[GUIDE] Comment utiliser le CPF pour monter en compétences et développer son employabilité

Beaucoup de personnes dans le monde des technologies croient, à tort, que les méthodes agiles représentent quelque chose de nouveau… Mais ce n’est vraiment pas le cas !

Dans les années 1940, Toyota a adopté des méthodes de fabrication agiles (spécifiquement Kanban) pour réduire les déchets et accroître la transparence entre les équipes, mais aussi pour répondre et s’adapter rapidement aux besoins changeants des clients.

Agile Marketing et développement

L’utilisation de l’innovation agile pour le développement de logiciels peut aider à accélérer et à optimiser l’achèvement d’un produit. Mais si le marketing n’est pas impliqué dans le processus, les développeurs courent généralement un risque plus élevé de créer, certes rapidement, un produit qui ne sera pas un « must-have » aux yeux des consommateurs.

Avec les méthodes agiles, les équipes peuvent développer plus efficacement un logiciel qui est délivré à temps et sans bugs. Toutefois, si le produit n’est pas considéré comme une nécessité sur le marché, le résultat du processus de développement ne peut pas être décrit comme un succès.

Selon le rapport Chaos 2015 de Standish Group, seulement 9% des projets logiciels dans les grandes entreprises sont couronnés de succès et pour chaque 100 projets lancés, 94 d’entre eux devront être relancés au moins une fois. La principale raison de l’échec étant le manque de participation et d’implication des clients.

Trop souvent, le marketing ne fait pas partie des conversations de développement Agile.

Le processus de développement de produit résultant alors peut parfois être décrit par la phrase «Prêt, feu, go», alors que l’équipe de développement s’engage sans tenir réellement compte des exigences du marché.

Pour que les méthodes agiles réussissent, pour l’équipe de développement, l’équipe marketing et l’ensemble de la société, le processus doit inclure la capture, la validation et la définition claire des exigences de l’acheteur du produit, avant et pendant le développement.

Cela implique le marketing dans le processus.

Le marketing agile est une approche itérative et expérimentale du marketing qui valorise l’adaptabilité et la réactivité au changement par rapport à la planification inflexible à long terme, ainsi que les interactions marketing bidirectionnelles et la collaboration entre les différentes disciplines du marketing. Il s’appuie sur la méthodologie agile qui a été largement adoptée par les développeurs de logiciels depuis le début des années 2000 et a transformé la façon dont les produits logiciels sont créés.

Le marketing agile en utilisant la méthode Scrum

Il existe plusieurs modèles agiles que les spécialistes du marketing peuvent adopter, non seulement pour améliorer l’efficacité globale du marketing, mais aussi pour les aider à être plus en phase avec les équipes de développement de logiciels qui peuvent bénéficier de la collaboration marketing.

La méthode de marketing agile la plus familière est le scrum, car elle a été l’outil privilégié de la plupart des équipes de développement et de gestion de produits. (Une autre méthode agile populaire est Kanban). Le marketing agile peut utiliser la méthode scrum pour gérer son travail, tout comme les équipes de développement agile l’utilisent pour gérer le développement de logiciels.

Dans le cadre de la méthode scrum, les spécialistes du marketing décomposent les tâches d’un projet en tâches dites « digestes » qui peuvent être accomplies dans des délais allant d’une journée à une semaine.

L’objectif est de comprendre et de communiquer clairement ce qu’il faut améliorer, quel est le moteur du marché et qui est le destinataire final.

La méthode scrum tourne autour d’une série régulière d’événements, et a son propre « Agile-speak ».

  • Un sprint scrum est la période pendant laquelle l’équipe doit chercher à compléter, améliorer ses projets actuels. Cela peut durer de deux à quatre semaines selon la complexité des tâches. Parfois, c’est une bonne idée de répartir les projets complexes en plusieurs sprints, espacés de deux semaines. De cette façon, vous avez régulièrement l’occasion de vérifier son statut et de faire des ajustements au besoin.
  • Une réunion stand-up est un événement scrum quotidien qui comprend l’ensemble de l’équipe de marketing agile d’un projet. Ces réunions sont brèves et précises, chaque membre de l’équipe décrivant de manière concise les réalisations de la veille, ce qui est en jeu aujourd’hui et les problèmes rencontrés. C’est l’occasion d’identifier et d’aborder tous les problèmes rencontrés lors de la gestion de projet et d’ouvrir la voie au progrès.
  • Dans une séance de planification de sprint, l’équipe de marketing agile rencontre les équipes commerciales et la direction pour une mise à jour sur les dernières ventes et les priorités de l’entreprise. Il est temps d’apporter les modifications et les ajouts nécessaires à l’arriéré de la commercialisation. L’équipe priorise et accepte par la suite suffisamment de travail pour compléter le prochain sprint.
  • Un examen du sprint scrum se produit lorsqu’un sprint est terminé. C’est là que l’équipe de marketing examine les résultats de leurs efforts avec leurs collègues et est analogue de la démo de sprint que les développeurs de logiciels ont, à la fin de leurs sprints. Le « sprint review » est une opportunité pour le marketing de partager ce qu’ils ont fait avec les ventes et la direction.
  • La rétrospective de suivi du sprint scrum est une réunion unique de marketing agile, où l’équipe peut évaluer les réussites et les échecs du sprint et effectuer les ajustements appropriés pour le prochain sprint.

Cette chaîne d’événements se répète tout au long du cycle de vie d’un projet de marketing agile utilisant la méthode scrum.

Le processus d’innovation agile devrait toujours commencer par une véritable compréhension de votre marché et de votre acheteur, et ensuite traduire cela en un ensemble significatif d’exigences concernant le produit.

La clé de la réussite des produits commercialisés ne se limite pas à l’intégration des processus de développement de produits, comme la planification, le codage, les tests et l’assurance qualité. Il doit également inclure une collaboration continue avec le marketing avec une oreille tendu vers les demandes du client. Vous l’aurez donc bien compris, il est temps de s’intéresser au marketing agile, si ce n’est pas encore le cas !

Source : https://280group.com

CATALOGUE 2020

200 FORMATIONS POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Management des HommesMéthodes Agiles

Management de projets : comment combiner les méthodes Agiles à une approche Kanban ?

Digital brand contentÉcrire pour les Réseaux SociauxÉcriture WebWeb et Contenu

Se baser sur les données pour créer et designer des CTA efficaces

Bien intégrer le digital dans sa stratégie de communication plurimédiaConcevoir et Piloter un Plan Marketing OnlineGestion de Projet WebLa communication en mode projetMéthodes AgilesPiloter une Refonte de Site WebRédiger un Cahier des Charges pour un Projet DigitalRéussir ses campagnes de publicité sur InternetRTB et programmatiqueStratégie et Projets Web

Management de projet : le guide du scrum agile

Bien intégrer le digital dans sa stratégie de communication plurimédiaConcevoir et Piloter un Plan Marketing OnlineGestion de Projet WebLa communication en mode projetMéthodes AgilesPiloter une Refonte de Site WebRédiger un Cahier des Charges pour un Projet DigitalRéussir ses campagnes de publicité sur InternetRTB et programmatiqueStratégie et Projets Web

Méthodes agiles : Les 12 principes du management agile