BREAKING NEWS - FNE : Prise en charge à 100% pour les salariés en activité partielle des entreprises de moins de 300 salariés !
Efficacité professionnelle

La musique peut-elle rendre plus efficace au travail ?

La Fête de la musique est un rendez-vous festif incontournable ! Mais saviez-vous que la musique rend aussi plus efficace au travail ? Du moins est-ce le cas pour de nombreux Français ! Données scientifiques, législation, idées pour votre playlist : on vous explique l’essentiel à savoir pour booster votre efficacité professionnelle en musique !

Près de 80% de Français convaincus que la musique boostent leurs performances !

D’après un sondage mené par LinkedIn et Spotify en 2017, près de 80% de Français pensent sincèrement qu’écouter de la musique les rend plus efficaces au travail. A raison sans doute, car de nombreuses études scientifiques démontrent aussi clairement l’intérêt de travailler en musique !

Pour aller plus loin, ce sondage révèle également que :

  • 65% d’entre eux écoutent surtout de la musique pour se motiver au bureau ;
  • 42% pour réduire également leur stress ;
  • 40% pour stimuler leur créativité ;
  • 33% pour booster leur concentration.

Quelles musiques les Français écoutent-ils au travail ?

Toujours d’après ce sondage, la pop arrive largement en tête. En effet, elle remporte 55% des voix, tous métiers confondus ! Cela étant dit, les préférences musicales peuvent beaucoup varier d’une profession ou d’un secteur à l’autre. Les professionnels du luxe, par exemple, privilégient le hip hop et le RnB. De leur côté, les ingénieurs sont particulièrement friands de jazz. Quant aux professionnels des Ressources Humaines, ils comptent beaucoup de fans de metal dans leurs rangs !

Ecouter de la musique pour être plus efficace au travail : que dit la science ?

Vaste question, car de TRES nombreuses études scientifiques ont déjà été publiées sur ce sujet partout dans le monde ! La toute première d’entre elle, « Music – an aid to productivity » de J.G. Fox et E.D. Embrey, remonte à 1972. Menée en Angleterre, elle révélait déjà que la musique améliorait les performances des employés en usine. Même au milieu du bruit assourdissant des machines !

Depuis, les études se sont multipliées. Globalement, elles reconnaissent toutes que la musique peut booster la motivation, la mémoire, la concentration et réduire également l’anxiété au bureau. D’où une hausse de l’efficacité au travail ! Cependant, elles révèlent aussi que « toutes les musiques ne se valent pas »… Et que certaines personnes y seraient plus réceptives que d’autres !

Que faut-il retenir en synthèse ?

S’il est malheureusement impossible de citer toutes les études, retenez surtout que :

  • plusieurs d’entre elles révèlent qu’il vaut mieux privilégier les musiques instrumentales au bureau. Pourquoi ? Tout simplement parce que les paroles des chansons risquent de vous distraire ! A l’inverse, une simple mélodie peut renforcer votre concentration de près de 8% selon une étude de l’Université de Cambridge… Cela étant dit, vous pouvez aussi écouter une chanson dans une langue que vous ne comprenez pas ! Ainsi, les paroles ne risqueront pas de vous déconcentrer ;
  • la musique calme, comme la musique classique, déstresse et facilite l’assimilation des informations importantes. Surtout si vous l’écoutez à un faible volume, soulignent les chercheurs de l’Université de Lund en Suède ;
  • les musiques plus « dynamiques » et/ou joyeuses semblent globalement plus efficaces pour booster la motivation ;
  • plusieurs scientifiques affirment que la musique permet surtout de booster vos performances lorsque vous effectuez des tâches monotones et répétitives. Parmi eux figure le neuroscientifique Daniel Levitin, auteur du livre « This Is Your Brain on Music: The Science of a Human Obsession » ;
  • chaque individu a sa propre sensibilité. Certains constatent ainsi une hausse importante de leur productivité tandis que d’autres n’arrivent tout simplement pas à travailler en musique. Les personnes ayant une personnalité « extravertie », notamment, profiteraient plus facilement des bienfaits de la musique au travail que les personnes « introverties » d’après l’étude écossaise de Gianna Cassidy et Raymond AR MacDonald

Les résultats ne sont donc pas garantis à 100% mais cela vaut vraiment le coup d’essayer !

musique au travail : les musiques sans parole sont à privilégier pour renforcer votre concentration et votre efficacité professionnelle.
Extrait de l’infographie « How does music affect work » de Mart Virkus’15, Toggl

Pourquoi la musique renforce-t-elle l’efficacité au travail ?

Si plusieurs explications ont déjà été avancées, le processus n’est pas encore parfaitement compris. Concrètement, certaines études affirment que la musique stimule directement différentes zones cérébrales, comme l’hippocampe par exemple, qui joue un rôle essentiel dans la mémoire.

D’autres études, surtout parmi les plus récentes, soulignent également que la musique influence fortement l’humeur. Écouter une musique qu’on aime beaucoup – ou tout simplement une musique joyeuse – provoquerait en effet la libération de dopamine, dite « hormone du bonheur ». Or, un « travailleur heureux » est naturellement plus productif, comme l’ont déjà souligné de nombreuses études centrées sur le bien-être au travail !

Bref : même si la question est encore débattue, on peut déjà dire que plusieurs facteurs entrent en jeu.

Le saviez-vous ? La Fédération Française d’Athlétisme (FFA) est tellement convaincue de l’impact de la musique sur les performances qu’elle interdit aux sportifs d’en écouter lors des compétitions officielles depuis 2016. C’est considéré comme une forme de dopage !

Nos conseils pour bien travailler en musique

Assurez-vous d’avoir le droit de le faire dans votre entreprise

Pour bien commencer, vérifiez que vous avez le droit d’écouter de la musique au bureau ! En effet, même si absolument rien d’interdit de travailler en musique dans le Code du Travail, certaines entreprises n’autorisent pas cette pratique. Elles sont tout à fait en droit de le faire, tant que l’interdiction est justifiée par le fait que la musique pourrait :

  • nuire à la bonne exécution des tâches. Cela concerne notamment les téléconsultants et les autres salariés devant prendre les appels de la clientèle : ils risqueraient de ne pas entendre le téléphone ou leur musique pourrait couvrir la conversation ;
  • représenter un réel danger. Les entreprises du BTP par exemple autorisent rarement leurs ouvriers à travailler en musique sur les chantiers. Elle pourrait les empêcher d’entendre des ordres ou des indications importantes, ce qui amplifierait le risque d’accident. Le bruit des marteaux-piqueurs pose déjà bien assez de souci en lui-même…

Cela étant dit, pour que l’interdiction d’écouter de la musique ait la moindre valeur légale, l’entreprise doit aussi l’inscrire dans son règlement intérieur. Ou a minima dans une note de service. Renseignez-vous bien avant de lancer votre playlist au bureau !

A noter également que votre employeur peut autoriser la musique à votre poste MAIS vous imposer de porter un casque ou des écouteurs pour ne pas déranger vos collaborateurs. Là encore, cela doit figurer dans le règlement intérieur ou une note de service.

Votre employeur peut vous demander de porter des écouteurs au bureau.
Source : Bob l’éponge

Bon à savoir : peut-on être licencié pour avoir écouté de la musique au travail ?

Techniquement, quelques procédures de licenciement ont déjà été lancées en France MAIS la justice s’est rangée du côté des salariés lorsque l’interdiction n’était indiquée dans aucun document légal.

« En novembre 2013, la Cour d’appel de Colmar n’a pas jugé valide le licenciement d’une employée de parapharmacie au motif qu’elle écoutait de la musique sur son téléphone portable pendant ses heures de travail. L’interdiction n’avait pas été au préalable inscrite dans le règlement intérieur. »

Sara Clavier, avocate spécialiste du droit du travail, dans une interview pour Capital en 2018

De plus, même lorsque l’interdiction figure noir sur blanc dans le règlement intérieur, les licenciement sont rarement validés. Tout simplement parce qu’il s’agit d’un motif bien « léger » pour renvoyer quelqu’un ! En revanche, s’il existe en plus des facteurs aggravants, la Justice peut effectivement donner raison à l’entreprise…

Musique au travail : exemple concret de licenciement pour faute

En octobre 2011, la Cour d’appel de Versailles a validé le licenciement pour faute d’un salarié de Fedex, qui avait écouté de la musique en mode haut-parleur sur son téléphone. Certes, le règlement interdisait clairement cette pratique. Pourtant, le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise avait invalidé le licenciement en première instance, sous prétexte que la décision était « insuffisamment motivée ». L’histoire s’en serait arrêtée là si l’entreprise n’avait pas saisi la Cour d’appel… Et si celle-ci n’avait pas tenu compte des fameux facteurs aggravants. A savoir le fait que :

  • la musique incommodait fortement les autres employés ;
  • le salarié incriminé a refusé d’obtempérer lorsque son supérieur lui a demandé d’arrêter ;
  • le salarié a aussi agressé physiquement l’un de ses collaborateurs, lorsque celui-ci a lui a pris son portable pour arrêter lui-même la musique. Agression qui a tout de même entraîné un arrêt de travail de 10 jours…

Bref : difficile de nier la gravité des faits mais il s’agit vraiment d’un cas très particulier. Si votre manager ou vos collaborateurs vous demandent de « couper le son », faites-le simplement avec le sourire ou proposez de mettre des écouteurs : il n’y a aucune raison pour que la situation dégénère autant !

Optez pour un équipement confortable pour travailler en musique

A moins d’être seul(e) ou d’être entouré(e) de collaborateurs partageant vos goûts musicaux, vous devrez sans doute utiliser un casque ou des écouteurs. Pour bien les choisir, pensez surtout à votre confort et vos habitudes de travail.

Par exemple, si vous devez fréquemment vous lever et vous déplacer d’un bureau à l’autre, vous préférerez sans doute des écouteurs sans fil !

En revanche, misez plutôt sur un casque bien insonorisé pour vous « créer une bulle de concentration » en open space ou dans un espace de coworking (espace réunissant plusieurs télétravailleurs).

Enfin, sachez qu’il existe également des oreillettes à mémoire de forme, plus confortables si vos oreilles sont très sensibles !

Ecouter de la musique au travail : attention au volume !

Une musique trop forte peut non seulement vous déconcentrer mais aussi endommager votre système auditif. Surtout si vous utilisez régulièrement un casque ou des écouteurs !

A titre indicatif, beaucoup de téléphones portables dépassent les 100 décibels lorsqu’ils sont à plein volume. C’est déjà trop !

« Le seuil de danger est estimé à 85 décibels. »

Laboratoires Unisson

Un bon conseil : pour booster votre efficacité professionnelle tout en ménageant vos oreilles, réglez le volume à 50% maximum sur votre appareil !

Créez des playlists adaptées à chaque situation

Choisir manuellement une musique après l’autre demande du temps et vous déconcentre de vos tâches. Il est donc recommandé de créer une playlist pour être plus efficace au travail. Pour cela n’hésitez pas à utiliser une plateforme de streaming musical comme Spotify, Deezer ou 8tracks par exemple.

Vous pouvez même créer PLUSIEURS playlists, que vous lancerez en fonction de vos besoins du moment !

Un pic de stress ou besoin de vous concentrer au maximum ? Lancez votre playlist apaisante à base de musiques d’ambiance (ex. : « Music for Airports » de Brian Eno) de jazz, de musique classique (ex. : Mozart) ou même de sons de la nature !

Besoin de renforcer votre motivation ? Dans ce cas, lancez une playlist « qui bouge bien » : rock, pop, metal, hip-hop… Faites selon vos goûts ! Vous pouvez également écouter la bande-son épique de certaines séries (ex. : Game of Thrones) ou jeux vidéo (ex. : Assassin’s Creed).

De nombreux styles musicaux peuvent vous inspirer au travail !
Extrait de l’infographie « How does music affect work » de Mart Virkus’15, Toggl

Envie de booster votre créativité ? Alors c’est plutôt le moment de lancer votre playlist « inspiration » ! Sur ce point, sachez que de nombreux Français font appel aux musiques électroniques car leur « ambiance planante » les aide à s’évader. Mais là encore, faites selon vos goûts : la musique soul peut également être une bonne source d’inspiration par exemple !

Conseil bonus : il est bien rare de créer LA bonne playlist du premier coup. N’hésitez donc pas à la modifier jusqu’à ce qu’elle vous convienne parfaitement.

Que faire si votre entreprise ne vous autorise pas à écouter de la musique au travail ?

Ce n’est pas si dramatique : écoutez simplement de la musique AVANT de travailler. Plusieurs chercheurs indiquent que cela permet déjà de booster votre efficacité professionnelle !

En pratique, il suffirait d’écouter 12 à 15 minutes de musique pour vous mettre dans de bonnes conditions. Faites-le juste avant d’arriver au bureau par exemple ou durant vos pauses. Mais que cela ne vous empêche pas d’écouter aussi de la musique à la fin de votre journée de travail : c’est top pour décompresser et vous ressourcer !

La musique sert aussi à se détendre après le travail !
Lay Down Mental Health GIF Par YouTube

Saviez-vous qu’il existe des formations pour être plus efficace au travail ?

Si écouter de la musique peut déjà vous aider, il existe encore bien d’autres solutions pour booster votre efficacité professionnelle ! De nos jours, vous trouverez notamment de nombreuses formations utiles pour optimiser vos performances. Beaucoup d’entre elles sont même accessibles en digital learning (à comprendre : 100% en ligne). Parfait pour étudier à votre rythme et éviter les risques de contamination en cette période de crise sanitaire !

Vous pourriez envisager une formation en organisation et gestion du temps par exemple, pour améliorer à la fois :

  • votre productivité ;
  • votre aptitude à gérer les imprévus et les urgences ;
  • vos capacités relationnelles ;
  • votre gestion du stress.

Autre option intéressante : une formation en prise de parole pour vous exprimer efficacement et convaincre plus facilement vos interlocuteurs dans toutes les situations (ex. : réunion, face-à-face, prise de parole en public).

Mais il ne s’agit que de quelques exemples : contactez nos conseillers si vous hésitez sur la formation à suivre ! Ils vous aideront également à activer les bons dispositifs de financement, en fonction de votre situation professionnelle.

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Efficacité professionnelleFormation

10 Conseils pour s'organiser et réussir sa formation en ligne

Formation

Formation durant le confinement : 13 conseils pour bien la suivre

Efficacité professionnelle

Maîtriser le Design Thinking pour innover et créer de la valeur dans son entreprise

Efficacité professionnelle

Comment améliorer sa capacité d'apprentissage au travail ?