BREAKING NEWS /// Salariés au chômage partiel : l’État peut financer jusqu’à 100 % les coûts de la formation en ligne !

Les prochaines vacances s’annoncent de bons augures pour les commerçants et les marketeurs.

Selon les prévisions de Deloitte, les ventes devraient augmenter d’environ 4% dans l’ensemble pendant les vacances, les ventes e-commerce augmentant même jusqu’à 21%, contre 18% en 2016 !

La partie de l’équation, particulièrement prometteuse concerne donc les e-commerçants, pour qui les dépenses totales effectuées pendant les vacances pourraient atteindre jusqu’à 114 milliards de dollars entre novembre et janvier.

«La hausse projetée des ventes pendant les vacances s’inscrit par le biais de quatre facteurs principaux affectant les dépenses de consommation, en commençant par une forte croissance du revenu personnel », a déclaré Daniel Bachman, économiste américain senior de Deloitte. « L’année dernière, le revenu personnel disponible a augmenté de 2% au cours de la période de vacances, et nous pouvons constater que cette tendance passe de 3,8 à 4,2% cette saison. La confiance des consommateurs reste élevée, le marché du travail est fort et le taux d’épargne personnel devrait rester stable à son niveau bas actuel. »

La question qui se pose alors est de savoir comment les commerçants s’apprêtent-ils à répondre à cela ?

Rod Sides, vice-président Deloitte et leader américain du secteur retail et de la distribution, déclare : « La bonne nouvelle est que le commerce de détail est prospère, c’est la prolifération de nouveaux détaillants de niche. Les consommateurs ont des alternatives illimitées et rebondissent souvent entre les marques, les points de contact et les influenceurs, ce qui rend plus difficile pour les détaillants d’attirer les consommateurs sans un certain niveau de personnalisation. Ces différents facteurs alors combinés sont susceptibles d’être les responsables d’une saison de vacances hautement compétitive et promotionnelle. Les détaillants, ecommerce devraient donc rapidement revoir leurs hypothèses sur ce qui pousse le trafic, l’engagement et la croissance des ventes lors des périodes de vacances, et se réaligner autour de l’expérience client, en créant des connexions pertinentes et émotionnelles et des liens inspirants qui vont au-delà du simple produit, du prix et de son packaging ».

Source : https://www2.deloitte.com

CATALOGUE 2020

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Stratégie MarketingWeb et e-business

Miser sur l’expérience client et le webmarketing pour relancer son activité après le Covid-19

Emploi

Crise économique : les métiers de l’après Covid-19

Stratégie d'entreprise

Stratégie d’entreprise : tirez les leçons de la crise du coronavirus et tournez-vous vers l’avenir

Articles Invités

6 bonnes raisons de vendre sur Amazon