Management des Hommes

7 conseils pour être un bon manager en 2022

7 conseils pour être un bon manager en 2022

La crise sanitaire a remodelé le monde du travail en profondeur. Les mentalités aussi ! Pour être un bon manager en 2022, vous devez absolument en tenir compte. De l’intérêt de développer votre leadership jusqu’aux bonnes pratiques pour faire vos feedbacks, nous vous présentons 7 grands conseils pour optimiser votre management.

Développez votre leadership pour être un bon manager en 2022

En cette période troublée, vos collaborateurs ont plus que jamais besoin d’un leader pour :

  • apaiser leurs craintes et leurs doutes ;
  • les aider à mieux accepter les nombreux changements auxquels ils sont régulièrement confrontés, au gré des aléas de la crise sanitaire ;
  • les pousser à progresser et à donner toujours le meilleur d’eux-mêmes ;
  • renforcer leur sentiment d’appartenance envers l’entreprise ;
  • et enfin pour les souder autour d’un objectif commun !

Face à un fort niveau de leadership, les équipes se sentent impliquées, motivées, portées et protégées. Soit l’ensemble des leviers qui permettent de faire bouger les lignes au sein d’une entreprise et de réaliser de grands projets.

Source : Cadremploi

C’est pourquoi notre premier conseil pour être un bon manager en 2022 sera de développer votre leadership !

En gardant à l’esprit qu’il n’existe pas un mais plusieurs styles de leadership. Parmi eux, le leadership transformationnel est sans doute celui qui est le plus en vogue depuis les débuts de la crise sanitaire. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il correspond parfaitement aux nouvelles attentes des collaborateurs (ex. : quête de sens au travail, envie de trouver un meilleur équilibre entre sa vie privée et professionnelle, etc.). Ses grands piliers ? La bienveillance, la sincérité, l’équité, la solidarité et le charisme !

Pensez au leadership transformationnel pour être un bon manager en 2022.
Source : Sherpany

Mais à côté de la voie du « manager transformationnel », il existe également d’autres pistes intéressantes en cette période de crise. Comme celle du « manager coach » par exemple, que nous vous présentons en détails dans notre article précédent.

Au final, l’essentiel est d’adopter le style le plus compatible avec votre personnalité et la situation de votre entreprise. Au besoin n’hésitez pas à suivre une formation en leadership et management pour trouver la forme la plus adaptée !

Favorisez la flexibilité du temps de travail et le télétravail

L’année 2022 sonnera-t-elle la fin de la crise sanitaire ? Tout le monde l’espère ! Cependant, même si cela devait arriver, n’allez pas croire pour autant que vos collaborateurs seront prêts à revenir en arrière.

En effet, les mentalités ont beaucoup évolué depuis les débuts de l’épidémie. Désormais les salariés souhaitent VRAIMENT s’épanouir au travail et trouver un bon équilibre entre leur vie privée et professionnelle. Au point d’envisager de changer d’entreprise pour obtenir de meilleures de condition de travail, même si le salaire est plus bas !

Parmi leurs plus grandes attentes, on retrouve surtout :

  • l’accès à des horaires flexibles individualisés. Quitte au besoin à avoir quelques plages « fixes » avec le reste de l’équipe ;
  • la possibilité de continuer à télétravailler après la crise, ne serait-ce que ponctuellement. En pratique, « 8 actifs concernés par le télétravail sur 10 souhaitent conserver la possibilité de télétravailler après la crise, sur un rythme d’1 ou 2 jours par semaine pour la moitié d’entre eux », selon l’étude Elabe publiée au mois de juin 2021. Le remote (aka « 100% télétravail ») fait également des émules, mais surtout dans les jeunes générations.

La bonne attitude en tant que manager

Première chose à faire : accepter que le monde du travail ne redeviendra jamais comme avant. Évitez également de freiner l’essor du télétravail et des horaires flexibles auprès de la direction : beaucoup d’entreprises qui hésitent encore à pérenniser ces pratiques le font parce que leurs cadres s’y opposent fermement. Mieux vaut au contraire prendre le temps d’écouter vos collaborateurs et de soutenir leurs demandes, dès lors qu’elles sont compatibles avec leurs tâches. C’est important pour renforcer leur motivation et les fidéliser !

En tant que manager, vous vous devez également de tout mettre en œuvre pour que le travail à distance se déroule bien. Ce qui implique entre autres de :

  • respecter leur droit à la déconnexion. Le top ? Créer un dossier partagé indiquant clairement les tranches horaires où chaque membre de l’équipe est disponible, les canaux via lesquels il peut être contacté et les temps de réponse auxquels il faut s’attendre ;
  • faire véritablement confiance à vos collaborateurs en télétravail. Loin d’améliorer leurs performances, un excès de surveillance ne fait que nuire à leur bien-être et les démotiver !
Pour être un bon manager en 2022 apprenez à faire confiance à vos collaborateurs en télétravail

Valorisez vos collaborateurs pour être un bon manager en 2022

À une époque où le bien-être et la reconnaissance au travail sont devenus des critères essentiels pour fidéliser les salariés, pointer systématiquement du doigt leurs erreurs sans jamais mettre en valeur leurs réussites n’est plus une stratégie viable. Outre le risque d’instaurer une mauvaise ambiance et d’augmenter le taux de démissions, ce genre d’attitude peut aussi pousser vos collaborateurs à poster des avis négatifs sur leur entreprise sur Glassdoor ou encore sur Gowork. Ce qui serait vraiment préjudiciable pour la marque employeur…

Bref : pour être perçu comme un bon manager en 2022, mieux vaut valoriser les membres de votre équipe dès que possible ! Pour cela, il existe de nombreuses techniques à appliquer. Par exemple, pensez à :

  • prendre le temps de remercier vos collaborateurs pour tous les efforts qu’ils ont fournis depuis les débuts de la crise pour maintenir l’activité de l’entreprise si cela n’est pas encore fait ;
  • dire « merci » quand un collaborateur vous rend son travail ou qu’il accepte de faire des heures supplémentaires pour boucler une mission importante. C’est tout simple mais cela représente déjà beaucoup ;
  • féliciter vos collaborateurs dès qu’ils prennent une bonne initiative ou qu’ils remplissent particulièrement bien leurs missions ;
  • relayer auprès des membres de votre équipe tous les compliments et remerciements que leur ont adressés les clients, les fournisseurs, la direction, etc.

Cela étant dit, les mots ne font pas tout. Si vous voulez vraiment valoriser vos collaborateurs, vous devez aussi leur prouver que vous avez confiance en leurs capacités. Pour cela, n’hésitez pas à déléguer davantage !

Pourquoi est-ce si important d’apprendre à déléguer ?

Accorder plus de responsabilités et d’autonomie à vos collaborateurs n’est pas toujours facile à faire, certes. Mais cette démarche est généralement très appréciée.

De plus, elle peut vraiment les pousser à donner le meilleur d’eux-mêmes pour se montrer dignes de votre confiance. Top pour booster leurs performances !

Sans parler du fait que déléguer davantage vous fera aussi gagner un temps précieux. Temps que vous pourrez mettre à profit pour mener des missions plus délicates par exemple. Ou encore pour mieux accompagner un nouveau salarié…

Multipliez les feedbacks constructifs

Accorder plus de responsabilités et d’autonomie aux membres de votre équipe, oui. Leur donner l’impression qu’ils « travaillent complètement à l’aveuglette », non. Comprenez par là qu’ils ont vraiment besoin de recevoir des feedbacks de votre part pour mesurer le succès ou l’échec de leurs actions. Il s’agit d’un important levier de motivation – à plus forte raison lorsque le feedback est positif – et d’amélioration lorsque vous leur expliquez les points qu’ils doivent perfectionner pour la prochaine fois.

Mais encore faut-il que vos feedbacks soient vraiment constructifs ! Pour cela, nous vous conseillons surtout de :

  • faire votre retour le plus rapidement possible après la mission. Ainsi, votre collaborateur aura toujours bien le contexte en tête (ex. : les personnes avec qui il a travaillé, les outils qu’il a utilisé). Cela facilitera la compréhension de votre feedback et ne lui en donnera que plus de poids ! Sans parler du fait que plus vous laissez passer de temps, plus votre propre jugement risque d’être altéré ;
  • bien lui expliquer l’impact de sa mission sur la suite du projet, le reste de l’équipe ou même plus largement sur l’activité de l’entreprise. En effet, il ne s’agit pas seulement de dire « c’est bien » ou « c’est mal ». Votre collaborateur a besoin de voir que son travail a de l’importance. C’est essentiel pour le valoriser et lui donner envie de se dépasser ;
  • toujours lui permettre d’exprimer aussi son point de vue. Cela permet souvent de mettre en lumière des problèmes et des axes d’amélioration possibles. Peut-être votre collaborateur a-t-il besoin d’une formation pour mieux utiliser son nouveau logiciel de travail par exemple ?

Enfin, essayez toujours de conclure sur une touche optimiste même si la mission n’était pas un franc succès. L’objectif n’est pas de démoraliser votre collaborateur mais de lui montrer que vous êtes certain(e) qu’il va s’améliorer !

Essayez toujours de terminer vos feedbacks sur une note optimiste.

Ne relâchez pas votre surveillance sur les risques psycho-sociaux (RPS) et les troubles musculo-squelettiques (TMS)

Etre un bon manager en 2022 va définitivement rimer avec veiller sur la santé de vos collaborateurs. Et ce, même à distance !

En effet, vous êtes en première ligne pour repérer et prévenir de nombreux risques chez les membres de votre équipe. Notamment les risques de TMS, particulièrement élevés chez les télétravailleurs, car beaucoup d’entre eux n’ont pas encore d’équipement adéquat à domicile ! L’un de vos collaborateurs participe toujours à vos visioconférences le dos voûté devant sa table basse ? Charge à vous de réagir en lui :

  • rappelant qu’il doit être bien assis devant son poste de travail pour ménager son dos ;
  • proposant de lui faire livrer un bureau pour télétravailler dans de bonnes conditions si votre entreprise a le budget nécessaire.

Sauf contrainte sanitaire particulière, vous pouvez même lui demander de revenir travailler en présentiel le temps de trouver une solution.

Soyez aussi très vigilant(e) sur les risques psycho-sociaux ! D’après l’étude publiée par Dynamic Workplace et Speak & Act en octobre 2021, les Français sont toujours 2 fois plus stressés qu’avant la crise sanitaire. Ils sont également de plus en plus nombreux à travailler le weekend (+21,5%) ou encore à lire leurs mails professionnels juste avant d’aller dormir (+158%). En d’autres termes, ils sont surmenés : le risque de burn-out est donc réel !

En tant que manager, vous êtes en première ligne pour identifier les premiers symptômes de burn-out chez un membre de votre équipe.
Source : infographie Justifit
« Burnout : maladie professionnelle ou non ? « 

Saute d’humeur, démotivation, dévalorisation constante de son travail, baisse d’empathie envers les autres membres de l’équipe : voici certains des principaux signes d’alerte. Au moindre doute, avertissez le service RH ou un élu CSE pour trouver une solution.

Astuces bonus pour aider les membres de votre équipe à déconnecter

A votre niveau, vous pouvez également limiter les risques d’épuisement professionnel via diverses mesures. Par exemple, vous pouvez aider vos collaborateurs en télétravail à déconnecter en :

  • évitant de leur envoyer des mails en dehors des heures de travail. Même si vous précisez en objet « pas urgent » ou « à lire lundi », vous pouvez être certain(e) que la plupart d’entre eux le liront quand même immédiatement ;
  • les invitant à créer un rituel de déconnexion pour établir une frontière claire entre leur temps de travail et leur vie personnelle (ex. : écouter un podcast, aller se promener 10 minutes, etc.).

Prendre soin de vous : un autre impératif pour être un bon manager en 2022

Aider les membres de votre équipe à bien travailler à distance tout en gardant un œil sur leur santé, être à la fois un leader et un coach en gérant votre propre surcharge de travail lié à la crise… Force est de reconnaître qu’on en demande vraiment beaucoup aux managers. Si bien qu’ils sont les premiers touchés par le stress et l’anxiété !

Vous devez donc absolument vous ménager. Il en va de votre santé mais aussi des performances de votre équipe. En effet, le mal-être d’un manager finit toujours par se répercuter sur ses collaborateurs d’une manière ou d’une autre. Bien souvent sans qu’il en ait conscience d’ailleurs ! Conséquences : stressés à leur tour, ses collaborateurs se désengagent, deviennent irritables et se montrent beaucoup moins « avenants » avec la clientèle… Un effet domino désastreux qu’il vaut mieux éviter !

Le mal-être des managers entraîne souvent un effet domino.

Ce lien entre le mal-être des managers et celui de ses collaborateurs a déjà été confirmé par plusieurs études, dont le rapport Gallup 2019 par exemple. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de nombreuses techniques à essayer pour combattre votre stress comme :

  • pratiquer la méditation ou le yoga ;
  • vous accorder un petit plaisir chaque jour (ex : croquer un carré de chocolat, écouter votre chanson préférée) ;
  • ou encore ajouter des aliments « anti-stress » à votre alimentation (ex. : saumon et autres poissons gras riches en oméga-3, miel, céréales complètes, etc.).

Dernier conseil : n’hésitez pas à vous former pour optimiser vos compétences managériales !

Enfin, retenez que plusieurs formations peuvent aussi vous aider à être un bon manager en 2022. Beaucoup d’entre elles d’ailleurs sont disponibles en ligne : top pour éviter les déplacements inutiles et monter en compétences à votre rythme ! Cerise sur le gâteau : elles sont également éligibles à divers dispositifs de financement (ex. : Compte Personnel de Formation, FNE-formation élargi).

Il serait donc vraiment dommage de vous en priver. Mais reste encore à choisir celle qui vous conviendra le mieux : prenez le temps de faire le point sur vos besoins en compétences !

Une formation en management et en gestion du stress et des conflits par exemple, vous permettrait notamment de :

  • mieux gérer vos différentes émotions et votre stress ;
  • communiquer de manière positive ;
  • développer votre leadership au sein d’une équipe transversale ;
  • et également de détecter et désamorcer plus facilement les conflits.

A moins que vous ne préféreriez une formation en management à distance pour bien encadrer vos équipes en télétravail ?

Au besoin, nos conseillers sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions, vous aider à bien choisir votre formation et vous accompagner également pour obtenir son financement !

CATALOGUE DE FORMATIONS

300 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Management des Hommes

Rentrée 2022 : 9 bonnes résolutions managériales à adopter !

RH 2.0

7 choses à savoir pour attirer et fidéliser les nouveaux talents de la génération Z

Efficacité professionnelleManagement des Hommes

Travail hybride : un modèle viable qui séduit les salariés en 2022

Le Management à L'ère du DigitalManagement des Hommes

Management hybride : comment relever le défi ?