BREAKING NEWS - FNE : Prise en charge à 100% pour les salariés en activité partielle des entreprises de moins de 300 salariés !
Social Media

15 choses à savoir pour bien démarrer sur Clubhouse

Envie de tester LE réseau social vocal qui agite l’univers du marketing et de la communication depuis des mois ? Bonne idée : Clubhouse a un vrai potentiel ! Bien qu’il ne soit encore qu’en version bêta, vous pouvez déjà y rechercher des investisseurs, y promouvoir vos nouveaux produits ou l’utiliser pour fidéliser votre clientèle. Du moins si vous parvenez à l’intégrer et à vous faire remarquer : suivez nos conseils pour rejoindre Clubhouse et y développer votre présence !

Vous devez avoir un compte Apple

Première chose à savoir : vous pouvez déjà télécharger Clubhouse sur l’App Store. Si sa sortie sur Android est prévue, aucune date n’a encore été annoncée. C’est pourquoi vous devez obligatoirement avoir un iPhone ou un iPad pour utiliser ce réseau social vocal à l’heure où nous écrivons ces lignes.

3 solutions pour rejoindre facilement Clubhouse

Liste d’attente ET parrainage d’une relation : le duo gagnant

Première option : faire part de votre intérêt pour Clubhouse à vos proches et vos contacts professionnels. Amis, famille, membres de votre réseau Alumni, partenaires commerciaux : ne négligez aucune piste. Avec un peu de chance, au moins l’une de vos relations est déjà sur Clubhouse !

Seconde étape : la convaincre de vous inviter. Ce qui n’est pas toujours facile ! Sachez en effet que chaque membre dispose d’un nombre d’invitations limité : il en reçoit seulement 2 à la création de son compte. Par la suite, les membres les plus actifs peuvent en gagner d’autres, par petits lots…

Bref : une invitation Clubhouse est une denrée rare et précieuse. Heureusement, une technique toute simple permet à votre relation de vous parrainer sans toucher à sa réserve d’invitations. Un argument de poids pour la convaincre ! Normalement l’opération ne prend que quelques minutes en effectuant les manœuvres suivantes de concert :

  • si cela n’est pas encore fait, votre parrain/marraine doit ajouter votre numéro de mobile Apple dans son propre répertoire iPhone (App Contacts) AVANT de lancer l’application Clubhouse. Mieux vaut que celle-ci reste ouverte jusqu’à la fin de l’opération ;
  • ensuite téléchargez l’application de votre côté, inscrivez-vous et cliquez sur « Get your username » pour réserver votre nom d’utilisateur ;
  • votre parrain/marraine reçoit une notification sur l’application dès la fin de l’inscription. Elle l’informe que vous venez de rejoindre la liste d’attente Clubhouse et lui propose de valider immédiatement votre inscription, sans « dépenser » d’invitation. Le tour est joué !

Remarque : cette technique fonctionne bien la plupart du temps. Mais des bugs surviennent parfois, version bêta oblige. L’opération peut alors durer jusqu’à plusieurs heures, voire ne jamais aboutir. Dans ce cas, retour à la case invitation.

Cherchez des organisateurs de rooms sur la Toile

Vous ne connaissez personne sur Clubhouse ? Alors tentez de trouver des organisateurs de rooms à contacter ! Pour cela, entrez simplement :

  • joinclubhouse.com/event/ dans la barre de recherches Google ;
  • ou encore @joinclubhouse dans celles de LinkedIn et Twitter.

Seconde étape : ciblez les rooms qui traitent de vos domaines de prédilection. A ce stade, vous vous apercevrez sans doute que beaucoup d’entre elles sont liées au marketing, à la communication et à l’entreprenariat. Cependant, de nombreuses autres thématiques sont également abordées : musique, voiture, jeux vidéo… L’essentiel est de vous concentrer sur les sujets que vous maîtrisez vraiment : votre expérience doit pouvoir profiter aux autres participants. Ainsi, vous n’aurez aucun mal à convaincre l’organisateur de vous envoyer une invitation Clubhouse ! Retenez cependant que :

  • vous êtes obligé(e) de donner votre numéro de mobile Apple à l’organisateur. En effet, les invitations sont envoyées par sms… Pour éviter des déconvenues, mieux vaut vous assurer du sérieux de l’organisateur avant d’effectuer cette étape. Prenez le temps d’étudier son profil LinkedIn par exemple et de lire ses publications. Au moindre doute (ex. : publication de propos racistes/haineux), cherchez quelqu’un d’autre. C’est d’autant plus important qu’une personne à la moralité douteuse risque fort d’être bannie de Clubhouse. Entraînant dans sa chute toutes les personnes qu’elle a invitées… Soyez prévenu(e) : sur ce point, ce réseau social ne fait vraiment pas dans le détail ;
  • pour préserver votre réputation sur Clubhouse, n’oubliez pas de participer à la room organisée par votre « bienfaiteur ». Vous pouvez d’ailleurs en profiter pour le remercier publiquement : c’est toujours apprécié !
Pensez à remercier le parrain ou la marraine qui vous a permis d'entrer sur ce réseau social.

La liste d’attente Clubhouse : la dernière planche de salut

Même si personne peut vous inviter ou valider votre inscription, placez-vous sur la liste d’attente. À terme, Clubhouse finira par valider votre inscription automatiquement. En effet, ce réseau social intègre de nouveaux utilisateurs par vague, à une fréquence aléatoire. Soyez patient(e) !

Remarque : même si l’attente peut être longue, cette solution à l’avantage d’être sécurisée. Ne cédez pas à la tentation d’acheter une invitation Clubhouse sur la Toile. Il peut s’agir d’une véritable arnaque : vous ne recevrez jamais l’invitation achetée. Quand bien même le vendeur serait-il « honnête », Clubhouse risquerait de s’apercevoir de la manœuvre. Ce qui entraînerait la clôture du compte vendeur… Et de tous ceux de ses invités !

5 conseils pour optimiser votre profil Clubhouse

Mettez une belle photo de vous

Sur Clubhouse, l’idéal est de mettre une vraie photo de votre visage. Faites votre plus beau sourire : votre photo est la seule chose que les autres membres verront de vous lorsque vous prendrez la parole. Vous devez leur inspirer confiance !

Sachez également que rien ne vous interdit d‘incruster le nom ou le logo de votre marque dans un coin de votre photo. D’ailleurs de plus en plus de professionnels le font pour booster leur visibilité !

Vous pouvez ajouter votre marque dans votre photo de profil sur Clubhouse.
Source image : BDM

Sélectionnez vos centres d’intérêt en fonction de vos objectifs

Lors de la création de votre profil, l’application vous proposera de sélectionner différentes thématiques pour vous aider à trouver des rooms intéressantes, des groupes (« clubs ») à rejoindre et d’autres personnes à suivre. À vous de choisir en fonction de ce que vous souhaitez faire sur Clubhouse ! Par exemple les :

  • porteurs de projet en recherche de financement et de conseils sélectionnent généralement « angel investing », « startups » et « entrepreneurship » ;
  • entreprises souhaitant développer leur clientèle visent les sujets les plus en lien avec leur activité et les goûts de leurs cibles. « Tennis », « travelling » ou « photography » : le choix est très large ;
  • professionnels voulant se tenir au courant des dernières bonnes pratiques dans leur métier cibleront plutôt les thématiques « marketing », « SaaS », « engineering », etc.

Ne vous inquiétez pas : même si l’interface est en anglais, il existe de plus en plus de rooms françaises ! Des radios, comme Europe1, sont également en train d’investir la plateforme pour diffuser leurs émissions.

« Clubhouse a franchi la barre des 10 millions de téléchargements dans le Monde. En France, l’app est dans le Top 10 de la catégorie réseaux sociaux et dans le Top 50 général. Il y aurait environ 50 000 Français sur #Clubhouse »

tweet de Franck Lassagne, Responsable Newsroom Réseaux Sociaux chez AXA, février 2021.

Conseil bonus : au besoin, vous pouvez changer vos centres d’intérêt à tout moment. Première étape : appuyez sur votre photo pour afficher votre profil complet. Cliquez ensuite sur l’icône d’engrenage des paramètres (en haut à droite) pour modifier vos informations.

Indiquez vos comptes Twitter et Instagram

Tout en bas de la page des paramètres, vous trouverez deux boutons pour ajouter vos comptes Twitter et Instagram à votre profil. Ne faites pas l’impasse dessus : les utilisateurs qui apprécieront vos interventions pourront ainsi grossir les rangs de vos followers sur vos autres réseaux sociaux !

Soignez votre biographie

Bonne nouvelle : Clubhouse ne limite pas le nombre de caractères. Libre à vous de rédiger une biographie exhaustive si vous le souhaitez ! Cependant, sachez que seules les trois premières lignes sont visibles lorsqu’un utilisateur clique sur votre photo. Il peut ensuite déplier le reste de votre bio… S’il le souhaite ! Donnez-lui donc envie d’en savoir plus en soignant votre accroche : c’est le moment de parler de votre plus grand succès ou de l’entreprise que vous avez créée par exemple.

Dans le reste de votre bio, pensez également à indiquer :

  • les langues dans lesquelles vous souhaitez communiquer ;
  • un appel à l’action, pour inciter les visiteurs à vous suivre ;
  • éventuellement le nom de votre groupe Facebook ou une url très facile à mémoriser. Sachez en effet que les hashtags et les liens cliquables externes (mis à part ceux vers vos comptes Twitter et Instagram) ne fonctionnent pas pour le moment.

Rendez votre profil plus facile à trouver sur Clubhouse

Certes, dans les rooms vous communiquerez oralement. Mais c’est bien par recherche de mots-clés que la plupart des utilisateurs vous trouveront ! Veillez donc à intégrer les mots-clés les plus pertinents par rapport à votre activité et vos domaines d’expertise dans votre biographie.

Pensez aussi à vérifier les emojis proposés par Clubhouse. Si l’un d’entre eux correspond à votre activité, incluez-le aussi dans votre description. Pourquoi ? Tout simplement parce que les utilisateurs peuvent utiliser des emojis dans la barre de recherche à la place des mots-clés !

Pour bien commencer sur Clubhouse, participez d’abord à d’autres rooms

A moins d’être une célébrité comme Oprah Winfrey ou une très grande entreprise comme The Walt Disney Company, trouver vos premiers auditeurs peut être assez compliqué. C’est pourquoi les freelances, consultants, dirigeants de TPE/PME et autres personnes « peu médiatisées » ont intérêt à se faire remarquer sur Clubhouse AVANT de lancer leurs propres rooms. Pour cela le plus simple est de partager votre expertise au sein de rooms organisées par d’autres personnes.

C’est une excellente façon d’augmenter votre nombre de followers. Followers qui viendront ensuite grossir les rangs de vos auditeurs lorsque vous lancerez vos propres rooms et clubs… Certains parviennent même à augmenter directement leur clientèle grâce à ce type d’intervention !

Social Media Examiner, notamment, rapporte qu’une avocate en Droit de la Propriété Intellectuelle a gagné environ 20 nouveaux clients à la suite d’une room de deux heures. « Simplement » en ayant fourni des réponses pertinentes aux questions des autres participants !

Cela étant dit, mieux vaut avoir de solides talents d’orateur.trice pour donner envie aux auditeurs de vous suivre. Au besoin, n’hésitez pas à faire une formation en prise de parole en public pour vous perfectionner.

« Une room peut accueillir jusqu’à 8000 auditeurs. Cette limite est rapidement atteinte lorsqu’un gourou de la Tech participe au débat ».

Le Parisien

Comment trouver des rooms ?

Deux grandes options :

  • appuyez sur l’onglet « calendrier » pour trouver des suggestions de salles et de clubs liés à vos centres d’intérêt ;
  • si les suggestions vous déçoivent, cliquez sur « Explorer » sous la dernière chat room recommandée pour trouver d’autres salles.
Capture d'écran des onglets Clubhouse
Ci-dessus : l’onglet notification, calendrier et la présentation d’un club
Source image : Milleword

Comment participer à une room ?

Il suffit de taper sur une room ouverte au public pour y accéder ! Vous intégrez alors le rang des auditeurs : votre micro est inactivé par défaut. À ce stade vous pouvez :

  • quitter la room si finalement la conversation ne vous intéresse pas. Cliquez simplement sur « leave quietly » ;
  • demander à prendre la parole si vous souhaitez partager votre expérience. Pour cela tapez sur l’icône en forme de main levée, en bas à droite. Patientez ensuite jusqu’à ce que le modérateur valide votre demande !

En rejoignant le rang des speakers, l’icône « main » se transforme en icône micro. Vous pouvez désormais intervenir directement, mais veillez à ne pas couper la parole des autres intervenants ! Pour cela deux solutions :

  • attendre sagement que le modérateur vous invite à parler ;
  • si vous souhaitez réagir immédiatement, indiquez-le en cliquant plusieurs fois (sans parler) sur le micro pour le faire clignoter.

Les bases pour bien lancer vos rooms et clubs

Une room est un évènement ponctuel autour d’une thématique précise. Vous avez le droit d’en créer une dès votre arrivée sur Clubhouse. En pratique, vous devez :

  • cliquer sur l’onglet calendrier puis taper sur l’icône agenda accompagné d’un « + », en haut à droite ;
  • donner un titre à votre room. Un bon conseil : si vous souhaitez enregistrer les conversations, ajoutez l’emoji « rond rouge » associé à la mention REC dans le titre (Cf photo ci-dessous). Toute tentative d’enregistrement pratiquée à l’insu des participants se solde par un bannissement ;
  • choisir un « co-host », qui deviendra modérateur avec vous ;
  • renseigner la date et l’heure du début de votre room ;
  • décrire votre room. Séance de questions-réponses autour de votre nouveau produit ? Conférence sur les nouvelles tendances marketing ? Quel que soit le sujet de votre room, soyez précis(e). Les participants ne doivent avoir aucune mauvaise surprise le jour J. Sinon, gare au bad buzz ! Des auditeurs dépités ont déjà créé des « contre-rooms » pour se plaindre d’une performance ;
  • appuyer finalement sur « Publish ».
Vous avez le droit d'enregistrer sur Clubhouse mais seulement si vous l'indiquez clairement dans le titre de votre room.

Source : compte Twitter de Franck Lassagne

Avec un peu plus d’expérience – et suffisamment de followers pour justifier des rendez-vous réguliers – vous pouvez aussi créer un club. Vous pourrez alors y créer des rooms réservées aux membres du club ou des rooms ouvertes au grand public, dans l’espoir d’attirer de nouveaux membres.

Cependant, sachez que pour gérer un club vous devez :

  • être sur Clubhouse depuis plus de 8 jours ;
  • vous engagez à organiser au moins une discussion hebdomadaire pour les membres de votre club. En revanche, il n’y a pas de limite maximale !

Intéressé(e) ? Dans ce cas, cliquez sur votre photo de profil et appuyez sur le bouton + affiché à côté des clubs, en bas de la page. Vous devrez alors renseigner le nom du club, les modalités pour y participer et les différents sujets abordés.

Nos 2 derniers conseils pour bien commencer sur Clubhouse

Opérations marketing : laissez parler votre imagination !

Bien entendu, vous pouvez utiliser des techniques de marketing d’influence « classiques » sur Clubhouse. Certaines marques sponsorisent déjà des rooms par exemple ou misent sur les placements de produits durant les discussions. Mais il reste tant à inventer ! Nul doute que les entreprises les plus créatives sauront se démarquer sur ce réseau social si atypique.

Disney, notamment, a déjà fait une expérience très remarquée : une de ses rooms s’est transformée en véritable petite comédie musicale, où chaque participant était invité à troquer sa photo de profil contre l’image d’un personnage Disney.

Mais ce n’est qu’un petit aperçu de ce qui peut être fait sur cette plateforme : libérez votre imagination !

Intégrez harmonieusement Clubhouse à votre stratégie social media

Certes, Clubhouse a le vent en poupe. Tout comme les autres réseaux sociaux vocaux d’ailleurs ! Mais ce n’est pas une raison pour négliger Twitter, Facebook et vos autres réseaux : eux aussi sont plus populaires que jamais depuis les débuts de la crise sanitaire.

L’idée est donc plutôt de créer une synergie entre vos réseaux actuels et Clubhouse. Pensez par exemple à :

  • indiquer les horaires de vos rooms sur vos différents réseaux. Vous pouvez aussi y partager un lien vers votre club ;
  • publier un compte rendu pour vos infortunés followers qui ne peuvent pas encore rejoindre Clubhouse. Vous pouvez même diffuser les meilleurs extraits, si vous avez enregistré votre room.

Un dernier conseil pour finir : compte tenu de la popularité grandissante des plateformes sociales, n’hésitez pas à vous perfectionner. Une formation en Réseaux Sociaux d’un niveau avancé, par exemple, vous aiderait à mieux fédérer votre communauté sur Facebook, YouTube ou encore TikTok. Mais il existe aussi des formations en médiaux sociaux pour les novices !

Quel que soit votre choix, privilégiez le format e-learning. À comprendre : 100% en ligne. Vous pourrez ainsi étudier à votre rythme chez vous, sans crainte d’être contaminé(e) ou de voir vos cours annulés lors d’un confinement. Autre bon point : de nombreux dispositifs financent les formations e-learning comme le CPF (Compte Personnel de Formation) ou encore le FNE-formation. Celui-ci peut couvrir 70 à 100% des frais pédagogiques des salariés en 2021, selon la taille de l’entreprise. Au besoin, nos conseillers sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions !

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Stratégie d'entreprise

Les TPE françaises se réinventent durant la crise sanitaire !

Social Media

Les nouvelles fonctionnalités Twitter à connaître pour votre entreprise

Relation Client DigitaleSocial MediaWeb et Contenu

Pourquoi de plus en plus de marques se tournent vers Twitch ?

Social MediaWeb et e-business

Pinterest, un réseau social dans lequel investir pendant la crise sanitaire