Executive MBA13
Management d'Entreprise
à l'Ère du Digital

Cette formation reconnue par l’état de niveau I (niveau bac+5) vous permettra d’acquérir une vision globale stratégique et opérationnelle de l’entreprise et du management à l’ère du digital, de développer les compétences clés du manager par l’acquisition d’outils et méthodes adaptés à l’entreprise moderne et au monde numérique et de Manager une équipe en affirmant vos compétences de leadership.

EN SAVOIR PLUS

13 voir détails sur academy.visiplus.com

Search Marketing
Google met à jour ses directives pour évaluer la qualité des recherches sur le net

Google met à jour ses directives pour évaluer la qualité des recherches sur le net

La dernière mise à jour des directives destinées aux évaluateurs de qualité Google est sortie le 20 juillet 2018. Gros plan sur les principales modifications à prendre en compte pour optimiser votre stratégie SEO.

De quoi parle-t’on exactement ?

Vous l’ignorez peut-être, mais Google emploie des évaluateurs de la qualité des recherches dans le monde entier pour l’aider à affiner ses algorithmes.
Ils identifient les pages de grande qualité – qui devraient en toute logique apparaître en haut des résultats de recherches – et celles de qualité plus faible. Pour accompagner les évaluateurs dans leur tâche, Google leur fourni un guide de directives très précises. Ce dernier a pour la première fois été rendu publique en 2015.
Depuis, il connaît des mises à jour régulières : vous pouvez d’ailleurs consulter la dernière version, comptant pas moins de 164 pages, directement en ligne.

Ne passez pas à côté du Quality Rate Guider de Google : ce document regorge d’informations à exploiter pour améliorer le positionnement de votre site !

Bon à savoir : qu’un évaluateur attribue une bonne ou une mauvaise note à votre page n’a aucun impact immédiat sur son classement dans le célèbre moteur de recherche. Les données récoltées par les évaluateurs servent uniquement à perfectionner l’algorithme de recherche de Google. Quand celui-ci est mis à jour en revanche, le positionnement de toutes les pages – examinées par un évaluateur qualité ou non – peut être modifié en bien ou en mal.

mac-459196_960_720
Source image : pixabay

De l’importance de fournir un contenu pertinent aux internautes

Depuis déjà quelques années, Google met de plus en plus l’accent sur la qualité du contenu des pages. Celles-ci ne doivent pas uniquement être « pensées » pour le moteur de recherche mais bel et bien être conçues pour fournir des informations intéressantes aux visiteurs. Rassurez-vous : le choix des mots-clés reste toujours très important dans une stratégie de référencement naturel. Mais il ne fait pas tout : sans un minimum d’informations utiles pour les  internautes, une page peut être considérée comme étant de faible qualité, même avec de bons mots-clés…

Dans ses dernières directives, Google va encore plus loin en indiquant qu’une page internet peut être considérée de faible qualité à partir du moment que son contenu n’est pas dirigé vers une thématique clairement identifiable. Soit parce que :

  • le rédacteur fait du hors-sujet ou manque manifestement de connaissances sur le sujet traité ;
  • les mots clés sont de mauvaise qualité ;
  • il n’y a pas assez de mots-clés en lien direct avec le sujet de la page.

En d’autres termes, les pages assimilables à du spam ne sont plus les seules à être « pointées du doigt ». Même les pages web visiblement conçues dans l’intérêt des internautes sont estimées de faible qualité si leur objectif est difficile à définir  : elles doivent répondre clairement à un besoin spécifique des visiteurs pour être bien classées dans le moteur de recherche. Prenez-bien ce point en compte dans votre stratégie de contenu !

A noter : bien entendu, la présence de duplicate content fait toujours partie des critères pouvant dévaluer vos pages…

Titres, publicités : gare à l’incitation au clic exagérée

C’est probablement l’une des plus grandes modifications apportées au Quality Rate Guider de Google : une page comportant un titre à sensation ou volontairement « choquant », dans le simple but d’attirer les visiteurs, peut être durement sanctionnée lors de son évaluation. Quand bien même le reste de son contenu serait de bonne qualité… Bref : cette nouvelle directive pourrait bien sonner le glas des clickbaits (littéralement : appâts à clics).

Dans le même ordre d’idée, les pages comportant des publicités aux images choquantes et/ou extravagantes risquent également d’être pénalisées. Il est donc plus que jamais essentiel de veiller sur la qualité des campagnes publicitaires affichées sur votre site.

Plus largement, retenez que toutes les techniques visant à tromper les visiteurs pour qu’ils cliquent sur un lien font chuter la qualité d’une page.

Les sites non mis à jour peuvent être pénalisés

A terme, les sites non mis à jour seront moins bien évalués,  selon les dernières directives de Google. Les contenus actualisés, apportant souvent des réponses plus pertinentes aux questions des internautes, auront ainsi plus de chances de figurer dans le top des résultats de recherche.

Un contenu sans haine ni violence…

Toujours d’après les directives qualité de Google, toute page incitant à la haine envers des « groupes sociologiques, des victimes d’atrocité ou des groupes politiques » fera l’objet de sanction.

Celles mettant en valeur la « violence mentale, physique ou émotionnelle envers autrui » seront perçues comme des pages de qualité médiocre.

customer-experience-3024488_1920
Source image : pixabay

Votre e-reputation et celle de vos collaborateurs : un gage de qualité pour votre site

Théories du complot, fake news, arnaques sur le web en tous genres… Pour protéger les internautes de ces divers « désagréments », Google demande désormais aux évaluateurs qualité de vérifier à la fois la fiabilité du contenu ET d’effectuer des recherches approfondies pour s’assurer de la fiabilité de ses créateurs. L’objectif final étant de placer en haut des résultats de recherche les contenus créés par les créateurs ayant la meilleure e-reputation...

Articles de presse, avis clients, forums, sites d’organisations professionnelles, pages Wikipédia : voici quelques-unes des nombreuses sources que les évaluateurs peuvent utiliser pour vérifier votre e-reputation et celle de vos différents collaborateurs.

A noter que cette directive ne s’applique pas uniquement aux articles de blog ou de site mais aussi à d’autres types de contenu comme les vidéos et les posts sur les réseaux sociaux par exemple.

Pas d’anonymat mais les « pseudos » sont acceptés

Un article non signé est très mal vu par Google : ce simple fait peut déprécier la qualité de la page. Ce n’est pas vraiment nouveau mais ce point est encore plus important maintenant que les évaluateurs doivent rechercher toutes les informations possibles sur les créateurs de contenu pour vérifier leur réputation. Il n’est pas nécessaire pour autant d’indiquer clairement le nom et le prénom du créateur : un article signé avec un pseudonyme bien connu sur le web ne sera pas pénalisé.

La sécurité des internautes est également mis en avant

La mise à jour du Quality Rate Guider instaure aussi la notion de sécurité dans sa définition des fameuses « Your Money or Your Life (YMYL) Pages ». A comprendre : toutes les pages pouvant avoir un impact sur le bonheur, la santé, les finances et désormais la sécurité des visiteurs de votre site. Les YMYL Pages comprennent par exemple les pages :

  • contenant des informations médicales ;
  • permettant de régler des factures en ligne ou de transférer de l’argent ;
  • donnant des conseils juridiques ou financiers ;
  • traitant de la sécurité routière etc.

Quels enseignements pouvez-vous en tirer pour optimiser le positionnement de votre site ?

En résumé, il est vivement recommandé :

  • d’actualiser régulièrement votre site  ;
  • de définir un objectif précis pour chaque page, afin qu’elle soit réellement utile aux internautes ;
  • d’accorder un grand soin à la qualité de vos contenus. Ils doivent être uniques, fiables et aussi complets que possible. Soyez particulièrement vigilants pour vos YMYL Pages : les standards de qualité Google sont vraiment très élevés pour elles ;
  • de toujours bien travailler vos mots-clés ;
  • de jouer la carte de la transparence, en affichant le nom ou à défaut le pseudo du créateur des contenus. Pensez aussi à créer une page du type « qui sommes-nous » sur votre site, si cela n’est pas encore fait ;
  • de ne surtout pas miser sur le « sensationnel » pour attirer vos visiteurs. N’hésitez pas à retravailler le titre de vos articles au besoin ;
  • de mettre au point une stratégie efficace pour booster au plus vite votre e-reputation si vous n’êtes pas encore très connu sur le net ;
  • de vous entourer de collaborateurs ayant eux-même une excellente e-reputation.

CATALOGUE 2019

Plus de 100 FORMATIONS POUR S’APPROPRIER LE DIGITAL DE A À Z !

  1. En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.


> Voir toutes nos formations> Voir tous nos cycles> Découvrez les témoignages

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas rendu publique / Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives