Executive MBA13
Management d'Entreprise
à l'Ère du Digital

Cette formation reconnue par l’état de niveau I (niveau bac+5) vous permettra d’acquérir une vision globale stratégique et opérationnelle de l’entreprise et du management à l’ère du digital, de développer les compétences clés du manager par l’acquisition d’outils et méthodes adaptés à l’entreprise moderne et au monde numérique et de Manager une équipe en affirmant vos compétences de leadership.

EN SAVOIR PLUS

13 voir détails sur academy.visiplus.com

Web et Contenu
8 conseils pour optimiser sa stratégie de marketing de contenu en 2019

8 conseils pour optimiser sa stratégie de marketing de contenu en 2019

Quand on veut multiplier le trafic entrant sur son site, améliorer son référencement, obtenir des leads qualifiés et attirer de nouveaux clients pour conclure des ventes, une bonne stratégie de marketing de contenu est la clé de la réussite.

L’objectif est de parvenir à attirer les bons internautes sur le site en générant un trafic de qualité. Alors comment attirer des visiteurs intéressés par vos contenus ? Quelle stratégie de contenu adopter en 2019 ? Voici nos conseils pour optimiser votre stratégie.

1. Créer du contenu Evergreen et s’adapter aux besoins des cibles

Evergreen Content SEO durable Google résultats
Source image : Unsplash.fr

Créer des contenus evergreen c’est produire du contenu impérissable qui en terme d’inbound marketing et de content marketing va maintenir une efficacité dans le temps. Il faut donc créer du contenu axé “demande”, en fournissant des informations intéressantes qui répondent parfaitement à une problématique, un besoin.

Il est bon de savoir que lors d’une recherche sur Google, le moteur de recherche vous propose en priorité des résultats Evergreen et des vidéos. Il existe différents types de contenus evergreen, par exemple les FAQ, les articles reprenant des études statistiques, les infographies, les podcasts audio ou vidéo. Mais pour produire du contenu evergreen, il faut bien entendu comprendre ce qui motive les recherches de l’internaute.

Pour comprendre en profondeur les besoins réels des cibles, le plus simple consiste à se les représenter sous forme de persona. On leur donne une identité par laquelle on peut accéder aux attentes, aux habitudes et aux questionnements de chaque cible.

En inbound on peut utiliser la méthode redoutable du buyer persona et du buyer journey.

Le buyer persona sert à définir le portrait d’un potentiel client. Le buyer journey caractérise le parcours emprunté par le buyer persona, de l’identification d’une problématique à l’achat d’un produit ou d’un service. Mais revenons-en d’abord à notre buyer persona qu’il va falloir construire. Pour cela, vous pouvez créer un slide reprenant les informations principales comme l’âge, la situation familiale, la catégorie socio-professionnelle, les ressources, les objectifs, les challenges et sources d’information.

Faites preuve d’imagination en vous mettant à la place de votre cible.

  • Quels sont ses problèmes ?
  • Quelles sont ses motivations profondes ?
  • Comment se fait la prise de décision ?
  • Qu’est-ce qui la pousse à agir ?
  • Par quoi est-elle influencée ?

Voilà comment construire votre personnage, qui va vous servir de support lors de la création de contenus pour votre site ou blog. Evidemment, on créé autant de personnages que l’on a de cibles. Le buyer journey sert de son côté à faire connaissance avec votre buyer persona au travers de son parcours. Ce parcours est simple, il y a tout d’abord la prise de conscience d’une problématique, une réflexion qui pousse à rechercher des informations et une décision.

Une fois que l’on identifie les 3 étapes du parcours de son personnage, on peut voir quels sont les moments les plus propices pour capter l’attention de son potentiel client. Découvrez aussi comment écrire pour un segment de public spécifique.

2. Privilégier la qualité à la quantité

Un bon terrain produit beaucoup : on doit tenir plutôt à la qualité qu’à la quantité, dans les productions d’esprit surtout. Pierre-Jules Stahl – Les pensées et réflexions diverses, 1841.

Une bonne stratégie de contenu ne signifie pas produire un maximum de contenus chaque jour. Les internautes ne vous demandent pas d’en faire plus, mais de faire mieux. En d’autres termes, la qualité prévaut largement sur la quantité. Ce qui veut dire qu’on doit avant tout créer des contenus pertinents, visuels, documentés et des contenus evergreen. Privilégiez des contenus longs avec des articles allant de 800 à 1700 mots et publiez-les à une fréquence raisonnable.

Un article par semaine est largement suffisant s’il est de grande qualité.

Les contenus longs sont intéressants car ils gardent les prospects plus longtemps sur la page. Google va alors identifier l’intérêt de l’internaute et améliorer la visibilité de l’article.

3. Réaliser un audit SEO pour optimiser sa stratégie éditoriale

Un audit SEO permet de mettre en lumière les mots-clés prioritaires par rapport aux volumes de recherches mais aussi de la concurrence sur tel ou tel mot-clé. L’audit SEO aide par la suite à optimiser le référencement d’un site, grâce à des mots-clés préalablement déterminés que l’on va utiliser pour rédiger ses contenus. Définir un groupe de mots clés favorise par ailleurs l’organisation du calendrier éditorial autour des différentes thématiques.

Il est donc réellement indispensable de travailler sur le SEO pour améliorer sa stratégie de contenu.

4. Mettre en place un planning éditorial pour mieux s’organiser

Avant de produire des contenus on commence d’abord par s’organiser via les outils qui vont nous servir à rédiger des contenus engageant pour nos cibles. Pour cela, rien de mieux que le planning éditorial. Il aide à anticiper, mieux gérer et améliore la productivité, mais pas seulement.

  • Il permet de planifier à l’avance la publication des contenus
  • Aide à anticiper les besoins en production
  • Assure une meilleure répartition des tâches entre les rédacteurs
  • Stabilise la fréquence des publications
  • Permet un meilleur suivi des contenus publiés
  • Diminue le risque d’erreurs
  • Fait gagner du temps

Reposant sur un système partagé, le planning éditorial permet aux membres d’une équipe de travailler simultanément sur un même document. Après avoir élaboré une stratégie de contenu et procédé à un audit des contenus existants, il ne reste plus qu’à passer à l’organisation du calendrier éditorial. Il existe de nombreux outils gratuits ou payants vous permettant de le mettre en place, vous pouvez par ailleurs créer votre planning éditorial sur Wrike.

planning éditorial
Source image : Wrike.com

5. Déterminer le type de contenu par support

Tout support doit être dédié à un objectif de communication et un public. Chaque support est axé autour d’une ligne éditoriale qui lui est propre, et qui prend en considération la cible et les objectifs. Il faut donc définir pour chaque support de communication l’angle sous lequel vous allez aborder les contenus. Pour vous aider, voici quelques exemples d’objectifs par supports.

  • Un site sert à présenter l’entreprise et son activité.
  • Le blog permet la diffusion de contenus pratiques et informatifs.
  • Un support imprimé vise à détailler une offre, un service en particulier.
  • Twitter est idéal pour relayer des infos.
  • Linkedin peut aider à toucher de futurs collaborateurs
  • G+ est parfait pour diffuser des chiffres et s’adresser aux investisseurs, aux institutions.
  • Facebook pour créer des annonces vidéos In-Stream

6. Jouer sur l’émotion

marketing émotion créer émotion
Source image : clubmed.fr

Pour rédiger ou créer des contenus captivants et faire réagir votre audience, jouez sur les émotions. Les contenus doivent être agréables à lire, attractifs visuellement et intéressants, mais le but est aussi de marquer les esprits. C’est pour cela qu’il est conseillé de jouer sur la corde sensible des émotions.

On peut raconter une histoire et faire ressentir de la joie, de la tristesse, de la compassion, ou encore de la curiosité. A ce propos, saviez-vous qu’une nouvelle tendance est en train d’émerger à ce sujet aux côtés de la science ? Ses précurseurs l’ont nommée « neuromarketing« , et en politique on s’en sert déjà largement tout comme dans certaines entreprises qui veulent améliorer leur communication et mieux connaître leurs clients.

7. Utiliser un CRM pour perfectionner sa stratégie de contenu

Dans toute stratégie de contenu il est nécessaire d’utiliser des outils de gestion pour bénéficier d’une organisation optimale. Une fois les contenus publiés, vous allez interagir auprès de nombreux internautes. Et en ce sens, vous ne pouvez être crédible que si vos interactions sont logiques et cohérentes.

C’est pour cela qu’il est essentiel d’utiliser un CRM, c’est le moyen idéal pour centraliser les données relatives à vos cibles et à vos clients.

Le CRM permet entre autre de conserver en mémoire les données collectées auprès des leads, de suivre les interactions avec chacun d’entre-eux et de comprendre où ils se situent dans l’entonnoir de conversion. Tout cela est d’une grande aide pour perfectionner sa stratégie de contenu dans le temps.

8. Utiliser le marketing automation pour mieux adapter ses contenus

Le marketing automation automatise les actions de communication et permet d’analyser le comportement des leads et clients. On peut ainsi étudier leurs réactions par rapport aux différents stimulis qu’ils rencontrent. Le but est de construire une stratégie de conversion sur la base des données comportementales enregistrées par le marketing automation.

Ces données vont bien entendu orienter le style et le type de contenus qui seront produits ensuite. Retrouvez aussi 5 conseil pour analyser la performance de votre stratégie de contenu.

CATALOGUE 2018/2019

Plus de 50 FORMATIONS POUR S’APPROPRIER LE DIGITAL DE A À Z !

  1. En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.


> Voir toutes nos formations> Voir tous nos cycles> Découvrez les témoignages

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas rendu publique / Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Archives