BREAKING NEWS - FNE : Financement jusqu'à 100% des formations des salariés en reprise ou mutation d’activité !

FormationImmobilier

Pourquoi et comment se former dans l’immobilier ?

Travailler dans l’immobilier vous intéresse et vous envisagez de vous former ? Que ce soit pour améliorer vos pratiques ou entamer une reconversion dans ce secteur, sachez que c’est une excellente décision. En effet, le marché de l’immobilier est en plein boom et connaît un début d’année presque record. Et pour cause : après une année 2020 marquée par la crise, les recrutements repartent à la hausse. Le secteur s’affirme ainsi comme l’un des plus porteurs du moment. S’il est possible de se lancer sans aucun diplôme, notamment en freelance, la formation reste la meilleure solution. Le but étant de vous insérer durablement dans l’emploi et d’avoir accès à des salaires plus qu’avantageux. Mais alors, comment faire ? Voici tous nos conseils pour intégrer efficacement ce marché prometteur.

Pourquoi travailler dans l’immobilier ?

Les métiers de la gestion immobilière ont connu une forte progression des recrutements en 2021 selon l’étude Les métiers cadres porteurs en 2022. L’effet avant/après crise est donc bien là et offre de nombreuses perspectives. Zoom sur un secteur qui n’a pas fini de faire parler de lui.

Un secteur en plein boom

L’immobilier a toujours été pourvoyeur d’emploi. Et cela encore plus ces dernières années. Toutefois, avec la crise, les recrutements se sont considérablement ralentis. Avant de repartir à la hausse en 2021 jusqu’à se hisser à la 3ᵉ place des 15 secteurs d’emploi qui redynamisent le marché du travail de l’étude Métiers d’avenir de LinkedIn. L’activité du secteur aurait ainsi augmenté de 46 %, avec 16 752 postes proposés sur le réseau social, dont 11 124 pourvus. Parmi les métiers concernés, on retrouve les suivants :

  • Agents immobiliers ;
  • Conseillers ;
  • Administrateurs de biens ;
  • Gestionnaires de copropriété ;
  • Promoteurs.
L'immobilier a toujours été pourvoyeur d'emploi. Et cela encore plus ces dernières années.
Capture d’écran de l’étude Métiers d’avenir de LinkedIn

Mais comment expliquer ce dynamisme à peine interrompu ? Tout d’abord, il est évident que le logement représente une préoccupation importante pour les ménages. Et cela, peu importe où nous vivons. Avec les confinements, la généralisation du télétravail ou encore les couvre-feux à répétition, un chez-soi confortable est même devenu essentiel. Certains Français ont donc choisi de changer d’habitat ou d’investir dans un projet immobilier nécessitant l’aide d’un expert en la matière. Selon Alexandre Judes, économiste chez Indeed, dans l’article Malgré la crise, les métiers de l’immobilier ont la cote ! de Facilogi.com, c’est la raison pour laquelle « la demande de travail de la part des entreprises s’est maintenue« . Ainsi, travailler dans l’immobilier aujourd’hui vous assure de nombreuses opportunités d’emplois.

Une variété de métiers adaptée à toutes les compétences

Le paysage de l’immobilier est très riche et offre une importante variété de métiers adaptés à tous les profils. Cela va, bien entendu, de pair avec la grande diversité des biens à disposition sur le marché, mais aussi avec ses différentes spécialités (vente, location, promotion immobilière…). Que vous soyez junior, en reconversion ou en quête d’évolution professionnelle dans ce secteur, les portes vous sont donc grandes ouvertes.

se former dans l'immobilier peut être intéressant pour de nombreux profils

Si les métiers de la transaction immobilière ou de l’administration des biens offrent le plus de perspectives, ce ne sont pas les seuls. Par exemple, un juriste pourra mettre ses compétences au profit du secteur. Les experts en technologie sont également de plus en plus prisés, la digitalisation étant, là encore, passée par là. Les commerciaux à la recherche d’horaires de travail plus flexibles pourront, eux aussi, trouver leur bonheur. Enfin, l’humain étant au coeur du métier, certains postes séduiront particulièrement les personnes sociables et/ou douées en communication. Dès lors, il ne vous reste plus qu’à faire un choix. Celui-ci vous permettra d’avoir accès à une rémunération souvent intéressante.

Des salaires avantageux

Vous aimez les challenges et vous donner à 200 % pour obtenir un salaire à la hauteur de vos efforts ? Bonne nouvelle : l’immobilier peut répondre à vos envies. Si les rémunérations varient en fonction du métier choisi, elles restent néanmoins particulièrement avantageuses. Difficile toutefois de vous donner un salaire type tant cela dépend de plusieurs facteurs tels que le statut (salarié ou indépendant) ou encore les performances. En effet, en entreprise, vous disposerez parfois d’une part fixe puis d’une commission sur vos ventes ou locations.

Ainsi, un agent immobilier travaillant en agence peut espérer percevoir une rémunération entre 1 500€ et 3 800€ brut par mois pour un débutant (sources : glassdoor.fr). En tant que promoteur immobilier, votre salaire commencera à 2 000€ brut mensuels, et après quelques années, pourra s’élever à 3 500€ brut mensuels. Le gestionnaire locatif touchera, quant à lui, un salaire plus bas en début de carrière, de l’ordre de 1 600€ brut/mois. Enfin, le chasseur immobilier évoluera souvent en freelance et, là encore selon ses ambitions, touchera entre 2 000 € et 4 000 € brut mensuels.

Mais les revenus dépendront également de votre diplôme, certaines entreprises n’hésitant pas à privilégier les personnes ayant de solides bases dans le métier et des compétences de plus en plus importantes en digital. Voici donc l’une des bonnes raisons de se former pour travailler dans l’immobilier mais la liste ne s’arrête pas là.

Pourquoi se former pour travailler dans l’immobilier ?

Si le marché de l’immobilier reste accessible à tout un chacun, certaines compétences sont devenues essentielles et recherchées. Pour certains recruteurs, plus question d’embaucher des débutants. La formation s’avère, dès lors, indispensable et permet de s’insérer plus rapidement et efficacement sur le marché de l’emploi.

Avoir des compétences solides en immobilier

Vous êtes un commercial aguerri et vous pensez réussir facilement dans l’immobilier ? C’est un fait : vous êtes bien armé. Vous serez donc à même de mobiliser vos techniques de vente ou encore de gérer un portefeuille client. Toutefois cela ne suffira pas. Exercer dans ce milieu impose de maîtriser des techniques immobilières spécifiques, mais aussi de nombreuses autres compétences, par exemple, en ingénierie de l’immobilier, en transactions immobilières, en fiscalité, etc. Vous devrez également avoir de bonnes connaissances juridiques. De même, les outils digitaux s’étant particulièrement développés, savoir les utiliser est même devenu une compétence de plus en plus recherchée par les recruteurs. Vous savez prospecter sur les réseaux sociaux ou réaliser des vidéos de visites virtuelles ? Ce sont de sérieux atouts sur un CV. Autrement, il sera utile de passer par la case formation.

Se former dans l’immobilier : l’importance des soft skills

Dans l’immobilier, les soft skills sont à l’honneur. En effet, dans ce secteur avant tout axé sur les relations humaines, il est essentiel de travailler son sens de l’écoute, de la communication ou encore ses capacités de négociations. Des aptitudes qu’il est tout à fait possible de développer grâce à des formations bien ciblées. N’hésitez pas à les découvrir dans notre catalogue dédié. Elles pourront vous êtes utiles dans le cadre d’une reconversion. Vous y trouverez également des formations plus spécifiques aux métiers.

Comment bien se former pour vous reconvertir dans l’immobilier ?

Vous envisagez une reconversion mais vous ne savez pas par quoi commencer ? Nous vous accompagnons étape par étape.

Bien élaborer son projet professionnel pour se reconvertir dans l’immobilier

Vous l’avez compris, le secteur de l’immobilier est vaste et les métiers nombreux. Il ne s’agit donc pas de choisir la première formation venue ou de répondre à l’annonce d’une agence qui vous fera de belles promesses. Comme toute reconversion, mais en particulier dans ce secteur, vous devrez passer au crible les différents postes existants, leurs spécificités et exigences. Cela vous permettra ensuite de définir celui ou ceux qui conviennent le mieux à votre profil. Examinez également les possibilités d’évolution, les salaires, les compétences requises…

Vous pourrez alors sélectionner une formation véritablement adaptée et, non pas, de faire un choix par défaut que vous pourriez regretter par la suite. Vous devez penser au présent : quand et comment pouvez-vous faire cette formation ?

Se former à distance pour travailler dans l’immobilier

La formation à distance peut être une excellente option si vous êtes encore en poste et que vous envisagez une reconversion. La bonne nouvelle c’est qu’elle est tout à fait possible dans l’immobilier et même vivement conseillée. Vous conservez ainsi votre salaire tout en vous formant sur vos temps libres, quand vous le souhaitez et à votre rythme. Selon l’organisme choisi, vous bénéficiez également des conseils d’experts et d’un accompagnement pointu, souvent plus personnalisé qu’en présentiel. Le e-learning s’est en effet particulièrement développé, offrant des techniques pédagogiques sur mesure et des contenus qualitatifs, hautement adaptés aux compétences de demain. Mais comment ?

Zoom sur deux formations en e-learning pour travailler dans l’immobilier

Vous souhaitez apprendre à piloter la gestion locative d’un bien, d’une copropriété ou à gérer l’administratif lié aux transactions immobilières ? Le titre certifié Assistant(e) immobilier est idéal. Cette formation diplômante vous apportera les bases du métier tout en allant plus loin. Elle s’inscrit, en effet, dans l’ère du digital et vous initiera, par exemple, à l’anglais commercial, au copywriting commercial, aux réseaux sociaux et aux stratégies de communication. Sans oublier le juridique, l’aspect comptable, la protection des données et les soft skills avec la prise de Parole en Public ou la gestion des émotions, du stress et des conflits

Il existe de nombreuses formations pour vous former aux différents métiers de l'immobilier

Si vous souhaitez vous orienter vers des métiers tels qu’administrateur de biens, agent immobilier, chargé d’affaires immobilières, négociateur immobilier, promoteur immobilier ou consultant en immobilier, l’Executive Bachelor Immobilier sera plus adapté. Vous serez alors à même de gérer une transaction immobilière de A à Z et de booster vos méthodes de prospection grâce au digital. En bonus : vous obtiendrez un titre certifié de niveau 6, ainsi que la possibilité d’acquérir la carte professionnelle, essentielle à l’exercice du métier d’agent immobilier. Les compétences développées lors de cette formation seront plus poussées et vous permettront de vous insérer rapidement sur le marché de l’emploi.

Conclusion : se former dans l’immobilier est une priorité pour réussir dans ce secteur porteur

Si l’immobilier offre de belles perspectives, il ne s’improvise pas. La formation s’impose et, cela, pour bien des raisons que vous connaissez désormais. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer. Plusieurs dispositifs de financement sont possibles et peuvent financer jusqu’à 100 % votre formation donc n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez bénéficier de nos conseils ou si vous avez besoin d’aide pour affiner votre projet professionnel.

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
FinancementFormation

Salariés : comment financer sa formation professionnelle ?

Relation Client DigitaleStratégie Marketing

Communication : quelles stratégies pour gagner la confiance des consommateurs ?

Efficacité professionnelleExtra skillsFormationManagement des HommesRH 2.0

Comment motiver vos salariés à se former ?

Actualités VISIPLUS academyFormation

Les actifs français et la formation professionnelle : baromètre 2022