BREAKING NEWS - FNE : Prise en charge à 100% pour les salariés en activité partielle des entreprises de moins de 300 salariés !
Interviews

« Je pense avant tout qu’il faut être curieux, avoir une bonne analyse et ensuite une bonne synthèse et une bonne écriture. », Thierry Jarrié, rédacteur technique Studec

Dans le cadre de la réalisation du Guide des métiers du marketing et de communication VISIPLUS academy, nous avons une nouvelle fois donné la parole aux professionnels. Notre objectif ? Donner une vision à la fois globale et précise de chaque métier du secteur.

Immersion le monde des rédacteurs technique avec Thierry Jarrié, rédacteur technique pour Studec.

VISIPLUS academy : Pourriez-vous présenter et revenir brièvement sur votre parcours professionnel ? Qu’est-ce qui vous a attiré dans votre poste actuel ?

Thierry Jarrié : «C’est les aléas de la vie qui m’ont fait arriver jusque-là. J’ai commencé comme mécanicien auto, pendant 3 ans à gravir les échelons puis je me suis lassé, j’ai démissionné pour un poste en bureau d’études qui n’a pas fonctionné puis j’ai trouvé une mission d’intérim en bureau d’études comme ouvrier. Mon intéressement aux fonctions des chargés de projet m’a permis d’être pris pour l’analyse et la rédaction des rapports d’essais. C’est de là qu’a démarré la partie rédaction. Ensuite à la fin de la mission, j’ai retrouvé rapidement un poste de rédacteur technique pour la réalisation d’un manuel de maintenance sur les pompes diesel. Puis à la fin de cet ouvrage j’ai été pris pour la rédaction des revues techniques de maintenance automobile, puis de quelques articles. Ensuite, la vie étant pleine de surprises … j’ai changé plusieurs fois de postes et de sociétés, je suis également devenu auto-entrepreneur, avant de reprendre le poste de rédacteur technique en maintenance dans des domaines militaires.»

VISIPLUS academy : Quelles sont les compétences et les qualités nécessaires pour exercer ce métier ?

Thierry Jarrié : «Je pense avant tout qu’il faut être curieux, avoir une bonne analyse (comment démonter n’importe quoi) et ensuite une bonne synthèse et une bonne écriture. Et beaucoup de logique surtout.»

VISIPLUS academy : Quelles sont les différentes missions liées à votre travail ? Comment se déroule une journée type ?

Thierry Jarrié : «La première mission d’un projet commence par analyser les données d’entrée, ce que nous fournit le client, pour être dans le bain et voir si un complément est nécessaire et quel type de travaux seront à réaliser. Il arrive aussi qu’on se déplace sur place pour voir le matériel et le manipuler, prendre des photos et des notes, prendre contact avec des spécialistes.
Ensuite c’est de l’étude de documents, la rédaction, la réalisation de maquettes pour que les dessinateurs réalisent les illustrations utiles. Rester cohérent dans toutes les actions et dans toute la rédaction, avoir les mêmes termes. La journée type, c’est ça, analyser une donnée et en mesurer les impacts pour ensuite rédiger le texte.»

VISIPLUS academy : Que préférez-vous dans ce métier ?

Thierry Jarrié : «La réflexion. La partie analyse et synthèse qui va produire la rédaction. »

VISIPLUS academy : Quelles sont les évolutions professionnelles possibles selon vous ? Est-il possible d’évoluer vers d’autres métiers ? Lesquels ?

Thierry Jarrié : «Pour moi, je pense que je pourrais évoluer comme chef de projet. L’évolution vers d’autres métiers, je ne pense pas, c’est plutôt l’inverse, pour moi par exemple, de la mécanique auto j’ai évolué vers la rédaction technique. Pour quelqu’un qui est dans le domaine de la maintenance industriel par exemple, c’est possible d’évoluer vers la rédaction.
Après, je pense que c’est l’environnement dans lequel on se trouve qui peut favoriser une éventuelle évolution vers autre chose, voir à se former sur des outils différents qui peuvent ouvrir d’autres portes … »

VISIPLUS academy : Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui voudraient accéder ce type de fonction ?

Thierry Jarrié : «Je crois qu’il y a des formations dans la rédaction, journalisme, mais ces formations s’orientent surtout vers la presse et magazines, pas la technique.
Je pense qu’il faut d’abord être technique et ensuite un bon niveau de culture et d’écriture, puis se former aux normes et aux outils de rédaction électronique (xml, sgml…).»

VISIPLUS academy : Que pensez-vous des formations qui existent dans ce domaine ?

Thierry Jarrié : « Je ne connais pas ce domaine. »

VISIPLUS academy : Quelles sont les évolutions actuelles de votre métier ? Comment voyez-vous poste dans 3 ans ?

Thierry Jarrié : « Nous sommes déjà dedans et cela ne fera que progresser. »

VISIPLUS academy : Pensez-vous que le digital a déjà un impact sur votre fonction ?

Thierry Jarrié : « C’est au niveau informatique et développement qu’il y a des évolutions, nous serons juste utilisateurs de nouveaux outils et on apprendra à s’en servir sur le tas, puis des corrections seront demandées pour faire évoluer les outils …»

VISIPLUS academy : Avez-vous initié une réflexion autour de la transformation digitale de votre métier ?

Thierry Jarrié : «C’est déjà le cas.»

VISIPLUS academy : Quels seront les leviers et les enjeux de cette transformation selon vous ?

Thierry Jarrié : «C’est au niveau informatique et développement qu’il y a des évolutions, nous serons juste utilisateurs de nouveaux outils et on apprendra à s’en servir sur le tas, puis des corrections seront demandées pour faire évoluer les outils … »

VISIPLUS academy : Enfin, quels mots clés choisiriez-vous pour décrire votre métier ?

Thierry Jarrié : «#Analyse #Synthèse #Rigueur»

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Développement CommercialInterviews

"La formation développement commercial a agit comme un véritable booster"

Interviews

"Ma formation a été un vrai plus pour accéder à un nouvel emploi" - Aurélie Bois, future Directrice Dom Avenir Services

Interviews

"Il était nécessaire pour moi de trouver une solution 100% en e-learning, afin de concilier mon souhait de formation et mes activités en cours avec des horaires flexibles" - Daphné Frappé, PDG Leboncourtier

Interviews

"C'est une vocation ! On est orienté client ou pas !", Sandrine Cinus, Responsable CRM chez Promod