BREAKING NEWS /// Salariés au chômage partiel : l’État peut financer jusqu’à 100 % les coûts de la formation en ligne !
Actualités BlogEmploiFormation

La formation à l’épreuve du Covid-19 : vers un avènement du e-learning ?

En janvier 2020, VISIPLUS academy faisait le constat, grâce à son étude menée avec l’institut de sondage BVA, de la montée en puissance de l’e-learning. Il était notamment intéressant de noter que 19% des actifs avaient suivi une formation à distance au cours des 12 mois précédents. Quelques mois plus tard, dans le contexte très particulier de la pandémie de Covid-19, la question de la formation, et notamment de l’e-learning, redevient centrale. Chômage partiel d’un grand nombre de salariés, confinement, aides de l’état à la formation : l’e-learning serait-il sur le point de faire un -nouveau- grand bond en avant ?

Le chômage partiel en forte hausse

Les mesures de confinement mises en place pour palier à la propagation du nouveau Coronavirus ont mis nombre d’entreprises et de salariés à l’arrêt, obligeant certains employés à passer en chômage partiel. Ainsi, le 7 avril, la direction des statistiques du ministère du Travail, la Dares, qui suit la situation liée au coronavirus, recensait 6,3 millions de salariés concernés par des demandes de chômage partiel. Et les chiffres augmentent vite puisque la ministre du Travail Muriel Pénicaud annonçait le 20 avril que 9,6 millions de salariés étaient au chômage partiel, soit près d’un salarié du privé sur deux.

Répartition de la situation professionnelle des Français lors du confinement lié à l’épidémie de coronavirus (COVID-19) en mars 2020, selon la catégorie socioprofessionnelle (Statista 2020)

Penser l’après

Ne pas perdre la main, ne pas sortir de l’emploi, envisager une reconversion : plus que jamais, les salariés et les entreprises ont besoin de préparer l’après-confinement et le retour au travail. C’est aussi le moment pour les professionnels de se poser, et d’envisager le côté positif de ce confinement, de profiter, même, de ce confinement pour faire le point : où en suis-je dans ma carrière, puis-je monter en compétences, ai-je envie de changer de voie ? Et à toutes ces questions, une seule réponse semble s’imposer : le passage par la formation.

Pensez à mobiliser votre CPF, soit le Compte personnel de formation. Et vérifiez que vous avez bien reporté vos droits DIF. En effet, 84 % des salariés n’auraient pas encore converti leurs heures sur leur CPF. Vous avez jusqu’au 31 décembre 2020 pour le faire.


On peut se former à distance pour devenir électricien, ou pour la vente, le marketing, la création d’entreprise.

Muriel Pénicaud, Ministre du Travail à franceinfo

L’e-learning : seule option de formation ?

Dans ce contexte particulier, nous reviennent les propos de Régis Micheli, PDG de VISIPLUS, lors de la parution de notre baromètre sur la formation continue : « Le premier élément qui nous intéresse, c’est la montée en puissance du Digital Learning. Ce n’est plus marginal, c’est une vraie réalité d’apprentissage, puis qu’il correspond à 19% des types de formations aujourd’hui. » Cette « réalité d’apprentissage » pourrait bien connaître un nouvel essor, puisque c’est la seule qui demeure actuellement autorisée. Selon le ministère de l’emploi en effet : « Vous avez débuté une formation, quel que soit votre statut, le principe est que, dès lors que l’organisme de formation ou le centre de formation est en capacité d’assurer la poursuite de la formation à distance, vous continuez la formation proposée. » En revanche, toutes les formations qui ne peuvent se faire qu’en présentiel sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Incitation à la formation à distance

Alors que nombre d’employés se retrouvent en chômage partiel, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, annonçait le 2 avril que le gouvernement prendrait en charge « à 100% les coûts de formation » des personnes se trouvant au chômage partiel à cause du coronavirus.« Mon but, c’est qu’on puisse profiter de ce moment pour offrir aux Français de la formation gratuite et à distance », a expliqué Muriel Pénicaud.

Ainsi, Pôle emploi propose-t-il 220 nouvelles offres de formation. Et Muriel Pénicaud d’ajouter : « Le compte personnel de formation fonctionne. On a une coalition de 150 acteurs qui sont mobilisés pour mettre de l’offre gratuite de formation en ligne. Si vous êtes chez vous, quelle que soit la cause, n’hésitez pas. Allez vous former. C’est gratuit. Il y a beaucoup de choses à faire en ligne en ce moment. »

Le dispositif FNE formation

Comme promis, depuis le 14 avril 2020, l’Etat prend en charge les formations des salariés en activité partielle via le Fonds National de l’Emploi. Il est à lire sur le site du ministère de l’emploi : « Dans le cadre de la crise du Covid-19, le dispositif FNE-Formation est renforcé de manière temporaire afin de répondre aux besoins des entreprises en activité partielle par la prise en charge des coûts pédagogiques. Il est accessible à toutes les entreprises qui ont des salariés en chômage partiel, par une simple convention signée entre l’entreprise et la Direccte. » Face à la baisse d’activité liée au Coronavirus, la convention FNE-formation peut en effet permettre aux entreprises de renforcer les compétences de leurs salariés grâce à des formations dédiées, et ainsi d’anticiper la reprise.

La formation, une chance

Pour évoquer l’idée d’un changement de modèle, et d’un boost de la formation à distance, revenons à deux constats :

  • celui fait par centre inffo dans leur Baromètre emploi formation 2020: « La formation professionnelle continue est très majoritairement perçue comme une chance pour évoluer professionnellement (87 %), et même comme une nécessité pour conserver son employabilité tout au long de sa carrière (84 %) ».
  • celui fait par VISIPLUS academy concernant l’e-learning. A ce propos Régis Micheli explique encore : « Certains responsables des ressources humaines on encore tendance à voir le digital learning comme un format de second niveau, or ce n’est pas le cas puisque les critères qualités sont parfois supérieurs en Digital Learning qu’en présentiel. Mieux vaut une formation distancielle de qualité qu’une formation présentielle de second niveau. »

L’e-learning pourrait être une belle perspective pour le futur et les professionnels, RH ou dirigeants d’entreprises autrefois réfractaires au e-learning pourraient ainsi être aujourd’hui contraints de s’y essayer.

Les offres VISIPLUS academy

Pendant cette crise, VISIPLUS academy est plus que jamais consciente de l’importance de la formation, et reste présente pour tous ses apprenants. Nos formations 100% digital learning sont accessibles, sans changement, via votre plateforme, 24h/24. Vos tuteurs et conseillers restent à votre écoute, sur vos canaux de communication habituels, pour vous accompagner durant votre parcours, et vous aider à suivre votre formation au mieux durant le confinement. N’hésitez pas à consulter nos offres de formations courtes et nos divers cycles de formations.

Restez chez vous, et formez-vous !

CATALOGUE 2020

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
EmploiFinancementFormation

CPF : récupérez votre cagnotte DIF avant qu’il ne soit trop tard !

Efficacité professionnelleEmploiManagement des HommesMéthodes Agiles

Covid-19 : comment gérer le stress de la reprise ?

EmploiFormation

Plan de relance du gouvernement : ça bouge du côté de la formation !

Efficacité professionnelleEmploiLe Management à L'ère du DigitalManagement des HommesStratégie d'entreprise

Rentrée 2020 et Covid-19 : les meilleures pratiques pour gagner en productivité !