Culture et Transformation DigitaleDéveloppement CommercialFormationInterviews

« La formation est essentielle, peu importe l’âge ! »

Après 35 ans en direction commerciale, Jacques Peronnet dispose d’une expérience certaine. Pourtant, c’est à l’âge de 57 ans qu’il décide de faire une formation en Stratégie Marketing digital. Une compétence indispensable qu’il a choisi de développer au même titre que l’Anglais pour ajouter de nouvelles cordes à son arc et rebondir professionnellement. Sur un marché de l’emploi français encore soumis aux a priori concernant le recrutement passé 50 ans, il nous prouve qu’une carrière professionnelle n’est pas une question d’âge, mais de motivation et d’envie. Et la formation répond à cette même logique. En effet, pour lui, il est essentiel d’apprendre tout au long de sa vie pour rester performant et conserver son employabilité. Des réflexions intéressantes à l’heure où la France accuse encore un certain retard sur ces sujets. Et si on repensait les choses face à la pénurie de profils qualifiés que nous vivons actuellement ?

La digitalisation des métiers commerciaux

Un parcours riche dans le commercial

En tant que manager commercial, Jacques est, avant tout, un business développeur et un fédérateur d’équipes. Expert en stratégie marketing commerciale, manager, négociateur ou encore formateur : ses casquettes sont multiples. Cette expérience, il l’a puisée tout au long de son parcours professionnel :

J’ai travaillé 10 ans sur le terrain comme commercial puis 25 ans en tant que directeur commercial BtoB dans deux PME. Dans la dernière, je suis resté un peu plus de 19 ans.

Ses missions s’articulaient alors autour des 4 volets suivants :

  • Stratégie marketing et commerciale ;
  • Négociation des référencements nationaux en centrales d’achats ;
  • Management d’équipes commerciales ;
  • Diversification de l’entreprise sur de nouveaux marchés en créant une nouvelle structure commerciale de A à Z.

L’importance du digital dans les métiers commerciaux

Sa dernière expérience professionnelle lui confirme une chose fondamentale : il dispose de solides compétences en marketing traditionnel mais il est aujourd’hui essentiel d’ajouter la compétence digitale. C’est fort de cette conviction qu’il décide d’intégrer une réflexion numérique dans les pratiques de son équipe commerciale :

« Je travaillais alors dans le bâtiment et on avait la chance de pouvoir faire beaucoup de « démonstrations terrains avant/après “, mais à l’impact limité en termes de visibilité.J’ai donc incité mes commerciaux à faire des posts avec des photos avant/après. L’objectif : raconter une histoire et toucher notre cible. Ceux-ci ont vraiment bien fonctionné. Je me souviens notamment d’un post sur LinkedIn qui avait fait près de 5 000 vues. Celui-ci avait généré des appels de personnes curieuses de savoir si les photos étaient réelles ou s’il s’agissait uniquement d’une technique marketing. Plusieurs opportunités d’affaires se sont ainsi présentées. »

Conscient du potentiel de développement offert par le digital, Jacques s’est appuyé sur son agence de communication pour développer un site internet professionnel, une chaîne YouTube avec de nombreux tutos tournés avec ses équipes…

C’est aussi à ce moment-là que je me suis intéressé à LinkedIn et au fait de développer une communauté.

En 2020, il se retrouve au chômage et fait le choix de développer ses compétences en marketing digital. Jacques décide de reprendre à partir des bases, mais avec une certaine méthodologie pour avoir une nouvelle corde à son arc :

« Le but était de pouvoir dire à une future entreprise qu’à 58 ans : oui, j’ai la compétence pour bâtir une stratégie digitale. Une connaissance appréciée dans les petites PME françaises où l’accélération du digital est indispensable dans leur plan de développement. Pour moi, c’était également un moyen de me différencier par rapport à des profils plus jeunes. »

La formation Stratégie Marketing digital n’a pas de limite d’âge

Pourquoi choisir VISIPLUS Academy ?

Jacques apprend l’existence de VISIPLUS un peu par hasard, alors qu’il discute de son envie de se former autour de lui :

« Je faisais alors partie d’un groupe de cadres en recherche d’emploi. L’une des personnes m’a parlé de la formation en stratégie digitale de 6 mois qu’elle avait entreprise chez VISIPLUS. Elle trouvait sa tutrice géniale et m’a conseillé de l’appeler. Je l’ai donc contactée, et j’ai été immédiatement conquis par son discours humain très loin de celui du commercial. C’est vraiment quelque chose auquel je suis sensible de par mon métier.

Elle a alors su trouver les mots et, surtout, elle a compris mon enjeu : retrouver un job avec un spectre de compétences plus larges et non pas juste redevenir un étudiant avec des cheveux poivre et sel. Cet “aspect scolaire” m’inquiétait d’ailleurs un peu, mais elle a su me rassurer. J’ai donc décidé de lui faire confiance et de partir à l’aventure avec elle. Pour moi, c’est sans doute cela la plus grande richesse de VISIPLUS : savoir s’appuyer sur une équipe composée de personnes de qualité comme ma conseillère formation Élodie. Car, et c’est important de le souligner, une entreprise n’est rien, sans les collaborateurs motivés qui la composent.« 

Une aventure avant tout humaine

S’il a aimé le contenu des formations, Jacques a également été conquis par certains modules :

« Les modules sur le marketing digital étaient géniaux. Et ceci, en particulier, grâce au formateur, Daniel Ibarrart, fondateur de Webprospection. Étant moi-même formateur technique et commercial depuis plus de 20 ans, je sais combien il est difficile de capter l’attention des apprenants et, encore plus, dans une formation à distance.

Daniel sait nous emmener là où il le souhaite, mais, surtout, il sait captiver son auditoire. Pour moi, c’est un professionnel qui connaît son boulot sur le bout des doigts, mais qui a surtout l’envie de partager. Un jour, alors que je bloquais sur certains aspects de la formation, je l’ai contacté et il m’a consacré une heure d’explication. Il l’a fait tout naturellement, sans aucune obligation de sa part. En tant qu’homme de passion, il a une mission et une vocation : transmettre cette passion. Et il sait le faire ! Je le remercie encore pour cela.« 

Le format digital learning a donc su convaincre Jacques, même s’il aurait préféré avoir quelqu’un pour le guider en réel sur certains aspects techniques. Néanmoins les objectifs de formation sont désormais atteints et il dispose des compétences directement employables.

Des objectifs de formation qui valorisent l’expérience professionnelle

Le cursus « Stratégie Marketing Digital » permet avant tout de s’approprier les derniers outils et leviers du Web Marketing pour mettre en œuvre et optimiser une stratégie de présence sur le web. L’objectif de cette certification est d’être rapidement opérationnel et de contribuer au développement de l’entreprise.

Ses objectifs sont nombreux et en phase avec la réalité du monde actuel :

  • Savoir réaliser un audit de la stratégie webmarketing et/ou communication d’une organisation ;
  • Identifier les personas (segment-cible) ;
  • Être en capacité de réorienter stratégiquement son entreprise ;
  • Faire une planification du déploiement des orientations ;
  • Réaliser une veille de son secteur d’activité ;
  • Comprendre et décrypter les nouvelles techniques du webmarketing.

La formation n’est pas une question d’âge

Formation : surmonter les freins relatifs à l’âge

Pour Jacques, l’âge n’a rien à voir avec le fait ou non de se former. C’est au contraire indispensable tout au long de sa carrière pour conserver son employabilité. Les barrières que l’on s’impose ne sont finalement que personnelles :

« Le premier frein à la formation, c’est celui de la petite voix qui nous questionne sur notre capacité à reprendre des études et à rester motivé. Or, il faut éviter de se dire que ce n’est plus de notre âge et que cela concerne les jeunes générations. C’est une grosse erreur ! L’envie d’apprendre reste le principal moteur. De plus, nous disposons d’un atout indéniable : l’expérience nous permet de savoir exactement où l’on souhaite aller. »

Pour moi, la formation est hyper intéressante, et cela peu importe l’âge.

« Le mot qui compte, passé un certain nombre d’années, c’est : « différenciation ». J’ai une conviction : si de nombreux recruteurs incluent l’âge dans leurs critères, d’autres se posent davantage la question de savoir combien de temps la personne souhaite encore travailler et le savoir-faire qu’elle peut apporter. En ce qui me concerne, j’ai pris la décision de travailler encore 7 ou 9 ans. Tout simplement, car j’en ai envie. Le recruteur doit alors s’appuyer sur deux choses :

  • Le potentiel du candidat pour apporter une dynamique de développement commercial ;
  • Sa curiosité, adaptabilité pour intégrer pleinement l’équipe. 

Ce n’est pas une question d’âge mais, finalement, de tempérament, d’envie et de motivation. De mon côté, en tant que manager confirmé, il me tient également à cœur de transmettre mes connaissances, mon savoir-faire acquis durant toutes ces années. »

Des ambitions pour l’avenir

Grâce à la formation, Jacques développe actuellement son réseau professionnel, travaille son profil et sa stratégie LinkedIn. Son ambition est, bien entendu, de retrouver rapidement un nouveau challenge professionnel. Son domaine de prédilection est la protection et la rénovation du bois, mais il est également ouvert à d’autres opportunités. Il s’intéresse par exemple plus particulièrement aux fabricants industriels qui développent leurs parts de marché, soit en GSB (grande surface de bricolage), soit dans l’univers de la distribution professionnelle ou encore en prescription auprès des maîtres d’œuvre.

Son objectif : piloter le développement commercial, impulser une dynamique de conquête et faire monter les équipes de vente en compétences. Son idéal : une PME familiale ayant besoin d’un collaborateur capable de prendre en charge la partie commerciale, marketing traditionnel et digital, mais aussi la communication.

Conclusion : et si l’âge n’était plus un critère de recrutement grâce à la formation ?

Jacques formule un vœu pour l’avenir : « Que le marché français comprenne que l’âge réel n’est pas forcément l’âge du cœur. » Et, comme on le voit à travers son témoignage, la formation est sans doute le meilleur moyen de sortir de ce critère. Alors chers recruteurs, et si c’était le moment d’élargir vos opportunités de recrutement pour laisser s’exprimer l’expérience, la motivation et l’envie d’apprendre ?

CATALOGUE DE FORMATIONS

300 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Formation

Le Digital Learning boosté par la crise sanitaire ?

Efficacité professionnelleEmploiLe Management à L'ère du DigitalManagement des HommesStratégie d'entreprise

Rentrée 2020 et Covid-19 : les meilleures pratiques pour gagner en productivité !

EmploiFormationLe Management à L'ère du DigitalManagement des Hommes

Rentrée 2020 & Covid-19 : focus sur le télétravail

Actualités BlogEmploiFormation

La formation à l’épreuve du Covid-19 : vers un avènement du e-learning ?