Social Media

BeReal, le réseau social idéal pour une image de marque authentique ?

BeReal : est-il possible de développer l'image d'une marque authentique avec ce réseau social ?

Depuis quelques mois, le nom du réseau social BeReal est sur toutes les lèvres. Y compris aux États-Unis, où il a connu un succès fulgurant sur les campus universitaires. Un bel exploit pour ce réseau « Made In France » ! Sans surprise, plusieurs marques s’intéressent également à ce phénomène. Leur objectif ? Développer l’image d’une marque authentique, réellement proche de sa clientèle… Mais ont-elles raison de s’investir dans cette plateforme ? Comment fonctionne-t-elle ? Qui la fréquente ? Est-elle appelée à connaître toujours plus de succès ou risque-t-elle de s’écrouler ? On répond à toutes vos questions pour vous aider à déterminer si ce nouveau réseau social basé sur l’authenticité mérite (ou non) de figurer dans votre stratégie social media.

C’est quoi le concept du réseau social BeReal ?

Si BeReal (littéralement « Soyez Réel ») a connu une croissance fulgurante, c’est grâce à son concept surprenant, allant totalement à contre-courant des autres réseaux sociaux. En effet, ce média social prône l’Authenticité avec un grand A. Pas de filtre. Pas de mise en scène sophistiquée. Uniquement du réel et de l’instantané. Ce qui lui a d’ailleurs valu le surnom de « réseau social anti-Instagram », ce dernier étant tristement connu pour ses clichés retouchés à l’excès…

Bref ! En pratique, l’application envoie chaque jour, à une heure complètement aléatoire, le message « C’est l’heure du BeReal » à ses utilisateurs. Ils disposent alors de 2 minutes pour prendre une photo et la poster. Impossible de publier une photo déjà présente dans la mémoire de son smartphone ! En revanche, il reste permis de faire plusieurs clichés – dans la limite de deux minutes – pour choisir le meilleur d’entre eux… Mais, dans un souci de transparence, le nombre de prises est alors indiqué sous le BeReal !

Autres particularités à connaître :

  • chaque photo est prise à la fois à travers la caméra avant et arrière de l’appareil. Ce qui permet aux utilisateurs de voir en même temps le visage de la personne qui l’a publiée et ce qu’elle avait sous les yeux, à ce moment-là ;
  • si vous n’avez pas posté de photo, vous ne pouvez pas voir celles des autres utilisateurs ;
  • si vous ratez l’heure du BeReal du jour, vous pouvez tout de même publier un « late BeReal » en décalé ;
  • la fonction « Discovery » permet de voir les BeReal publiés dans le monde entier, par les personnes – et les marques – ayant opté pour un profil public… Les autres BeReal sont réservés aux amis !

Enfin, retenez également que les utilisateurs réagissent avec des « RealMojis ». A comprendre : des emojis personnalisables à l’aide d’une photo.

BeReal permet d'utiliser facilement des RealMojis, à l'aide de la caméra frontale de votre smartphone.
Source : Tuto «  »Comment utiliser les RealMojis sur BeReal ? « , Malavida

Personne ne triche sur BeReal, vraiment ?

La plupart des utilisateurs jouent le jeu du « cliché pris sur le vif »… Quitte à s’afficher avec les yeux cernés, en jogging sur le canapé devant une rediffusion de la Petite Maison dans la Prairie ! Mais force est de reconnaître que de nombreux « late BeReal » sont étonnamment soignés. Maquillage impeccable. Coiffure parfaite. Posture glamour. Vue sur un dîner aux chandelles et un somptueux bouquet de roses… En d’autres termes : oui, il y a manifestement des « tricheurs » qui préfèrent mettre leur vie en scène plutôt que de dévoiler leur quotidien.

Cela étant dit, ils sont généralement repérés très rapidement… Et accueillis à grands coups de moqueries par les autres utilisateurs, qui tiennent à ce que BeReal reste le royaume de l’authenticité !

Qui utilise BeReal ?

Essentiellement des adolescents et des jeunes adultes issus de la génération Z (personnes nées entre 1995 et 2010). En particulier des jeunes filles ! Ce qui n’a rien très surprenant, étant entendu qu’elles sont les premières à souffrir des diktats de la beauté véhiculés par tant d’autres réseaux sociaux... Dont Instagram ! Faut-il vraiment rappeler les conclusions de la célèbre étude interne révélée par le Wall Street Journal en 2021 ? Perte d’estime de soi, dépression, troubles alimentaires… La santé mentale d’1/3 des jeunes filles seraient impactée par les photos « parfaites » publiées quotidiennement sur Instagram.

Sur BeReal en revanche, elles ont l’impression d’être entourées par des personnes « normales ». Ce qui est nettement plus réconfortant et bon pour le moral !

A noter également que cette plateforme permet de toucher facilement le public américain. Tout simplement parce que les jeunes américains ont été les premiers à réellement s’enthousiasmer pour ce nouveau réseau social !

En effet, à son lancement en décembre 2019, BeReal n’a connu qu’un succès d’estime auprès du public français. Beaucoup des premiers utilisateurs commençaient même à déserter la plateforme, jusqu’à ce que celle-ci capte l’attention des étudiants américains sur les campus. Enchantés par le concept, ils sont allés jusqu’à reposter en masse leurs BeReal sur le célèbre TikTok… Qui a ainsi largement contribué, bien malgré lui, à l’essor de son nouveau concurrent.

Les jeunes américains ont largement contribué à l'essor de BeReal.

Et côté France ? Comme le concept était devenu très populaire aux USA, les jeunes Français se sont hâtés d’ouvrir ou de réactiver leur compte !

C’est ainsi que BeReal est passé de 10 000 utilisateurs actifs début 2021 à plus de 20 millions fin 2022… L’an dernier, il a même été téléchargé plus souvent que Facebook dans certains pays. Mais en dépit de cet essor impressionnant, rien ne dit qu’il tiendra la distance face à ses concurrents !

Un réseau social déjà en perdition ?

A en croire le New York Times, BeReal aurait perdu plus de la moitié de ses utilisateurs actifs au cours des derniers mois. Principale raison évoquée ? La lassitude face :

  • au manque d’originalité des photos. Force est de reconnaître que ce réseau social doit détenir le record du plus grand nombre de photos publiées depuis son canapé, dans les transports en commun ou devant son écran d’ordinateur… C’est un peu la « rançon de la gloire » quand ont veut jouer la carte de l’authenticité ;
  • et au manque de fonctionnalités, la plateforme se concentrant essentiellement sur ces fameux clichés instantanés à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Reste à savoir si cette « désertion » est aussi importante que le soutien le journal, BeReal n’ayant pas confirmé les chiffres avancés. Mais quoi qu’il en soit, impossible de nier que la lassitude gagne certains utilisateurs, à en croire les témoignages publiés sur le net… Tandis que d’autres, en revanche, continuent à porter l’application aux nues.

Et pour ne rien arranger, la lassitude n’est pas le seul problème auquel BeReal est confronté. En effet, il doit aussi :

  • renforcer son infrastructure technique pour accueillir ses millions d’utilisateurs en même temps dans de bonnes conditions… Les créateurs n’ayant absolument pas prévu de connaître un succès aussi fulgurant, la plateforme est encore instable par moment ;
  • définir et déployer au plus vite son modèle économique. Car BeReal est toujours 100% gratuit à l’heure où nous écrivons ces lignes ! Jusqu’à présent, il s’est développé uniquement à l’aide de ses investisseurs. Mais il ne pourra pas continuer dans cette voie très longtemps s’il veut survivre…

Et pour couronner le tout, les concurrents de BeReal lui donnent également du fil à retordre, en reprenant à leur compte le principe des clichés instantanés !

TikTok, Snapchat et Instagram sont déjà entrés en guerre…

Le saviez-vous ? TikTok a lancé récemment TikTok Now. Le principe ? Pratiquement le même que celui de BeReal. En effet, les TikTokeurs qui l’utilisent sont invités chaque jour à prendre une photo, à l’aide des caméras arrière et avant de leur smartphone, afin de partager « leurs expériences les plus authentiques avec les personnes qui comptent le plus pour eux »… Seule différence notable : à la place d’une photo, ils peuvent également faire une vidéo de 10 secondes !

De son côté, Snapchat déploie « Dual ». Un autre clone de BeReal, auquel il ajoute toutefois la possibilité de capturer plutôt une vidéo – comme TikTok Now donc – et d’y inclure également des stickers et de la musique.

Le concept de ce nouveau réseau social est tellement populaire qu'il a déjà donné naissance à plusieurs clones.
Source : Pudgy Penguins

Quant à Instagram, il contrattaque avec ses « Candid Stories » (précédemment connues sous le nom « Candid Challenges »). Là encore le principe s’inspire largement de BeReal : on retrouve le concept de photos instantanées prises à l’aide de la fonction Dual Camera…

Bref : BeReal a attiré l’attention des plus grands, qui n’hésitent pas à l’imiter pour garder leurs utilisateurs et entraver sa progression. Tout comme ils l’ont fait avec Clubhouse en son temps, quand il était encore au sommet de sa gloire… Clubhouse qui est désormais en plein déclin d’ailleurs. Mais cela ne veut pas forcément dire que BeReal est voué à disparaître lui aussi !

…mais tout n’est pas perdu pour BeReal

Certes, BeReal fait face à une concurrence féroce de la part de réseaux sociaux bien plus connus. Ce qui a déjà mis en difficulté d’autres réseaux sociaux émergents avant lui… Cela étant dit, les fameuses vidéos courtes de TikTok aussi ont été largement copiées par les réseaux sociaux historiques. Nous pensons par exemple aux « shorts » de YouTube ! Et cela n’a pas empêché TikTok de poursuivre sa croissance affolante.

En définitive, c’est la capacité de BeReal à se renouveler et surtout à déployer un business model solide qui déterminera s’il se développera ou s’il déclinera.

Rien n’est joué donc : à l’heure actuelle, on sait seulement que les créateurs de BeReal planchent sur de nouvelles fonctions… Et que les premières fonctionnalités payantes pourraient bien arriver au cours de l’année 2023, d’après un article du Financial Times relayé par L’Eclaireur Fnac !

Est-il vraiment judicieux pour une marque de se rendre sur BeReal à l’heure actuelle ?

BeReal est à une étape charnière de son développement : bien malin celui qui prévoira son avenir.

Ce qui est certain en revanche, c’est que ce réseau social a mis en lumière le grand besoin d’authenticité des Zoomers. Un besoin dont vous avez tout intérêt à tenir compte si votre marque cible les jeunes ! De plus :

  • son utilisation est toujours gratuite pour les marques à l’heure où nous écrivons ces lignes ;
  • ce réseau social compte tout de même des millions d’utilisateurs…

En d’autres termes, BeReal constitue un bon terrain d’expérimentation si vous souhaitez développer l’image d’une marque authentique. D’un strict point de vue financier, vous ne risquez absolument rien à créer un compte dessus en mode public.

Mieux encore : si par chance BeReal parvient à franchir ce cap délicat, vous ferez partie des premières marques à avoir investi la plateforme. Autant dire des marques qui ont le plus de chance d’y prospérer car vous en maîtriserez tous les rouages bien avant les autres !

Bref : même si rien ne garantit qu’on entendra encore parler de ce réseau social d’ici quelques années, cela reste un bon terrain pour faire vos premières armes en tant que « marque authentique » !

Qu’est-ce qu’une marque peut déjà faire sur BeReal ?

Tout comme les utilisateurs lambda, vous pouvez essentiellement publier des photos prises sur le vif… Sans savoir à l’avance l’heure du BeReal. L’exercice s’annonce difficile ? Certes. Mais vous pouvez aussi le voir comme un bon moteur d’improvisation et de créativité pour vos équipes !

De plus, même si vous ne connaissez pas l’horaire par avance, vous pouvez quand même réfléchir à votre plan d’action. Par exemple, vous pouvez décider :

  • d’offrir une promotion, comme l’ont déjà fait les marques Chipotle et E.L.F. Cosmetics par exemple. Dans ce cas, il vous suffira d’écrire votre offre à main levée sur un feuille à l’heure du BeReal. Ou même directement sur l’un de vos produits, selon ce que vous commercialisez ;
  • de dévoiler plutôt les coulisses de votre entreprise ou de l’un de vos évènements. Par exemple, plusieurs chaînes de télévision postent des photos en temps réel des coulisses des tournages, pour se rapprocher de leur public ;
  • de mettre en valeur la qualité de vos produits. Comme le font notamment de nombreux restaurateurs, en postant des photos des plats qu’ils sont en train de préparer avec beaucoup d’amour… Et de produits frais !
La marque Chipotle a proposé 100 entrées gratuites sur BeReal.
Ci-dessus : BeReal de Chipotle

Mais ce ne sont que quelques exemples parmi d’autres : laissez s’exprimer votre créativité ! L’essentiel est de ne jamais « tricher » : ce n’est pas grave si votre photo est imparfaite. Bien au contraire, c’est ce que les utilisateurs de BeReal recherchent. De l’authenticité. De la spontanéité. Du « réel », tout simplement !

Protection des données : faites très attention à ce que vous publiez sur BeReal

Concernant les risques de piratage et de vols de données informatiques, BeReal semble ni plus ni moins sûr que les autres réseaux sociaux. Cependant, une experte en protection des données a tiré la sonnette d’alarme car ces photos prises sur le vif ne sont pas dénuées de danger. Notamment pour les particuliers car leurs photos peuvent, par exemple, révéler aux cambrioleurs qu’ils ne sont pas chez eux dans l’immédiat !

Mais les marques s’exposent elles aussi à certains risques. Le principal d’entre eux ? Que l’un des salariés fasse fuiter une information importante sans s’en rendre compte. En prenant son BeReal devant son ordinateur, il pourrait dévoiler un mot de passe ou des données confidentielles concernant un client par exemple. Avec seulement 2 minutes devant soi, on ne fait pas toujours très attention aux « détails » qui apparaissent sur la photo !

« C’est définitivement une mauvaise idée de prendre un BeReal sur l’écran de votre ordinateur de travail. »


Source : Emma Green, experte en protection des données chez Cyber Data Law Solicitors,
dans une interview pour la BBC.

Soyez donc très vigilant(e). Au moindre doute, mieux vaut « rater » l’heure du BeReal, quitte à publier plus tard !

Pour aller plus loin

Que BeReal perdure ou non, une chose est sûre : les réseaux sociaux ont pris énormément de place dans la vie des consommateurs français. D’où l’intérêt d’y déployer une stratégie au top pour booster votre notoriété et maximiser vos ventes ! N’hésitez donc pas à optimiser vos compétences en la matière à l’aide d’une formation.

Certaines formations se concentrent sur l’utilisation de Facebook et Instagram par les entreprises par exemple.

Mais en fonction de vos besoins, vous pouvez aussi envisager uneformation en community management et brand content, pour perfectionner votre stratégie marketing sur l’ensemble des réseaux sociaux.

Bon à savoir également : de nombreuses formations social media sont dispensées intégralement en ligne de nos jours. C’est particulièrement pratique quand on a un emploi du temps chargé ! Sans parler du fait que cela élimine les trajets pénibles et de nombreux frais (ex. : coût de l’essence, frais de restauration sur place).

Enfin, sachez aussi qu’il existe de nombreux dispositifs de financement envisageables (ex. : CPF, FNE-formation, aides régionales). Le tout est de choisir les bons en fonction de votre situation ! Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger gratuitement notre guide des dispositifs de financement.

Vous avez encore quelques questions à poser ? Dans ce cas, contactez directement nos conseillers. Ils vous donneront toutes les précisions utiles et vous soutiendront aussi dans vos démarches pour obtenir le financement de votre formation !

CATALOGUE DE FORMATIONS

300 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Stratégie Marketing

Devenez une love brand : les 7 ingrédients à connaître pour faire chavirer les cœurs des consommateurs

RH 2.0

7 conseils pour bien communiquer sur les engagements RSE de votre entreprise

Social Media

Threads débarque en France : comment intégrer ce nouveau réseau social à votre stratégie social media ?

Social Media

Comment animer vos réseaux sociaux durant les fêtes ?