EmploiFormation

Enquête : quels défis et attentes pour les personnes éloignées de l’emploi en 2024 ?

Enquête 2024 VISIPLUS academy : Cap vers l’emploi : quels défis et attentes pour les personnes éloignées de l’emploi ?

Réalisée avec l’institut BVA People Consulting, la nouvelle étude sur les demandeurs d’emploi de VISIPLUS academy offre une vision claire de l’état actuel du marché. Et elle révèle que 88 % des personnes interrogées éprouvent aujourd’hui des difficultés dans leur recherche d’emploi ! Alors quels sont les profils qui ont le plus de difficultés à trouver un emploi ? À quels freins et obstacles sont-ils confrontés ? Et quelles sont leurs attentes en matière de formation professionnelle ?

Zoom sur les défis, les attentes et les motivations des personnes les plus éloignées de l’emploi aujourd’hui.

Une enquête de VISIPLUS academy, réalisée avec BVA People Consulting

Acteur de référence dans la formation en ligne, VISIPLUS academy dévoile les résultats de son étude sur les défis et les attentes des personnes éloignées de l’emploi. Cette enquête exclusive a été réalisée en collaboration avec l’institut BVA People Consulting, entre le 30 avril et le 7 mai 2024. 

Les équipes ont interrogé un échantillon représentatif de 1 000 actifs demandeurs d’emploi, âgés de 18 ans et plus. Sexe, âge, niveau de diplôme et région… Basée sur des quotas et sur plusieurs variables, l’étude représente tous les profils de demandeurs d’emploi en France

Elle rassemble les réponses :

  • d’hommes et de femmes ;
  • de tous les âges (18 – 24 ans, 25 – 49 ans, 50 ans ou plus) ; 
  • avec différents niveaux de diplômes (inférieur au CAP / BEP, CAP / BEP, Bac, Bac +2, Bac +3 ou plus). 

Un retour à l’emploi ressenti comme difficile…

Jeunes sans diplôme, personnes en situation de handicap et seniors… On distingue trois grandes catégories de personnes éloignées de l’emploi, qui connaissent souvent un chômage de longue durée. Cette nouvelle enquête de VISIPLUS academy sur les demandeurs d’emploi permet de mieux comprendre les obstacles qu’ils rencontrent sur le marché du travail, pour ensuite pouvoir les aider à retrouver un emploi

L’âge, premier facteur de difficulté pour le retour à l’emploi

L’étude rappelle d’abord que la grande majorité des demandeurs d’emploi trouve difficile de retrouver un emploi : seuls 12 % des répondants estiment qu’ils ne rencontrent pas de difficultés particulières dans leur recherche ! Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce ne sont pas forcément le niveau de diplôme ou l’éloignement géographique des postes qui posent problème… 

Aujourd’hui, le premier facteur de difficulté sur le marché de l’emploi est l’âge. 31 % des personnes interrogées mettent en effet en avant cette problématique… Et si les moins de 25 ans restent peu impactés (seuls 21 % soulèvent cette difficulté), il s’agit d’une préoccupation majeure pour 70 % des plus de 50 ans


Extrait de l’infographie issue de l’enquête 2024 VISIPLUS academy : Cap vers l’emploi : quels défis et attentes pour les personnes éloignées de l’emploi ?

Parmi les autres grands freins au retour à l’emploi, on retrouve :

  • le moyen de transport (pour 25 % des demandeurs d’emploi interrogés) ;
  • les problèmes de santé (pour 24 %) ;
  • le manque de qualification ou de diplôme (pour 23 % des répondants, et pour 26 % des demandeurs d’emploi ayant un niveau de diplôme inférieur au baccalauréat).

Certains facteurs de difficulté sont aussi propres à des profils particuliers. 26 % des femmes expliquent par exemple qu’elles ont du mal à retrouver un emploi à cause de leurs contraintes familiales. Le manque d’expérience professionnelle a quant à lui un impact pour 43 % des 18 – 24 ans. 67 % des personnes en situation de handicap estiment que leurs problèmes de santé sont le principal frein à leur recherche d’emploi. Et 23 % des personnes qui habitent dans des agglomérations de 20 000 habitants considèrent que leur éloignement géographique est problématique. 

Des obstacles qui viennent principalement du marché de l’emploi

Manque de qualification ou périodes de chômage prolongées, situations de handicap, problèmes de santé ou contextes sociaux et économiques défavorisés… Les personnes éloignées de l’emploi peuvent être confrontées à plusieurs difficultés pendant leur recherche. Mais l’étude démontre que ces obstacles viennent plus souvent du marché de l’emploi en lui-même que de difficultés personnelles.

Principaux obstacles du retour à l'emploi, etude 2024 VISIPLUS academy en collaboration avec BVA People consulting

Extrait de l’infographie issue de l’enquête 2024 VISIPLUS academy : Cap vers l’emploi : quels défis et attentes pour les personnes éloignées de l’emploi ?

En effet, les demandeurs d’emploi estiment que les principaux obstacles dans leur recherche sont :

  • le manque de postes correspondant à leur profil (pour 47 %, et pour 59 % des plus de 50 ans) ;
  • les refus répétés des recruteurs (pour 40 %, et pour 43 % des personnes titulaires du Bac ou plus).
les refus répétés des employeurs, l'un des principaux obstacles à la reprise de l'emploi

Viennent ensuite, et à un niveau moindre, les difficultés liées au candidat. Pour 36 % des personnes interrogées, ce sont le stress et le manque de confiance en soi qui sont les principaux obstacles au retour à l’emploi (pour 50 % des personnes qui ne sont pas diplômées !). 28 % des 25 – 49 ans souffrent quant à eux d’offres qui ne correspondent pas à leurs contraintes personnelles.

Près d’1 demandeur d’emploi sur 4 met aussi en avant le manque d’accompagnement des acteurs de l’emploi. Les personnes ayant obtenu le Bac ou un diplôme supérieur semblent particulièrement souffrir de cette difficulté, ainsi que de l’absence de réseau professionnel sur lequel s’appuyer (23 %).

L’accompagnement, un facteur de motivation important pour retrouver un emploi

Différentes raisons motivent les personnes éloignées de l’emploi à retrouver un poste. Et il ressort de cette nouvelle enquête qu’un accompagnement régulier est un véritable plus dans leur recherche.

La recherche de stabilité et de sécurité financière comme principal moteur

Sans grande surprise, l’étude de VISIPLUS academy révèle que les principales motivations dans la recherche d’opportunités professionnelles restent d’ordre financier. 47 % des personnes interrogées recherchent la sécurité et la stabilité financière, et 44 % doivent répondre à une nécessité financière directe (ce chiffre atteint les 47 % chez les femmes). 

Et même si cela semble contre-intuitif, cette sécurité est particulièrement importante pour les cadres et les professionnels intellectuelles supérieures, qui ont un niveau de vie plus élevé. Le besoin de reconnaissance et d’accomplissement personnel fait également partie de leurs principales motivations à retrouver un emploi.

Les demandeurs d’emploi de 50 ans et plus sont quant à eux motivés par la qualité des offres proposées, et par le nombre d’offres d’emploi disponibles. L’accompagnement régulier d’un conseiller emploi aide également les demandeurs d’emploi à s’engager dans leur recherche (pour 15 % des personnes interrogées, et 21 % des personnes en situation de handicap). 

Plus de la moitié des demandeurs d’emploi sont accompagnés par France Travail

L’étude révèle que près de 3 demandeurs d’emploi sur 4 bénéficient d’une aide ou d’un dispositif d’accompagnement (71 %). 57 % des personnes interrogées profitent d’au moins un dispositif de France Travail, mais seulement 38 % bénéficient de l’ARE (Aide au Retour à l’Emploi)

l'accompagnement pour les demandeurs d'emploi

Extrait de l’infographie issue de l’enquête 2024 VISIPLUS academy : Cap vers l’emploi : quels défis et attentes pour les personnes éloignées de l’emploi ?

Viennent ensuite les formations financées par France Travail ou par l’APEC via l’Aide Individuelle à la Formation (23 %), puis celles financées par le CPF (20 %). Et 10 % des demandeurs d’emploi de l’enquête profitent de formations financées par une Mission Locale ou une Maison de l’Emploi (27 % chez les 18 – 24 ans). 

Mais selon les chiffres de l’étude, 29 % des personnes éloignées de l’emploi ne profitent d’aucune aide ou accompagnement particulier. Et ce chiffre monte à 35 % chez les plus de 50 ans ! 

Quelles sont les principales attentes des personnes éloignées de l’emploi ?

L’enquête révèle qu’aujourd’hui, les demandeurs d’emploi attendent avant tout de bénéficier de formations professionnalisantes pour réintégrer le marché du travail. Ils aimeraient également pouvoir profiter d’un véritable soutien financier pendant leur stage.

Pouvoir suivre une formation professionnelle

Selon les résultats de l’étude, la majorité des demandeurs d’emploi interrogés espère d’abord suivre une formation professionnalisante (45 %) ou qualifiante (27 %). Et ces chiffres augmentent chez les actifs en milieu de carrière (entre 35 et 49 ans). Les 50 ans et plus se tournent quant à eux beaucoup moins vers la formation (seulement 33 %). 

les 50 ans et plus se tournent moins vers la formation professionnelle

Extrait de l’infographie issue de l’enquête 2024 VISIPLUS academy : Cap vers l’emploi : quels défis et attentes pour les personnes éloignées de l’emploi ?

Et si les formations plus courtes suscitent un peu moins d’intérêt chez les personnes en recherche d’emploi, certaines tirent néanmoins leur épingle du jeu ! 28 % des personnes interrogées souhaiteraient se former pour mieux maîtriser le monde de l’entreprise. 24 % aimeraient suivre une formation pour maîtriser des outils ou logiciels informatiques (34 % chez les femmes de plus de 50 ans). Et apprendre une langue étrangère arrive en troisième position (pour 19 % des demandeurs d’emploi, et 22 % des 25 – 49 ans).

Bénéficier d’un soutien financier pendant leur stage

L’étude s’intéresse enfin aux difficultés rencontrées par les demandeurs d’emploi en stage. 43 % des personnes interrogées ont en effet dû rechercher un stage dans le cadre d’une formation pour retrouver un emploi. Et parmi elles, près de la moitié (47 %) aurait souhaité bénéficier d’un soutien financier pour couvrir les frais associés. 

D’autres dispositifs d’aide seraient particulièrement appréciés par les personnes en stage, comme :

  • la préparation aux entretiens de stage (pour 32 % des personnes interrogées, et pour 42 % des 18 – 24 ans) ;
  • la présentation de tous les services existants pour rechercher un stage ;
  • la possibilité de participer à des événements de réseautage dans leur secteur d’activité ;
  • des conseils sur la rédaction d’un CV et de lettres de motivation adaptées ;
  • le mentorat ou le parrainage d’un professionnel expérimenté.

En résumé…

Aujourd’hui, les personnes les plus sensibles aux difficultés d’accès à l’emploi sont :

  • les seniors (50 ans et plus) : leur âge est un frein pour leur retour à l’emploi. Ils se forment beaucoup moins, et sont moins nombreux à chercher un stage. Leurs compétences ne sont pas forcément jugées obsolètes ou dépassées, mais il y a moins de postes qui correspondent à leur profil ;
  • les personnes en situation de handicap : ils sont plus nombreux à rencontrer des difficultés pour trouver un emploi, et à chercher un stage pour valider une formation. Ils n’ont pas moins confiance en eux que les autres demandeurs d’emploi, mais sont plus dans l’attente d’un véritable accompagnement de la part d’un conseiller ;
  • les actifs peu qualifiés : ils peinent à trouver un emploi principalement à cause de difficultés de transport. Et on retrouve un manque de confiance très élevé parmi ceux qui n’ont aucun diplôme. 

« La compréhension des principaux freins au retour à l’emploi des personnes qui en sont le plus éloignées est essentielle pour former les demandeurs d’emploi et leur permettre de retrouver le chemin du travail. VISIPLUS academy à travers son accompagnement s’adapte à ces particularités. Nous obtenons ainsi, par exemple, un taux de retour à l’emploi des personnes de plus de 55 ans supérieur à la moyenne en région Ile-de-France. »


Nicolas Montetagaud, directeur Général de VISIPLUS academy

Acteur majeur de la formation continue en ligne, VISIPLUS academy accompagne les demandeurs d’emploi dans l’atteinte de leurs objectifs professionnels. Qu’il s’agisse d’acquérir de nouvelles compétences ou de se reconvertir, de booster leur employabilité ou de s’adapter aux évolutions de leur métier, nous proposons 300 modules de formations et plus de 30 parcours de formations diplômants. N’hésitez pas à contacter nos équipes pour en savoir plus ! Et pour plus de détails sur cette enquête, consultez notre page dédiée qui vous donne accès à son infographie, ainsi qu’au téléchargement de l’étude dans son intégralité 😉

CATALOGUE DE FORMATIONS

300 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Formation

Comment trouver le bon organisme de formation ?

Efficacité professionnelleExtra skillsManagement des Hommes

Les pièges courants à éviter en tant que leader : 10 conseils pour maintenir votre crédibilité

EmploiFormation

Reconversion professionnelle : par où commencer ?

FormationRH 2.0

Plan de développement des compétences : quelles étapes clés pour une mise en œuvre efficace en 2024 ?