Formations en alternance

ISCOD by VISIPLUS academy, la meilleure option pour recruter en alternance !

Formations diplômantes et certifiantes
Un choix de plus de 20 formations finançables par les dispositifs de contrat d’apprentissage / contrat de professionnalisation
Un panel de formations 100 % en ligne dédié aux métiers du marketing, de la communication, du digital, du développement commercial / relation client & des ressources humaines…
Méthodes d’apprentissage et une pédagogie innovantes
Des méthodes d’apprentissage et une pédagogie innovantes en format Digital Learning

RECEVOIR UNE DOCUMENTATION

ou nous contacter au 01.86.95.27.81

En cliquant ci-dessus sur recevoir une documentation, vous acceptez nos conditions générales d'utilisation et notre politique de confidentialité.

Pourquoi l’alternance en Digital Learning ?

Développer les compétences de l’apprenant tout en gardant une flexibilité sur son agenda et amener à un recrutement 100% gagnant-gagnant !

Une formation financée jusqu’à 100% par l’OPCO

Un programme souple et adapté au monde d’aujourd’hui. Fini les calendriers de formation imposés par le cadre rigide de l’alternance en format présentiel (une semaine entreprise / une semaine école, 3 jours entreprise / 2 jours école etc).

Avec le digital learning c’est vous qui définissez la journée dans la semaine dédiée à la formation en ligne

Un accompagnement personnalisé pour l’apprenant et pour l’entreprise

Des entrées permanentes, pas de dates fixes de « rentrée » en formation (par rapport à une rentrée une fois par an en septembre dans les formats 100 % présentiels)

Un collaborateur opérationnel dès le jour J grâce à la préparation intensive d’un mois avant la prise de poste (pour un apprenti en présentiel, les matières clefs pour l’entreprise et son tuteur sont seulement vues parfois 9 mois après la prise de poste)

La formation en alternance côté entreprise

Un collaborateur opérationnel

L’alternance représente l’opportunité d’intégrer et de former un futur collaborateur. L’apprenant intègre votre entreprise tout en se formant à des compétences métiers essentielles à votre développement.

Un collaborateur disponible au bon moment

Le contrat peut démarrer à n’importe quel moment de l’année, il n’y a pas de date de rentrée imposée.

Souvent, l’alternance peut être perçue comme une contrainte car vous n’avez pas la main sur l’agenda de votre salarié. Avec le format digital learning, vous adaptez, avec lui, les horaires de sa formation aux exigences de son poste !

ISCOD, votre partenaire tout au long du parcours

Nous vous accompagnons pour recruter votre alternant, monter l’ensemble du dossier administratif et suivons votre alternant tout au long de sa formation.

Financement de la formation

  • Le coût de la formation est pris en charge par votre OPCO (partiellement ou totalement)
  • Possibilité d’aide et de prime à l’embauche
  • Allègement des charges
  • Le salarié ne rentre pas dans l’effectif social de votre entreprise
Information
Possibilité d’aide et de prime
Aide forfaitaire / Demandeurs d’emploi de 26 ans et plus

Vous pouvez bénéficier d’une aide de Pôle emploi dans la limite de 2 000 € pour les demandeurs d’emplois de 26 ans et plus :

Prime à l’embauche / Demandeurs d’emploi de 45 ans et plus

Vous pouvez bénéficier d’une aide à l’embauche dans la limite de 2 000 € pour les demandeurs d’emploi de 45 ans et plus en professionnalisation :

Exonération de cotisations et contributions

Votre entreprise bénéficie d’exonérations de cotisations et de contributions sociales patronales et salariales au titre de ce contrat d’apprentissage :

Suivre une formation (niv Bac+2 à Bac+5) à distance en alternance et financée jusqu’à 100%, c’est aujourd’hui possible !

La formation en alternance côté apprenant

Le parcours de l’apprenant(e)

  • L’étudiant(e) sélectionne un programme qui correspond à son projet professionnel parmi les 10 parcours disponibles par la voie de l’alternance
  • La formation se réalise en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation
  • Un coach accompagne l’apprenti dans toutes les étapes de son projet depuis le choix de sa formation jusqu’à la signature du contrat d’alternance
  • Un tuteur est mis à sa disposition pour faire un suivi régulier et répondre à ses questions

Une formation jusqu’à 100 % financée

Se former en alternance pour un(e) étudiant(e), c’est non seulement acquérir une solide expérience professionnelle, mais également la possibilité de faire financer ses études et d’être rémunéré(e) ! (sur une base qui va de 65% du SMIC à 100% du SMIC)

Information
Demandeurs d’emploi
le saviez-vous ?

En signant un contrat d’alternance vous reprenez une activité salariée. Cependant, vous pouvez cumuler votre allocation d’aide au retour à l’emploi et votre rémunération. Ce cumul est plafonné au montant mensuel du salaire de référence retenu par Pole Emploi.

Ils ont fait le choix de VISIPLUS academy

Air Liquide
Capgemini
Barclays
Ag2r
Truffaut
Alainafflelou
Pwc
Air Corsica
Alcatel
Qwant
Accor hotels
Doctissimo
FedEx
Gerflor
Sfr
Air Liquide
Capgemini
Barclays
Sfr
Alainafflelou
Pwc
Air Corsica
Ag2r
Accor hotels
Doctissimo
FedEx
Truffaut
Alcatel
Qwant
Gerflor
Air Liquide
Capgemini
Barclays
Alainafflelou
Pwc
Air Corsica
Accor hotels
Doctissimo
FedEx
Alcatel
Qwant
Gerflor
Sfr
Ag2r
Truffaut
Choisir l’alternance, c’est la garantie de recruter des candidats motivés et qui bénéficient d’une qualification leur permettant d’être rapidement opérationnel

Pas 1 mais 2 types de contrats en alternance

Le contrat d’apprentissage

1. Caractéristiques du contrat d’apprentissage

Le contrat d’apprentissage est un contrat écrit de droit privé. Il prend le plus souvent la forme d’un CDD d’une durée égale à celle de la formation mais il est également permis de conclure un CDI, débutant alors par une période d’apprentissage.

Dans un cas comme dans l’autre, le contrat d’apprentissage doit être conclu au moyen du formulaire Cerfa n° 10103*06.

Vous pouvez le télécharger directement – ainsi que sa notice explicative – à l’adresse suivante : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/R1319

A noter également que le contrat d’apprentissage :

  • ne peut pas inclure de clause de dédit-formation ;
  • doit inclure le nom et la qualification du maître d’apprentissage ;
  • doit être signé en 3 exemplaires par l’employeur et l’apprenti (ou ses parents pour les plus jeunes) ;
  • doit être validé par l’organisme d’enregistrement. En fonction du secteur d’activité de votre entreprise, il peut s’agir de la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat ou la Chambre d’Agriculture. Pour les employeurs du secteur public non industriel et commercial, c’est l’unité territoriale de la Direccte qui prend en charge la validation de contrats.
2. Qui peut être apprenti ?

Depuis le 1er janvier 2019, les contrats d’apprentissage sont accessibles de 16 à 30 ans (29 ans révolus).

Il est toutefois possible de repousser l’âge légal jusqu’à 31 ans s’il s’agit d’un second contrat d’apprentissage conclut :

  • pour permettre à l’apprenti d’accéder à un diplôme de niveau supérieur ;
  • parce que le premier contrat à été rompu pour des raisons indépendantes de la volonté de l’apprenti.

Dans un cas comme dans l’autre, le second contrat doit être signé dans un délai d’un an après l’achèvement du premier.

Retenez également qu’il n’y a aucune limite d’âge pour :

  • les apprentis reconnus travailleurs handicapés ;
  • les apprentis devant obtenir leur diplôme pour créer ou reprendre une entreprise.
3. Temps de travail

Pour les apprentis majeurs, le temps de travail est semblable à celui des autres salariés de l’entreprise soit 35 h par semaine, à moins d’une dérogation conventionnelle ou collective particulière.

En revanche des dispositions spéciales sont prises pour les apprentis de moins de 18 ans :

  • ils sont dispensés de travail de nuit. De même, il est formellement interdit de les faire travailler un jour de fête légale ;
  • ils ne peuvent pas travailler plus de 4h30 consécutives, suivies de 30 minutes de pause ;
  • à moins d’une dérogation spéciale de l’inspection du travail, ils ne peuvent pas travailler plus de 8 heures par jour ;
  • ils doivent avoir 2 jours de repos consécutifs par semaine.
4. Quel est la durée du contrat d’apprentissage ?

Quelle est la durée du contrat d’apprentissage ?

Depuis le 1er janvier 2019, la loi autorise la conclusion d’un CDD de 6 mois à 3 ans. Il peut aller jusqu’à 4 ans si l’apprenti est reconnu comme travailleur handicapé.

En cas de conclusion d’un CDI, la période d’apprentissage doit également être comprise entre 6 mois et 3 ans, voire 4 ans pour un travailleur handicapé.

5. Comment se déroule la formation ?

La formation de l’apprenti dure au moins 400 heures par an ou 1 350 heures réparties sur 2 ans dans le cadre d’un BTS. Le temps exact passé en entreprise et en CFA (Centre de Formation des Apprentis) varie en fonction de la formation.

Quoi qu’il en soit, l’employeur doit désigner un maître d’apprentissage pour superviser le travail de l’alternant et l’aider à s’intégrer dès son premier jour dans l’entreprise.

Un entretien d’évaluation sera organisé par le CFA en présence du maître d’apprentissage, de l’apprenti et de l’employeur dans les 2 mois suivant la conclusion du contrat : le déroulement de la formation pourra alors être réaménagé en fonction des circonstances.

6. Les avantages financiers et fiscaux

Par souci de simplification, la Loi instaure l’attribution d’une aide unique pour les contrats d’apprentissage souscrits à partir du 1er janvier 2019 : elle est uniquement destinée aux entreprises de moins de 250 salariés et aux formations permettant d’obtenir un diplôme ou une certification d’un niveau inférieur ou égal au Bac.

Son montant maximal est de :

  • 4 125 € pour la 1ère année d’exécution du contrat ;
  • 2 000 € pour la 2ème année ;
  • 1 200 € pour la 3ème année ET la 4e année si elle a lieu (ex. : travailleur handicapé, année supplémentaire suite à la non-obtention du diplôme).
  • L’aide est versée automatiquement chaque mois, dès le début du contrat d’apprentissage.
  • Vous pouvez également bénéficier :
  • de la réduction générale des cotisations patronales sur les rémunérations n’excédant pas 1,6 SMIC ;
  • d’une aide à la conclusion du contrat plafonnée à 3 000 € pour l’embauche d’un travailleur handicapé ;
  • de la créance de taxe d’apprentissage pour une entreprise de 250 salariés ou plus comptant plus de 5 % de jeunes en apprentissage.

Cette dernière est calculée comme suit: [% de l’effectif en alternance entre 5 % et 7 % X effectif annuel moyen de l’entreprise au 31/12 de l’année précédente)] / 100 X (400 €).

7. Tableau de rémunération

La rémunération d’un apprenti dépend essentiellement de son âge et de son année de formation. Elle est calculée par rapport au SMIC mensuel (1 521,22 € en 2019) mais peut être majorée si les accords collectifs prévoient une rémunération minimale supérieure.

Rémunération brute minimale prévue par la Loi en 2019 :

Année 16 -17 ans 18-20 ans 21-25 ans 26 ans et +
1ère année de la formation 410,73 €
(27% du SMIC)
654,12 €
(43% du SMIC)
806,24 €
(53% du SMIC)
100 % du SMIC (soit 1521,22 €) ou salaire le plus élevé entre le SMIC et le salaire minimum conventionnel
2nde année 593,27,94 €
(39% du SMIC)
775,82 €
(51% du SMIC)
927,94 €
(61% du SMIC)
3ème année 836,67 €
(55% du SMIC)
1019,22 €
(67% du SMIC)
1186,55 €
(78% du SMIC)

A noter que si le contrat d’apprentissage prévoit des avantages en nature, ils peuvent être déduits à hauteur de 75 % du salaire.

Le contrat de professionnalisation

1. Caractéristiques du contrat

Le contrat de professionnalisation est un contrat écrit pouvant prendre la forme d’un CDD d’une durée égale à celle de la formation ou d’un CDI débutant par un dispositif de reconversion ou de promotion par alternance, dit aussi dispositif pro-A. S’il peut être conclu à temps complet ou à temps partiel, le CDI ne peut en aucun cas inclure de clause de dédit-formation. Mais il peut fixer une période d’essai !

Que vous souhaitiez conclure un CDD ou un CDI avec un alternant, vous devez utiliser le formulaire Cerfa n°12434*02, disponible avec sa notice sur :
https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/R10338

A noter également que le contrat de professionnalisation doit :

  • désigner un tuteur ;
  • spécifier clairement les actions de professionnalisation envisagées ;
  • être adressé à l’OPCO compétent dans les 5 jours suivant sa signature. Celui-ci peut l’annuler dans un délai de 20 jours, s’il estime qu’il n’est pas en conformité avec la réglementation en vigueur ou les conventions collectives.
2. A qui s’adresse le contrat de professionnalisation ?

Le contrat de professionnalisation est destiné aux demandeurs d’emploi de 26 ans et plus ainsi qu’aux bénéficiaires :

du RSA ;

de l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés) ;

de l’AAS (Allocation de Solidarité Spécifique).

Les personnes ayant conclu un CUI (Contrat Unique d’Insertion) peuvent également y accéder de même que les jeunes âgés de 16 à 25 ans ayant quitté le système scolaire sans qualification.

3. Temps de travail

Dans un contrat de professionnalisation, le temps de travail indiqué inclut le temps de formation, sachant que ce dernier doit :

durer au minimum 150 heures par an ;

sauf accord de branche spécifique, représenter 15 % à 25 % de la durée totale du CDD ou du dispositif pro-A pour un CDI.

Retenez aussi que le nombre d’heures de travail hebdomadaires de l’alternant ne peut pas excéder celui des autres salariés ni dépasser la durée quotidienne de travail maximale autorisée.

4. Quelle est la durée du contrat de professionnalisation ?

La Loi instaure une durée de 6 à 12 mois, aussi bien pour les contrats de professionnalisation à durée déterminée que pour le dispositif pro-A des CDI.

Il est toutefois possible de la prolonger dans certaines circonstances, notamment pour permettre au salarié en alternance d’obtenir une qualification complémentaire. Dans ce cas la durée du CDD peut être portée à 36 mois.

Pour le dispositif pro-A, la limite maximale est généralement fixée à 24 mois, notamment pour les demandeurs d’emploi de 26 ans et plus inscrits depuis plus d’un an à Pôle emploi. Elle peut aussi être portée à 36 mois pour les jeunes de 16 à 25 ans révolus sans diplôme de l’enseignement technologique ou professionnel, et n’ayant pas validé un second cycle de l’enseignement secondaire.

5. Qui prend en charge les actions de formation ?

Les actions de formation peuvent directement être assurées par votre entreprise si vous disposez d’un service dédié. Dans le cas contraire, elles seront effectuées par un organisme de formation agréé.

Bon à savoir : dans le cadre de sa formation, le salarié en alternance peut être appelé à effectuer des stages dans une ou plusieurs autres entreprises, afin d’expérimenter d’autres méthodes de travail ou d’utiliser des outils non disponibles chez son employeur « principal ». Une convention doit alors être signée par chaque entreprise d’accueil, l’employeur et le salarié : le temps passé chez elles ne doit pas dépasser la moitié du temps de formation inscrit au contrat de professionnalisation.

6. Les avantages financiers et fiscaux

Dans le cadre d’un contrat de professionnalisation, l’OPCO finance les actions de formation, d’évaluation et d’accompagnement du salarié en alternance. Il prend également en charge les éventuels frais liés au tutorat (ex. : formation du tuteur).

Un contrat de professionnalisation peut également permettre de bénéficier :

  • de la réduction générale des cotisations patronales renforcée depuis le 1er janvier 2019 ;
  • d’une aide de l’Etat plafonnée à 2 000 € pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de plus de 45 ans n’ayant pas travaillé dans l’entreprise au cours des 6 derniers mois ;
  • d’une aide de Pôle emploi plafonnée elle aussi à 2 000 € pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de 26 ans et plus ;
  • d’une aide à la conclusion du contrat en cas d’embauche d’un travailleur handicapé. Elle peut aller jusqu’à 4 000 €.

Cette dernière est calculée comme suit: [% de l’effectif en alternance entre 5 % et 7 % X effectif annuel moyen de l’entreprise au 31/12 de l’année précédente)] / 100 X (400 €).

7. Tableau de rémunération

La Loi prévoit un salaire minimum brut majoré pour les alternants de moins de 26 ans déjà titulaire d’un diplôme égal ou supérieur au Bac.

Age de l’alternant Salaire de base minimal Brut - de 21 ans Salaire majoré minimal Brut21 ans à 25 ans
- de 21 ans 836,67 € (55 % du SMIC) 988,80 € (65 % du SMIC)
21 ans à 25 ans 1064,86 € (70 % du SMIC) 1216,98 € (80 % du SMIC)
26 ans et plus Le salaire ne peut pas être inférieur au SMIC, soit 1 521,22 € mensuels ou à 85 % de la rémunération minimale prévue par les dispositions conventionnelles applicables dans l'entreprise. Pas de majoration prévue

Quant aux différents avantages en nature, ils peuvent, là encore, être déduits du salaire à hauteur de 75 % sauf disposition particulière inscrite au contrat de travail ou dans les conventions collectives.

Foire Aux Questions

BACHELOR COMMUNITY MANAGEMENT ET BRAND CONTENT

Définir et mettre en place une stratégie de contenu à forte valeur ajoutée et obtenir un Titre certifié reconnu par l’Etat de niveau 6 (Bac+3/+4).

BACHELOR DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL & NÉGOCIATION

Piloter efficacement les actions commerciales d'une équipe et obtenir un Titre certifié reconnu par l’Etat de niveau 6 (Bac+3/+4).

BACHELOR GESTION DE PROJET DIGITAL

Gérer efficacement l'ensemble des étapes d'un projet digital et obtenir un Titre certifié reconnu par l’Etat de niveau 6 (Bac+3/+4).

BACHELOR MARKETING ET COMMUNICATION

Élaborer une stratégie marketing et communication performante et obtenir un Titre certifié reconnu par l’Etat de niveau 6 (Bac+3/+4).

BACHELOR OFFICE MANAGER À L’ÈRE DU DIGITAL

Réussir dans sa fonction d’Office Manager et obtenir un Titre certifié reconnu par l’Etat de niveau 6 (Bac+3/+4).

BACHELOR RESPONSABLE DE PROJET WEBMARKETING ET COMMUNICATION DIGITALE

Acquérir des compétences en matière de projets web marketing et obtenir un Titre certifié reconnu par l’Etat de niveau 6 (Bac+3/+4).

BACHELOR RESPONSABLE MANAGEMENT OPÉRATIONNEL

Maîtriser les compétences organisationnelles nécessaires en gestion d’entreprise et obtenir un Titre Certifié reconnu par l’Etat de niveau 6 (niveau Bac+3/+4).

BACHELOR RESPONSABLE RESSOURCES HUMAINES À L’ÈRE DU DIGITAL

Concevoir et mettre en place des dispositifs, pratiques et outils RH et obtenir un Titre certifié reconnu par l’Etat de niveau 6 (Bac+3/+4).

BACHELOR TRAFFIC MANAGER

Gérer efficacement le trafic et l'audience d'un site et obtenir un Titre certifié reconnu par l’Etat de niveau 6 (Bac+3/+4).

MASTÈRE MANAGEMENT DE PROJET DIGITAL

Acquérir les compétences nécessaires pour mettre en place un projet digital et obtenir un Titre Certifié reconnu par l’Etat de niveau 7 (niveau Bac+5).

MASTÈRE MARKETING ET COMMUNICATION

Construire une stratégie marketing et communication performante et obtenir un Titre Certifié reconnu par l’Etat de niveau 7 (niveau Bac +5).

MASTÈRE RECRUTEMENT, RH ET MANAGEMENT

Développer les compétences clés en matière de recrutement et obtenir un Titre Certifié reconnu par l’Etat de niveau 7 (niveau Bac+5).

MBA BUSINESS DEVELOPMENT, NÉGOCIATION & VENTE STRATÉGIQUE BTOB

Développer une stratégie Business Development BtoB performante et obtenir un Titre Certifié reconnu par l’Etat de niveau 7 (niveau Bac+5).

MBA ENTREPRENEURIAT À L’ÈRE DU DIGITAL

Acquérir les compétences pour le management de projets et obtenir un Titre Certifié reconnu par l’Etat de niveau 7 (niveau Bac+5).

MBA MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L’ÈRE DU DIGITAL

Mettre en œuvre une gestion stratégique des ressources humaines et obtenir un Titre Certifié reconnu par l’Etat de niveau 7 (niveau Bac+5).

MBA MANAGEMENT D’ENTREPRISE À L’ÈRE DU DIGITAL

Maîtriser les compétences du management stratégique d’entreprise et obtenir un Titre Certifié reconnu par l’Etat de niveau 7 (niveau Bac+5).

MBA STRATÉGIES WEB MARKETING & PROJETS COMMUNICATION DIGITALE

Se former aux outils, techniques et stratégies digitales et obtenir un Titre enregistré au RNCP de niveau 7 (niveau Bac+5).

TITRE CERTIFIÉ CONSEILLER.E RELATION CLIENT À DISTANCE

Maîtriser la relation clientèle, ses attentes et ses réclamations, tout en conduisant avec habileté une approche commerciale pertinente et obtenir un titre certifié reconnu par l’État de Niveau 4 (Niveau BAC).

TITRE CERTIFIÉ ASSISTANT(E) RH

Gérer l'administration du personnel, mettre en oeuvre les processus de recrutement, d’intégration et de formation des salariés et obtenir un Titre enregistré au RNCP de niveau 5 (niveau Bac+2).

TITRE CERTIFIÉ Gestionnaire de l’administration des ventes et de la relation commerciale à l’ère du digital

Développer une relation commerciale efficace, optimiser l’administration des ventes et pérenniser l’activité marketing et commerciale de l’entreprise.

TITRE CERTIFIÉ NEGOCIATEUR(TRICE) COMMERCIAL(E)

Elaborer une stratégie commerciale omnicanale performante, prospecter et négocier des propositions commerciales, et obtenir un Titre enregistré au RNCP de niveau 5 (niveau Bac+2).

TITRE CERTIFIÉ RESPONSABLE PETITE ET MOYENNE STRUCTURE

Piloter efficacement une stratégie d’entreprise en conformité avec les objectifs fixés, mener une bonne gestion des ressources humaines, matérielles et financières de votre PME et obtenir un titre reconnu par l’État de Niveau 5 (Niveau BAC+2).

TITRE CERTIFIÉ WEB DESIGNER / UX DESIGNER

Concevoir des interfaces web ergonomiques, réaliser des design adaptés aux contenus et obtenir un Titre enregistré au RNCP de niveau 5 (niveau Bac+2).

Peu importe vos effectifs : tant que votre entreprise appartient au secteur privé, elle a le droit d’embaucher un ou plusieurs alternants via un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, sous réserve de pouvoir les former correctement.

A ce titre, retenez que :

  • 1 maître d’apprentissage ne peut encadrer que 2 apprentis en même temps ;
  • 1 tuteur de professionnalisation salarié ne peut encadrer que 3 alternants en même temps. La limite est fixée à 2 alternants lorsque l’employeur exerce lui-même la fonction de tuteur.

Si on pense encore que l’alternance est réservée aux jeunes de 16-25 ans, la réalité est toute autre. En effet, vous pouvez désormais embaucher un apprenti de 30 ans (ou même nettement plus âgé s’il est handicapé) ou encore un demandeur d’emploi de plus de 45 ans à l’aide d’un contrat de professionnalisation par exemple.

Pas du tout, même si cette idée reçue a « la vie dure » ! En pratique, il est tout à fait possible de viser un diplôme ou une qualification professionnelle dans le domaine du commerce, de l’informatique, du marketing ou encore de la communication digitale via une formation en alternance.

Oui : sur le plan légal, ils ont exactement la même valeur.

Retenez surtout que :

  • le contrat d’apprentissage permet essentiellement aux moins de 30 ans d’obtenir un diplôme alors que le contrat de professionnalisation s’adresse en premier lieu aux publics éloignés de l’emploi souhaitant obtenir une qualification professionnelle reconnue ;
  • ces contrats d’alternance ont des modalités, des durées et des avantages financiers différents.
  • Pour bien choisir entre les deux, vous devez prendre soigneusement en compte les besoins actuels et futurs de votre entreprise !

Au sein de votre entreprise, l’alternant aura un statut de salarié à part entière : ce n’est pas un « simple » stagiaire. Cela implique qu’il a les mêmes droits et devoirs que les autres salariés, à quelques nuances près : une réglementation spéciale s’applique notamment aux apprentis de moins de 18 ans.

Les motifs de résiliation, Côté alternant

Pour les contrats d’apprentissage conclus depuis le 1er janvier 2019, l’apprenti peut demander à rompre le contrat en saisissant le médiateur et en respectant les délais prévus par le décret n° 2018-1231 du 24 décembre 2018. Il doit ainsi prévenir l’employeur au minimum 5 jours calendaires après saisine du médiateur. Cette situation se présente notamment lorsque les missions effectuées n’ont aucun rapport avec le métier visé par l’apprenti…

La Loi autorise aussi la fin anticipée d’un contrat d’apprentissage si l’apprenti a obtenu son diplôme plus tôt que prévu : il doit cependant informer son employeur 2 mois avant son départ.

Quant à l’alternant en contrat de professionnalisation il peut :

  • poser sa démission durant un CDI, sans justifications mais avec préavis. Cependant sa démission ne doit être ni abusive ni nuire à l’employeur ;
  • demander la rupture de son CDD s’il vient d’obtenir un CDI dans une autre entreprise. S’il doit prévenir son employeur au moins 2 semaines avant son départ en lui fournissant un justificatif d’embauche, il n’est pas obligé d’obtenir son accord pour partir.

Les motifs de résiliation, côté employeur

Au besoin, l’employeur peut demander à rompre le contrat en cas de force majeure (ex : liquidation judiciaire de l’entreprise) ou licencier l’alternant, avec préavis, pour :

  • faute grave ;
  • manquement répété aux obligations (ex. : refus d’exécuter ses missions et de suivre les instructions de son tuteur) ;
  • inaptitude physique ou professionnelle de l’alternant à exercer le métier qu’il souhaitait préparer.

A noter que les motifs doivent toujours être crédibles et justifiés pour éviter un recours pour licenciement abusif avec demande de dommages et intérêts. De plus, même en cas de faute lourde, l’apprenti a droit à l’indemnité compensatrice de congés payés, équivalente au solde des congés acquis non pris.

Intéressé(e) par une formation en alternance ?

Je suis un apprenant

Je veux suivre une formation en alternance en format digital learning

Envoyez-nous votre demande de renseignement et nous vous recontacterons dans les plus brefs délais.

Le coût de votre formation est entièrement pris en charge par votre entreprise d’accueil.

Je suis une entreprise

Je veux recruter un apprenant en alternance en format digital learning

N’hésitez pas à faire une demande d'information et recevez des candidats présélectionnés par notre pôle sourcing & recrutement.

Une question ?

Vous êtes intéressé(e) par la formation en alternance mais ne savez pas par où commencer ?

Faites-vous rappeler par un conseiller en moins de 24h

Suivre une formation longue

Vous souhaitez en savoir plus sur notre offre alternance ?