BREAKING NEWS /// Salariés au chômage partiel : l’État peut financer jusqu’à 100 % les coûts de la formation en ligne !
RH 2.0Stratégie d'entreprise

Quels changements pour la RSE dans le monde d’après ?

Comment optimiser la RSE dans le monde d'après ?

Miser sur la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) pour mieux réussir dans le « monde d’après » : tel est le choix effectué par de nombreuses entreprises à la sortie de la crise. Relocalisation des activités, diminution des salaires des dirigeants pour soutenir les salariés… partout dans le monde, des actions sont déjà mises en place. Un phénomène somme toute logique, compte tenu des évolutions de la société… Intrigué(e) par le phénomène ? On vous explique pourquoi vous devriez vous aussi améliorer votre stratégie RSE et comment procéder !

3 bonnes raisons d’optimiser votre RSE dans le monde d’après

1. Votre entreprise sera plus forte en temps de crise

Plan de mobilité (PDM), comité d’éthique, programme de prévention de la corruption en conformité avec la loi Sapin II… Avec la multiplication des obligations légales, l’importance de la Responsabilité Sociétale des Entreprises ne fait que croître depuis plusieurs années. Avant l’épidémie Covid-19, mettre en place ces dispositifs semblait amplement suffisant. Du moins aux yeux de nombreuses entreprises, qui basaient leur stratégie RSE uniquement sur eux ! Ce qui s’est avéré une grave erreur durant la crise sanitaire.

En effet, face à ce « baptême du feu », leur stratégie a vite montré ses limites. Beaucoup d’entre elles ont eu du mal à passer en télétravail ou à anticiper les risques de contamination sur leur chaîne de production par exemple. A contrario, les structures qui avaient déjà développé une démarche RSE pointue ont tiré leur épingle du jeu durant la crise sanitaire !

Pourquoi vous en soucier alors que l’épidémie semble (enfin) se calmer en France ? Tout simplement parce que ce n’est probablement pas la seule crise que vous affronterez. Certes, personne ne peut prédire l’avenir. Mais entre les effets du réchauffement climatique, les tensions sociales et les difficultés économiques, les prochaines années ne seront sans doute pas un long fleuve tranquille… En optimisant votre stratégie RSE, votre entreprise traversera beaucoup plus facilement les épreuves. Osez donc aller au-delà des consignes gouvernementales !

Une bonne stratégie peut aussi servir dans un contexte de crise climatique.

Bon à savoir : ce n’est pas la première fois que la RSE démontre son utilité en période de crise. Dans le Midwest des Etats-Unis par exemple, lors des impressionnantes tempêtes de neige de 2014 et 2015, de nombreux salariés étaient « bloqués » chez eux. Les entreprises locales ont donc dû rapidement s’adapter pour maintenir leur activité. Comme de juste, celles qui avaient déjà opté pour l’organisation flexible du travail ont été avantagées.

2. Votre stratégie RSE vous donnera un gros avantage concurrentiel dans le monde d’après

Le saviez-vous ? De nombreuses études soulignent les fortes attentes des consommateurs français concernant les engagements sociaux, économiques et environnementaux des marques. Privilégiant de plus en plus les entreprises responsables pour leurs achats, ils souhaitent être clairement informés sur leurs actions.

Si ce phénomène existe déjà depuis plusieurs années, la crise sanitaire semble avoir accéléré le processus. Et redistribué quelques cartes aussi… C’est du moins ce que révèlent les études Viavoice réalisées pour l’agence The Good Company !

En effet, en comparant les résultats du premier observatoire du Goodvertising de septembre 2019 avec les chiffres actualisés post-confinement, on constate que :

  • 86% des Français considèrent que la « communication for good » mettant en valeur la stratégie RSE des marques est « une bonne chose« . Soit une augmentation de 3 points par rapport à septembre 2019 ;
  • les principales attentes comprennent toujours la qualité des conditions de travail, la création d’emplois, ainsi que la lutte contre le dérèglement climatique et la pollution. Cependant, suite à la crise sanitaire, les attentes sociales augmentent au détriment des préoccupations environnementales.
RSE dans le monde d'après : la majorité des sondés pensent que les marques doivent communiquer sur leurs engagements sociaux, économiques et environnementaux.
Extrait de l’Observatoire Goodvertising 2019

Une bonne stratégie RSE vous aidera donc à prendre l’avantage sur vos concurrents dans le monde d’après. Du moins si vous communiquez de manière totalement transparente sur le sujet ! Soyez très vigilant(e) car les consommateurs français sont plus méfiants que jamais. En effet, 66% des personnes interrogées pensent que la communication « for good » des entreprises ne reflètent pas la réalité, contre seulement 49% en septembre 2019.

3. Vous améliorerez aussi votre marque employeur

Enfin, retenez que la responsabilité sociétale des entreprises est également au cœur des préoccupations des salariés. Perfectionner votre stratégie RSE vous permettra donc d’optimiser votre marque employeur !

« La demande de RSE (responsabilité sociétale de l’entreprise) va continuer à se faire pressante. Ainsi 73% des salariés âgés de 35 à 49 ans considèrent aujourd’hui que les entreprises devraient avant tout se préoccuper de l’effet de leurs actions sur l’environnement, l’harmonie sociale et l’épanouissement de leur personnel. La priorité était claire avant la crise ; elle le sera encore davantage après. » Source : dossier spécial Ifop, « Quelle société après le coronavirus ? »

Plus concrètement, cela vous aidera à :

  • recruter plus facilement les meilleurs talents ;
  • fidéliser durablement vos salariés ;
  • améliorer la qualité de vie au travail ;
  • booster l’engagement et la performance de vos collaborateurs ;
  • réduire de nombreux problèmes RH comme l’absentéisme, le taux de turnover… Ou encore limiter le risque que vos salariés se répandent en commentaires négatifs sur les sites d’évaluation d’entreprises, comme Glassdoor.

De très bons points, qui vous permettront au passage de faire de précieuses économies. En effet, le coût annuel moyen du mal-être au travail est tout de même estimé à 14 580 € par employé, selon l’étude 2019 de l’IBET© (Indice de Bien-Être au Travail).

Les coûts directs et indirects du départ d'un collaborateur
Source : Curaviva

Nos conseils pour construire une stratégie RSE au top dans le monde d’après

L’analyse de matérialité : la base d’une stratégie RSE efficace

Amélioration de la qualité de vie au travail, protection de l’environnement, lutte contre les inégalités sociales… La RSE touche énormément de sujets différents. Tant sur le plan logistique que financier, vous ne pourrez pas mener tous les combats de front ! Notre premier conseil sera donc de prioriser vos actions, via une analyse dite « de matérialité ». Celle-ci consiste surtout à :

  • identifier les véritables enjeux RSE de votre cœur de métier. A comprendre : les solutions pour optimiser l’impact social et environnemental de vos chaînes de production ;
  • dialoguer également avec les parties prenantes (clients, fournisseurs, salariés, investisseurs) pour connaître leurs propres attentes RSE ;
  • croiser les données récoltées pour hiérarchiser vos actions ;
  • évaluer leurs différents impacts ;
  • valider et intégrer vos actions prioritaires à la stratégie de l’entreprise.

Objectif final : bâtir un business model durable ET réaliste.

Pour une démarche RSE cohérente, impliquez tous les acteurs de l’entreprise

Toutes les équipes ont leur rôle à jouer dans la stratégie RSE ! Du moins si elles se sentent impliquées… Pour obtenir leur adhésion et booster leur motivation, le service RSE devrait toujours collaborer avec les autres départements. L’équipe RH, notamment, est d’une aide précieuse pour sensibiliser l’ensemble des salariés à la démarche RSE de l’entreprise et renforcer leur engagement.

Échanger régulièrement avec les services marketing et communication peut aussi donner naissance à de belles idées. Pour optimiser la stratégie RSE, vous pouvez envisager la création d’échantillons éco-responsables par exemple. Ou encore opter pour du papier recyclé pour les campagnes de flyers.

Conseils spéciaux RSE & marque employeur

Renforcer votre marque employeur fait partie des objectifs prioritaires de votre stratégie RSE ? Dans ce cas, pensez notamment à :

  • favoriser l’égalité hommes-femmes à tous les niveaux de l’entreprise ;
  • promouvoir la diversité culturelle et ethnique dans vos services ;
  • privilégier les organisations de travail qui aident les salariés à garder un bon équilibre vie privée/vie professionnelle. Télétravail, horaires aménagés, postes partagés : il y a beaucoup de choses à faire en la matière.

Autre mesure phare : proposer aux salariés des formations qui les intéressent vraiment. A comprendre, des formations qui ne vont pas les enfermer dans des « postes sans perspectives » mais au contraire leur permettre d’évoluer dans la direction qu’ils souhaitent. De la formation en marketing digital aux nouvelles bonnes pratiques du management, tout est envisageable !

RSE : la place des formations sera importante dans le monde d'après

A noter que cette mesure est particulièrement intéressante à mettre en place actuellement. En effet, compte tenu de l’impact de la crise sanitaire, le gouvernement a décidé de renforcer le Fonds National pour l’Emploi (FNE) – Formation ! En pratique, toutes les entreprises peuvent demander à en bénéficier pour leurs salariés en activité partielle : l’Etat prend alors en charge 100 % des coûts pédagogiques des formations à distance. Pensez donc aux formations digital learning pour bénéficier de ce dispositif !

Remarque : piloter une démarche RSE et identifier les actions à mettre en place fait appel à de nombreuses techniques. Sans parler du cadre légal, à maîtriser impérativement. Au besoin, n’hésitez pas à suivre vous-même une formation en stratégie RSE pour optimiser vos compétences en la matière !

Made in France et protection environnementale : osez aller plus loin

Le soutien à l’économie nationale a le vent en poupe après le confinement ! Si bien que de plus en plus d’entreprises vont se tourner vers le « made in France » pour optimiser leur stratégie RSE dans le monde d’après. Pour vous démarquer de vos concurrents, privilégiez plutôt le « made in région » voire le « made in ville ». C’est une bonne manière d’obtenir les faveurs des consommateurs, toujours plus enclins à protéger l’économie locale.

Dans le même ordre d’idée, l’heure n’est plus à « la demi-mesure » si vous voulez vous impliquer dans la protection environnementale. Des emballages de vos produits jusqu’à leur transport en passant par le traitement de vos eaux usées, toute votre organisation doit refléter votre volonté.

Si vous avez besoin d’inspiration, nous vous conseillons de visiter le site Grand Pâturage de la fromagerie Milleret. Cette dernière a poussé le concept de filière locale et responsable vraiment très loin !

Conseils spéciaux communication externe RSE

Optimiser votre stratégie RSE, c’est essentiel pour prendre l’avantage sur vos concurrents dans le monde d’après. Mais encore faut-il que votre clientèle soit informée de vos efforts ! Premiers supports à exploiter : votre site d’entreprise et vos réseaux sociaux. Sur ce point, nous vous conseillons surtout de donner des informations précises et concrètes pour retenir l’attention des lecteurs. Par exemple mieux vaut indiquer que, grâce à votre entreprise, 10 000 arbres ont été plantés dans l’année plutôt que de simplement mentionner « votre engagement contre la déforestation ».

La protection de l'environnement tient toujours une place importante dans la RSE

Cela étant dit, pour inspirer confiance, nous vous conseillons aussi d’obtenir des publications sur des « canaux tiers ». Il serait par exemple judicieux de nouer un partenariat avec une ONG, qui pourra relayer votre engagement sur son propre site. Mais vous pouvez explorer d’autres pistes, comme celle des green influenceurs par exemple !

Dernier conseil : pour améliorer la crédibilité de votre stratégie RSE dans le monde d’après, visez les labels et les récompenses

Enfin, pour démontrer le sérieux de vos engagements, rien ne vaut un label ou un prix officiel ! Surtout dans un tel climat de défiance envers les marques… En fonction de votre secteur d’activité, vous pouvez par exemple viser :

  • l’éco-label européen, qui concerne la plupart des produits et emballages respectueux de l’environnement ;
  • la certification Ecocert, avant tout destiné aux cosmétiques bio et aux textiles ;
  • le label Nature et Progrès, pour les produits alimentaires et cosmétiques. Difficile à obtenir, il est apprécié des consommateurs les plus exigeants en termes de protection environnementale et de développement durable.

Côté prix, pensez aux Trophées Défis RSE, placés sous le haut patronage du Ministère de l’Economie et des Finances et du Ministère de la Transition écologique et solidaire. En obtenir un vous permettrait d’avoir de belles retombées dans la presse. Parfait pour prouver publiquement la qualité de votre démarche RSE !

Recevoir un trophée défi RSE, c'est le top !

A titre informatif, l’édition 2020 compte 8 Trophées Défis RSE dans les catégories :

  • Environnement ;
  • Ressources Humaines ;
  • Santé (ex. : facilitation de l’accès aux soins, politique RSE innovante dans un établissement de santé) ;
  • Inclusion sociétale ;
  • Économie Sociale et Solidaire ;
  • Start-up ;
  • TPE/PME responsables ;
  • ETI.

Cependant, les catégories peuvent changer d’une année à l’autre !

Retenez aussi que les inscriptions sont clôturées depuis le 2 juin 2020… La bonne nouvelle, c’est que cela vous laisse du temps pour peaufiner votre stratégie RSE grâce à nos conseils. Rendez-vous donc en 2021 pour tenter de gagner un trophée !

CATALOGUE 2020

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Emploi

Crise économique : les métiers de l’après Covid-19

Efficacité professionnelle

Généralisation du télétravail : dois-je me former à de nouvelles pratiques ?

Efficacité professionnelleEmploi

Quel avenir pour le travail en open space après la crise sanitaire ?

RH 2.0Stratégie d'entreprise

DRH en crise : nos conseils pour surmonter les défis du déconfinement