EmploiImmobilier

7 métiers de l’immobilier incontournables en 2022

Les métiers de l’immobilier continuent d’avoir le vent en poupe sur le marché de l’emploi. Nous vous en parlions dans notre article « Pourquoi et comment se former dans l’immobilier ?« , l’activité du secteur a augmenté de 46 % en 2020. C’est du moins ce que révèle l’étude Métiers d’avenir de la plateforme LinkedIn sur laquelle on pouvait retrouver, en 2021, 16 752 postes, dont 11 124 pourvus. Vous tourner vers une carrière dans ce secteur vous offre donc des opportunités, mais, surtout, l’assurance de ne pas vous ennuyer. Il existe, en effet, une multitude de métiers différents pour tous les goûts. La seule chose à garder en tête : il faut apprécier l’aspect humain, prédominant dans ces postes. Pour le reste, vous pouvez choisir de vous spécialiser selon vos envies.

Vous avez du mal à définir ce qui vous plaît le plus ? Faisons ensemble un tour d’horizon de chacun de ces métiers, les formations possibles et les salaires. Nul doute, vous deviendrez incollable sur le sujet.

L’agent ou le négociateur immobilier : l’un des métiers les plus connus de l’immobilier

Les missions de l’agent immobilier

Lorsque l’on pense aux métiers de l’immobilier, celui d’agent immobilier est sans doute le premier qui nous vient à l’esprit. Et c’est bien normal, qui n’est pas passé par l’un d’eux pour louer ou vendre un bien ? Mais savez-vous réellement quelles sont ses missions ?

Prospecter : voilà son rôle principal. Ceci afin de trouver une clientèle susceptible de faire appel à lui pour louer ou vendre leur bien. Après avoir évalué celui-ci au plus proche des prix du marché et des désirs de son client, il doit trouver un acquéreur. Pour cela, il va, à nouveau, prospecter en communiquant au maximum sur son produit. C’est là qu’interviennent ses qualités de commercial avec la publication de l’offre sur différents sites, l’affichage en vitrine ou sur la façade… L’objectif : donner envie !

Agent immobilier est un des métiers les plus connu dans l'immobilier.

Il effectue ensuite les visites tout en conseillant les acquéreurs et en leur présentant des biens adaptés à leur profil. Lorsque ces derniers sont conquis, il ne lui reste plus qu’à finaliser l’opération. Il facilite la négociation entre les deux parties et valide les différents aspects administratifs. Certains agents immobiliers sont même chargés de la gestion locative (encaissement des loyers, régularisation des charges, baux…) et de toutes les tâches relatives à l’entretien. Tout dépend de l’agence pour laquelle vous travaillerez et/ou de vos envies.

Quel salaire pour un agent immobilier ?

Comme dans beaucoup de métiers de l’immobilier comprenant une part de prospection, il existe un salaire fixe et un variable. Cela dépend donc de vos performances.

Un agent immobilier junior pourra ainsi percevoir entre 1 400 et 2 500 euros bruts par mois, à quoi viennent s’ajouter un pourcentage de ses ventes ou locations. Ce dernier est très aléatoire et peut librement être fixé par l’entreprise dans laquelle il évolue. En général, un senior pourra voir sa rémunération mensuelle grimper à plus de 6 000 euros bruts.

Le gestionnaire locatif : l’un des métiers de l’immobilier préféré par les propriétaires

Les missions du gestionnaire locatif

Vous souhaitez devenir le meilleur ami des propriétaires ? Il suffit de les décharger des aspects encombrants liés à la gestion de leur bien en location. Interface entre ces derniers et les locataires, le gestionnaire locatif s’assure du paiement des loyers, de la régularisation des charges, de faire réaliser des devis par des artisans en cas de sinistre…

C’est également lui qui réalise les états des lieux d’entrée et de sortie. En cas de litige, il prend contact avec des avocats. Enfin, il peut même aider le propriétaire à faire ses déclarations d’impôts. Un véritable expert de la location finalement ! Il peut évoluer aussi bien en agence immobilière, qu’en cabinet de syndic de copropriété ou d’administration de biens, en office public ou semi-public de gestion de parc locatif social (HLM).

Quel salaire pour un gestionnaire locatif ?

Là encore, tout dépend de certains paramètres. La plupart des organisations rémunèrent le gestionnaire locatif sur la base du nombre de biens qu’il administre. Un débutant commencera toutefois bien souvent à 2 000 euros bruts par mois. Tandis qu’un senior percevra jusqu’à 3 500 euros bruts.

Le chasseur immobilier ou le pro de la recherche de biens

Les missions du chasseur immobilier

Vous connaissez l’animateur Stéphane Plaza ? Alors vous avez un aperçu des missions du chasseur immobilier. Et on peut dire que l’émission aura suscité des vocations et aura fait rêver de nombreux téléspectateurs !

Le métier de chasseur immobilier a notamment été rendu célèbre par l'animateur Stéphane Plaza avec son émission sur M6 !

Le chasseur immobilier est chargé de dénicher le bien idéal et correspondant au cahier des charges de ses clients. Il va donc activer son réseau et sa connaissance du marché pour leur offrir entière satisfaction. Ses missions consistent à :

  • Prendre en compte et analyser les attentes de ses clients ;
  • Faire les petites annonces et contacter les agences immobilières ou les propriétaires, les gardiens d’immeuble ou les connaissances dont il dispose pour trouver la perle rare ;
  • Visiter le bien en amont afin de déterminer s’il correspond réellement à la demande initiale ;
  • Assurer la visite du bien par les potentiels acquéreurs tout en le présentant sous son meilleur jour ;
  • Mettre en contact ces derniers avec le propriétaire ou responsable.

C’est un métier qui nécessite du dynamisme et de l’organisation. Son emploi du temps est, en effet, bien rempli entre les visites, la recherche de biens, les rendez-vous clients… Il doit aussi être en capacité de négocier les prix avec les propriétaires et de faire preuve d’un bon relationnel. Cet aspect est essentiel pour lui permettre de trouver des exclusivités sur le marché pour les présenter aux acquéreurs.

Quel salaire pour un chasseur immobilier ?

Le salaire moyen d’un chasseur immobilier débutant est de 3 000 euros. Tout dépend ensuite, là aussi, de l’agence pour laquelle vous travaillez et des honoraires fixés. Ces derniers représentent en moyenne, de 1.5 % à 5 % du prix du bien (source : Peter Jorgensen Consulting). Il faudra également prendre en compte votre statut : salarié, auto-entrepreneur… Sachez toutefois que c’est un métier dans lequel vous pouvez percevoir une rémunération tout à fait avantageuse.

Le mandataire immobilier : un commercial indépendant

Les missions du mandataire immobilier

Le mandataire immobilier occupe les mêmes missions que l’agent immobilier. Il existe pourtant des différences entre ces deux métiers. L’activité d’agent immobilier est, en effet, bien encadrée puisqu’il doit disposer d’une carte professionnelle pour pouvoir exercer. Il doit aussi s’inscrire au RSAC (registre spécial des agents commerciaux). Le mandataire n’est soumis à aucune de ces obligations. Il n’a, de fait, aucune vitrine ni surface commerciale. Il peut exercer aussi bien chez lui que dans un bureau personnel ou dans celui d’une agence immobilière.

Son activité ne pourra ainsi s’exercer que sous le nom du réseau immobilier dont il dépend. Très souvent indépendant ou auto-entrepreneur, il est rémunéré par un système de commissions, donc de pourcentage sur les honoraires perçus par ce dernier.

Quel salaire pour un mandataire immobilier ?

Le salaire du mandataire immobilier est encore plus aléatoire que celui de ses confrères puisqu’il est uniquement rémunéré en fonction de ses résultats. Il pourra ainsi bénéficier :

  • D’un pourcentage des honoraires de l’agence ;
  • De commissions d’apporteur d’affaires ;
  • De gains sur différents challenges commerciaux ;
  • D’une récompense sous forme de cadeaux.

À ces différents éléments s’ajoutent des facteurs tels que son statut, sa zone de travail ou le dynamisme de son secteur, son niveau d’expérience…

Le responsable d’agence ou le chef des métiers de l’immobilier

Les missions du responsable d’agence

Le responsable d’agence est, comme son nom l’indique, à la tête de l’agence pour laquelle il travaille. Il est donc chargé de son bon fonctionnement d’un point de vue administratif, commercial et financier. C’est lui qui impulse la stratégie et définit les objectifs commerciaux à réaliser. Il manage ainsi une ou plusieurs équipes et assure leur formation. Il peut être également amené à s’occuper des dossiers les plus importants ou sensibles. Le développement du portefeuille client doit être sa priorité.Ce poste est souvent accessible après plusieurs années d’expérience.

Quel salaire pour le responsable d’agence ?

Là encore, difficile de donner un chiffre précis tant cela dépend de bien des paramètres. Il faudra, par exemple, s’appuyer sur :

  • La taille de l’entreprise ;
  • Ses responsabilités ;
  • Son expérience ;
  • Ses résultats.

Dans certaines organisations ce dernier point est même déterminant puisqu’il n’y a pas de rémunération fixe. Le revenu du responsable d’agence immobilière est donc lié aux performances de la société. Selon les chiffres fournis par l’APEC, son salaire pourra néanmoins atteindre entre 30 000 € et 70 000 € par an.

Le juriste immobilier ou le Batman de l’immobilier

Les missions du juriste immobilier

Pas de doute sur son activité principale : le juriste immobilier est chargé… du juridique. Il intervient en soutien des équipes lors du montage des dossiers administratifs et financiers au cours d’une acquisition ou d’une vente d’un bien. C’est aussi lui qui prend en main les litiges pour défendre les intérêts de ses clients.

Il est donc incollable sur le droit immobilier, de la construction ou de l’urbanisme. Il doit, dès lors, se tenir informé en permanence et mener une veille active sur ces sujets. C’est un métier intéressant puisqu’il dispose d’une importante dimension conseil.

Le juriste immobilier est chargé de toute la partie juridique touchant à l'acquisition ou à la vente d'un bien immobilier.

Quel salaire pour le juriste immobilier ?

Le salaire d’un juriste immobilier est plus facile à estimer et est très avantageux. Il tourne en moyenne autour de 3 000 à 3 500 euros bruts mensuels. Un junior commencera donc souvent sa carrière à 2 500 euros bruts par mois. La qualité de sa formation pourra lui permettre de négocier son salaire. Enfin, selon l’entreprise dans laquelle il évoluera, il pourra prétendre à des primes sur objectifs individuelles, ou sur les résultats du groupe.

Le promoteur immobilier, un métier de bâtisseur

Les missions du promoteur immobilier

Le rôle du promoteur immobilier consiste à concevoir des biens, de l’immeuble jusqu’aux maisons individuelles en passant par les bureaux. Il doit ensuite les commercialiser. Mais ses missions ne s’arrêtent pas là puisque, à celles-ci, viennent s’ajouter :

  • La recherche de terrains constructibles ;
  • La coordination de la construction avec les différents acteurs ;
  • La vie du bâtiment par la suite puisqu’il désigne le syndicat de copropriété.

Pour exercer son activité, il peut être mandaté par un maître d’ouvrage avec lequel il est lié par un contrat de promotion. Il peut aussi faire le choix de créer son propre programme. Dans ce cas, il sera lui-même maître d’ouvrage et financera entièrement l’opération.

C’est un métier très polyvalent puisqu’il comporte une part administrative, financière, technique, commerciale…

Quel salaire pour le promoteur immobilier ?

Là encore, pas de secret : cela dépend de la zone où vous exercez et de vos choix. Sachez toutefois que vous pourrez prétendre à des salaires très avantageux. Un jeune diplômé oscille entre 2 000 et 2 400 euros bruts par mois. Le revenu moyen, lui, sera davantage autour de 3 000 euros bruts. Il pourra ensuite monter à plus de 5 000 euros. Ceci sans compter sur la part variable (prime, commissions, bonus) qui représente 20 à 25 % de la rémunération annuelle.

Quelles formations pour accéder aux métiers de l’immobilier ?

Les formations pour accéder aux métiers de l’immobilier ne manquent pas. Mais, malheureusement, elles ne sont pas toutes aussi qualitatives. Certaines agences forment elles-mêmes les personnes qui rejoignent leurs équipes en tant qu’indépendants. Les autres s’attendent à un diplôme de qualité offrant l’accès à une carte professionnelle.

Pourquoi, dans ce cas, ne pas faire le choix de faire une formation à distance qui s’adaptera à votre emploi du temps ? C’est une bonne solution lorsqu’on entame une reconversion, par exemple. Voici les formations que nous vous conseillons :

Élaborées par des professionnels, ces formations vous apporteront beaucoup, d’un point de vue des bonnes pratiques, mais aussi sur les nouveautés liées au digital.

En conclusion : les métiers de l’immobilier offrent de nombreuses opportunités

Les métiers de l’immobilier sont tellement vastes qu’il est difficile aujourd’hui de tous les énumérer. Grâce à cet article, vous avez désormais une vision des plus connus en 2022. Ces derniers vous permettront d’obtenir un salaire en phase avec vos ambitions. Car, oui, la partie commerciale étant prépondérante, votre rémunération pourra très vite grimper avec la part de variable. Il ne vous reste plus qu’à faire un choix tout en vous rassurant : les possibilités d’évolution sont également nombreuses.

CATALOGUE DE FORMATIONS

300 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
FormationImmobilier

Pourquoi et comment se former dans l'immobilier ?