BREAKING NEWS - FNE : Prise en charge à 100% pour les salariés en activité partielle des entreprises de moins de 300 salariés !

Articles Invités

7 erreurs souvent commises & à éviter en stratégie marketing digital

Transformation numérique, digitalisation des supports, nouvelles technologies et réseaux sociaux…votre stratégie marketing subit de plein fouet tous ces changements. Se former au marketing digital devient primordial. Oui mais voilà…dans ce grand chamboulement, on commet des erreurs. En voici 7 souvent faites et qu’on peut éviter facilement.

1 / Penser que marketing digital = marketing traditionnel sur le web

Ah si les choses pouvaient être aussi simples…
Vous avez bien appris ce qu’était un mix marketing à l’école avec les fameux 4P marketing (Product, Promotion, Price, Place) pour le positionnement marketing et commercial de votre entreprise.
Le produit ? Vous maîtrisez.
Le prix ? Également.
Mais dès qu’il s’agit d’aborder la communication et la distribution, c’est une autre affaire. Il est dépassé le temps où on achetait une page de publicité en presse ou même une bannière type réclame sur la toile.

Le digital a tout changé : vous n’êtes plus au cœur de votre communication mais c’est votre cible qui tire les ficelles dorénavant. Votre public n’est plus aussi « crédule » qu’il y a des années, il est conscient qu’on veut lui vendre à tout prix un produit ou un service. Il est devenu très exigeant, impatient et surtout critique ! Il ne va pas hésiter à répandre sur les réseaux sociaux ses avis, ses commentaires et son expérience avec votre marque.
Et dès qu’il s’agit de le toucher là où il est alors là il faut jongler avec bien plus de supports qu’auparavant : ordinateur, tablette, smartphone, presse, push notifications, sms…votre cible est volatile et surtout c’est elle qui choisit ce qu’elle veut voir et/ou lire et consommer et ceci même à 4h du matin.

Le marketing digital va très vite ! C’est effrayant mais c’est aussi très excitant ; parce que derrière votre traditionnelle page quadri, vous ne saviez pas si votre cible l’avait vue et appréciée (excepté par un posttest publicitaire fort coûteux). Derrière votre simple bannière, vous aviez auparavant un simple taux de clic. Oui mais alors ?
Le digital favorise la transparence et l’interactivité et vous devriez en être content : un 5ème P vient de se rajouter à votre Mix Marketing : Possibilités

2 / Cumuler les KPI’s (Key Performance Indicator)

C’est formidable vous pouvez analyser votre site Web avec Google Analytics.
Un outil gratuit offert par Google qui plus est !
Taux de rebond, nombres de visites, par pays, mots clés, périodes…il existe des centaines de KPIs possibles dans l’outil et vous ne savez plus où donner de la tête. Un conseil faites le tri !

Avant tout posez-vous les bonnes questions : l’objectif de votre site est-il de générer du lead ? Des ventes ? Du trafic ?
Avez-vous une activité saisonnière ? Quelle est votre cible ? Il n’est peut-être pas nécessaire de mettre l’accent sur l’analyse des réseaux sociaux si votre cible a plus de 50 ans…
Que vous soyez un site de e-commerce ou un site de news d’actualité, les KPI nécessaires à un bon pilotage ne sont pas les mêmes. Ne cumulez pas des tonnes de KPI inutiles et dans lesquels vous allez vous noyer.

Choisissez-en quelques-uns (nb de visites, nb de pages vues, nb de pages vues /visite, temps moyen passé, taux de clic, taux de conversion et taux de rebond seront vos 7 KPI les plus importants), suivez-les attentivement et surtout ne les laissez pas s’endormir… ils doivent vous aider à optimiser votre stratégie !
N’hésitez pas à faire une formation KPIs.

3 / Confondre SEO et E-reputation

L’un cherche à maîtriser votre image sur le web et dans la bouche des internautes quel que soit votre référencement habituel, l’autre à optimiser votre positionnement dans la SERP (la page de résultats de Google) quel que soit votre reputation. Vous suivez ?
En faisant parler de vous, certes vous ferez remonter votre site dans les pages de recherche mais attention ! Une rumeur nuisible à votre marque peut également vous faire remonter dans les pages de recherche…un SEO dont on pourrait bien se passer.
L’E-reputation et le personal Branding de votre marque passent donc bien avant tout. Faites parler de vous oui mais en BIEN. Le référencement naturel s’apparente finalement à du référencement qualifié.

4 / Consacrer tout son budget à Google AdWords

Ce paragraphe fait suite au précédent.
Vous avez du budget Google AdWords ? Super ! Vous voilà parti dans la surenchère de mots clés à 0,10cts. A ce prix-là, vous ne devriez pas dépenser beaucoup…erreur !
Faites attention. A miser sur des mots clés de masse, très prisés par les marques (type : « vacances en famille ») les enchères grimpent très rapidement et il est facile de se retrouver en 7eme position (et donc en 2ème page) sur les pages de recherche de Google en ayant tout dépensé…
Misez davantage sur les expressions de longue traîne, de niche peu prisées par les autres et surtout étoffez le contenu sémantique de votre site.
Là aussi, n’hésitez pas à faire une formation Google AdWords.

5 / Sous-estimer la puissance des réseaux sociaux

Un compte Facebook ? Oui, vous en avez un depuis 2013 parce que c’était la mode.
Des fans ? Oui vous en avez des centaines, peut-être des milliers…vous ne savez pas vraiment en fait. Et que font-ils sur votre page Facebook ? Alors là vous en savez encore moins.
Quant à Twitter…à part retweeter ce que vous lisez, vous ne voyez pas bien l’utilité.
En revanche, s’il y a bien quelqu’un qui y est, c’est votre public (surtout s’il est jeune).

En France, le Baromètre du Numérique nous permet de décrypter les pratiques. « 67% des internautes français (+2 points) – ont « participé, au cours des 12 derniers mois, à des réseaux sociaux ». Passer à côté ce serait vraiment ignorer ce qu’est le marketing digital. L’ère de l’information a fait place à l’ère de la conversation. Vous n’êtes plus tout seul avec votre monologue pro-marque. Les réseaux sociaux sont une mine d’or pour les marketeurs : blogueurs, influenceurs, ambassadeurs…qui de mieux que votre consommateur pour parler de votre produit ? Échangez avec eux, partagez, jouez ! Vous passeriez tout de même à côté de 33 millions d’inscrits rien que sur Facebook…

6 / Ecrire sur le Web comme dans un magazine

Là encore les règles du Web ont changé la donne surtout pour les journalistes.
Leur habituelle prose doit faire place à une écriture construite à l’inverse de ce qu’ils ont appris (principe de la pyramide inversée). Leurs articles doivent être enrichis de mots clés mais pas trop ! Histoire de ressortir là-encore dans les moteurs de recherche parce que Google adore quand c’est bien écrit, que l’idée principale de l’article soit en haut et que le contenu soit riche.
Alors soignez bien votre titre, votre Chapô et votre contenu. Pour les blagues douteuses, laissez-les plutôt en bas de page…

7 / Penser à la place de votre internaute

Comment ça il n’aime pas votre site ? Mais pourtant vous l’avez réalisé par votre super ami graphiste qui l’adore aussi ! violet c’est votre couleur préférée…
Là encore, une erreur souvent commise et certainement la plus répandue : penser à la place de.
Bannissez les expressions du type « moi j’adore ». Oui mais peut-être que votre public non.

C’est l’internaute qui met la main au panier ou lit votre contenu. C’est lui qui décide s’il veut rester ou non sur telle ou telle page. Votre site vous semble intuitif. Il est affreux et compliqué pour votre internaute.
Vous avez un avis ? C’est bien mais…
Hélas et c’est certainement le plus important de cet article : c’est l’avis de l’internaute qui compte. Pour tout. Avant tout.
Et c’est ça le plus excitant.

À propos : Séverine Pesqué

Forte d’une expérience de 13 ans dans les média, je n’ai jamais quitté ce secteur pour être aujourd’hui chargée de Marketing plurimédia (on- et offline).
J’aide ainsi à mettre en place et à développer la meilleure stratégie marketing et commerciale à travers différents devices (salons, hors media, édition, street marketing, digital..) mais en mettant toujours au cœur de mes dispositifs du digital, incontournable aujourd’hui.

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Digital brand contentGestion de Projet WebInterviewsStratégie et Projets WebStratégie Marketing

Interview "J'ai sécurisé mon parcours professionnel grâce à la formation Gestion de projet digital"

Web et e-business

E-commerce : la vague live streaming arrive en France

Stratégie d'entreprise

Les TPE françaises se réinventent durant la crise sanitaire !

ROI & Web AnalyticsStratégie Marketing

Personnalisez vos campagnes marketing avec les Zero-party data