BREAKING NEWS /// Salariés au chômage partiel : l’État peut financer jusqu’à 100 % les coûts de la formation en ligne !
Emploi

A quelle fréquence les actifs changent-ils d’emploi à l’ère du digital et pourquoi ?

Il est clair qu’à l’ère du digital on change plus souvent d’emploi qu’avant, mais qu’en est-il vraiment ? Combien de fois change-t-on de job au cours de sa vie ? Les jeunes générations changent-elles plus souvent d’emploi que leurs aînés ? Les femmes sont-elles plus concernées par la mobilité professionnelle que les hommes ou bien est-ce la même chose pour tous ? Autant de questions auxquelles l’INSEE, LIPSE, Pole Emploi et l’Observatoire des trajectoires professionnelles tentent de répondre, via des études réalisées récemment. On vous dit tout sur les actifs à l’ère du numérique ! On vous propose aussi de faire le point sur le monde du travail, le turnover et la reconversion professionnelle avec les derniers chiffres issus de différentes études.

Qui est concerné par le changement d’emploi à l’ère du numérique ?

changer d'emploi

Source image : étude LIPSE

D’après une étude de l’Observatoire des Trajectoires Professionnelles, près de 26 % des salariés ont vécu un changement d’emploi au cours des 12 derniers mois. On peut donc dire qu’une grande partie des actifs sont concernés. Toutefois, selon l’étude, il apparaît que ce sont les femmes et les jeunes actifs qui sont les plus concernés. Qu’il s’agisse d’un choix assumé ou non, les actifs qui se lancent sur le marché du travail aujourd’hui savent qu’ils changeront de job au moins 4 à 5 fois au cours de leur vie professionnelle (source : INSEE). Par ailleurs, il est à noter qu’il s’agit là d’une simple moyenne, car certains d’entre-eux iront jusqu’à changer 10 fois d’emploi ou plus.

Près de 26 % des salariés ont vécu un changement d’emploi au cours des 12 derniers mois

Toujours selon l’Observatoire des Trajectoires Professionnelles, il existe 5 profils types susceptibles de changer d’emploi à une fréquence assez rapprochée :

  • L’actif mobile (principalement les femmes ou les jeunes)
  • L’actif polymorphe (qui cumule certaines situations de transition professionnelle)
  • L’actif en situation de retour à l’emploi (après une période de chômage, d’un congé parental, etc)
  • L’actif proche de la retraite (en situation transitoire avec maintien d’une activité plus flexible ou plusieurs activités)
  • L’actif en situation de réorientation professionnelle

Des changements d’emploi fréquents à l’ère du digital

A l’ère du digital il n’est plus étonnant de changer d’emploi fréquemment. Le temps où l’on gardait son job durant toute sa carrière est révolu. De nouveaux jobs apparaissent tandis que d’autres disparaissent peu à peu, et simultanément les compétences ne cessent d’évoluer à une rapidité déconcertante. De quoi expliquer en partie cette nouvelle tendance en matière de carrière professionnelle. Labor Statistics a mené une étude en ce sens, dont les résultats parlent d’eux-mêmes et corroborent les chiffres obtenus dans les autres études.

  • En moyenne, une personne change d’emploi entre 5 et 13 fois au cours de sa carrière
  • La durée moyenne au même poste est d’environ 5 ans

Pole Emploi estime quant à lui que les jeunes actifs d’aujourd’hui changeront en moyenne 13 à 15 fois d’emploi au cours de leur vie.

Les jeunes plus enclins aux changements professionnels ?

La mobilité professionnelle ne concerne pas uniquement les jeunes, cependant ce sont tout de même eux qui se montrent les plus enclins aux changements. D’après le dernier baromètre IFOP, la génération Y envisage plus facilement les changements de job que ses aînés.

Sur tous les salariés ayant répondu aux questions (toutes générations confondues), il ressort que 2 salariés sur 3 pensent changer au moins 4 fois de métier au cours de leur carrière. Sur la totalité des personnes sondées 44 % estiment cependant que les changements de postes sont risqués.

71 % des personnes ayant de 18 à 29 ans ont déjà vécu plusieurs changements d’emploi, contre 53 % pour les plus de 40 ans. 2 salariés sur 3 qualifient ces expériences comme étant positives.

Pourquoi les actifs changent-ils d’entreprise ou de poste ?

Pour quelles raisons les actifs changent-ils de poste lorsque c’est un choix de leur part ?

Vous pensez que le salaire est le premier facteur déclencheur ? Et bien non, détrompez-vous !

  • Les actifs recherchent en priorité un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, ainsi qu’un environnement de travail agréable (59 %).
  • En seconde position on retrouve le facteur salaire et avantages (45 %).
  • Enfin, il y a le besoin de changement tout simplement (44 %)

(Source : étude réalisée par l’Ifop en 2017 auprès de 1 000 actifs)

Une organisation du monde du travail en mutation

organisation du travail

Source image : stratégie.gouv.fr

L’une des manières d’appréhender la question du travail d’aujourd’hui et de demain, est d’interroger les formes d’organisation des entreprises, celles qui façonnent le monde à l’heure actuelle et qui continueront de le faire en évoluant grâce à de profonds changements. Mais qu’est-ce qui pousse les entreprises à changer leur organisation ?

  • Tout d’abord c’est pour gagner en performance dans un contexte qui se digitalise ;
  • En second lieu, il s’agit de créer de nouveaux marchés et de devenir leader dans son domaine d’activité ;
  • Pour finir, il est primordial de s’adapter aux niveaux de compétences et de connaissances des salariés qui ne cessent de s’élever, en leur donnant plus d’autonomie et de polyvalence.

Le monde du travail va devenir de plus en plus volatil et complexe. Les entreprises doivent dès aujourd’hui gagner en flexibilité et se montrer évolutives.

organisation du travail intérimaire

Source image : stratégie.gouv.fr

Turnover : le point en chiffres

L’emploi à vie c’est terminé on le sait. Les mentalités ont déjà évoluées et la tendance est à l’enrichissement des savoirs par le cumul d’expériences professionnelles. C’est l’une des raisons du turnover (mais pas la seule). D’après l’étude Preparing for take-off, le taux de turnover moyen dans le monde est de 23 % et il continu d’augmenter année après année. En Europe, ce taux est de 18 % environ. En France, le turnover est de près de 15 % depuis 2018.

Le saviez-vous ?

  • 4% des nouvelles recrues qui quittent leur emploi le premier jour
  • 22 % quittent leur emploi dans les 45 premiers jours (source : Bersin by Deloitte)
  • 49 % des ruptures de contrat au cours des premiers mois ont pour cause des divergences de points de vue par rapport à la culture de l’entreprise (source : enquête Mercuri Urval)
  • 1 salarié sur 5 démissionne dans les 6 premiers mois (source : enquête SAP/Oxford Economics)
  • Dans plus de 50% des cas, la qualité du recrutement et de l’intégration est à l’origine du départ du salarié
  • 65 % des entreprises n’ont pas de processus d’intégration
  • Alors que 58 % des salariés ayant bénéficié d’un bon processus d’intégration sont encore dans l’entreprise après 3 ans (source : étude LinkedIn)

Reconversion, formation et changement d’emploi : les chiffres en France

En France, la reconversion est largement pratiquée depuis environ une vingtaine d’année. D’après une enquête réalisée par Opinion Way et l’Afpa, 74 % des salariés français envisagent d’effectuer une reconversion professionnelle dans un proche avenir et 60 % des actifs l’ont déjà fait. La reconversion professionnelle, avec à la clé un changement d’emploi, concerne donc plus de 25 millions de personnes en France.

Le saviez-vous ?

  • 65 % des employeurs voient la reconversion comme un atout lors d’une embauche.
  • 55 % des actifs reconvertis se disent plus épanouis
  • 46 % affirment que suite à leur reconversion ils ont bénéficié d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle
  • 81 % ont eu recours à la formation pour effectuer leur reconversion professionnelle

Autre réalité très intéressante, il s’avère que ce sont les secteurs innovants qui attirent le plus les actifs souhaitant se reconvertir professionnellement. Pour être plus précis, ce sont les secteurs regroupant les activités liées à l’économie verte et au numérique qui ont le plus de succès pour la reconversion des actifs. Rien de bien étonnant finalement dans cette ère du digital, avec tous les nouveaux métiers du numérique qui embauchent à tour de bras.

Les offres d’emploi sont nombreuses dans ce secteur et les salaires sont en plus très attractifs. Déjà 2 raisons suffisantes d’envisager une reconversion dans le digital, pour peu que cela nous plaise évidemment. En observant les offres de formations, on peut par ailleurs se rendre compte en un coup d’œil que les formations dans le numérique sont de plus en plus nombreuses.

Pour comprendre ce qui pousse un si grand nombre de salariés à se reconvertir dans le numérique, il suffit de regarder les chiffres portant sur les prévisions de recrutements dans ce secteur. D’après une étude réalisée par France digitale, Cap digital et CPME, près de 9 entreprises sur 10 recrutent chaque année dans les métiers du digital.

Reconversion dans le digital et formation

Vous aussi vous songez à une reconversion dans le digital ? Voici quelques idées de formations à envisager pour vous reconvertir avec succès.

Pour devenir Chef de projet digital, inscrivez-vous par exemple à un cycle Executive Mastère Management de projet digital. Il s’agit d’un titre certifié reconnu par l’État de niveau Bac+5. Si vous avez envie de vous reconvertir dans le marketing, pourquoi ne pas suivre une formation certifiée de Chargé(e) de marketing digital ? Cela vous délivrera un diplôme de niveau Bac+2. Vous avez l’âme d’un entrepreneur ? Quoi de mieux qu’un cycle Executive MBA entrepreneuriat pour aborder la création et la gestion d’entreprise de manière sereine à l’ère du digital.

Ce ne sont là que des idées, car vous trouverez de très nombreuses formations pour accéder aux différents métiers du numérique (Community Manager, Webdesigner, Développeur web, etc).

CATALOGUE 2020

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Emploi

Crise économique : les métiers de l’après Covid-19

EmploiEntrepreneuriatFormation

Devenir Digital Nomad : un mode de vie maintenant accessible en étant salarié.e ?

Formation

L'Upskilling : une réponse à la pénurie de talents

EmploiFormation

Intégrer un réseau d'Alumni : les avantages pour votre vie professionnelle