[GUIDE] Comment utiliser le CPF pour monter en compétences et développer son employabilité
Entrepreneuriat

Je ne veux plus être salarié(e)… C’est décidé, je me lance en indépendant(e) !

Vous envisagez ou avez décidé de passer du statut de salarié à celui d’indépendant ? Entamer cette reconversion professionnelle ne s’improvise pas ! Entre l’importance d’avoir mené une réflexion approfondie et la nécessité de vérifier son niveau et l’adéquation des compétences avec sa future activité, la préparation et la rigueur sont de mises. Alors comment faire pour évoluer professionnellement vers une activité entrepreneuriale facilement ? De l’intention, à l’idée et en passant par l’élaboration du projet puis le lancement d’activité, on vous dévoile les bonnes pratiques pour réussir votre transition professionnelle.

La bonne inspiration au bon moment pour se lancer dans une activité indépendante

Pour trouver « l’idée du siècle », il faut tout simplement se mettre à l’écoute de ses véritables aspirations et laisser les idées créatives émerger. Avant de penser à comment vous allez faire pour changer de voie professionnelle, il est indispensable d’identifier vos motivations et de clarifier vos idées.

se lancer dans une activité indépendante

Source image : Pixabay

La bonne inspiration c’est quoi ?

C’est quand une idée de génie vous traverse l’esprit. C’est quelque chose d’innovant et de stimulant, qui a le pouvoir d’amener de grands changements, pour vous même et pour les autres. C’est une solution qui va répondre à un vrai besoin et va permettre par exemple de faciliter la vie des gens. La bonne inspiration, c’est quand vous sentez que vous touchez à quelque chose de spécial, que votre intuition vous parle et que même si vous ne pouvez la raisonner ou l’expliquer, vous savez que c’est LA bonne direction à prendre.

Beaucoup de personnes ont des blocages à se lancer dans des changements professionnels et à suivre leur inspiration à cause des peurs que cela génère chez elles. Souvent ces craintes ont trait à des insécurités matérielles ou l’angoisse de l’échec. Elles peuvent se manifester à divers degrés en fonction de la personne. Dans ce cas, il est conseillé de se poser les bonnes questions et de travailler sur ses blocages pour mieux les dépasser. La formation sera dans bien des cas une réponse adaptée pour se lancer en toute confiance dans la création d’entreprise.

Voir le changement d’orientation professionnelle comme une nouvelle opportunité d’expérimenter et d’apprendre peut vous y aider.

Une chose à faire et qui permet de mettre en perspective la situation pour y voir plus clair, consiste à dresser une liste des aspects négatifs et positifs de votre emploi actuel de salarié, puis de faire la même chose pour la future activité indépendante que vous envisagez (visualisation des possibilités, des avantages et des potentiels obstacles). Après cela il sera plus facile de ne pas vous laisser envahir par vos appréhensions et d’anticiper les risques liés à votre projet.

Le bon moment c’est quand ?

créer mon activité maintenant

Source image : Pixabay

C’est tout simplement quand vous ne vous sentez plus vraiment à votre place dans votre emploi. Soit parce que vous avez le sentiment d’avoir fait le tour et aspirez à évoluer, soit parce que vos conditions de travail se sont dégradées (et que vous savez que cela va perdurer) ou encore pour des raisons personnelles (besoin de plus de temps pour votre famille, vos loisirs, etc). Plus généralement, les personnes qui se lancent dans la création d’une activité ont la fibre entrepreneuriale depuis longtemps ancrée en eux et le souhait d’apporter quelque chose de neuf à la communauté.

Il faut trouver le juste équilibre entre vos contraintes personnelles, vos besoins matériels et vos aspirations professionnelles.

Le bon moment c’est aussi lorsque vous avez mûrement réfléchi la chose. Suivre son inspiration ne veut pas dire faire preuve de précipitation. Pour effectuer une transition professionnelle facile du statut de salarié à celui d’indépendant, vous devez vous préparer suffisamment et vous entourer des bonnes personnes .

La vérification du niveau et de l’adéquation des compétences avec l’activité envisagée

Pré-requis de taille avant le lancement d’une activité entrepreneuriale, vérifier si vous avez les compétences en adéquation avec l’entreprise envisagée est une étape majeure. Avant de se lancer concrètement, il est donc primordial de valider point par point, si oui ou non vous possédez les connaissances et les compétences pour piloter votre future activité.

Cela demande nécessairement de bien connaître l’emploi qui sera exercé, mais aussi le secteur et le marché.

Pour cela, la préparation du projet est essentielle et doit se faire méticuleusement par le biais d’une étude de marché notamment. Le bilan de compétences vous sera également d’une grande aide en cas de doute ou tout simplement pour vous permettre d’envisager de nouvelles possibilités auxquelles vous n’auriez pas forcément pensé.

Les points importants à vérifier / se poser les bonnes questions :

  1. Management : est-ce que j’ai les compétences requises pour manager ? Ma méthode de management est-elle adaptée à un environnement digital ?
  2. Marché : suis-je capable de mener une étude du marché en prenant en considération les nouveaux usages instaurés par le numérique ? Est-ce que je connais bien le secteur d’activité ?
  3. Compétences numériques : sont-elles suffisantes pour me permettre d’utiliser les outils digitaux actuels dans une logique de qualité et de performance ?
  4. Stratégie d’entreprise : est-ce que je sais comment concevoir et mettre en place une stratégie d’entreprise efficace à l’ère du digital ?
  5. Droit des sociétés : mes connaissances dans le domaine juridique pour les entreprises sont-elles suffisantes pour me protéger des risques ?

Que faire en cas d’inadéquation des compétences ou de niveau insuffisant ?

inadéquation des compétences

Source image : Pixabay

La seule solution valable reste la formation professionnelle. Aujourd’hui il existe un large éventail de formations dédiées aux actifs souhaitant évoluer ou se reconvertir professionnellement. De plus, avec la montée en puissance du digital elles sont désormais très souvent proposées en Digital Learning, ce qui offre une vrai liberté pour s’organiser au quotidien et entamer une reconversion en douceur. Enfin, avec la Loi Avenir professionnel et la mise en place du CPF (Compte Personnel de Formation), l’accès à la formation continue et au financement est simplifié.

La formation pour acquérir les connaissances et les compétences de l’entrepreneur

Si vous avez toutes les compétences techniques propres à votre cœur de métier, mais que vous avez évalué votre niveau comme étant insuffisant en matière de gestion d’entreprise, de capacités à amorcer une activité, manager ou piloter la croissance, vous pouvez suivre une formation pour entrepreneur. Voici les formations qui vont vous aider à lancer votre activité sereinement et établir des stratégies efficaces pour votre entreprise.

Pour lancer ou reprendre une activité à notre époque, il faut avoir la sagesse de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour s’adapter à un environnement de plus en plus digital. Comment ? En se formant aux nouvelles pratiques !

Source image : Visiplus

Source image : Visiplus

Exécutive MBA Entrepreneuriat à l’ère du digital

Ce MBA entrepreneuriat vous permet d’acquérir toutes les compétences et connaissances pour créer ou reprendre une entreprise sereinement. A l’issue, vous serez en mesure d’avoir une vision globale stratégique et opérationnelle de l’entreprise et du management à l’ère du digital. Vous allez développer vos compétences de manager à l’ère du numérique et apprendre à conduire un projet de création d’entreprise ou de startup.

Exécutive MBA Management d’entreprise dans un environnement numérique

La formation Executive MBA Management d’entreprise à l’ère du digital permet d’appréhender la stratégie d’entreprise et les modes de management dans un monde de plus en plus digitalisé. Cette formation vous donne toutes les clés pour manager et développer vos performances commerciales et marketing.

Formation amorçage et croissance de l’activité

Cette formation est dédiée aux futurs chefs d’entreprise souhaitant créer ou reprendre une activité. Elle vous permet d’acquérir les compétences nécessaires pour amorcer une activité et piloter la croissance de l’entreprise. Elle aborde les techniques de financement, l’analyse des marchés, l’élaboration et le déploiement de la stratégie de croissance, ainsi que d’autres thématiques essentielles.

Formation en conduite de projet entrepreneurial

Cette formation aide les futurs créateurs et repreneurs d’entreprises à acquérir une méthodologie et les connaissances requises pour piloter efficacement leur projet de création ou de reprise d’entreprise. En passant par l’étude de marché, la stratégie commerciale, les ressources nécessaires au lancement de l’activité, les principes de gestion, les financements, etc.

Formation en création d’entreprise

La formation en création d’entreprise permet de développer les compétences pour mener à leur terme les étapes clés de la création ou de la reprise d’entreprise. Elle permet de clarifier votre idée de départ et de la traduire en business en définissant les aspects techniques tels que la forme juridique, les principes comptables ou la stratégie d’entreprise.

Formation en droit des sociétés

Cette formation est utile pour connaître les grands principes du droit des sociétés et se prémunir des risques juridiques.

Pourquoi est-ce important de se former avant de créer ou de reprendre une activité ?

L’intérêt principal de la formation avant le lancement ou la reprise d’une activité à notre époque, tient au fait que l’essor du digital a provoqué une forte augmentation de la concurrence dans presque tous les secteurs. Dans ce contexte économique extrêmement concurrentiel, la conduite efficace d’un projet entrepreneurial requiert de solides compétences en management et marketing à l’ère du numérique. La formation est également une aide précieuse pour renforcer la structure et le contenu de votre projet d’entreprise, mais aussi pour convaincre plus facilement vos futurs partenaires commerciaux et financiers.

Ce qu’il faut retenir pour passer du statut de salarié à celui d’indépendant sereinement

passer du statut de salarié à indépendant

Source image : Pixabay

Voici un résumé des clés essentielles à retenir avant de quitter son emploi pour se lancer dans une activité indépendante.

  1. S’assurer de ses motivations, travailler sur ses blocages pour prendre les bonnes décisions
  2. Sonder le caractère innovant et le potentiel de l’activité envisagée
  3. Vérifier le niveau et l’adéquation des compétences avec la future activité
  4. Vérifier que ses compétences sont suffisamment actuelles pour s’adapter à un environnement digital
  5. Se former pour acquérir les compétences techniques manquantes
  6. Envisager une formation pour entrepreneur afin d’être opérationnel pour piloter une activité à l’ère du digital
  7. Bien préparer son projet et prendre le temps qu’il faut pour cette étape (études de marchés, stratégie d’entreprise, etc)

Alors, êtes-vous prêt à sauter le pas ?

entrepreneur, je me lanceSource : unsplash.com

CATALOGUE 2020

200 FORMATIONS POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Emploi

Journée internationale des droits des femmes : vers une féminisation des métiers du digital

Entrepreneuriat

Entreprendre en couple : nos conseils pour y parvenir !

EmploiEntrepreneuriatFormation

Zoom sur le programme du Salon du travail de la mobilité professionnelle 2020

Actualités Blog

Le guide pratique de la recherche d'emploi à l'ère du digital