Quels sont les métiers porteurs en 2016 ? Le numérique a le vent en poupe : quels sont précisément les besoins des entreprises dans ce domaine ? Faites le point avec VISIPLUS academy sur les métiers du numérique qui recrutent. 

Soucieuses de leur image sur les réseaux sociaux, les entreprises ont vite compris l’importance de compter un Community Manager dans leurs équipes. Sa mission ?  Créer et gérer une communauté d’internautes autour d’une organisation. Si son objectif premier reste le développement de communauté sur toutes les plateformes sociales mises à sa disposition, celui-ci se place implicitement comme le garant de l’image de son organisation sur le web.

Un expert des communautés web polyvalent, dynamique et curieux

Le Community Manager participe et met en exécution la stratégie de communication sur les réseaux sociaux déterminée avec les services communication, marketing et la direction que ce soit pour un annonceur, une agence, une entreprise, un site web voir plusieurs clients lorsque celui-ci est en Freelance.

Cela se traduit par la gestion et l’animation des communautés présentes sur le Web à grand renfort d’échanges quasi instantanés entretenus avec les internautes, d’animation de débats et d’évènements, de concours comme de contenus originaux. Une aisance rédactionnelle est donc fortement recommandée puisque le CM doit savoir adapter du contenu éditorial (Newsletter, article de blog…) pour alimenter ses pages sur les réseaux sociaux.

Au fait des risques, comme du potentiel des avis des consommateurs-internautes, le Community Manager assure une veille de l’e-réputation de l’entreprise sur le web. Diplomate, à l’écoute de ses abonnés, le community manager doit alors faire appliquer ses règles de bonne conduite au sein de sa communauté et éviter au maximum des situations de Bad Buzz.

Curieux, il a également pour tâche de détecter les nouveaux outils ou nouveaux médias sociaux auxquels l’entreprise devrait s’intéresser.

Ne se limitant pas à ses compétences de spécialiste des réseaux sociaux, le CM est le plus souvent capable de faire du marketing digital et peut même se spécialiser dans un domaine en particulier comme l’e-commerce, la communication, la publicité… pour évoluer. Et pour cause, le rôle du Community Manager évolue vers celui de « Social Media Manager », un véritable stratège rattaché directement aux principales Directions (communication, marketing) de l’entreprise.

Notons que le salaire des Community Managers varie entre 20 000 et 40 000 euros annuels. Les rémunérations sont très variées pour les contrats en freelance : entre 200 euros et 300 euros par jour de travail.

Quelle formation ? Comment devenir Community Manager ?

Le community manager fait partie des métiers identifiés par le Syntec numérique comme l’une des fonctions du numérique en forte progression à l’horizon 2018. L’avenir s’annonce donc radieux pour les diplômés universitaires de niveau bac+2 à bac+5 (sciences humaines, information et communication, marketing, journalisme), et autres étudiants en BTS communication, de DUT de gestion administrative et commerciale ou de licences pro « métiers de l’information et de la communication ».

Ouvert aux autodidactes, le poste de Community Manager est à la portée des passionnées du web et des réseaux sociaux notamment à travers une formation professionnelle portant sur Community Management ou grâce au cycle certifiant Community Manager dispensé par la VISIPLUS academy

CATALOGUE DE FORMATIONS

300 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Social MediaWeb DesignWeb et Contenu

Réussir ses visuels social media, mode d'emploi !

Stratégie MarketingWeb et Contenu

Les 6 campagnes les plus originales de l'été 2022

Social Media

Les meilleures fonctionnalités TikTok à exploiter pour votre entreprise

Stratégie et Projets WebWeb et e-business

Prévisions : quel poids pour le marché du métavers en 2030 ?