BREAKING NEWS /// Salariés au chômage partiel : l’État peut financer jusqu’à 100 % les coûts de la formation en ligne !
EntrepreneuriatLe Management à L'ère du DigitalStratégie d'entreprise

Entrepreneuriat en temps de crise : que faire de mon projet d’entreprise ?

La crise sanitaire a engendré une crise économique avec d’importantes conséquences pour de nombreuses entreprises et salariés, mais également pour les entrepreneurs et indépendants. Malgré les différentes mesures prises par le gouvernement pour leur venir en aide, certains ont commencé à douter de leurs choix professionnels. Il est vrai que dans ce contexte incertain, il devient difficile de faire des plans sur la comète !

Ainsi, la pandémie de Covid-19 a bousculé la vie des Français et a plongé l’économie mondiale dans une récession plus profonde que celle enregistrée lors de la crise de 2009. Beaucoup ont été contraints de remettre en cause leurs projets professionnels et personnels.

Comment se projeter et anticiper pour les années à venir ? Faut-il remettre ses projets en question en période de crise lorsque l’on est entrepreneur ?

Être entrepreneur face à la crise et à l’incertitude économique mondiale

La crise de Covid-19 dure depuis plusieurs mois déjà et la crise économique qui en découle ne nous permet pas de nous projeter sereinement dans l’avenir. L’incertitude qui a plongé le monde du travail dans un contexte incertain pour beaucoup d’entreprises et de salariés. Et qu’en est-il des entrepreneurs ?  

D’après l’Insee, les créations d’entreprises classiques ont chuté de 33,5 % en avril 2020.

Les entrepreneurs le savent bien, créer une entreprise, c’est gagner en autonomie, en indépendance et donc en liberté. Mais tout cela ne se fait pas sans prendre quelques risques, tant sur le plan financier que le plan personnel. Or, selon une enquête réalisée par Harris Interactive pour la Fondation Entreprendre, pendant la crise sanitaire, « 4 Français sur 5 estiment que la création d’entreprise exacerbe les risques (dont 46% de « oui, tout à fait »). »

Entrepreneuriat et crise économique

Les risques

Les artisans, commerçants, travailleurs libéraux, et auto-entrepreneurs sont très nombreux à avoir souffert de la crise. Certains ont connu un ralentissement des commandes et des missions, et d’autres ont carrément subi des annulations de projet ou missions. Par conséquent, beaucoup d’entre eux endurent des pertes de chiffre d’affaires plus ou moins importantes, et ce, pour une durée indéterminée.

Toutefois, le risque fait partie de la définition même de l’entrepreneur !  En effet, l’entrepreneuriat est associé, par essence, à une prise de risque. Le contexte incertain est finalement son quotidien… Trouver un projet, trouver des clients, fixer des tarifs, réussir à délivrer un travail à la hauteur, etc.

Certes, la crise est un nouveau facteur à prendre en considération, et d’autant plus lorsque l’on est à son compte. Il s’agit d’un facteur externe, qui ne dépend pas de l’entrepreneur, et qui ne devrait ainsi pas remettre en question la raison d’être de son entreprise. Facile à dire !

Les Français déclarant qu’ils reporteraient ou abandonneraient leur projet de création d’entreprise estiment que le contexte actuel général les empêche de se projeter (21%). Enfin, certaines catégories de population se distinguent sur la perte de moyens financiers pendant la crise qui ne leur permet plus de financer leur projet. A ce titre, les femmes (18%), les jeunes (20%) et les revenus les plus modestes (21%) se distinguent davantage que la moyenne (15%).

En revanche, la bonne nouvelle est qu’avec la crise, presque tout le monde est logé à la même enseigne… L’incertitude touche le monde du travail dans sa globalité, et au-delà des frontières. Comment rebondir ou faire face à cette tempête ?  

Les opportunités

Pourtant, certains téméraires n’ont pas eu peur de la crise et ont su rapidement identifier les nouvelles opportunités des marchés émergents. Mais qui sont ces entrepreneurs qui ne craignent rien ? Ce sont les restaurateurs qui livrent à domicile, ou encore les entreprises qui peuvent se lancer dans la production de biens devenus clés pour le monde d’après. Et les exemples se multiplient !

Au-delà des prises de conscience des difficultés que la crise sanitaire peut présenter à la création d’une entreprise, selon l’étude de Harris Interactive, le contexte actuel amène les personnes ayant un projet de création d’entreprise à faire évoluer ce projet. 70% déclare le « repenser », et 60% souhaitent le faire mûrir ou l’adapter.

Les personnes tentées par l’entrepreneuriat affirment que leur volonté de « s’en sortir par eux-mêmes en créant leur propre emploi » est plus importante depuis la crise.

La crise de Covid-19 a permis de repenser le monde du travail tel que nous le connaissions et de faire émerger de nouvelles coopérations.

Les mesures d’aide du gouvernement en temps de crise

Des aides exceptionnelles et immédiates ont été mises en place très rapidement. Les indépendants ont eu la possibilité d’activer l’ensemble de ces aides, sous réserve de leurs spécificités.

Report des cotisations sociales à l’URSSAF

Face au caractère exceptionnel de la situation, le gouvernement a offert la possibilité à toutes les entreprises, et donc aux auto-entrepreneurs, de reporter le paiement de leurs cotisations sociales initialement prévues en mars, puis avril et mai. Et ce, sans justification !

Fonds de solidarité

Il a été mis en place par le gouvernement à destination des auto-entrepreneurs. Ce fonds de solidarité exceptionnel est alimenté par l’État, les Régions ainsi que les grandes entreprises volontaires.

Poursuivre ou arrêter son projet d’entreprise en période de crise ?

On aurait tendance à penser qu’une période de croissance est plus favorable pour entreprendre un projet ou créer son entreprise. La crise actuelle, aussi grave soit-elle ne doit pourtant pas remettre en cause votre projet ! La fortune sourit aux valeureux et si un projet est bien préparé, alors il a toutes ses chances pour réussir.

C’est un fait, il y a un certain nombre d’opportunités pour entreprendre en temps de crise. Cela peut même être une alternative lorsque le marché de l’emploi se tend.

Entrepreneuriat en temps de crise
Photo by Riccardo Annandale on Unsplash

Les chiffres

Lorsque certains entrepreneurs se montrent prudents, d’autres n’ont pas du tout l’intention de stopper brutalement leurs projets prévus peu de temps avant la crise. Ainsi l’entrepreneuriat représente un levier de réalisation personnelle et reste intéressant malgré la récession.

En somme, les personnes ayant un projet de création d’entreprise ne sembleraient guère découragées… Selon l’enquête de Harris Interactive, 26% des personnes ayant un projet redoubleraient d’envie de le mener à bien, 48% le différeraient dans le temps, et seulement 26% l’abandonneraient. « Cette étude indique que la crise actuelle n’a pas bouleversé la dynamique entrepreneuriale, mais tend à exacerber les tendances déjà observées depuis plusieurs années », déclare Blandine Mulliez, présidente de la Fondation Entreprendre.


Cette étude indique que la crise actuelle n’a pas bouleversé la dynamique entrepreneuriale, mais tend à exacerber les tendances déjà observées depuis plusieurs années .


Blandine Mulliez, présidente de la Fondation Entreprendre

De plus, l’enquête montre que 38% des personnes actuellement à leur compte souhaiteraient redoubler d’effort pour poursuivre leur projet, jusqu’à 48% parmi celles qui avaient un projet de création d’entreprise avant la crise de Covid-19.

Une alternative intéressante

Il ne faut pas oublier que beaucoup de salariés ont perdu leur emploi car de nombreuses entreprises ont été forcées de réduire leur masse salariale pour pouvoir survivre. De quoi inquiéter les salariés en poste… Ou renforcer l’idée de certains d’entre eux de voler de leurs propres ailes ! En fin de compte, la solution de s’en sortir tout seul en devenant son propre « employeur » est de plus en plus envisagée.

Entrepreneuriat en temps de crise
Photo by Nikita Kachanovsky on Unsplash

Pour bien faire, il faudrait apprivoiser le risque et l’intégrer dans toutes ses projections. Souvent très compliquée pour les entrepreneurs, la crise économique reste conjoncturelle. Leur business model doit en tenir compte et intégrer les risques. Par conséquent, il est important d’affiner son projet et de rechercher les opportunités que cette période inédite peut offrir.

Un projet renforcé

Les difficultés engendrées par la crise économique sont un frein à tout excès d’optimisme dans l’élaboration d’un business plan. Ainsi, cela implique que si ce dernier est cohérent même dans l’hypothèse la plus pessimiste, il y a toutes les chances qu’il fonctionne sur le long terme. Si le projet est viable en temps de crise, alors qu’en sera-t-il en des temps plus fastes ?

La situation actuelle oblige tous les entrepreneurs et futurs entrepreneurs, à intégrer la notion de risque / crise à leur projet. Est-ce que le business plan a prévu un cas de crise ? Comment en serait-il affecté ? Ces questions paraissent souvent improbables pour que l’on y réponde réellement. En revanche, dans le contexte actuel, toutes les réponses pertinentes ne feront que renforcer la qualité d’un projet entrepreneurial.

Quelles sont les perspectives d’après crise pour l’entrepreneuriat ?

Avec le Covid-19, nous avons vu l’apparition de nouveaux besoins. Si certains secteurs comme l’automobile ont été gravement impactés, en revanche d’autres secteurs ont le vent en poupe, comme l’écologie, le digital (sport en ligne, télétravail), l’alimentation, l’hygiène ou encore la santé.

En effet, des millions de personnes ont dû s’adapter à une situation totalement inédite avec des mesures de confinement dans le monde entier.  L’importance de la technologie dans la vie de chacun a pris encore plus de place, et c’est parti pour durer…

Le digital

Pour ceux qui avaient une idée de business en ligne, cette période de crise sanitaire devient une formidable opportunité d’entreprendre sur le Web. La digitalisation est passée de « projet d’avenir » à véritable « urgence ». Tous les freins à la transformation digitale ont volé en éclat à l’heure du confinement, tant les entreprises ont eu la nécessité absolue de trouver des solutions rapides. Satya Nadella, le CEO de Microsoft déclarait fin avril « Nous venons d’assister à deux ans de transformation numérique réalisés en deux mois ».

Entrepreneuriat en temps de crise
Photo by Domenico Loia on Unsplash

Inévitablement, les mesures de distanciation physique engendrent la digitalisation. Désormais, les salariés pour lesquels il est possible de télétravailler sont amenés à rester chez eux. Ainsi, ils doivent apprendre à travailler différemment, et notamment à manipuler des outils de réunion et de formation en ligne.

En conclusion, les périodes de crise peuvent être le bon moment pour entreprendre et la transformation digitale offre de belles opportunités aux entrepreneurs. Encore faut-il savoir mener à bien une création de start up et de digitalisation de société. C’est la raison pour laquelle, si vous décidez de franchir le cap et de vous lancer, pensez à notre formation Entrepreneuriat à l’Ère du Digital. Elle vous permettra à la fois de maîtriser toutes les notions relatives au management d’entreprise, à la gestion de projet et à la communication digitale, mais également de garantir le succès et la pérennité de votre projet entrepreneurial.

Sachez que vous pouvez vous former tout au long de votre vie professionnelle. Alors n’hésitez pas à demander conseil à nos conseillers pour trouver la formation qui sera la plus adaptée à vos besoins !

CATALOGUE 2020

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Le Management à L'ère du DigitalManagement des Hommes

Les nouveaux défis du manager

Développement CommercialEmploiLa Relation Client DigitaleRelation Client DigitaleStratégie Marketing

Quel avenir pour les métiers commerciaux en temps de crise ?

Stratégie MarketingWeb et e-business

Miser sur l’expérience client et le webmarketing pour relancer son activité après le Covid-19

EmploiFormation

Reconversion professionnelle : La moitié des actifs prêts à sauter le pas pour se préparer au monde de demain