BREAKING NEWS 01/02 - FNE : Prise en charge à 100% pour les salariés en activité partielle des entreprises de moins de 300 salariés !
Formation

Formation professionnelle : encore plus plébiscitée par les Français en 2021 !

focus sur le baromètre 2021 de la formation professionnelle

Le saviez-vous ? Centre Inffo vient de publier sa seconde édition du Baromètre de la formation professionnelle ! Réalisée en janvier 2021, elle donne la parole à 1626 actifs français, issus de catégories professionnelles différentes. Intérêts et freins à la formation, qualité des informations, projets de reconversion : tout est passé au crible. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que beaucoup de choses ont évolué depuis l’année dernière, crise sanitaire oblige : nous analysons pour vous ses principaux enseignements !

Les Français restent majoritairement confiants en leur avenir professionnel

Premier point souligné par le Baromètre 2021 : 68% des répondants se disent confiants en leur avenir professionnel. 15% d’entre eux sont même très confiants !

Des chiffres en baisse par rapport à l’an dernier puisqu’ils étaient alors 75% à afficher leur foi en l’avenir, dont 23% à se dire « très confiants »… Cependant, ces résultats restent très honorables après des mois marqués par le chômage partiel et l’arrêt des activités non essentielles. En dépit de toutes les épreuves, les Français gardent le moral et l’envie de réussir leur carrière !

Baromètre de la formation professionnelle 2021 : les actifs Français restent confiants en l'avenir malgré la crise sanitaire.

L’évolution des compétences et des métiers s’accélère

Second changement notable : 42% des actifs considèrent que leur métier évolue très vite, contre seulement 33% début 2020.

De même, ils sont désormais 48% à estimer qu’ils feront le même métier dans 5 ans… Mais plus de la même manière ! Soit une progression de 6 points par rapport à l’an dernier.

Là encore il s’agit d’une conséquence directe de la crise sanitaire. En effet, cette dernière a poussé de nombreuses entreprises à accélérer leur digitalisation. D’où la nécessité de maîtriser rapidement de nouveaux outils et processus de travail ! Des Ressources Humaines jusqu’au marketing en passant par la relation client, aucun service n’est épargné par le phénomène.

De quoi expliquer pourquoi les actifs sont plus que jamais conscients de l’importance de la formation professionnelle continue pour maintenir leur employabilité et faire évoluer leur carrière !

La formation professionnelle est plébiscitée durant la crise

Si les Français percevaient déjà positivement la formation professionnelle, c’est encore plus vrai en cette période de crise. Ainsi, près de 9 actifs sur 10 s’accordent désormais à dire que la formation est une :

  • opportunité pour mieux exercer son métier, l’exercer différemment ou ne pas se lasser professionnellement (+1 point par rapport à février 2020) ;
  • chance pour évoluer, obtenir une promotion ou des opportunités professionnelles (+ 2 points) ;
  • nécessité pour conserver son employabilité (+ 4 points).

86% des répondants soulignent également qu’une formation permet de « prendre du recul sur son quotidien et ses pratiques professionnelles ».

Bref : les bénéfices de la formation continue sont largement mis en avant en ce début d’année 2021 !

En parallèle, seuls 27% de répondants estiment que la formation continue peut aussi être totalement inutile, contre 36% en 2020. Les principales raisons évoquées ? Les difficultés à :

  • trouver une formation vraiment adaptée à leur métier ;
  • mettre en pratique les compétences acquises.

Des informations à moduler

Quel que soit leur niveau d’étude et leur tranche d’âge, la majorité des répondants reconnaissent les atouts de la formation continue et son utilité pour leur carrière.

Cependant, le Baromètre 2021 révèle quelques disparités. Il semble ainsi que les bénéfices des formations professionnelles soient mieux perçus par les actifs de 25 à 64 ans ET par les plus diplômés.

En revanche, la proportion de répondants considérant les formations comme inutiles est plus élevée chez :

  • les jeunes de 18-24 ans, fraîchement entrés sur le marché du travail ;
  • les moins diplômés. En particulier chez les actifs ayant un niveau d’étude inférieur au Bac.
Les plus diplômés perçoivent mieux l'intérêt de se former.
Extrait du Baromètre de la formation professionnelle 2021

Pour les plus jeunes cela se comprend : sortis de l’école en maîtrisant les toutes dernières compétences du marketing ou de la communication, ils ne voient pas bien l’intérêt de faire d’autres formations. Cela viendra avec le temps ! Et sans doute plus tôt qu’ils ne le pensent, compte tenu de l’évolution rapide des métiers…

Mais pour les moins diplômés, le phénomène est plus inquiétant. Ils devraient plutôt être les premiers à percevoir l’intérêt de la formation continue pour leur carrière ! Contrairement à la croyance populaire, tout ne se joue pas dès la sortie de l’école : quel que soit votre diplôme, il existe toujours un moyen d’évoluer par la suite.

Pensez à la VAP (Validation des Acquis Professionnels) par exemple. En pratique, ce dispositif vous permet d’intégrer la formation de vos rêves sans avoir le diplôme « minimal » requis. Si tant est que vous ayez suffisamment d’expérience professionnelle ! Au besoin, n’hésitez pas à demander plus d’informations à nos conseillers.

Des Français enfin acteurs de leur formation professionnelle en 2021

C’est sans doute le point sur lequel la perception des actifs a le plus évolué en 1 an !

En pratique, 78% d’entre eux estiment qu’ils doivent être responsables de leur propre parcours de formation professionnelle (+ 14 points par rapport à 2020).

Ils ne sont donc plus que 22% à penser que la formation continue relève surtout de la responsabilité des pouvoirs publics, des branches professionnelles et des entreprises.

Mieux encore : 67% des actifs ont déjà le sentiment d’être suffisamment acteurs de leur formation professionnelle ! D’ailleurs on constate que beaucoup d’entre eux ont déjà fait preuve d’initiative, notamment en :

  • parlant de leurs souhaits de formation lors d’entretiens professionnels ;
  • prenant directement contact avec un organisme de formation ;
  • recherchant d’eux-mêmes une formation pour envoyer les informations à leur employeur.
Les Français sont acteurs de leur formation professionnelle en 2021.
Extrait du Baromètre de la formation professionnelle 2021

Les efforts du gouvernement pour encourager les Français à devenir acteurs de leur formation semblent donc porter leurs fruits !

Cela étant dit, on observe là encore des disparités. En effet, les plus diplômés sont aussi les plus pro-actifs dans leur parcours de formation. À l’inverse, les moins diplômés (niveau Bac ou inférieur) recherchent plus d’accompagnement.

Les plus diplômés sont les plus pro-actifs dans leur démarche de formation.
Extrait du Baromètre de la formation professionnelle 2021

Besoin d’être accompagné(e) ?

De nombreux acteurs de la formation professionnelle peuvent vous guider et vous accompagner dans votre parcours, comme :

  • votre OPCO (Opérateur de Compétences) ;
  • votre branche professionnelle ;
  • les CIO (Centre d’Information et d’Orientation), qui conseillent aussi bien les jeunes que les salariés et les demandeurs d’emploi ;
  • un organisme de formation ;
  • les ressources humaines ou les représentants du personnel de votre entreprise ;
  • les collectivités territoriales.

Vous pouvez aussi parler directement de vos projets avec votre manager ou votre employeur.

Formation professionnelle : toujours des progrès à faire en matière d’information

Bien que de légers progrès aient été faits en la matière, l’information peine toujours à circuler. En effet, 55% des Français se sentent encore mal informés sur la formation professionnelle en 2021 (contre 57% l’an dernier).

Les modalités de financement des formations, notamment, sont très mal connues : seuls 39% des répondants estiment être bien informés sur ce sujet !

Ils sont également en demande d’information sur les :

  • organismes proposant des formations près de chez eux ;
  • lieux d’informations ou d’orientation ;
  • possibilités d’accompagnement ;
  • secteurs et métiers porteurs.

Focus sur les connaissances en matière de dispositifs de financement

Dans le détail, seul le CPF (Compte Personnel de Formation) tire vraiment son épingle du jeu.

« Le Compte Personnel de Formation est connu par la quasi-totalité des actifs, avec une nette progression auprès de ceux qui voient bien de quoi il s’agit »

Baromètre de la formation professionnelle 2021 de Centre Inffo

En effet, 63% des actifs connaissent désormais très bien ce dispositif (+6 points par rapport à 2020). 42% d’entre eux connaissent également le montant de leurs droits de formation. C’est beaucoup mieux que l’an dernier (+17 points) ! Mais force est de constater que la majorité des Français ignorent encore leurs droits

Au besoin, rappelons qu’il suffit de vous connecter à l’application ou au site Mon Compte Formation pour consulter vos droits. De là, vous pouvez aussi mobiliser directement votre CPF pour financer la formation de votre choix. Nous vous invitons à télécharger gratuitement notre guide du Compte Personnel de Formation pour connaître tous les détails !

Quant aux autres dispositifs de financement, le bilan n’est guère brillant… Le dispositif Pro-A (reconversion ou promotion par l’alternance), notamment, est très mal connu. En effet, 67% des répondants n’ont jamais entendu parler de lui, alors qu’il est en activité depuis déjà 2 ans ! De même, le CPF de Transition professionnelle a beaucoup de mal à se faire connaître : 55% des répondants ignorent jusqu’à son existence…

Besoin de renseignements sur la formation continue ?

Le saviez-vous ? De plus en plus de Français utilisent les moteurs de recherche et les sites spécialisés pour se renseigner sur les formations professionnelles !

De plus en plus de Français recherchent des informations sur la formation continue sur internet.
Extrait du Baromètre de la formation professionnelle 2021

Mais encore faut-il connaître les bons sites à consulter ! Nous vous conseillons en particulier :

  • le site de Centre Inffo, qui présente notamment toutes les nouvelles dispositions légales en matière de formation professionnelle ;
  • le portail Orientation pour tous, créé par l’État, les partenaires sociaux et les régions. Il vous aidera à identifier les métiers porteurs dans votre région, les différents organismes de formation et les lieux d’orientation !

Enfin, nous vous invitons aussi à consulter notre guide des dispositifs de financement 2021 pour tout savoir sur la promotion par alternance, le CPF de Transition… Mais aussi sur le CFP (Congé de Formation Professionnelle), l’AIF (Aide Individuelle à la Formation) et tous les autres dispositifs disponibles en fonction de votre statut !

Presque 1 actif sur 2 veut suivre une formation professionnelle en 2021

Autre enseignement de cette enquête : 48% des répondants veulent se former dans les 12 prochains mois. 62% d’entre eux ont même une idée précise de la formation souhaitée !

Parmi les formations les plus plébiscitées, on retrouve notamment celles en :

  • informatique car il s’agit d’un secteur porteur en cette période de digitalisation accélérée des entreprises ;
  • langues étrangères. Force est de reconnaître que parler « l’anglais professionnel » est souvent nécessaire pour évoluer vers un poste à hautes responsabilités dans le domaine du marketing ou de la communication par exemple ;
  • management, notamment pour acquérir des compétences en management d’équipe à distance, ère du télétravail oblige !
Les formations en informatique et en langues étrangères sont très prisées en 2021.
Extrait du Baromètre de la formation professionnelle 2021

Les formations en management d’entreprise attirent également les futurs entrepreneurs !

Quels sont les principaux freins à la formation ?

Parmi les répondants n’envisageant pas de se former, le manque de temps est la principale raison évoquée. Il est vrai que mener de front sa carrière, sa vie privée et une formation professionnelle n’est pas toujours facile… Cependant, il existe des solutions !

Si votre temps est lui aussi limité, pourquoi ne pas suivre une formation e-learning par exemple ? 100% en ligne, elle vous permet d’étudier à votre propre rythme, où et quand vous le souhaitez. Exit les longs déplacements et les horaires imposés : c’est vraiment le format qui offre le plus de souplesse d’organisation actuellement. Sans parler du fait qu’une formation e-learning est plus sécurisante en cette période d’épidémie. Pas de risque de contamination avec elle !

Enfin, parmi les autres raisons couramment évoquées figurent aussi le manque de :

  • formation adaptée ;
  • proposition de la part de l’entreprise ;
  • budget ou d’informations. Notez cependant que ces deux points se rejoignent. En effet, une personne bien informée sur les dispositifs de financement (et leur cumul possible) peut très bien obtenir une prise en charge totale de sa formation. Ou du moins en faire financer la majeure partie… Mais encore faut-il être au courant !
Les principaux freins à la formation en 2021.
Extrait du Baromètre de la formation professionnelle 2021

1 actif sur 5 prépare également activement sa reconversion en ce début d’année !

Actuellement, 20% des répondants sont en train de préparer leur reconversion professionnelle. Parmi eux figurent principalement des jeunes âgés de 18 à 34 ans. La tendance à la reconversion est aussi plus marquée chez les chômeurs que chez les personnes en activité.

Différents publics préparent leur reconversion professionnelle en 2021.
Extrait du Baromètre de la formation professionnelle 2021

80% des répondants ne préparent donc aucune reconversion pour le moment… Mais 33% d’entre eux envisagent de se reconvertir dans les mois ou années à venir !

Si bien qu’au final, près de la moitié des actifs préparent ou envisagent déjà leur reconversion.

Un résultat impressionnant, qui s’explique en grande partie par la crise sanitaire. En effet, de l’aveu même de nombreux répondants, celle-ci a fait office de « déclencheur ». Elle leur a notamment donné envie :

  • d’exercer un métier plus en phase avec leurs passions et leur sens des valeurs ;
  • de devenir indépendant en lançant leur propre activité.

Compte tenu de la conjoncture économique, la peur de perdre son emploi et l’envie de se reconvertir dans un secteur porteur figurent aussi parmi les principales raisons évoquées… Un bon conseil : si vous êtes dans cette situation, pensez aux métiers du digital !

Les métiers du social media (ex. : Community manager), notamment, recrutent activement, les réseaux sociaux tenant de plus en plus de place dans la stratégie des entreprises.

Avec l’essor fulgurant du e-commerce, de nombreuses entreprises recherchent aussi des spécialistes du marketing digital.

Les principales raisons d'effectuer une reconversion professionnelle en 2021.
Extrait du Baromètre de la formation professionnelle 2021

En conclusion

Sous l’effet de la crise sanitaire, les Français cernent mieux les enjeux de la formation professionnelle. Ils comptent ainsi plus que jamais sur elle pour maintenir leur employabilité ou pour se réorienter enfin vers le métier de leurs rêves ! Cependant, de gros progrès restent à faire pour que la population soit bien informée sur ses droits et les dispositifs de financement à sa portée. Espérons que la situation s’améliorera en cours d’année…

Les informations sur la formation professionnelle ont toujours autant de mal à circuler en 2021.

En attendant, nous vous invitons à télécharger le Baromètre de la formation professionnelle 2021. Vous y trouverez de nombreuses informations complémentaires. N’hésitez pas non plus à contacter nos conseillers si vous souhaitez être accompagné(e) dans votre projet de formation ou de reconversion dans le digital !

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Relation Client DigitaleStratégie Marketing

Les usages numériques des Français passés au crible

RH 2.0

L'idéation collective, un levier clé des RH pour renforcer l'expérience collaborateur !

Community ManagementSocial Media

Réseaux sociaux vocaux : le prochain eldorado des marques ?

Social MediaWeb et Contenu

Saint-Valentin 2021 : une opportunité pour les marques de faire leur déclaration