Search Marketing

VSEO : 10 bonnes pratiques pour optimiser le référencement de vos vidéos

Bonnes pratiques VSEO pour améliorer le référencement de vos vidéos

La vidéo, c’est LE format qui séduit les clients en 2024. Y compris en BtoB ! D’où l’intérêt de déployer une véritable stratégie VSEO (Video Search Engine Optimization) pour maximiser la visibilité de vos vidéos sur la Toile et renforcer votre présence en ligne… Intéressé(e) ? Nous vous expliquons l’essentiel à savoir pour optimiser le référencement de vos vidéos !

Le VSEO, c’est quoi ?

Tout comme le SEO (Search Engine Optimization) englobe toutes les techniques permettant d’améliorer la position d’un site web sur les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP), le VSEO englobe quant à lui toutes celles permettant d’optimiser le référencement de vos vidéos.

En pratique, les techniques VSEO sont surtout employées pour faire monter les vidéos dans les résultats de recherche YouTube. Mais elles fonctionnent également sur d’autres plateformes concurrentes comme Dailymotion par exemple !

Lorsqu’elles sont bien exploitées, elles peuvent même inciter Google à faire apparaître vos vidéos directement dans les résultats de recherche ! C’est d’ailleurs l’un des plus grands intérêts du VSEO. Mais c’est loin d’être le seul…

Quelles sont les bonnes raisons de faire du VSEO ?

Profitez au maximum de la puissance du format vidéo

Le saviez-vous ? La popularité du format vidéo ne cesse de croître sur le Web depuis déjà plusieurs années. Au point qu’en 2020, l’entreprise américaine Cisco estimait que les vidéos représenteraient 82% du trafic internet mondial en 2023 !

S’il est difficile d’avoir un chiffre précis de nos jours, une chose est sûre : les vidéos sont absolument PARTOUT sur la Toile. Notamment sur les sites les plus populaires, à en croire le classement 2024

Bon à savoir : YouTube est le second site le plus visité au monde, juste après le célèbre moteur de recherche Google. A lui seul, YouTube représenterait aussi plus de 20% du trafic mobile.

Sources : similarweb et Statista

Faut-il également préciser que le célèbre réseau social TikTok, qui a connu une ascension fulgurante dans le monde, repose essentiellement sur les vidéos ? Et que la plupart des autres réseaux sociaux (ex. : LinkedIn, Instagram) ont choisi d’héberger également ce format ?

Bref : la vidéo plaît énormément. C’est bien pour cela que la plupart des entreprises s’en sont déjà emparée pour s’adresser à leurs clients et leurs prospects, aussi bien en BtoC qu’en BtoB. C’est un format ludique, simple à partager, qui permet de faire passer de nombreuses informations facilement…

Mais encore faut-il que les internautes trouvent vos vidéos au milieu de toutes celles produites par vos concurrents. C’est là qu’appliquer une bonne stratégie VSEO devient essentielle : sans elle, vos vidéos risquent de passer pratiquement inaperçues dans cette masse de contenus.

Augmentez votre visibilité sur Google

Comme nous le disions déjà plus haut, Google affiche également des vidéos dans ses résultats de recherche. Sur sa page directement dédiée aux recherches vidéo bien sûr MAIS également au sommet de la page des résultats de recherche globale, comme vous pouvez le constater sur l’image ci-dessous :

VSEO : les vidéos bien répertoriées s'affichent en haut des SERPs Google
Capture Google pour la requête « tuto maquillage »,
avril 2024

Ainsi, en travaillant bien le VSEO de vos vidéos, vous pouvez même avoir la chance d’apparaître dans le top des résultats pour un mot-clé sur lequel vous avez pourtant du mal à positionner les pages de votre site par exemple !

Autre bonne chose à savoir : depuis sa mise à jour Hummingbird, Google tient compte de la présence de vidéos sur votre site. Cela signifie que si une page de votre site web intègre une vidéo de bonne qualité bien référencée, ses chances de figurer en première page de la SERP sont plus élevées.

Boostez le trafic qualifié vers votre site web

N’oubliez pas que vous pouvez inclure des liens vers votre site web sous votre vidéo YouTube. Ou même insérer directement dans votre vidéo un QR Code renvoyant sur votre site !

Le VSEO peut ainsi vous permettre d’accroître le trafic qualifié sur votre site. Du moins si vous positionnez vos vidéos sur des mots-clés cohérents avec votre secteur d’activité, bien entendu !

Quelles sont les bonnes pratiques VSEO à connaître ?

Bonne nouvelle : le VSEO est un domaine assez accessible. Plus que le SEO classique en tout cas, qui demande de prendre en compte plus de facteurs !

Faites une vidéo de bonne qualité

Première chose à retenir : si la qualité de l’image et/ou du son de votre vidéo est franchement mauvaise, tous les efforts que vous ferez pour bien la référencer resteront vains. En effet, YouTube et Google ont la réputation de privilégier les vidéos de bonne qualité. Il n’y a qu’à voir à quel point les vidéos HD (Haute Définition) sont valorisées dans les résultats de recherche YouTube…

Bref : proposez la meilleure qualité de son et d’image que possible. Tout en veillant également à ce que votre vidéo soit réellement intéressante ! Conseils pertinents, tutoriels pour bien utiliser vos produits, FAQ vidéo pour répondre aux principales questions de vos clients… Il y a vraiment beaucoup d’options possibles. Mais dans tous les cas, il faut que votre contenu plaise réellement aux internautes. Soit parce qu’il leur a véritablement été utile. Soit parce qu’il les a amusés.

Si votre vidéo plaît, vous obtiendrez beaucoup de likes, de commentaires et de partages quand vous la publierez sur YouTube et vos autres réseaux sociaux. C’est un gage de qualité pour Google, qui la mettra donc plus facilement en avant dans ses résultats de recherche !

Choisissez les bons mot-clés

Tout comme le SEO, le VSEO repose beaucoup sur les mots-clés. L’une de vos premières tâches sera donc de déterminer votre mot-clé principal et vos mots-clés secondaires, en fonction :

  • de votre secteur d’activité ;
  • du contenu exact de votre vidéo ;
  • des recherches les plus populaires.

Pour connaître les grandes tendances de recherches sur YouTube dans votre secteur, vous pouvez tout simplement commencer par entrer un terme lié à votre activité et vous inspirer des suggestions YouTube.

Vous pouvez trouver des idées de mots-clés populaires directement sur YouTube !
Capture d’écran YouTube montrant les recherches plus populaires
autour du terme « marketing ».

Autre possibilité : utiliser un outil digital ! Saviez-vous par exemple que l’un des onglets Google Trends est spécifiquement dédié aux recherches YouTube ? Il suffit d’aller sur « Explorer », puis sur « Recherche sur le Web » et sélectionner « Recherche YouTube », comme dans l’image ci-dessous :

VSEO : Google Trends fait partie des outils à connaître pour trouver les meilleurs mots-clés à exploiter sur YouTube !
Capture Google Trends, avril 2024

Mais vous pouvez également utiliser d’autres outils comme
YouTube Autocomplete par exemple. Ou encore vidIQ , qui compte aussi parmi les solutions les plus populaires !

Donnez un nom pertinent à votre fichier vidéo

Beaucoup de gens l’ignorent. Et pourtant, le nom sous lequel vous enregistrez votre fichier vidéo participe également au référencement. En effet, le nom de votre fichier est la toute première chose qui permettra à la plateforme d’hébergement vidéo ou au moteur de recherche de comprendre de quoi parle votre contenu.

Tirez donc une croix sur les noms de fichiers du type « ma première vidéo Youtube.mp4 », « projet vidéo 1.mp4 », etc. Nous vous conseillons plutôt :

  • d’inclure votre mot-clé principal dans le nom de votre fichier. De préférence au tout début ;
  • d’éviter les espaces, les accents, les majuscules, les apostrophes, le c cédille (ç) et autres caractères spéciaux. Pourquoi ? Tout simplement parce que de nombreuses plateformes ne les prennent pas en charge. Pour éviter tout incident, il vaut mieux se contenter d’utiliser les 26 lettres de l’alphabet (en minuscule et sans accent). Vous pouvez également utiliser des chiffres si vous le souhaitez, ainsi que le trait d’union ou le underscore (« trait du bas » sur la touche 8 de votre clavier) pour séparer les mots composants votre fichier.

Exemple concret : nommer votre fichier « notre vidéo géniale sur le marketing.mp4 » ne serait pas un choix très judicieux. En revanche, vous pouvez très bien opter pour le nom de fichier suivant : « marketing_strategique_bonnes_pratiques.mp4 ».

Soignez également le titre de votre vidéo

Bien entendu, il est aussi recommandé de placer votre mot-clé principal dans le titre de votre vidéo. Mais pas seulement : il faut également donner envie aux internautes de cliquer sur votre vidéo avec une bonne formule d’accroche !

Soignez votre titre pour inciter les internautes à cliquer dessus !

Restez concis : YouTube autorise seulement 100 caractères pour le titre !

Travaillez bien la description de votre vidéo

Qu’il s’agisse de YouTube ou d’une autre plateforme d’hébergement vidéo, soigner votre description est essentiel pour que votre vidéo soit bien référencée.

En pratique, il est recommandé d’y placer votre mot-clé principal et vos mots-clés secondaires. Mais vous devrez également appliquer le principe de la pyramide inversée pour rédiger votre description. Pour rappel, cela signifie que vous devez placer les informations les plus importantes, comme le lien vers votre site par exemple, au tout début de la description.

Pourquoi ? Parce que même si vous disposez généralement de beaucoup d’espace pour vous exprimer (YouTube autorise jusqu’à 5000 caractères par exemple), la description est tronquée. Bien sûr, les internautes qui le souhaitent peuvent cliquer dessus pour la dérouler en entier… Mais très peu d’entre eux le font : la plupart se contente de jeter un oeil sur les premières lignes visibles. Prenez donc bien ce facteur en compte pour rédiger votre description !

Bon à savoir également : sur YouTube, c’est également dans la partie description que vous pouvez créer les chapitres de votre vidéo, comme indiqué dans le centre Google Help. Certaines entreprises sautent parfois cette étape mais il est recommandé de le faire : cela facilite la navigation sur votre vidéo, ce qui est perçu comme un signal positif par YouTube et Google.

Les tags, c’est bon pour votre VSEO… Mais à dose raisonnable !

Quelques hashtags bien choisis aideront aussi YouTube et Google à bien comprendre de quoi parle votre vidéo et à la présenter aux bonnes personnes. Pas la peine d’en faire trop : mieux vaut 3 hashtags bien ciblés que 15 tags trop génériques. Vous êtes prévenu(e) : YouTube apprécie seulement les tags à petite dose. S’ils sont trop nombreux, il risque de considérer votre contenu comme du spam !

Placez votre vidéo dans la bonne catégorie

Quand on télécharge une vidéo sur YouTube, la plateforme propose de la classer dans une catégorie. Un fait que beaucoup de gens ignorent en réalité, car il faut cliquer sur l’onglet « plus » pour voir cette fonctionnalité apparaître, dans la partie « détails de la vidéo ».

Une fois l’option repérée, nous vous conseillons bien entendu de choisir la catégorie la plus adaptée à votre vidéo. Cela participera à son référencement !

Il existe plusieurs catégories de vidéos sur YouTube mais ce n'est pas toujours simple de bien choisir la sienne.
Extrait des catégories disponibles sur YouTube

Ajoutez aussi des sous-titres pour optimiser votre VSEO

Pour améliorer le référencement de vos vidéos, il est également recommandé d’ajouter des sous-titres. Y compris dans la langue d’origine de la vidéo ! Cela :

  • facilite l’accès à l’information pour les malentendants ;
  • permet aussi de réduire drastiquement le taux de rebond, de nombreux internautes regardant en réalité les vidéos sans le son. En particulier quand ils les regardent dehors sur leur smartphone !

Bien entendu, le texte est également analysé par Google et YouTube et sera pris en compte pour le référencement de votre vidéo. D’où l’intérêt de placer également vos mots-clés dans le texte de votre vidéo d’ailleurs !

2 autres bonnes pratiques VSEO à connaître

Sur YouTube et diverses autres plateformes d’hébergement vidéo, vous avez également la possibilité de :

  • créer des playlists pour y classer vos vidéos. Faites-le en utilisant des mots-clés judicieux pour nommer vos playlists. Cela améliorera la visibilité de votre vidéo ;
  • localiser votre vidéo, en indiquant qu’elle a été filmée à Paris par exemple. Pour beaucoup de vidéos, cette étape peut être sautée. Mais si vous ciblez une zone géographique bien précise, parce que vous tenez un restaurant ou un commerce dans la région parisienne par exemple, vous avez tout intérêt à le faire. YouTube et Google en tiendront compte et la pousseront en avant dans les recherches localisées des internautes.

Et la miniature de la vidéo dans tout ça ? Elle ne compte pas pour le VSEO ?

Techniquement, la miniature de votre vidéo n’a pas d’impact direct sur son référencement naturel. En revanche, elle a un impact sur le taux de clics (CTR) !

En effet, c’est souvent elle qui incite les internautes à cliquer sur votre vidéo. Même si son titre reste aussi un élément essentiel pour les décider à cliquer dessus !

Bref : vous avez tout intérêt à créer une bonne miniature pour booster votre taux de clics et votre nombre de vues. Plus facile à dire qu’à faire, certes, car ce qui marche avec certains publics ne fonctionnent pas forcément avec toutes les cibles…

Mais à titre indicatif, sachez que les couleurs vives attirent plus facilement l’attention. Si bien qu’elles génèrent généralement un CTR plus élevé, tous secteurs confondus.

Si les vidéos de l’un de vos concurrents totalisent beaucoup de vues, pensez également à analyser ses miniatures pour comprendre ce qui fonctionne dans votre secteur !

Besoin d’aide pour optimiser votre référencement ?

Si le VSEO est relativement simple à maîtriser, le SEO est en revanche un art plus délicat. Délicat mais extrêmement utile pour optimiser le référencement de votre site sur Google et les autres moteurs de recherche !

Au besoin, n’hésitez donc pas à faire appel à une agence SEO ou un consultant externe pour améliorer votre stratégie.

Autre option intéressante : opter tout simplement pour une formation SEO et rédaction Web, pour booster vos compétences internes en la matière. Celle-ci vous donnerait toutes les clés pour bien référencer vos différents contenus et gagner en visibilité sur la Toile !

Mais ce n’est qu’un exemple, bien entendu. En réalité, il existe de nombreuses autres formations intéressantes. Comme cette formation en écriture pour les réseaux sociaux, par exemple, qui vous apprendrait notamment à optimiser votre chaîne YouTube !

Enfin, si une formation vous intéresse, sachez également que :

  • différents dispositifs de financement (ex. : CPF, aides régionales) peuvent couvrir les frais de votre formation, en fonction de votre situation professionnelle. Pour en savoir plus à leur sujet, nous vous invitons à télécharger gratuitement notre guide des dispositifs de financement ;
  • si vous optez pour une formation en ligne, vous pourrez débuter vos cours à n’importe quel moment de l’année. Vous pourrez également étudier où et quand vous le souhaitez, l’e-learning offrant une grande souplesse d’organisation.

Une dernière question à nous poser ? Dans ce cas, contactez nos conseillers. Ils seront ravis de vous renseigner sur les formations disponibles et les manières de les financer !

CATALOGUE DE FORMATIONS

300 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Search Marketing

Google Spam Update : de nouvelles pénalités contre le Black Hat Seo

Search Marketing

Fin des cookies tiers, Google SGE : l'actu search marketing 2024 qui va impacter votre business

Référencement NaturelSearch MarketingStratégie MarketingWeb et Contenu

5 bonnes pratiques pour débuter en SEO

Web et e-business

6 conseils pour réussir votre rentrée e-commerce