BREAKING NEWS /// Salariés au chômage partiel : l’État peut financer jusqu’à 100 % les coûts de la formation en ligne !
En savoir plus

Growth Hacker

" Un growth hacker est une personne dont le seul et unique objectif est la croissance ; chaque décision, chaque tactique, chaque stratégie qu’il entreprend est motivée par ce seul et unique but. Pour cela, il faut que le Growth Hacker ait un désir ardent de connecter votre public-cible avec votre produit ou service. "

Autres dénominations : Growth Marketeur

Missions

Introduit par Sean Ellis, ancien salarié de Dropbox, le growth hacking se veut être un process de travail innovant plutôt qu'une nouvelle discipline.
Du web marketing, au web design, à la rédaction de contenu web, en passant par le développement et l’analyse du trafic web, growth hacker englobe un large spectre de champs d’actions faisant de lui un collaborateur complet dont le profil correspond tout à fait aux besoins des start-ups. Son objectif est de créer la réputation d’une enseigne et un afflux de trafic grâce aux outils du digital et en utilisant un minimum de ressources financières.

Automatisation de taches marketing
  • Constitution de "hacks", petits programmes informatiques permettant la récupération/l’utilisation de données en masse
Référencement SEO
  • Recommandations techniques afin d’optimiser la structure du site pour le rendre SEO-friendly
  • Définir les mots-clefs et les expressions en adéquation avec la cible client
  • Optimiser les mots clés pour augmentation du trafic sur les moteurs de recherche et des liens sponsorisés
Analyse du trafic
  • Analyser l’audience du site grâce aux outils tels que Google Analytics pour effectuer un suivi et une adaptation marketing de son action
  • Mise en place d'un  tracking de liens
Le développement web
  • Concevoir, animer un site comme le fait un web master, un intégrateur web ou encore un codeur
  • Définir les besoins
  • Analyser la concurrence
  • Faire des préconisations sur l’architecture
  • Intégrer et gérer de nouveaux contenus
Communication sur les réseaux sociaux (SMO)
  • Constituer une communauté de followers
  • Gérer l'e-reputation de l'entreprise ou de la marque
  • Utilisation des outils de partage d’information
Suivi de la relation client

  • Jouer le rôle d'intermédiaire entre l’annonceur et la régie publicitaire
  • Proposer des actions innovantes
  • Établir des relations entre les différents services pour mettre en place des actions transverses
  • Négocier des partenariats avec d’autres supports
  • Définir des moyens d’actions spécifiques (emailing, organisation d'évènements…)

Compétences

Compétences requises:

  • Une connaissance approfondie de l’environnement web, tendances, nouveautés, outils en ligne accessibles
  • Maîtrise des logiciels de bureautiques, suite Microsoft Office (Word, Excel, PowerPoint), suite Open Office
  • Connaissance des règles et des contraintes liés au référencement web (SEO)
  • Maitrise de la programmation informatique (développement de ses " hacks ", programmes d’automatisation de tâches, applications …)
  • Capacité à manager un projet et une équipe pour soutenir les activités de l’entreprise,
  • Maitrise des outils d'élaboration de stratégie marketing
  • Connaissance en content management
  • Connaissances en montage vidéo, écriture, photographie...
  • Maîtrise des réseaux sociaux

Aptitudes professionnelles:

  • Créativité
  • Goût pour l’innovation
  • Originalité
  • Polyvalence
  • Passion pour les usages du web
  • Fibre artistique
  • Réseau professionnel
  • Goût des chiffres

Environnement

Le growth hacker travaille généralement seul lorsqu'il est missionné pour une start-up mais peut aussi rejoindre une équipe lorsqu’il s’agit de projets de grande envergure.

Remunération

  • Junior : 32K€-38K€
  • Confirmé : 38K€-45K€
  • Senior : 45K€-70K€ 

Pré-requis

Il n’existe pas de profil type, ni de diplômes référents à cette fonction. De niveau d’étude post-bac à bac +5, le profil du candidat sera essentiellement évalué sur son expérience du web (développeur web, webmarketer) et sur ses précédents succès professionnels. Cependant les écoles d’ingénieurs en informatique, les DUT ou BTS informatique peuvent être considérés comme les études menant à ce type de poste.