BREAKING NEWS - FNE : Prise en charge à 100% pour les salariés en activité partielle des entreprises de moins de 300 salariés !
Stratégie d'entreprise

Les TPE françaises se réinventent durant la crise sanitaire !

Les TPE françaises se réinventent pour résister à la crise sanitaire

Bonne nouvelle : bien qu’elles soient touchées de plein fouet par la crise sanitaire, beaucoup de TPE françaises parviennent à s’adapter. C’est du moins ce que révèle l’enquête OnePoll menée pour le compte de Vistaprint en mars 2021 ! Pour la réaliser, 500 dirigeants de TPE de moins de 9 employés ont été interrogés sur leurs pivots stratégiques. Du développement de leur présence en ligne jusqu’à leur utilisation des aides gouvernementales, leurs principales techniques sont passées au crible ! Intéressé(e) ? Nous vous présentons les grands enseignements de cette enquête pour vous aider à optimiser votre propre stratégie.

Renforcer sa stratégie commerciale en ligne : un choix effectué par la plupart des TPE françaises

Premier point souligné par cette enquête : toutes régions confondues, 60% des TPE françaises ont misé sur internet pour résister à la crise sanitaire et comptent maintenir leur stratégie. Si ce phénomène touche toute la France, il est particulièrement marqué :

  • dans les Hauts-de-France où 70% des TPE régionales ont développé leur stratégie commerciale en ligne ;
  • en Auvergne-Rhône-Alpes et dans le Grand Est, ex aequo avec 67% ;
  • en Nouvelle Aquitaine et en Provence-Alpes-Côte d’Azur, ex aequo avec 62%.

Beaucoup de TPE ont ainsi fait leurs tous premiers pas sur la Toile, en créant un site vitrine ou en ouvrant des comptes sur les réseaux sociaux par exemple. Quant à celles qui étaient déjà présentes sur le web, elles ont renforcé leur stratégie digitale en proposant de nouveaux services en ligne ou encore en publiant plus régulièrement des contenus sur leur blog et les médias sociaux !

Des décisions parfaitement logiques, étant donné que les consignes de distanciation sociale :

  • ont contraint de nombreuses TPE à fermer leurs points de vente physiques ;
  • poussent la population française à investir massivement la Toile, que ce soit pour se divertir, rester en contact avec leurs proches ou faire leurs achats.

D’ailleurs, nous vous encourageons vous aussi à renforcer votre stratégie commerciale en ligne si cela n’est pas encore fait. Vous ne pouvez pas vendre vos produits ou services sur le net ? Développez tout de même votre présence on line ! Cela vous permettra notamment de :

  • maintenir le lien avec vos clients. Un point essentiel pour les fidéliser ;
  • prospecter plus facilement ;
  • renforcer l’image de marque de votre entreprise en communiquant sur vos valeurs, vos engagements, etc.

Si l’ouverture d’un site d’entreprise est une bonne option, n’oubliez pas les réseaux sociaux : ils représentent d’excellents moyens de communication pour les TPE.

Focus sur la stratégie social media des TPE françaises

Toujours selon l’enquête Vistaprint de mars 2021, 40% des dirigeants de TPE (tous âges confondus) ont développé une véritable stratégie social media. Sans surprise, cette tendance est particulièrement marquée chez les jeunes dirigeants, plus familiers avec les plateformes sociales. 50% des 18 – 34 ans et 45% des 35 – 44 ans mettent ainsi l’accent sur les réseaux sociaux pour résister à la crise sanitaire.

40% des dirigeants de TPE ont développé une véritable stratégie social media
Les réseaux sociaux ont permis au TPE de se réinventer pendant la crise

Un choix judicieux car :

  • la fréquentation des médias sociaux explose depuis les débuts de la pandémie. D’après le Global Digital Report 2020 de Hootsuite et We Are Social, plus de 50% de la population mondiale s’y connectent désormais régulièrement. Et ce, non seulement pour échanger avec leurs proches, mais aussi pour rester en contact avec leurs marques préférées et se renseigner sur leurs produits ;
  • les réseaux sociaux peuvent être exploités à moindres frais. En effet, en publiant régulièrement du contenu de qualité, vous pouvez déjà optimiser votre visibilité, conquérir de nouveaux clients et les fidéliser. Mais libre à vous d’utiliser aussi les fonctionnalités payantes (ex. : campagnes publicitaire) selon votre budget !

Bon à savoir également : 55% des dirigeants des TPE françaises déclarent que Facebook est le réseau social le plus efficace pour trouver de nouveaux clients durant l’épidémie. Vient ensuite Instagram, plébiscité par 23% d’entre eux.

Devez-vous utiliser Facebook vous aussi ?

Malgré l’arrivée de nombreux concurrents Facebook reste LE plus grand réseau social et parvient encore et toujours à conquérir de nouveaux internautes. Il a même dépassé la barre des 40 millions d’utilisateurs actifs mensuels en France en mars 2021 ! Il mérite donc amplement sa place dans votre stratégie social media… Sauf si vous ciblez spécifiquement les plus jeunes ! Sachez en effet que les 15-24 ans délaissent de plus en plus le réseau de Mark Zuckerberg au profit de plateformes plus « tendance » comme :

  • Tik Tok, le réseau social phénomène venu de Chine ;
  • Instagram, le « réseau social de l’image » incontournable, racheté par Facebook en 2012 ;
  • ou encore Twitch, une plateforme originellement spécialisée dans les jeux vidéo, mais qui s’est depuis ouverte à de nombreuses autres thématiques.
Si de nombreuses TPE françaises privilégient Facebook, vous avez intérêt à exploiter d'autres réseaux sociaux comme Tik Tok si vous ciblez la génération Z.
Source : Etude Harris Interactive
« Social Life 2020 réseaux sociaux & marques »

Certaines TPE françaises n’hésitent pas à repenser totalement leur activité

Autre point intéressant révélé par l’enquête Vistaprint : un an après le premier confinement, 77% des TPE françaises ont adapté leurs offres ou ajouté de nouveaux services/produits. Beaucoup d’entre elles ont notamment mis en place un service de drive ou de click and collect pour permettre à leurs clients de récupérer facilement leurs achats ! Sans parler des nombreux restaurants qui se sont lancés dans la vente de plats à emporter pour maintenir leur activité…

Cependant, les changements ont été beaucoup plus importants dans certains cas. En effet, près d’un quart des dirigeants affirment « avoir complètement réinventé leur entreprise », en vendant des produits/services totalement différents de ce qu’ils proposaient avant la crise, tout en ciblant un nouveau type de clientèle ! Surprenant ? Pas vraiment ! La crise sanitaire ayant fait naître de tous nouveaux besoins, de nombreuses start-ups, TPE, PME et grandes entreprises ont cherché à s’adapter en innovant dans le domaine de l’e-santé par exemple ou encore dans celui de l’enseignement à distance. Même Amazon, le géant du e-commerce, a fait ses premiers pas sur le marché des objets de santé connectés en lançant son bracelet Halo en août 2020.

« À la différence de 2008, ce que nous vivons aujourd’hui va au-delà d’un impact économique : beaucoup d’entreprises ont dû se transformer, naviguant souvent à vue. Modes de travail, nouveaux canaux de distribution et de commercialisation, etc. Les chefs d’entreprise ont fait preuve d’une inventivité remarquable et d’une résilience à toute épreuve »

Sabine Leveiller, Directrice Générale de Vistaprint France.

Les e-shops se multiplient

L’étude Vistaprint révèle également que 48% des TPE françaises ont créé leur premier e-shop sous l’effet de la crise sanitaire. Un choix judicieux, qui a permis à beaucoup d’entre elles :

  • de limiter les pertes dues à la fermeture de leurs points de vente physiques ;
  • de conquérir de nouveaux clients ;
  • voire même de se développer à l’international en intégrant une marketplace comme Amazon ou Cdiscount.

Vous aussi, n’hésitez pas à vendre vos produits ou services en ligne pour résister à la crise sanitaire ! Au besoin, sachez qu’il existe de nombreuses solutions clefs en main pour lancer rapidement votre e-shop. Beaucoup d’entre elles sont d’ailleurs répertoriées sur le site gouvernemental Clique mon Commerce.

Les TPE françaises adoptent le paiement sans contact durant la crise sanitaire

Si l’e-commerce se développe à vitesse grand V, les TPE françaises adaptent aussi leurs services en magasin pour résister à la crise. 46% d’entre elles ont ainsi mis en place un système de paiement sans contact. Une excellente initiative pour rassurer la clientèle et booster les ventes physiques !

De nombreux clients craignent en effet d’être contaminés en payant en espèces ou en tapant leur code. C’est particulièrement vrai dans les régions les plus touchées par le virus. Ce qui explique pourquoi le paiement sans contact s’y est particulièrement développé ! À titre indicatif, 80% des TPE de la région Hauts-de-France l’ont adopté.

Bon à savoir également : il y a quelques années, de nombreux clients craignaient que leurs informations soient volées lors d’un paiement sans contact. Mais aujourd’hui, la peur du coronavirus est bien plus forte ! Si bien qu’ils considèrent désormais ce système de paiement comme un geste barrière à part entière… Certains d’entre eux vont même jusqu’à « bouder » les enseignes qui ne le proposent pas. Vous auriez donc intérêt à mettre ce système en place. D’autant plus que le plafond des ventes a été augmenté en mai 2020, vous permettant d’encaisser jusqu’à 50 € par client.

Le paiement sans contact est adopté par de plus en plus de TPE françaises durant la crise sanitaire.
Capture d’écran de l’Observatoire CB

Tous ces changements sont-ils efficaces ?

Pour la plupart des TPE françaises, oui ! 66% des répondants affirment ainsi que « les changements réalisés pour améliorer ou développer leur business ont été positifs, voire très positifs ».

Cerise sur le gâteau : ces changements n’ont pas entraîné beaucoup de dépenses. En effet, seulement 45% des chefs d’entreprise ont dépensé plus de 500 € pour adapter leur stratégie, pour un budget moyen de 617 € !

Un constat surprenant, de prime abord. Mais il s’explique en grande partie par le formidable élan de solidarité envers les TPE françaises ! Retenez par exemple que de nombreuses entreprises ont proposé gratuitement (ou à tarif préférentiel) leurs solutions e-commerce pour aider les petites structures à se digitaliser durant les périodes de confinement… En complément, le gouvernement aide aussi les TPE à s’adapter sans (trop) puiser dans leurs propres fonds.

Marketing : comment les TPE françaises utilisent-elles les aides gouvernementales ?

Sur ce point, l’enquête Vistaprint indique tout d’abord que 49% des répondants ont déjà touché une aide gouvernementale. Cependant, 27% d’entre eux ne l’ont pas encore utilisée ! Sans doute en attendant de déterminer les meilleurs investissements à faire…

Cela étant dit, retenez que les autres dirigeants ont alloué environ 10% des aides perçues au développement de leur stratégie marketing :

  • 14% d’entre eux les ont utilisées pour mettre à jour leurs outils (ex. : flyers, cartes de visite) ;
  • 12% ont plutôt amélioré le référencement naturel de leur site web (ex. : demande d’un audit SEO à un prestataire). Un bon choix stratégique, étant donné que les sites les mieux classés sur les moteurs de recherche engrangent le plus de visites. Et donc aussi le plus de ventes…

Des aides également utilisées pour monter en compétences

Autre point intéressant : 12% des TPE françaises ont employé les aides gouvernementales pour acquérir de nouvelles compétences grâce à des webinaires ou des formations en ligne. Comme des formations e-learning en marketing digital par exemple, pour conquérir plus facilement de nouveaux clients sur le web !

Là encore, il s’agit d’un choix judicieux. Certes, des solutions clefs en main vous permettent d’investir la Toile sans notion de programmation informatique. Mais vous devez tout de même maîtriser de nombreuses compétences pour réussir la transformation digitale de votre entreprise !

Intégrer une marketplace ou ouvrir votre e-boutique sur Shopify par exemple, ne vous dispense pas d’appliquer les bonnes pratiques SEO pour vous faire connaître sur la Toile.

De même, vous avez tout intérêt à bien maîtriser les usages des réseaux sociaux pour déployer une stratégie social media efficace…

TPE françaises : maîtrisez les usages des réseaux sociaux grâce à une formation pour développer votre communauté.

Mais ce ne sont que quelques exemples parmi d’autres ! Il existe bien d’autres formations envisageables pour optimiser votre transformation digitale. Faites-le point sur vos besoins et n’hésitez pas à contacter nos conseillers si vous hésitez sur la formation à suivre. Ils vous aideront aussi à activer les différents dispositifs de financement à votre disposition. Saviez-vous par exemple que l’Etat peut couvrir 100% des frais de formation des salariés pour les TPE, grâce au FNE-formation ? Et ce, qu’ils soient ou non en chômage partiel !

Conseil bonus : privilégiez les formations en ligne autant que possible. Elles sont plus pratiques et sécurisantes que les formations présentielles en cette période de crise.

Les TPE françaises sont optimistes pour 2021… Et les années suivantes !

L’étude Vistaprint s’achève sur une note positive puisque 65% des répondants pensent que leur chiffre d’affaires augmentera dans les 12 prochains mois. 33% d’entre eux prédisent même une augmentation de 18% en moyenne… Sous réserve toutefois que la situation sanitaire évolue positivement.

Enfin, les dirigeants de TPE estiment aussi que dans les 5 prochaines années :

  • le vent de solidarité envers les entreprises françaises perdura. 41 % des dirigeants pensent en effet que les consommateurs seront plus fidèles et plus enclins à soutenir leurs entreprises préférées ;
  • les TPE devront encore renforcer leur présence et leurs offres en ligne pour subsister (37%) ;
  • le tourisme domestique devrait augmenter, ce qui stimulera l’activité des TPE locales (24%) ;
  • les consommateurs soutiendront de préférence les entreprises éco-responsables (22%).

Seul l’avenir nous dira si leurs prédictions sont correctes ! Mais force est de constater que la population française est déjà de plus en plus encline à :

  • soutenir l’économie en privilégiant les petites entreprises locales ;
  • favoriser les entreprises « vertueuses ». D’où l’intérêt de développer une bonne stratégie RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) dès que possible ;
  • faire ses achats en ligne. C’était déjà vrai avant l’épidémie et cela s’est encore confirmé entre les périodes de confinement ! Le succès du e-commerce devrait donc se maintenir après la crise.

Pour aller plus loin

Nouveaux produits, nouvelles techniques de communication, nouveaux canaux de vente… Une chose est sûre : même si la crise sanitaire cause de nombreux dégâts, elle encourage aussi les entreprises à se renouveler et à se dépasser !

Si ce sujet vous intéresse, nous vous invitons à poursuivre votre lecture avec notre article consacré aux innovations liées à la crise sanitaire. Vous y découvrirez notamment comment l’épidémie a accéléré la digitalisation des entreprises à travers le monde et de nouveaux produits développés par des start-ups françaises. Bonne lecture !

Vous pouvez en apprendre plus sur les innovations liées au Covid-19 dans notre autre article.
Source : Joko

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Stratégie et Projets WebWeb et e-business

Reprise d'activité : comment se dessine l'avenir du commerce physique et en ligne ?

RH 2.0

Pourquoi et comment optimiser l’expérience candidat en 2021 ?

Web DesignWeb et Contenu

Webdesign : 10 tendances en hausse en 2021

Web et e-business

Soldes d’été 2021 : 9 conseils pour booster vos ventes en ligne