrimination (ex. : respect de l’égalité femmes-hommes) ;
  • politique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Là encore il s’agit d’une démarche assez vaste, visant à intégrer les préoccupations sociales et environnementales aux activités de l’entreprise. Objectif ? Avoir un impact positif sur la société tout en restant économiquement viable !

La RSE c’est « la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable »

résume Bercy Infos sur le site du Ministère de l’Économie

En quoi est-ce un métier d’avenir ?

Réchauffement climatique, injustices sociales, racisme : depuis le début des années 2000, les préoccupations environnementales et sociétales sont au cœur de tous les débats. Un phénomène qui pousse d’ailleurs le gouvernement à étoffer de plus en plus l’encadrement de la RSE. On peut notamment citer la loi Copé-Zimmerman de 2011 concernant l’égalité femmes-hommes. Ou encore la loi Pacte de 2019 qui redéfinit « la raison d’être des entreprises ».

Le Responsable diversité et RSE doit notamment veiller sur le respect de l'égalité femmes-hommes au sein de l'entreprise.
Capture d’écran economie.gouv

Dans ce contexte, certaines entreprises ont rapidement compris qu’une stratégie RSE leur permettrait d’optimiser leur image de marque. Avec les bénéfices que cela implique en termes d’acquisition et de fidélisation clients !

Elles ont également compris qu’une bonne politique de diversité pouvait être un excellent levier de performance. Notamment parce que :

  • recruter des salariés représentatifs de la diversité de la clientèle aide à mieux comprendre celle-ci. Ce qui permet d’augmenter son taux de satisfaction et de la fidéliser ;
  • engager des collaborateurs maîtrisant des codes culturels différents facilite la pénétration des marchés étrangers ;
  • la diversité des points de vue fait souvent émerger des solutions originales pour résoudre les problèmes de l’entreprise.

Cependant, force est de constater que beaucoup d’autres entreprises ne se sont pas profondément engagées. En effet, elles se sont longtemps contentées de respecter les dispositions légales, sans chercher à aller plus loin… Jusqu’à ces derniers temps du moins !

En 2021, les Français veulent des entreprises véritablement bénéfiques à la société

Gilets jaunes, mouvement Black Lives Matter, #MeToo : les nombreux mouvements sociaux de ces dernières années ont profondément impacté la population. Sans parler de la crise sanitaire, qui a exacerbé l’intérêt des Français pour la consommation responsable ! Les entreprises vertueuses, proposant des produits ou services respectueux de l’environnement, de l’économie locale et de la santé des consommateurs sont ainsi de plus en plus privilégiées.

Le Baromètre Max Havelaar de la Transition Alimentaire de décembre 2020, notamment, révèle une forte progression du « made in France », du « bio » et du « commerce équitable » pour les produits alimentaires.

L'essor de la consommation responsable doit être pris en compte dans la stratégie RSE des entreprises en 2021.

Extrait du Baromètre Max Havelaar de la Transition Alimentaire 2020

Et ce phénomène ne touche pas uniquement la clientèle ! En effet, les fournisseurs, investisseurs et autres partenaires privilégient aussi les entreprises responsables pour préserver leur propre réputation.

A titre indicatif, 73% des salariés âgés de 35 à 49 ans considèrent également que « les entreprises devraient avant tout se préoccuper de l’effet de leurs actions sur l’environnement, l’harmonie sociale et l’épanouissement de leur personnel », selon le dossier spécial Ifop « Quelle société après le coronavirus ?« . Des salariés qui n’hésitent d’ailleurs plus à dénoncer les travers de leur entreprise sur les réseaux sociaux ! On pense notamment aux comptes Instagram « Balance ta Start-up » et « Balance ton Agency » où s’accumulent les témoignages en ce début d’année 2021…

Bref : dans un tel climat, la RSE peut vraiment devenir un excellent levier de différenciation, de croissance, d’acquisition client et de fidélisation des salariés. Il n’est donc plus question de « seulement » respecter la réglementation : les entreprises doivent oser aller au-delà et réinventer leur stratégie RSE pour prouver leur engagement et se démarquer de leurs concurrents.

De quoi dégager de nombreuses opportunités d’embauche pour les Responsables diversité et RSE compétents !

Quelles sont les principales missions du Responsable diversité et RSE ?

Ses missions exactes peuvent varier légèrement d’une entreprise à l’autre. Cependant, elles s’articulent toutes autour de la conception, du déploiement ET du suivi de la politique diversité et RSE.

Ce qui implique en premier lieu de déterminer les enjeux prioritaires. En effet, aucune entreprise ne peut mener tous les combats de front ! Charge donc au Responsable diversité et RSE de déterminer les principaux axes de la stratégie, en fonction des besoins et des difficultés de l’entreprise. Il peut s’agir par exemple :

  • de renforcer la lutte contre les discriminations et le harcèlement ;
  • d’améliorer les consignes de sécurité ;
  • de limiter la consommation d’eau et d’énergie de l’entreprise ;
  • d’optimiser la qualité de vie au travail ;
  • de mieux intégrer les collaborateurs handicapés ;
  • de réduire l’émission de gaz à effet de serre sur la chaîne de production, etc.

Parmi ses autres grandes missions, citons aussi la :

  • formation et la sensibilisation des équipes à la stratégie RSE ;
  • mise en place d’accords d’entreprise en matière de diversité ;
  • promotion de la diversité avec l’aide du service de communication interne ;
  • réalisation d’études RH et de reportings ;
  • mise en place d’une stratégie de mécénat. Soutenir des œuvres de bienfaisance ou des programmes humanitaires entre en effet dans le cadre de la politique RSE.

Bon à savoir également : le Responsable diversité et RSE peut s’appuyer sur différentes normes pour concevoir son plan d’action. Citons par exemple la norme ISO 14001 pour la mise en place d’un « management environnemental ». Ou encore la norme ISO 50001pour mieux gérer la consommation énergétique. A la clé : des certifications bien utiles pour faire reconnaître les mérites de l’entreprise auprès de la clientèle, des partenaires et des salariés !

Quelles sont les compétences attendues à ce poste ?

Un bon Responsable diversité et RSE se doit avant tout d’avoir le sens de l’innovation. Impossible en effet de déployer une bonne stratégie RSE sans bousculer les pratiques managériales ou les méthodes de production en place ! En pratique, cette « révolution RSE » implique souvent d’intégrer des outils digitaux. Mais il est aussi possible d’innover en termes de business model pour passer à l’économie circulaire par exemple.

Le sens de l'innovation est l'une des principales qualités d'un bon Responsable diversité et RSE.

Mais bien entendu, avoir des idées novatrices ne suffit pas. On attend aussi du Responsable diversité et RSE qu’il soit capable de conduire et accompagner le changement dans toute l’entreprise. Ce qui nécessite, entre autres :

  • beaucoup de pédagogie ;
  • une grande aisance à l’oral ;
  • une vraie empathie ;
  • des capacités de médiateur ;
  • un bon sens du leadership pour fédérer tous les membres de l’entreprise !

Parmi les autres compétences nécessaires pour exercer ce métier, citons également :

  • la maîtrise du droit du travail ;
  • une bonne connaissances des process RH ;
  • des capacités en gestion de projet ;
  • des compétences managériales, étant entendu que le
    Responsable diversité et RSE peut avoir une équipe plus ou moins grande sous ses ordres. Surtout dans les entreprises dotées d’un véritable département RSE !

Enfin, sachez que la maîtrise de l’anglais est aussi fréquemment demandée à ce poste.

Où travaille le Responsable diversité et RSE ?

Le Responsable diversité et RSE travaille directement chez l’annonceur. Il y a encore quelques années, seuls les grands groupes embauchaient, mais avec la montée en puissance de la RSE, de plus en plus de moyennes entreprises recrutent également. De nos jours, on trouve même des annonces d’emploi publiées par des petites entreprises : elles sont encore minoritaires, mais elles sont appelées à se développer !

Concernant les secteurs d’activité, vous n’avez que l’embarras du choix. Mode, alimentation, nouvelles technologies, banques : peu importe. Toutes les entreprises ont intérêt à soigner leur politique diversité et leur démarche RSE pour booster leur performance et améliorer leur image de marque. Vous pouvez même avoir l’opportunité de travailler dans la Fonction Publique !

Quel est son rattachement hiérarchique ?

Selon l’entreprise, le Responsable diversité et RSE peut être sous les ordres du :

  • Directeur des Ressources Humaines (DRH) ;
  • Directeur Général (DG).

Dans tous les cas, ce professionnel est appelé à interagir avec l’ensemble des services et des salariés, afin de booster et orienter l’innovation au sein de l’entreprise. Ses interlocuteurs privilégiés restent cependant les membres du service RH et du service communication, car ils prennent activement part au déploiement de la démarche diversité et RSE.

D’autres appellations à connaître

Lorsque vous recherchez une offre d’emploi de Responsable diversité et RSE, vous pouvez aussi trouver ce métier sous le nom de :

  • Responsable éthique et diversité ;
  • Directeur innovation sociale et diversité ;
  • Chargé de mission RH diversité et handicap ;
  • Responsable développement RH et démarche RSE.

Quel est le salaire d’un Responsable diversité et RSE ?

Comme pour tous les métiers RH, le salaire du Responsable diversité et RSE varie selon la région et la taille d’entreprise. Mais à titre indicatif, il oscille habituellement entre 30 000 à 43 000 € par an pour les Juniors.

Le salaire du Responsable éthique et diversité peut être assez élevé.
Source : Les Simpson

Les profils Confirmés, ayant au moins 5 ans d’expérience, gagnent généralement entre 44 000 à 60 000 € par an.

Quant au salaire annuel des Seniors (10 ans d’expérience et plus), il est plutôt compris entre 61 000 et 88 000 € par an !

Quelles sont les évolutions possibles ?

Avec suffisamment d’expérience, vous pouvez évoluer vers un poste de Responsable ou Directeur/trice des Ressources Humaines. Mais vous pouvez aussi vous orienter vers un métier RH plus spécialisé comme celui de :

  • Responsable Gestion des Carrières, notamment en charge de la conception et du déploiement de la GPEC (Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences) ;
  • Directeur/trice du développement RH. Sa grande mission ? Développer la performance des collaborateurs (ex. : savoir-faire technique, savoir-être) afin de maintenir leur employabilité et booster leur efficacité.

Autre évolution possible : devenir Consultant(e) RSE et développement durable. Vous pouvez alors exercer en agence ou vous mettre à votre propre compte !

Quelles formations mènent au poste de Responsable diversité et RSE ?

Le métier de Responsable diversité et RSE étant assez récent, il n’y a pas encore de « parcours type ». Mais à titre informatif, sachez qu’il existe déjà des masters spécialisés dans la diversité et la lutte contre les discriminations.

On observe également que la plupart des recruteurs demandent un niveau Bac+5 en Ressources Humaines. Idéalement avec une spécialisation en gestion de projet. Un Executive MBA en Management des Ressources Humaines à l’Ère du Digital, par exemple, peut donc vous permettre d’obtenir ce poste. Gestion de la diversité, prise de parole en public, élaboration de la stratégie RSE, conduite du changement et innovation ou encore prévention des risques professionnels : vous y acquérez toutes les compétences nécessaires !

Conseil bonus : quelle que soit la formation choisie, privilégiez le format e-learning. Compte tenu du contexte sanitaire, mieux vaut en effet suivre tous vos cours en ligne ! Vous limiterez non seulement le risque de contamination, mais aussi celui de voir vos cours annulés en cas de nouveau confinement. Autres avantages :

  • une formation e-learning vous permet d’étudier où et quand vous le souhaitez, à votre propre rythme. Difficile de faire mieux en termes de souplesse d’organisation ;
  • de nombreux dispositifs peuvent la financer (intégralement ou en grande partie) en fonction de votre statut professionnel.

En 2021, l’Etat couvre par exemple 70 à 100% des frais de formation e-learning pour les salariés, via le dispositif FNE-Formation. Mais il existe bien d’autres options comme le Compte Personnel de Formation (CPF) ou encore l’Aide Individuelle à la Formation (AIF) délivrée par Pôle Emploi. Nos conseillers vous renseigneront volontiers si vous avez la moindre question !

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Actualités VISIPLUS academyEmploiFormation

Etude sur les Français et la reconversion professionnelle : près d'1 actif sur 2 concerné en 2021 !

Entrepreneuriat

6 conseils pour lancer votre start-up en 2021

Stratégie MarketingWeb et Contenu

Content marketing BtoB et BtoC : les grandes tendances 2021

Web et Contenu

4 podcasts de marque pour vous inspirer en 2021