[GUIDE] Comment utiliser le CPF pour monter en compétences et développer son employabilité
Efficacité professionnelle

Comment améliorer sa capacité d’apprentissage au travail ?

Aujourd’hui, dans le monde du travail, il nous faut apprendre de nouvelles connaissances et acquérir de nouvelles compétences en permanence. Savoir apprendre tout au long de la vie nous permet de bénéficier d’une certaine autonomie et aussi d’assumer des responsabilités professionnelles plus importantes. Certains actifs peuvent parfois rencontrer des difficultés d’apprentissage au travail à cause de problèmes de concentration, de mémoire, d’environnement ou d’organisation.

Alors quelles sont les méthodes efficaces pour développer ses fonctions cognitives ? Quelles techniques pour mieux s’organiser et travailler au calme ? Quel mode d’apprentissage est le plus favorable pour apprendre de nouvelles choses en milieu professionnel ?

Identifier ses points faibles et ses forces pour développer ses capacités d’apprentissage au travail

Pour développer ses capacités d’apprentissage il faut d’abord être en mesure d’identifier ses faiblesses et ses points forts. Pour ce faire, posez-vous les bonnes questions.

développer ses capacités d'apprentissage au travail
  • Ais-je la motivation nécessaire ?
  • Ais-je confiance en moi ?
  • Suis-je à l’aise dans mon environnement de travail ?
  • Comment j’apprends ?
  • Quels sont les facteurs importants pour bien apprendre ?

A partir de là, faites l’état des lieux des difficultés et des situations problématiques rencontrées dans votre quotidien professionnel.

Avez-vous des difficultés à communiquer ou des difficultés à comprendre certaines consignes ? Votre attention est-elle pleinement mobilisée ? Votre mémoire est-elle bonne ?

Pour développer des stratégies d’apprentissage plus efficaces, il vous faudra vous appuyez également sur vos points forts (capacité d’écoute, envie d’apprendre, patience, capacité à s’organiser, etc).

Il faut savoir que la plupart des difficultés d’apprentissage au travail résultent de problèmes de concentration et de mémoire. Il est donc utile de développer son potentiel de mémorisation et de travailler sur les troubles de l’attention.

Entraîner sa mémoire et accroître sa concentration

Peut on améliorer sa mémoire - C'est pas sorcier

Pour entraîner sa mémoire il n’y a pas d’âge. Toutefois, il est bon de noter qu’avec l’âge, l’effort à fournir pour entretenir les fonctions de la mémoire est un peu plus important. Les dernières études scientifiques nous révèlent que nous n’utilisons que 10 à 20% de nos capacités réelles dans ce domaine. Notre cerveau comprend des milliards de neurones qui se connectent entre eux, relayés par les synaps.

Il faut savoir que notre mémoire est vraiment stimulée lorsque nous créons sans cesse de nouveaux circuits. De quelle façon ? Et bien lorsque nous nous montrons  curieux et ouverts à de nouveaux apprentissages.

Un cerveau dont les capacités de mémorisation sont optimales utilise ses 2 hémisphères (le gauche qui gère le langage, la logique, les détails etc, et le droit qui fonctionne avec les images, la globalité, une logique non linéaire). 

Les choses à savoir à propos de notre mémoire

  • Nous retenons plus facilement les informations apprises au début et à la fin d’un apprentissage
  • Nous nous souvenons mieux des informations apprises au moyen d’un procédé mnémotechnique et des éléments à caractère innovant
  • Notre cerveau travaille encore à l’assimilation des informations une fois la période d’apprentissage terminée
  • Si nous ne revenons pas sur notre apprentissage 24 h après, nous oublions près de 80 % des informations apprises

Cela nous montre bien que ce n’est pas parce que nous apprenons quelque chose que nous allons forcément tout garder en mémoire. D’où l’intérêt d’entraîner régulièrement sa mémoire, afin que l’on puisse garder durablement en tête les informations capitales.

Les bonnes pratiques pour améliorer sa mémoire et sa concentration

les bonnes pratiques pour se concentrer

Si vous voulez augmenter votre capacité de mémorisation et votre concentration pendant que vous travaillez, voici quelques bonnes pratiques.

  • Prenez de petites pauses régulièrement (3 à 5 minutes toutes les 50 minutes environ). En effet, les pauses prises lors d’un apprentissage permettent au cerveau de continuer à assimiler les informations.
  • Réactivez vos connaissances. Revenez tout simplement de temps en temps sur les apprentissages effectués pour inscrire les informations dans votre mémoire à long terme.
  • Travaillez régulièrement plutôt que beaucoup d’un seul coup. Répartissez votre apprentissage sur plusieurs créneaux dans la durée pour mémoriser les informations avec davantage d’efficacité.
  • Organisez-vous bien. Réalisez par exemple des fiches mémotechniques avec l’essentiel pour pouvoir les consulter rapidement à tout moment.
  • Utilisez des concepts et des mots-clés dans vos prises de notes
  • Réalisez des Mind maps (le logiciel professionnel MindManager est idéal pour réaliser des Mind maps)

Comment le fait de travailler sur notre mémoire peut-il nous rendre plus efficace ?

Les personnes qui parviennent à optimiser les fonctions de la mémoire ont les points communs suivants.

  • Elles parviennent plus facilement à se concentrer sur leurs tâches et cela plus longtemps que les personnes ayant des problèmes de mémoire
  • Elles sont curieuses et ouvertes à la découverte de nouveaux centres d’intérêt
  • Elles sont plus observatrices que la moyenne
  • Elles font preuve d’une réelle motivation à s’améliorer

Le travail sur la mémoire nous rend plus performant car du fait de notre concentration et de notre receptivité, les données sont accessibles plus rapidement.

Surcharge d’informations : pour ne pas se laisser perturber par un flot massif d’informations, il faut apprendre à sélectionner les informations les plus importantes à mémoriser.

Bien s’organiser et travailler dans un environnement calme

Bien s’organiser au travail et travailler dans un environnement calme c’est s’assurer une meilleure concentration et donc plus d’efficacité dans ses tâches et dans les apprentissages. Voici donc quelques astuces pour avoir une organisation optimale et optimiser son environnement de travail.

Bien s'organiser
  • Bien gérer son planning. Pour cela priorisez les tâches et ayez une vision globale de votre agenda pour la journée à venir en le consultant la vieille à chaque fois.
  • Bien choisir ses outils. Que vous utilisiez un Mind Maps ou des post-it, ayez un support sur lequel vous appuyer en cas d’oubli. Choisissez celui qui vous convient le mieux.
  • Instaurer plusieurs temps de lecture des emails dans la journée. La réception des emails à tout instant de la journée vous coupe dans votre élan et vous fait perdre en efficacité. Vous pouvez par exemple instaurer un créneau de 5 minutes par heure, dédié à la lecture de vos courriels. Si une urgence se présente, pas de panique, votre interlocuteur prendra la peine de vous joindre de manière plus directe avec son téléphone.
  • Fermer sa porte. Travailler dans le calme sans être constamment dérangé par quelqu’un ou perturbé par les bruits ambiants est un point important pour rester efficace. C’est donc très simple, fermez votre porte.
  • Ranger son bureau. Faites en sorte d’avoir un bureau rangé et ne gardez que l’essentiel sur votre poste de travail.
  • Anticiper les imprévus. Gardez-vous toujours un créneau « blanc » dans votre journée pour les imprévus.
  • Instaurer des pauses. Pour marcher un peu, faire des étirements, se détendre, les pauses sont indispensables et contribuent fortement à notre bonne performance.

L’entreprise peut elle aussi agir et contribuer à instaurer un environnement de travail favorable à l’apprentissage des salariés, en aménageant ses locaux de façon optimale par exemple.

La motivation, la réceptivité et la curiosité pour un apprentissage plus facile

Lorsque nous apprécions quelque chose ou bien lorsque nous nous montrons curieux et ouverts, nous apprenons plus facilement. Un apprentissage de qualité relève donc en grande partie d’un état d’esprit de receptivité et de qualités telles que la motivation et la curiosité. Un bon moyen de se motiver est de se remémorer quelles seront les bénéfices de tel ou tel apprentissage dans votre travail. La receptivité peut elle se travailler en activant sa capacité d’écoute active. Prenez l’habitude de moins parler et d’écouter plus si vous voulez développer votre potentiel de réceptivité. Les activités comme le sport, la relaxation ou la méditation sont de bons outils complémentaires pour devenir plus receptifs. 

La formation pour s’améliorer et ne pas perdre l’habitude d’apprendre

Pour entretenir notre capacité d’apprentissage, le meilleur moyen reste d’apprendre de nouvelles choses régulièrement. Nous devons sans cesse nous montrer curieux et désireux d’accroître nos connaissances. Pour être efficace, nous devons nous sentir stimulé à chaque instant, et rechercher des facettes innovantes dans notre travail. Aujourd’hui, on nous demande d’apprendre en permanence car avec la montée en puissance du digital, nous devons constamment actualiser notre ordinateur de bord personnel et professionnel. Cela veut tout simplement dire que nous sommes amenés à acquérir de nouvelles compétences et connaissances tout au long de notre carrière et de notre vie.

La formation continue nous permet d’optimiser nos capacités d’apprentissage dans la durée. Finalement, tout est une question d’entraînement et de régularité. Avec l’arrivée du digital learning, nous pouvons désormais bénéficier d’un accès simplifié et plus large à la formation professionnelle.

Ludique et personnalisé, l’e-learning a ce pouvoir de stimuler notre créativité, capter notre intérêt et piquer notre curiosité. Il est alors bien plus facile d’apprendre au quotidien.

Pour les actifs ayant des difficultés à s’organiser dans leur travail, sachez qu’il existe des formations pour gérer efficacement son temps à l’ère du digital.

Le digital learning pour plus de flexibilité et moins de stress

Le stress est un facteur qui impacte négativement nos capacités d’apprentissage, car il nous destabilise, nous fatigue et nous déconcentre. Les formations en présentiel requièrent des déplacements, sources d’épuisement et de temps en moins pour soi. En ce sens, le digital learning apparaît comme le mode de formation idéal, tant pour le salarié que l’entreprise. Il offre une grande flexibilité permettant aux collaborateurs d’une entreprise de concilier de manière équilibrée vie professionnelle et vie privée. L’e-learning causant moins de stress, les capacités d’apprentissage des collaborateurs sont bien meilleures.

CATALOGUE 2020

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Efficacité professionnelle

Comment maîtriser la prise de parole en public et pourquoi est-ce important ?

Formation

Formation continue : 57% des actifs sont mal informés (Etude Harris Interactive 2020)

Emploi

Le top 15 des compétences les plus recherchées par les recruteurs selon LinkedIn

Emploi

Et vous, combien de métiers exercerez-vous plus tard ?