BREAKING NEWS - FNE : Prise en charge à 100% pour les salariés en activité partielle des entreprises de moins de 300 salariés !
FinancementFormation

Plus qu’un mois pour saisir vos heures DIF sur votre CPF !

Jusqu’à 1 800 euros : c’est ce que vous risquez de perdre si vous ne transférez pas vos heures DIF sur votre CPF avant le 30 juin 2021. Et vous êtes nombreux à ne pas l’avoir encore fait. En effet, selon une enquête Ipsos pour Wall Street English, publiée en mai 2021, seulement un tiers (31 %) des salariés ont enregistré leurs droits individuels de formation (DIF) sur leur compte personnel de formation (CPF). Or, alors que la crise sanitaire s’éternise, la formation professionnelle s’affirme aujourd’hui comme un véritable atout pour conserver son employabilité. C’est d’ailleurs la vocation du CPF : vous permettre de sécuriser votre parcours professionnel. Pour vous accompagner pas à pas dans cette démarche très simple, nous avons créé un guide gratuit. Nous vous proposons également un webinaire sur le sujet. Retour sur le dispositif, ses enjeux, la démarche et les formations sur lesquelles miser dans l’avenir.

Du DIF au CPF : où en sommes-nous ?

Selon une enquête BVA et VISIPLUS Acamedy sur les Français et la formation professionnelle en 2021, seuls 45 % des actifs français connaissent le montant de leur cagnotte CPF. Pourtant le dispositif existe depuis 2015. Et pourquoi transférer ses heures DIF sur son CPF ?

Pourquoi le CPF a-t-il remplacé le DIF ?

Bientôt six ans que le CPF a été mis en place. Mesure phare de la réforme de la formation professionnelle de 2018, son objectif est de « rendre la formation accessible à chaque actif de façon autonome, simple et opérationnelle. » Il succède ainsi au DIF et présente des avantages certains :

  • Il est rattaché à une personne et non plus à une entreprise. Vous pouvez donc l’utiliser comme vous le souhaitez, sans en faire la demande préalable à votre employeur.
  • Le compteur d’heures est plus intéressant qu’auparavant. Aujourd’hui vous pouvez cumuler 150 heures à raison de 24 heures par an (pendant 5 ans) puis de 12 heures par an (durant 2 ans). Avec le DIF, vous aviez droit à 120 heures à raison de 20h par an.
  • Pour connaître le montant de vos droits, vous avez désormais accès à un espace personnel.
  • Vos droits à la formation sont conservés, même en cas de licenciement. Ainsi, que vous soyez salarié, demandeur d’emploi ou travailleur indépendant, vous pouvez continuer à développer vos compétences.

Entre souplesse et flexibilité, ce dispositif a de quoi séduire. Mais, alors que la date butoir pour transférer ses droits à la formation approche, pourquoi les Français sont-ils majoritairement en retard dans cette démarche ?

Des Français trop peu informés ?

Un manque de communication ? C’est ce que semblent penser 66 % des sondés de l’enquête Ipsos. Ces derniers estiment, en effet, qu’ils n’ont pas été suffisamment informés de la date du 30 juin 2021. Pourtant, ils sont 63 % à savoir que la démarche doit être faite. Un chiffre en augmentation par rapport à la précédente enquête menée en octobre 2020 (57 %). Parmi eux, on retrouve une majorité de personnes de plus de 35 ans (69 %) et les salariés de niveau bac (73 %). Viennent ensuite les actifs diplômés de niveaux supérieur (66 %) et inférieur (63 %). Les moins de 35 ans semblent, quant à eux, les moins bien informés.

Les personnes ayant déjà effectué leur transfert sont, ainsi, majoritairement des CSP+ (67 %) et les plus de 35 ans (68 %). Enfin, ils sont encore :

  • 17 % à avoir connaissance de la démarche, mais à ne pas l’avoir faite ;
  • 19 % à savoir qu’ils conservent leurs droits, mais à ne pas savoir qu’il faut réaliser le transfert ;
  • 33 % à ne pas savoir qu’il est possible d’avoir recours à ces droits acquis.

Une première échéance avait été donnée au 31 décembre 2020 pour indiquer son nombre d’heures, mais celle-ci a été repoussée au 30 juin 2021 pour que chacun ait davantage de temps. Aujourd’hui, il reste moins d’un mois.

Transférer ses heures de DIF sur son compte CPF : quels enjeux ?

Selon une étude de la Caisse des dépôts (CDC), en octobre 2019, 28 millions de salariés français disposaient en moyenne de 1 040 euros sur leur compte CPF pour financer une formation. Ceci en intégrant leurs heures de droit individuel à la formation. Sans ces dernières, la moyenne de la cagnotte s’élevait à 840 euros. Une différence importante. En effet, si vous étiez salarié avant le 31 décembre 2014, vous avez cumulé un certain nombre d’heures. Ces dernières viennent compléter les 500 euros que vous cumulez désormais chaque mois sur votre CPF, si vous êtes à temps plein.

En effet, si vous étiez salarié avant le 31 décembre 2014, vous avez cumulé un certain nombre d'heures DIF que vous devez transférer sur votre compte CPF avant le 30 Juin 2021.

Le risque après le 30 juin 2021 ? Perdre l’intégralité de vos droits et jusqu’à 1 800 euros, comme environ 10 millions d’actifs, selon l’enquête de Wall Street English. Près de 12 milliards d’euros pourraient ainsi être perdus pour l’ensemble des Français. Et l’enjeu n’est pas négligeable quand on sait qu’en 2018, en moyenne, une formation coûtait 2 400 euros (étude de la Caisse des dépôts).

De plus, avec la crise sanitaire que nous vivons actuellement, le besoin en formation n’a jamais été aussi important. En véritable levier pour conserver son employabilité, elle offre la possibilité de se reconvertir ou d’accéder à un nouveau poste ou une promotion. Antoine Stolfi, l’un de nos élèves nous a ainsi récemment confié lors d’une interview « J’ai sécurisé mon parcours professionnel grâce à la formation« .

Vous souhaitez, vous aussi, pouvoir profiter de cette opportunité ? Il vous reste encore quelques semaines. Alors, comment faire ?

Comment transférer ses heures DIF sur son CPF ?

Certes la démarche est simple, pourtant de nombreuses personnes n’ont encore pas franchi le pas. Notre guide vous permet donc d’en connaître les différentes étapes. Le webinaire sera aussi l’occasion d’aller plus loin en abordant le sujet des formations à plébisciter.

Un guide pour vous accompagner pas à pas

Téléchargez notre guide pour tout savoir sur comment transférer vos heures de DIF sur votre compte CPF

Cette semaine, nous avons publié notre guide « Transférer ses heures DIF sur son CPF« . Celui-ci est gratuit et téléchargeable sur notre site. En 6 étapes, vous saurez ainsi quelles démarches vous devrez effectuer pour récupérer votre cagnotte :

  1. Trouver votre solde DIF
  2. Vous connecter sur le site moncompteformation.gouv.fr ou via l’application mobile
  3. Créer un compte
  4. Vous connecter
  5. Consulter vos droits à la formation
  6. Saisir votre DIF

Si vous avez déjà un compte et que vous êtes coutumier de la plateforme, la principale difficulté sera de retrouver votre solde DIF. Celui-ci est indiqué sur :

  • l’attestation de l’employeur ou des employeurs que vous aviez à l’époque. ;
  • votre dernier certificat de travail ;
  • votre bulletin de salaire de décembre 2014 ou janvier 2015.

Vous avez perdu ces documents ou vous ne les avez jamais reçus ? Vous avez la possibilité de contacter vos précédents employeurs ou de vous tourner vers un conseiller CPF. Nous vous expliquons les différentes démarches dans ce guide et vous donnons quelques conseils pratiques. Chaque visuel vous permettra de savoir où vous en êtes et où cliquer.

Un webinaire pour répondre à vos questions et aller plus loin

Mardi 15 juin 2021 entre 17h30 et 18h30, vous pourrez également assister à notre webinaire en live pour savoir comment récupérer vos droits à la formation à temps et financer votre montée en compétences en 2021.

Au Programme :

  • Le DIF et le CPF : quels usages et quelles différences ?
  • Comment transférer mes heures de DIF sur son compte CPF ?
  • Quelles sont les formations éligibles à un financement CPF ?
  • Quelles formations prioriser pour booster son employabilité ?

Pensez à vous inscrire sur notre site. Nous vous renverrons un lien afin de pouvoir vous connecter. Ce sera l’occasion d’en savoir plus également sur les formations que nous proposons qui permettent aujourd’hui de sécuriser votre parcours.

Quelles formations mobiliser grâce à son CPF pour sécuriser votre parcours ?

La crise sanitaire n’a épargné aucun secteur. Le recours au télétravail et au chômage partiel a, là aussi, bousculé le quotidien des organisations et des salariés. Des besoins en formation sont alors apparus. Les premiers sont liés aux soft skills qui sont aujourd’hui davantage valorisés, car ils permettent de mieux s’adapter aux situations. La digitalisation arrive, sans surprise en deuxième place. Celle-ci a dû, de fait, s’accélérer pendant cette période.

Miser sur le développement de ses soft skills

Souvent, un salarié qui choisit de se former a déjà des acquis professionnels, mais aussi comportementaux. En travaillant sur ce dernier, vous pourrez faire face aux différents changements vécus récemment.

En effet, selon le rapport Workplace Learning Linking 2021, 60 % des personnes envisagent la formation comme un formidable outil d’adaptation. La résilience arrive alors en tête du classement des soft skills à développer. Cette qualité, mise en pratique dans un cadre professionnel, permet d’accepter les situations déstabilisantes pour rester concentré sur ses objectifs. Chaque événement négatif sera ensuite analysé pour en tirer le positif pour l’avenir. Une force à exploiter même au quotidien et derrière laquelle on retrouve les notions d’agilité et d’intelligence relationnelle. Un vaste programme que vous pouvez aborder grâce à la formation Mieux Gérer les émotions, le stress et les conflits. Un important travail y est fait sur la pensée positive, les émotions et la maîtrise de soi.

On pense également à lacréativité qui, dans un contexte fortement concurrentiel, permet de rester innovant et de sortir son épingle du jeu. L’idée étant, bien sûr à terme, de devenir un élément essentiel dans votre entreprise. Mais cela ne saurait se faire sans une excellente maîtrise du digital.

La digitalisation au coeur des besoins du monde d’après

Ainsi, le digital arrive en deuxième position du rapport. Celui-ci s’est brusquement affirmé avec le recours massif au télétravail. Les entreprises ont alors dû s’adapter aussi bien sur les outils que sur les process. De fait, certains collaborateurs se sont souvent retrouvés démunis dans ce domaine par manque de compétences. Certains métiers ont même dû se réinventer pendant la période. C’est le cas pour les fonctions RH qui, pour fédérer et accompagner à distance, ont du se digitaliser.

La date butoir pour transférer son DIF sur son CPF approche et pourtant de nombreux salariés sont encore en retard. Malgré un report de la première échéance, certains Français se sentent toujours peu informés sur le sujet. Les enjeux sont néanmoins importants en particulier en temps de crise. Vous risquez, en effet, de perdre une jolie cagnotte en ne réalisant pas cette démarche. Grâce à notre guide, vous avez désormais toutes les clés en main pour y parvenir avec succès et accéder à des formations essentielles afin de conserver votre employabilité dans un monde post-covid.

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
FinancementFormation

Les évaluations CPF enfin visibles !

Actualités VISIPLUS academyFormation

Enquête sur les Français et la formation professionnelle : état des lieux et tendances 2021

Formation

Formation professionnelle : encore plus plébiscitée par les Français en 2021 !

Financement

Le Guide 2021 des dispositifs de financement