BREAKING NEWS - FNE : Financement jusqu'à 100% des formations des salariés en reprise ou mutation d’activité !

RH 2.0

Quelle est la place de l’IA dans les services RH ?

La place de l'IA dans la fonction RH en 2022

Le saviez-vous ? Fin 2019, Axys Consultants lançait une grande enquête sur la place de l’IA dans la fonction RH. Deux ans plus tard, elle donne à nouveau la parole à 162 DRH français pour faire le point sur la situation ! La pandémie a-t-elle accéléré le développement de l’intelligence artificielle au sein des services RH ? Pourquoi les DRH l’utilisent-ils ? Existe-t-il encore des freins à son déploiement ? Nous vous expliquons l’essentiel à savoir sur cette innovation RH !

L’IA progresse légèrement dans les services RH sous l’effet de la crise sanitaire

Premier point souligné par cette enquête : les DRH français sont de plus en plus nombreux à s’appuyer sur l’IA. Même si la progression de l’intelligence artificielle reste assez modeste !

En effet, en ce début d’année 2022, ils sont :

  • 13% à avoir déjà mis en œuvre des solutions d’IA (vs 11% en 2019) ;
  • et 34% à avoir au moins commencé à travailler sur le sujet (vs 32%).

Ils ne sont également plus que 48% à déclarer que le sujet de l’IA n’est toujours pas à l’ordre du jour dans leur service contre 55% en 2019.

En France, se plus en plus de DRH adoptent l'IA ou envisagent de l'adopter prochainement.
Extrait infographie Axys Consultants

Comment expliquer cette progression en demi-teinte ?

A en croire cette enquête, la pandémie a contribué à redorer l’image de l’IA dans l’esprit de nombreux DRH.

En effet, 52% d’entre eux déclarent qu’ils se sont davantage appuyés sur les solutions d’IA pour les aider durant la crise sanitaire. Une aide grandement appréciée d’ailleurs ! Si bien que 23% d’entre eux auraient même souhaité avoir plus de solutions d’IA à leur disposition…

Cependant, force est de constater qu’il existe encore de nombreux freins à leur déploiement. Parmi eux, citons surtout :

  • le coût de mise en œuvre de ces outils, qui reste trop élevé pour 45% des DRH français interrogés. En gardant tout de même à l’esprit que, grâce à la démocratisation de l’IA, les coûts ont tendance à diminuer. La preuve ? En octobre 2019, ils posaient des difficultés à plus de 70% des DRH. La situation s’est donc nettement améliorée en 2 ans ;
  • le manque de sponsoring interne, insuffisant pour obtenir l’adhésion des équipes aux solutions d’IA dans 35% des services RH ;
  • ou encore le manque de formation technique pour 24% des DRH (vs 68% en 2019).

Autre frein au développement de l’IA dans les services RH : la question de la « déshumanisation », qui divise énormément les DRH en France.

50% des DRH estiment que l’IA les a aidé à maintenir le lien social durant la pandémie. Mais ils sont autant à craindre qu’elle réduise la qualité du lien social et finisse par déshumaniser la fonction RH…

Source : « Impacts de l’IA sur les missions des DRH – évolutions depuis 2019 », Axys Consultants

De quoi expliquer pourquoi l’IA n’a connu qu’une légère progression en l’espace de 2 ans, en dépit de son utilité manifeste !

Le top 5 des solutions d’IA plébiscitées par les DRH durant la crise

A titre indicatif, les DRH qui ont exploité l’intelligence artificielle durant la pandémie reconnaissent surtout son utilité pour :

  • faciliter la gestion administrative (ex. : paye, déplacements, congés) pour 70% d’entre eux ;
  • optimiser le processus d’onboarding (68%) ;
  • adapter plus rapidement les formations aux évolutions des métiers ou au passage au e-learning (66%) ;
  • gérer tous les mouvements de personnel, comme les reconversions, les démissions et les embauches par exemple (58%) ;
  • mettre également en œuvre les protocoles sanitaires pour 53% d’entre eux.
Les services RH ont beaucoup utilisé l'IA pour faciliter la mise en œuvre des protocoles sanitaires durant la pandémie.

Dans quel but les services RH adoptent-ils l’IA ?

Simplifier et optimiser la gestion administrative en automatisant les tâches à faible valeur ajoutée : tel est LE domaine dans lequel les solutions d’IA ont déjà fait toutes leurs preuves aux yeux des DRH français. En effet, 70% d’entre eux reconnaissent que l’IA est très utile – voire indispensable – quand il s’agit d’atteindre ce type d’objectif.

Ils sont également nombreux à reconnaître son utilité quand il s’agit de :

  • développer le marketing RH (59%) ;
  • protéger les données personnelles des salariés et candidats (57%) ;
  • développer les programmes de fidélisation des salariés (54%) ;
  • recruter plus facilement les meilleurs profils (49%) ;
  • permettre aux salariés de gérer leurs congés, leurs formations et de donner un feedback sur l’entreprise (également 49%). Ce qui s’effectue classiquement via un assistant personnel RH !

Quelles sont les solutions d’IA les plus exploitées dans les services RH ?

Tout comme en 2019, la solution d’IA la plus utilisée est le chatbot de recrutement ! En effet, ce robot conversationnel facilite la gestion des candidatures de 44% des DRH qui ont déjà adopté l’intelligence artificielle. Soit une progression de +18% par rapport à 2019 !

Les chatbots de recrutement ont le vent en poupe dans les services RH.

Sur la seconde marche du podium, on retrouve ensuite les outils d’analyse et de génération automatisée de documents. Exploités par 37% des DRH, ils permettent notamment de répondre automatiquement à des mails ou encore d’analyser rapidement des comptes-rendus d’entretien. A noter également que ce sont ces outils qui enregistrent la plus forte progression : le nombre de services RH qui les exploitent a pratiquement doublé en 2 ans ! Signe sans doute que les DRH ont à cœur de simplifier et d’optimiser le travail de leurs équipes, en les déchargeant des tâches à faible valeur ajoutée.

Les outils d’automatisation des tâches administrative ou logiciels SIRH (Système d’Information Ressources Humaines) occupent quant à eux la troisième place avec un taux d’exploitation de 34%. Soit une augmentation de 18% par rapport à 2019 !

Viennent ensuite :

  • le chatbot « assistant personnel RH » (taux d’exploitation : 33%). Celui-ci permet aux salariés de gérer leurs congés et leurs droits à formation via une application ou encore de faire des feedbacks à leur manager ;
  • les outils de sondage en temps réel (29%), qui permettent essentiellement d’évaluer l’engagement des salariés et d’optimiser leurs performances ;
  • et enfin les outils d’analyse de données prédictifs (26%). Notamment utilisés pour optimiser la GPEC (Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences), ces derniers permettent d’évaluer les besoins en formation ou encore les besoins en recrutement.

IA et fonction RH : quelles prévisions pour les prochains mois ?

Une majorité de DRH convaincus mais vigilants

Si cette innovation RH divise encore les professionnels français, ils sont de plus en plus nombreux à reconnaître son intérêt. En effet, 71% des DRH estiment désormais que « l’intelligence artificielle va impacter positivement l’organisation du travail » vs 68% en 2019 !

Plus concrètement, ils pensent surtout que cette technologie va :

  • redonner du sens au travail. Notamment grâce aux outils d’automatisation qui, en se chargeant des tâches répétitives, permettent aux équipes RH de se concentrer sur des missions beaucoup plus importantes et intéressantes ;
  • également optimiser les performances de leurs collaborateurs en les assistant dans leur travail quotidien.

Sans surprise, beaucoup d’entre eux prévoient donc d’exploiter plus largement l’IA dans les prochains mois !

Cependant, ils restent parfaitement conscients que cette innovation va :

  • sans doute les pousser à acquérir de plus en plus de compétences pour maîtriser les différents logiciels et bien exploiter les données ;
  • également nécessiter une montée en compétences de leurs collaborateurs ;
  • potentiellement augmenter le nombre de demandes de reporting et d’indicateurs de performance RH.

Enfin, ils estiment également qu’ils devront être particulièrement vigilants « sur les conditions de travail et le bien-être des salariés » après son déploiement.

Les DRH adoptent de plus en plus l'IA en 2022 tout en restant vigilants à son sujet.

Quelles seront les 5 solutions d’IA les plus déployées au cours de l’année 2022 ?

La tendance est clairement au déploiement des outils d’automatisation des tâches administratives (SIRH) en 2022 ! En effet, cette étude estime que 71% des services RH français devraient en être équipés d’ici 18 mois.

Cela étant dit, ils sont suivis de très près par deux autres solutions d’IA. A savoir : le chatbot de recrutement pour gérer les candidatures et les outils d’analyse et de génération automatisée de documents, qui devraient tous deux équiper 69% des services RH dans les prochains mois.

Viennent ensuite :

  • les chabots ou assistants personnels RH mis à la disposition des salariés pour gérer leurs congés, formations, etc. (58%) ;
  • et les outils de sondage en temps réel des salariés (56%).

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le rapport complet d’Axys Consultants. Même si nous vous avons déjà présenté ses principaux enseignements, vous y trouverez encore de nombreuses informations sur la place grandissante de l’IA dans les services RH !

L’IA, également utile pour lutter contre les fraudes des salariés ?

Gain de temps, élimination des tâches rébarbatives à faible valeur ajoutée, optimisation des performances et de l’engagement des équipes, indentification plus rapide des meilleurs talents : globalement, les principaux atouts de l’IA sont bien connus par les DRH.

Mais saviez-vous que vous pouvez aussi l’employer pour réduire les fraudes des salariés ? L’IA constitue notamment une bonne solution pour lutter contre les fausses notes de frais d’après une récente étude de SAP Concur. Pourtant, très peu de services RH l’utilisent déjà à cet effet en France.

Ce qui est fort regrettable quand on sait que deux employés sur trois « trichent » plus ou moins régulièrement à leur sujet. Des instances dirigeantes jusqu’aux salariés peu qualifiés en passant par les cadres, tout le monde est concerné par le phénomène !

Parmi les fraudes les plus courantes, citons surtout les :

  • coûts de restauration privés passés en notes de frais ;
  • frais kilométriques « arrondis » ;
  • dépenses personnelles de bureau dissimulées en frais professionnels ;
  • achats de boissons alcoolisées, normalement non couverts par l’entreprise.

Sans oublier l’arrondissement des factures de téléphone !

Certes, il s’agit généralement de toutes petites fraudes. Mais mises bout à bout, elles peuvent représenter plus de 13 000 € par an pour une entreprise de 250 salariés ! Sans parler du fait que les services RH peuvent consacrer jusqu’à 3 jours par semaine pour combattre ce type de comportement. Surtout quand ils utilisent encore des techniques traditionnelles (ex. : processus papier).

IA et services RH : les solutions d'intelligence artificielle aident à combattre les fraudes.
Source : étude SAP Concur

D’où l’intérêt d’adopter une solution d’IA : elle vous aidera non seulement à identifier rapidement les notes de frais suspectes mais aussi à réduire le risque d’erreur humaine. Certes, on ne peut nier que beaucoup de salariés trichent sciemment mais certains d’entre eux se trompent aussi tout simplement car le processus mis en place est trop complexe !

Conseil bonus pour réduire les fraudes aux notes de frais

Si les solutions d’IA peuvent vraiment vous aider, gardez à l’esprit qu’elles ne font pas tout ! En effet, pour réduire drastiquement les fraudes aux notes de frais, vous devrez aussi :

  • comprendre pourquoi elles sont aussi fréquentes dans votre entreprise. Un indice ? Généralement le problème vient du fait que les salariés considèrent que ces petits « extras » compensent une injustice. Comme des heures supplémentaires non payées par exemple. Ou encore des frais engendrés par le télétravail non pris en compte par leur employeur. De plus, ils estiment que leurs fraudes sont si petites qu’elles ne peuvent pas nuire à l’entreprise ;
  • faire preuve de pédagogie pour expliquer aux salariés qu’en réalité ces fraudes pèsent lourd sur le budget de l’entreprise ;
  • mettre tout en œuvre pour créer une culture d’entreprise positive et optimiser le bien-être au travail. Vous verrez : lorsque les salariés se sentent soutenus et valorisés, le nombre de fraudes diminue de lui-même.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter l’étude de Sap Concur !

En définitive, que penser de cette innovation RH ?

Au vu des dernières études, il ne fait aucun doute que l’IA – et plus largement, la digitalisation des processus RH – représente un véritable atout pour l’entreprise. Il est également évident qu’elle est appelée à se développer de plus en plus au sein des services RH au cours des prochains mois.

La seule réelle difficulté sera de réinjecter de l’humain dans les rapports avec les salariés… Mais cela sera-t-il vraiment si difficile que cela ? En dégageant plus de temps pour s’entretenir directement avec les salariés et mieux prendre en compte leurs besoins, ne va-t-elle pas au contraire aider à améliorer leurs conditions de travail et leur bien-être ? Après tout, elles ont déjà démontré leur utilité pour maintenir le lien social au plein cœur de la pandémie !

Autre point à prendre en compte : la nécessité de monter en compétences pour bien utiliser toutes ces nouvelles technologies. Pour cela, n’hésitez pas à suivre une formation centrée sur les outils d’automatisation du recrutement par exemple.

Mais en fonction de vos besoins et de vos objectifs professionnels, vous pouvez aussi envisager une formation complète en management des ressources humaines à l’ère du digital. Celle-ci vous donnerait toutes les clés pour déployer une politique RH performante de A à Z !

Pour conclure, soulignons également que de nombreuses formations RH sont désormais accessibles en e-learning. Un format très pratique, que nous vous encourageons à adopter car les formations en ligne vous permettent de monter en compétences à votre rythme tout en vous épargnant des déplacements longs et coûteux. Cerise sur le gâteau : elles sont éligibles aux mêmes dispositifs de financement (ex. : CPF, aides régionales, FNE-Formation) que les formations en présentiel.

Au besoin, contactez nos conseillers ! Ils peuvent vous orienter vers la formation la plus adaptée et vous aider à obtenir son financement si vous le souhaitez.

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Management des HommesRH 2.0

RH : 5 pratiques à emprunter aux Top Employeurs

Le Management à L'ère du DigitalManagement des HommesRH 2.0

Le rôle du DRH dans la gestion du burn-out

Relation Client Digitale

5 bonnes pratiques à emprunter aux champions de la relation client français

Le Management à L'ère du DigitalManagement des HommesRH 2.0

Offboarding : et si on apprenait à dire aurevoir ?