[GUIDE] Comment utiliser le CPF pour monter en compétences et développer son employabilité
Financement

Formation : tous nos conseils/astuces pour que votre demande de financement soit validée !

Que l’on soit salarié, demandeur d’emploi ou indépendant, faire financer sa formation professionnelle ressemble parfois à un parcours du combattant. Pourtant, il suffit souvent d’agir avec méthode et de connaître quelques astuces pour recevoir le « oui » tant espéré… Suivez nos conseils pour faire accepter plus facilement votre demande !

Petit focus sur les dispositifs à votre disposition

Pour bien commencer, voici un bref récapitulatif des principales solutions de financement existantes :

  • le CPF (Compte Personnel de Formation), qui permet à de nombreux salariés et anciens salariés (y compris en situation de recherche d’emploi) de financer leur formation professionnelle, sous réserve qu’elle soit éligible à ce dispositif. A noter que le CPF est désormais ouvert à d’autres publics dont les travailleurs indépendants : ils peuvent consulter leur compte en ligne depuis le 1er janvier 2019 mais il ne sera alimenté qu’en 2020, au titre des années 2018 et 2019 ;
  • le plan de développement des compétences de votre entreprise ;
  • l’AIF (Aide Individuelle à la Formation) et l’AFC (Action de Formation Conventionnée) destinée aux demandeurs d’emploi ;
  • les aides attribuées par votre FAF (Fonds d’Assurance Formation) pour les chefs d’entreprise, micro-entrepreneurs, artisans…

A faire en amont pour maximiser vos chances d’obtenir un accord

Pour convaincre du premier coup votre « financeur » de l’intérêt de votre formation pour votre avenir – et pour celui de sa propre entreprise si vous sollicitez l’aide de votre employeur – nous vous recommandons de faire un certain nombre de démarches avant d’effectuer votre demande de financement.

Le bilan de compétences : utile pour bâtir un projet solide et démontrer votre motivation

Accessible aussi bien aux actifs (ex. : salariés du privé ou du public, indépendants) qu’aux demandeurs d’emploi, le bilan de compétences vous permet de faire le point sur vos acquis, sur vos envies profondes et sur les formations les plus adaptées pour atteindre votre objectif.

Si vous pouvez déjà obtenir quelques réponses via les bilans gratuits effectués en ligne, mieux vaut s’entretenir directement avec un conseiller dans un centre agréé pour construire un projet professionnel cohérent : vous passerez alors plusieurs entretiens, s’étalant généralement sur quelques semaines (durée maximale totale du bilan : 24 heures).

Source : Blique

Ci-dessus : déroulement du bilan de compétences. Source : Blique

A noter : les entretiens en centre ont un coût mais il peut être couvert par votre CPF ou Pôle Emploi. Toutefois, ce dernier peut vous proposer de passer plutôt une ECCP (Evaluation des Compétences et des Connaissances Professionnelles) si vous souhaitez effectuer votre reconversion professionnelle. S’étalant sur une demi-journée à une journée, cette évaluation vous permet elle aussi de faire le point sur vos compétences actuelles et de définir vos besoins en formation.

Nos conseils si vous envisagez une reconversion professionnelle

Si votre formation doit vous permettre de vous reconvertir, nous vous recommandons vivement de vous diriger vers un métier porteur pour faire valider plus facilement votre demande de financement, comme celui de développeur mobile, de chef de projet web ou encore de chargé de CRM par exemple. En particulier si vous êtes au chômage et que votre CPF ne peut pas couvrir intégralement le coût de votre formation ! En effet, avant d’activer (ou non) les aides complémentaires possibles, votre conseiller Pôle Emploi vérifie que le secteur recrute et le taux de retour à l’emploi après le diplôme ou le Titre Certifié que vous visez : en-dessous de 50 %, les risques de refus sont élevés… Renseignez-vous donc soigneusement sur l’état du marché avant d’adresser votre demande.

Autre option intéressante : tester le métier de vos rêves pendant quelques jours ou quelques semaines. Si cela n’a vraiment rien d’obligatoire, cette démarche vous permet de vérifier qu’il correspond bien à vos attentes et de prouver votre motivation à votre financeur. En tant que demandeur d’emploi ou salarié en contrat unique d’insertion (CUI) vous pouvez notamment faire appel à la PMSMP (Période de Mise en Situation en Milieu Professionnel) mais il existe aussi d’autres solutions comme les stages en immersion proposés par TestUnMétier ou Test Mon Job par exemple.

Ci-dessus : l'une des immersions proposées par Test mon Job

Ci-dessus : l’une des immersions proposées par Test Mon Job

Astuce pour les futurs entrepreneurs

Si votre formation doit vous aider à créer ou reprendre une entreprise, vous devrez sans doute démontrer la viabilité de votre projet : faire une étude de marché (avec analyse des besoins des consommateurs, des produits de la concurrence, de vos avantages par rapport à eux etc.) vous permettra de convaincre plus facilement votre interlocuteur !

Repérez les compétences utiles pour votre entreprise

Vous aimeriez que votre employeur finance votre formation dans le cadre du plan de développement des compétences, au moins en partie ? Dans ce cas, renseignez-vous en amont sur la stratégie de votre entreprise en discutant avec des représentants du personnel. But de la manœuvre : identifier les compétences métiers à acquérir pour faciliter son développement…

Trouvez la formation parfaite

Quel que soit votre statut, vous devez également choisir soigneusement votre formation avant d’effectuer votre demande. Libre à vous d’opter pour un Bachelor Chef de Projet Digital ou un Executive MBA en Management d’Entreprise par exemple, en fonction de vos objectifs. En revanche, veillez toujours à ce que le cursus choisi réponde aux conditions d’éligibilité d’au moins un dispositif de financement. Afin de simplifier vos recherches, toutes les certifications éligibles au CPF inscrites au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) et au répertoire spécifique sont regroupées dans une liste unique téléchargeable en ligne sur moncompteactivite.gouv .

Astuce bonus : pensez au digital learning. Non seulement les formations en ligne vous permettent d’étudier à votre rythme depuis votre domicile mais en plus, elles évitent tous les « frais annexes » liés aux cours présentiels : déplacements, repas, hébergement, garde d’enfant etc. Cela peut constituer un atout pour faire valider votre demande, étant entendu que certains dispositifs, dont le plan de développement des compétences, prennent aussi en charge ce type de dépenses…

Source : VISIPLUS digital learning

Source : VISIPLUS digital learning

Contactez l’organisme de formation

Ça y est, vous avez trouvé le cycle idéal ? La prochaine étape est d’entrer en contact avec l’organisme de formation de votre choix pour obtenir :

  • un devis ;
  • le programme et le planning de la formation.

Des documents précieux pour monter votre dossier !

Nos conseils pour faire votre demande de financement dans les règles de l’art

Focus sur l’activation du CPF

Vous pouvez activer facilement votre CPF depuis moncompteactivite.gouv. Il suffit de vous connecter, de renseigner vos éventuelles heures DIF si cela n’est pas encore fait (attention : après le 31 décembre 2020, elles seront définitivement perdues), d’indiquer la formation que vous voulez suivre puis de vous laisser guider pour constituer votre dossier en ligne. Sa validation est souvent faite dans les 2 mois.

Pensez aussi à adresser un courrier en recommandé avec accusé de réception à votre employeur pour lui demander son autorisation si vous comptez suivre votre formation durant votre temps de travail en précisant :

  • le nom de la formation et de l’organisme la délivrant ;
  • la date de début et de fin de la formation ;
  • le nombre d’heures devant se dérouler pendant le temps de travail selon le planning de la formation (document à joindre dans votre courrier).

Côté délai, votre lettre doit être adressée « au moins 60 jours calendaires avant le début de la formation si celle-ci a une durée inférieure à 6 mois ou 120 jours calendaires avant le début de la formation si celle-ci a une durée supérieure à 6 mois ». Votre employeur dispose de son côté de 30 jours calendaires, sachant que l’absence de réponse équivaut à un accord d’après la Loi !

Bonnes pratiques pour obtenir l’aide de votre entreprise

Si vous pouvez effectuer votre demande de financement toute l’année, il est souvent judicieux de le faire lorsque l’entreprise détermine son plan de développement des compétences, soit généralement entre septembre et décembre.

Durant votre entretien avec le DRH ou votre employeur, nous vous conseillons aussi d’insister sur les avantages que votre formation apportera à l’entreprise (ex. : vous maîtrisez des technologies plus évoluées qui boosteront l’efficacité de votre service) et de le rassurer sur le planning : « non, vous ne devrez pas partir à l’autre bout de la France puisque vous avez opté pour le digital learning ». « Oui, vous serez bien à votre poste lors de la plus grosse période d’activité de l’entreprise », etc.

La clé pour faire accepter votre formation, c’est de bien vous préparer comme en témoigne d’ailleurs Valérie Fioux, Webmaster à la Fédération Française de Cyclisme :
« J’ai négocié avec ma direction. Je suis arrivée avec un planning déjà tout fait, préparé, avec mes 24 modules, qui était en partie pris par une phase « travail » et une « privée ». Et donc, ma direction a accepté ce que j’avais échaudé et c’est passé sans problème. » (Extrait de son retour d’expérience le Cycle diplômant Chef de Projet Digital en digital learning de VISIPLUS academy).

Et pour les autres dispositifs ?

Contactez dès que possible votre FAF ou votre conseiller Pôle Emploi pour présenter votre projet et connaître la liste exacte des documents à fournir pour constituer votre dossier (ex. : devis, contenu de la formation). Peaufinez bien votre argumentaire en mettant en avant toutes étapes effectuées pour construire votre projet professionnel (bilan de compétences, stages en immersion, étude de marché etc.) : c’est la meilleure façon de convaincre votre interlocuteur !

NB : respectez bien les délais pour le dépôt de votre dossier. Par exemple, pour l’AIF, celui-ci doit être déposé à Pôle Emploi à au moins 15 jours avant l’entrée en formation.

Sachez rebondir en cas de refus

Avec autant de préparation, il y a de grandes chances pour que votre demande de financement soit acceptée du premier coup. Mais ne paniquez pas si elle est rejetée malgré tout : il suffit souvent d’améliorer quelques points ou d’insister un peu pour prouver votre motivation. Dans certains cas, vous pouvez même tenter un recours, notamment si l’erreur vient de l’organisme devant valider votre dossier. Par exemple, comme l’attestent plusieurs témoignages publiés depuis le 1er janvier 2019, certaines agences Pôle Emploi ont déjà refusé des dossiers alors que le CPF suffisait à lui seul à couvrir les frais.

« Comme tout le monde ici Pôle Emploi refuse que j’utilise mes 2 000 et quelques euros de CPF pour une formation qui me serait pourtant bien utile… pour retrouver un emploi » extrait du message de Claire, publié le 15 février 2019 sur le forum CPFformation. (Sujet : Pôle Emploi refuse que j’utilise mon CPF et mon DIF).

Il s’agit d’un malentendu car, sur le plan légal, tant que votre formation est éligible à ce dispositif, votre conseiller ne peut pas y faire obstacle. Il peut seulement refuser de valider votre dossier si vous demandez en plus une aide attribuée par Pôle Emploi, comme l’AIF et s’il estime que votre projet n’est pas viable.

Ci-dessus, une capture d'écran du site Pôle Emploi.

Ci-dessus, une capture d’écran du site Pôle Emploi.

Cependant, nous tenons à souligner que tout se déroule bien dans la plupart des agences et que lorsque « le point de blocage » vient d’une mauvaise interprétation de la loi, il suffit souvent d’un ou deux échanges pour arranger la situation.

Quoi qu’il en soit, si vous faites face à un refus, le bon réflexe est d’appeler les conseillers de votre organisme de formation. Ils vous aideront à comprendre ce qui a motivé cette décision et à tout mettre en oeuvre pour que votre demande de financement soit enfin validée !

CATALOGUE 2020

200 FORMATIONS POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Formation

Et si vous utilisiez vos droits CPF pour vous former en ligne durant le confinement ?

Emploi

Journée internationale des droits des femmes : vers une féminisation des métiers du digital

Formation

Managers et dirigeants : préservez votre entreprise des litiges avec une formation en droit de l'internet et RGPD

Formation

Formation continue : 57% des actifs sont mal informés (Etude Harris Interactive 2020)