BREAKING NEWS - FNE : Prise en charge à 100% pour les salariés en activité partielle des entreprises de moins de 300 salariés !
MobileSearch Marketing

Trafic et résultats de recherche : quelles tendances à l’ère du Mobile First ?

Focus sur les tendances du trafic de la recherche naturelle et du comportement des utilisateurs en 2021 sur mobile et ordinateur

Semrush a dévoilé l’édition 2021 de son étude sur les tendances du trafic, des résultats de recherche et du comportement des utilisateurs sur mobile et ordinateur. Si de nombreux points sont analysés, une attention toute particulière est accordée aux résultats de recherche mobile affichés par Google, en raison du passage à l’Indexation Mobile First ! Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y a beaucoup de changements du côté des SERPs (Search Engine Result Pages)… Intéressé(e) ? On vous présente les principaux enseignements de cette étude pour vous aider à perfectionner votre stratégie !

Trafic généré par la recherche naturelle : les tendances mondiales

Premier point souligné par l’étude Semrush : le trafic internet a considérablement augmenté au cours de l’année 2020. En particulier chez les « champions » du net. En effet, les 1000 sites web les plus visités au monde représentaient à eux seuls 20% du trafic mondial fin 2020… Contre seulement 10% en 2018 !

tendances trafic de recherche : le trafic mondial a considérablement augmenté sous l'effet de la pandémie.
Extrait de l’étude Semrush 2021
« Résultats de recherche, trafic et tendances : mobile et ordinateur »

Bien entendu, l’augmentation du trafic de recherche est directement liée à la crise sanitaire. Entre les périodes de confinement, le recours « massif » au chômage partiel et la fermeture administrative de nombreux magasins physiques, la population a soudainement eu beaucoup plus de temps – et de bonnes raisons – de se rendre sur internet…

Cela étant dit, cette étude nous apprend quand même que les sites leaders ont réussi à conserver leur avantage en plein cœur de la tempête. Ils sont même parvenus à augmenter leur trafic, en dépit de la multiplication des sites concurrents en cette période de crise ! Il serait donc sans doute judicieux d’analyser leurs techniques pour optimiser votre propre stratégie…

Vous vous intéressez surtout au marché français ? Dans ce cas, nous vous invitons à consulter le top 100 des sites web les plus visités en France, mis à jour chaque mois par Semrush. Sans surprise, il contient plusieurs géants du web comme YouTube et Amazon… Mais aussi de nombreuses marques françaises comme La Fnac et Leroy Merlin par exemple ! Peut-être y trouverez-vous certains de vos concurrents ?

Bon à savoir également : en France, le trafic Internet via les quatre principaux opérateurs (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR) a augmenté de plus de 50% en 2020 !

Source : rapport sur l’Etat d’Internet 2021, Arcep

Trafic de recherche : le mobile reste en tête

Selon Semrush, la part du trafic sur ordinateur était nettement plus importante en 2020 qu’en 2018. Ce qui est somme toute logique ! N’oublions pas en effet que de nombreuses personnes se sont retrouvées « coincées » à leur domicile durant les périodes de confinement. Elles étaient donc nettement plus susceptibles d’utiliser leur ordinateur personnel qu’en temps normal, que ce soit pour télétravailler ou se distraire !

Compte tenu du contexte sanitaire, on aurait même pu s’attendre à ce que le trafic de recherche sur ordinateur dépasse celui sur mobile. Mais la vérité est toute autre…


66% de toutes les visites de site provenaient d’appareils mobiles en 2020.

Source : Semrush

Pandémie ou non, les consommateurs utilisent donc toujours massivement leur mobile pour surfer sur internet. Autant dire que les entreprises doivent tout mettre œuvre pour attirer et fidéliser les mobinautes si elles souhaitent prospérer sur la Toile. Surtout avec l’entrée en application de l’Indexation Mobile First !

Désormais, il faut d'abord penser aux mobinautes pour réussir votre stratégie digitale !
Waltermedia

L’Indexation Mobile First, c’est quoi ?

Pendant de nombreuses années, les algorithmes de recherche Google se basaient principalement sur la version « desktop » d’un site. Mais avec la montée en puissance des recherches sur mobile, le géant du Web n’a eu d’autres choix que de s’adapter pour séduire les utilisateurs. Il a ainsi annoncé le lancement de son Indexation Mobile First dès 2016 !

Après une phase de déploiement progressif, le projet est enfin arrivé à son terme, avec l’indexation des derniers sites entre fin mars et début avril 2021.

Concrètement, cela signifie que Google s’appuie désormais principalement sur la version mobile d’un contenu pour l’indexer et le classer sur la page des résultats de recherche. Ce qui pose un vrai problème aux entreprises dont le site n’est pas encore optimisé à 100% pour les appareils mobiles…

Focus sur l’impact de l’Indexation Mobile First sur le trafic et les résultats de recherche

Pour évaluer les premiers effets de l’Indexation Mobile First, Semrush a analysé les résultats de recherche des « 50 000 requêtes les plus populaires aux États-Unis ». Verdict ? Un très grand nombre de pages bien classées dans les SERPs sur ordinateur perdent en visibilité sur mobile !

trafic et résultats de recherche : de nombreuses pages dégringolent dans les SERP(s) sur mobile depuis l'Indexation Mobile First. 37% des URL américaines quittent ainsi le top 10, 32% le top 30 et 31% le top 100 dans les pages de résultats.
Extrait de l’étude Semrush 2021
« Résultats de recherche, trafic et tendances : mobile et ordinateur »

À l’inverse, les pages et domaines offrant une expérience utilisateur au top sur mobile montent en flèche dans les résultats ! En définitive, seulement :

  • 11% des URL conservent la même position sur mobile ;
  • 17% des domaines conservent également leur place sur mobile.

Tous les autres gagnent ou perdent en visibilité. Parfois considérablement : jusqu’à + ou – 100 places ! Si bien que 31% des URL et 8% des domaines se retrouvent « éjectés » du top 100 des résultats de recherche sur mobile…

La plupart des URL américaines ont changé de position dans la recherche mobile depuis l'Indexation Mobile First.
Extrait de l’étude Semrush 2021
« Résultats de recherche, trafic et tendances : mobile et ordinateur »

Restez au top des résultats mobile, c’est essentiel pour votre trafic et votre activité !

Vous le savez sans doute déjà : être mal positionné dans les pages de résultats peut drastiquement réduire votre trafic organique. Or qui dit « moins de visiteurs » dit également « moins de clients potentiels et de ventes »…

Si les chiffres peuvent varier d’une étude à l’autre, elles estiment généralement que :

  • 60 à 75% des internautes cliquent sur les 3 premiers résultats affichés. Avec une nette préférence pour le tout premier ;
  • plus de 90% des clics sur Google se font uniquement sur la première page de résultats !

Des phénomènes qu’on observe aussi bien sur ordinateur que sur mobile… Mais sur mobile, il existe une grande difficulté supplémentaire. À savoir : la taille réduite de l’écran, qui ne peut afficher qu’un petit nombre d’URL à la fois.

Nous ne pouvons donc que vous conseiller de tout mettre en œuvre pour viser le top 3 sur mobile ! En gardant toutefois à l’esprit qu’engranger un maximum de clics ne suffit pas : il faut également réussir à retenir les mobinautes sur vos pages. Ce qui n’est pas forcément une mince affaire…

Des mobinautes plus exigeants et impatients que les visiteurs sur desktop

Semrush constate que le temps moyen passé sur un site via un appareil mobile ne fait que diminuer d’année en année. Jusqu’à dépasser légèrement 10 minutes fin 2020. Cela étant dit, en dépit d’un léger rebond l’an dernier, les visites sur ordinateur sont également plus courtes que par le passé… Mais elles restent tout de même 40% plus longues que les visites sur mobile !

Le temps moyen passé sur mobile diminue d'année en année.
Extrait de l’étude Semrush 2021
« Résultats de recherche, trafic et tendances : mobile et ordinateur »

Doit-on en conclure que la capacité d’attention des visiteurs s’effrite inexorablement ? En particulier sur mobile ? Devez-vous donc seulement leur proposer des contenus très courts, consommables en une poignée de minutes ? Pas forcément ! En effet, d’autres études révèlent que les contenus longs sont également largement consommés. Les podcasts, notamment, sont de plus en plus suivis, en France comme dans le reste du monde. Bien souvent sur mobile ! Or leur durée oscille généralement entre 20 et 40 minutes…

En d’autres termes, lorsque les visiteurs sont VRAIMENT intéressés par un contenu, ils prennent le temps qu’il faut pour l’écouter, le visionner ou le lire jusqu’au bout. Le problème ne vient donc pas tant de leur capacité d’attention que de leur niveau d’exigence, toujours plus élevé… Et aussi de leur impatience !

La vitesse avant tout

Sur internet, tout doit aller très vite. C’est encore plus vrai sur mobile car les visiteurs utilisent souvent leur smartphone ou tablette entre deux réunions, à leur pause déjeuner, dans les transports en commun, etc. Bref : s’ils veulent vraiment profiter de leur session, ils n’ont que très peu de temps pour déterminer si votre contenu sera aussi instructif ou divertissant qu’ils l’espèrent. Au moindre doute, ils quitteront donc très rapidement votre site. Même combat si votre page met plus de 3 secondes à se charger… Ou si la navigation mobile n’est pas aussi fluide et instinctive qu’ils le souhaitent : ils n’ont aucune envie de perdre du temps à « se repérer » sur votre site.

De quoi expliquer pourquoi la durée moyenne des visites reste plus courte sur mobile. Et pourquoi le taux de rebond moyen est également plus élevé sur mobile que sur ordinateur : +3% de 2018 à début 2020 !

À noter cependant que le taux de rebond sur ordinateur a nettement augmenté l’année dernière. Si bien que l’écart n’est plus que de 0,2% fin 2020…

Le taux de rebond moyen sur ordinateur se rapproche de celui du mobile fin 2020.
Extrait de l’étude Semrush 2021
« Résultats de recherche, trafic et tendances : mobile et ordinateur »

De là à croire que les visiteurs desktop sont en train de devenir aussi impatients que sur mobile, il n’y a qu’un pas… Cela étant dit, la hausse du trafic sur ordinateur durant la pandémie entraîne aussi mécaniquement une augmentation du taux de rebond. A voir donc comment la situation évoluera avec le temps. En attendant une chose est sûre : mieux vaut proposer une expérience utilisateur au top sur n’importe quel appareil pour séduire vos visiteurs et augmenter votre taux de conversion !

3 conseils pour booster le trafic sur mobile et mieux engager vos visiteurs

Adapter votre site à l’Indexation Mobile First : indispensable pour amplifier le trafic généré par la recherche naturelle

Si cela n’est pas encore fait, le plus urgent est d’optimiser votre site pour la navigation mobile afin d’être mieux classé dans les pages de résultats Google. C’est le principe des sites dits « responsives », normalement parfaitement adaptés à l’Indexation Mobile First.

« Les sites qui utilisent le Responsive Web Design et mettent en œuvre la diffusion dynamique correctement n’ont en général rien à faire. »

Source : Blog Officiel Google pour les webmasters
« Préparez votre site pour l’Indexation Mobile-First »

Cela étant dit, Google donne tout de même quelques conseils complémentaires pour vous assurer que votre site est bien adapté. N’hésitez donc pas à les consulter !

Astuce bonus : vous pouvez aussi effectuer un test d’optimisation mobile en ligne. Mis gratuitement à votre disposition par Google, cet outil vous permet de savoir si chacune de vos pages est « mobile friendly »… Ou non !

trafic et recherche naturelle : toutes vos pages doivent offrir une bonne expérience sur mobile en 2021
Défilement Idle Hands GIF Par Geo Law

Que faire si vous n’avez aucune notion en responsive web design ?

Dans ce genre de situation vous pouvez :

  • faire appel à une agence digitale ou un indépendant. Du moins si vous avez le budget nécessaire ;
  • opter pour une formation en Responsive Web Design. Pour l’un(e) de vos salarié(e)s ou pour vous-même ! Avantage : les formations professionnelles peuvent être financées par divers dispositifs comme le CPF (Compte Personnel de Formation) par exemple. Ou encore le FNE-formation « spécial COVID », qui peut prendre en charge jusqu’à 100% des frais pour les salariés, selon la taille de l’entreprise.

À noter que ces dispositifs sont également accessibles aux formations en ligne. Pratique pour étudier à votre propre rythme, sans crainte d’être contaminé(e) ! Nos conseillers sont à votre écoute si vous voulez en savoir plus à leur sujet.

Soignez votre stratégie de contenu

Sur mobile comme sur ordinateur, LA grande règle pour optimiser votre référencement naturel et captiver vos visiteurs reste encore et toujours de publier des contenus hautement qualitatifs. À comprendre des contenus :

  • non dupliqués ;
  • correspondant parfaitement aux besoins de vos visiteurs ;
  • contenant uniquement des informations fiables, etc.

Autre bonne chose à savoir pour améliorer votre stratégie de contenu : selon les premières données américaines Semrush, les images s’affichent 12,5 fois plus souvent dans la recherche organique mobile que sur ordinateur depuis le passage à l’Indexation Mobile First. Les vidéos apparaissent également 3 fois plus souvent sur mobile… Une bonne raison de mettre l’accent sur ces formats pour attirer les mobinautes !

Certaines fonctionnalités SERP apparaissent plus souvent sur mobile depuis l'indexation mobile first
Extrait de l’étude Semrush 2021
« Résultats de recherche, trafic et tendances : mobile et ordinateur »

En revanche, retenez que les Snippets vedettes (« extraits en vedette ») s’affichent 2 fois plus souvent sur ordinateur… Viser la fameuse position zéro serait donc plus utile pour augmenter votre trafic sur ordinateur que sur mobile. Elle n’en reste pas moins très intéressante ! En effet, figurer en position 0 peut aller jusqu’à générer 20 à 30% de trafic supplémentaire selon les études.

Stratégie mobile : ne vous arrêtez pas à la recherche organique !

L’étude Semrush reste concentrée sur les recherches naturelles. Nous vous invitons d’ailleurs à consulter le rapport complet pour obtenir plus de détails à leur sujet ! Cela étant dit, n’oubliez pas que :

  • le mobile est aussi un excellent canal marketing. Pensez aux campagnes par SMS par exemple ;
  • nous sommes entrés dans l’ère du M-commerce depuis déjà plusieurs années. En effet, de plus en plus de clients font directement leurs emplettes sur leur smartphone ou leur tablette ! Au point souvent de « bouder » les entreprises qui ne leur permettent pas d’acheter facilement leurs produits sur mobile…

Notre dernier conseil sera donc d’accorder également une grande place au mobile dans votre stratégie marketing et votre stratégie de vente. Si vous manquez de compétences en la matière vous pouvez là encore opter pour un prestataire ou une formation en M-marketing et M-commerce !

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
MobileRelation Client DigitaleWeb et e-business

M-commerce : quels sont les usages des Français en 2021 ?

Articles Invités

7 façons de surveiller la stratégie de contenu de vos concurrents

Articles Invités

8 étapes pour écrire un article de blog au top

Social Media

Comment développer votre liste de diffusion avec Pinterest