RH 2.0

RSE : un vrai impact sur le recrutement et la fidélisation des salariés ?

RSE impact fidélisation et recrutement salariés

Démarche RSE et recrutement des salariés ferait-il bon ménage ? Pour répondre à cette question, l’Observatoire de l’Innovation Responsable 2023 d’Oracle et Odexa passe au crible les attentes des Français en matière de RSE. Que savent-ils de la Responsabilité Sociétale des Entreprises exactement ? Pensent-ils que les entreprises françaises font assez d’efforts en la matière ? Seraient-ils prêts à quitter leur entreprise pour une autre plus « méritante » ? Quels devraient être les axes prioritaires de la démarche RSE d’après eux ? Autant de points sur lesquels cet Observatoire apporte des réponses précises. Nous vous présentons ses principaux enseignements dans notre article !

RSE : encore des efforts à faire en matière de communication…

Premier enseignement de cet Observatoire : de nombreux salariés ne savent pas vraiment ce qui signifie la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Tous âges et catégories socioprofessionnelles confondus, ils seraient seulement 45% à avoir au moins déjà entendu parler de la RSE… Et seuls 16% d’entre eux en auraient une connaissance vraiment précise !

RSE : la plupart des salariés français ne savent pas de quoi il s'agit.
Réponse à la question « Avez-vous déjà entendu parler de la RSE
dans les entreprises ? »,
Observatoire de l’Innovation Responsable 2023 d’Oracle et Odexa

Pourtant, ce concept n’est pas si jeune ! En effet, la norme ISO 26000 qui encadre et guide la démarche RSE a été publiée dès l’année 2010…

Faut-il y voir un manque de communication interne ? Probablement. D’autant plus que de nombreux salariés ne connaissent pas les engagements RSE de leur propre entreprise ! En pratique :

  • seulement 9% des personnes interrogées savent réellement ce que fait leur entreprise en la matière ;
  • 32% savent que leur entreprise déploie une démarche RSE mais n’en connaissent pas les détails ;
  • et environ 1/3 des salariés est incapable de dire si l’entreprise dispose d’une direction ou d’une entité quelconque en lien avec la RSE.

Près de 15 ans après la publication de la norme ISO 26000, seuls 45% des Français ont déjà entendu parler de la RSE et moins d’1 salarié sur 2 connaît les engagements de son entreprise en la matière (41%).

Source :
Observatoire de l’Innovation Responsable 2023

Cela étant dit, il ne s’agit que de moyennes ! Dans les faits, on observe que certaines catégories de salariés sont mieux informées que les autres…

Quels sont les salariés les mieux renseignés sur la RSE ?

Bonne nouvelle : 69% des cadres interrogés connaissent le concept de RSE (vs 41% des employés et des ouvriers).

Les 25-34 ans sont également bien informés ! En effet, 62% d’entre eux connaissent la RSE. Ce qui n’a rien de très surprenant ! Les Millennials étant particulièrement sensibles aux causes environnementales et sociales, ils recherchent d’eux-mêmes des informations à leur sujet. Ce qui leur permet de « compenser » les lacunes de communication interne de leur entreprise autour de la RSE. En revanche, seulement 31% des 65 ans et plus sont familiers avec ce concept…

La RSE : un sujet important malgré tout !

Certes, de nombreux salariés ne connaissaient pas le terme RSE avant d’être interrogés pour cette étude. Mais cela ne les empêche pas d’être sensibles aux problèmes de la société… Et de penser que les entreprises françaises doivent s’impliquer et donner le bon exemple en la matière !

En effet, une fois « éclairés » sur la signification de la RSE, 92% des répondants déclarent qu’il devrait s’agir d’un sujet important pour les entreprises. Voire même d’un sujet prioritaire pour 31% d’entre eux (jusqu’à 41% pour les moins de 25 ans) !

RSE et recrutement des salariés : la plupart des Français considèrent que la RSE doit être un sujet important voire prioritaire pour les entreprises. C'est particulièrement vrai chez les moins de 25 ans !
Réponse à la question :
« Selon vous, la RSE doit-elle être pour les entreprises un sujet de… »,
Observatoire de l’Innovation Responsable 2023 d’Oracle et Odexa

RSE : quels sont les sujets prioritaires pour les salariés ?

Toujours selon cet observatoire, les salariés attendent surtout des entreprises qu’elles s’investissent dans :

  • la santé et la sécurité au travail. En pratique, 86% des salariés estiment que cela devrait faire partie des préoccupations prioritaires pour les entreprises. 11% estiment également qu’il s’agit d’un sujet important mais que cela ne devrait pas forcément faire partie des grandes priorités des entreprises. Cela donne tout de même 97% de répondants convaincus de l’intérêt de ce sujet ;
  • la Qualité de Vie au Travail (QVT). Même s’il est vrai qu’on parle de plus en plus de QVCT(Qualité de Vie et des Conditions de Travail) à la place ! Dans les faits, 82% des répondants pensent que les entreprises devraient en faire l’une de leurs priorités. On dénombre aussi 15% de répondants convaincus de son importance mais qui n’en font pas forcément une priorité… Soit une fois encore 97% de répondants à considérer la QVT comme un sujet important ;
  • l‘égalité femmes-hommes au sein de leurs équipes. Pour 76% des salariés interrogés, il devrait s’agir d’une priorité pour toutes les entreprises ! 20% d’entre eux le considèrent également comme un sujet important mais non prioritaire. Ce qui donne 96% de salariés sensibilisés à la lutte envers l’égalité femmes-hommes dans les entreprises !

Mais il ne s’agit là que du top 3 des sujets importants aux yeux des salariés ! Ils apprécieraient également que les entreprises fassent des efforts en matière d’égalité des chances, de protection de l’environnement et d’éthique.

Si vous voulez faire de la RSE un levier de recrutement pour les salariés, veillez surtout sur la santé et la sécurité au travail, la QVT et l'égalité femmes-hommes.
Réponse à la question :
« Et pour vous, les sujets suivants doivent- ils être, pour les entreprises, un sujet prioritaire, important mais pas prioritaire, pas important.. ? »
Observatoire de l’Innovation Responsable 2023 d’Oracle et Odexa

Autant d’axes à travailler dans votre démarche RSE pour faciliter le recrutement des salariés !

Globalement, les Français considèrent que l’engagement des entreprises est insuffisant…

Autre point intéressant soulevé par l’Observatoire de l’Innovation Responsable 2023 : la plupart des salariés sont insatisfaits par la démarche RSE des entreprises. En effet, 70% d’entre eux déclarent que l’engagement des entreprises françaises en matière de RSE est « globalement insuffisant ».

Un mécontentement particulièrement marqué chez les femmes (78%) et chez les salariés du public (74%)…

Seul vrai point positif : près de la moitié des 18-24 ans (49%) estiment au contraire que l’engagement des entreprises françaises est suffisant. Alors qu’ils sont censés être les plus exigeants en la matière ! Peut-être sont-ils tout simplement mieux informés que les autres sur les actions des entreprises françaises ? Car il faut reconnaître que de nombreuses marques (ex. : Fnac-Darty, Carrefour, Petit Bateau) font des efforts louables envers la société…

Un regard amer sur leur propre entreprise

Plus inquiétant encore : 64% des salariés estiment que l’engagement RSE de leur propre entreprise est insuffisant.

Un taux d’insatisfaction qui monte même à 70% chez les femmes. Ce qui n’a rien de très surprenant ! En effet, en dépit des efforts du gouvernement pour promouvoir l’égalité femmes-hommes sur l’ensemble du territoire, de fortes inégalités salariales persistent dans de nombreuses entreprises, comme le relève leBaromètre Sexisme 2023mené par l’Institut Viavoice pour le Haut Conseil à l’Égalité.

Sans parler des remarques et comportements sexistes sur le lieu de travail, qui sont toujours d’actualité…

« A poste ou compétences égales, 23% des femmes ont déjà vécu un écart de salaire avec un collègue homme. Ce taux grimpe à 34% pour les cadres, dont une sur cinq considère avoir déjà été discriminée au travail ».

Source : extrait de l’article de Radio France
Baromètre Sexisme 2023 : « La situation est alarmante », estime le Haut Conseil à l’Égalité

Sur quels sujets les entreprises incitent-elles leurs salariés à participer ?

Toujours selon cet Observatoire, les entreprises françaises demandent surtout à leurs salariés :

  • d’avoir une bonne conduite. En effet, 68% des répondants déclarent que leur entreprise les incite à se comporter correctement avec les fournisseurs, leurs autres collaborateurs et les clients ;
  • de les aider à réduire les déchets de l’entreprise (49%). Notamment en utilisant leur propre mug à la pause café plutôt que des gobelets en plastique ;
  • d’appliquer un ensemble de bonnes pratiques numériques (47%), comme le fameux droit à la déconnexion par exemple, ou le tri des emails.
De plus en plus d'entreprises encouragent leurs salariés à appliquer les bonnes pratiques du numérique.

Mais si ces pratiques sont assez répandues, les actions plus « contraignantes » pour l’entreprise sont nettement plus rares. Ainsi, seulement 32% des répondants déclarent que leur entreprise les incite à la mobilité verte. En prenant en charge leur abonnement vélo par exemple ou encore en encourageant le co-voiturage entre collaborateurs…

De même, seulement 23% des salariés rapportent que leur entreprise fait des efforts pour les aider à manger de manière plus équilibrée, bio et/ou locale (ex. : restaurant d’entreprise proposant des produits sains et locaux).

RSE : un vrai levier de recrutement et de fidélisation des salariés ?

Les Français seraient-ils prêts à quitter leur entreprise en cas de démarche RSE décevante ?

A en croire cette étude, près d’1 salarié sur 4 serait prêt à quitter son entreprise si elle s’impliquait peu (voire pas du tout) en matière de RSE !

Mais ce chiffre est encore plus élevé chez :

  • les salariés ayant fait des études supérieurs. 32% de ceux qui ont dépassé le niveau BAC seraient ainsi prêts à se tourner vers une entreprise plus impliquée en matière de RSE ;
  • et sans surprise chez les 25-34 ans ! En effet, ils seraient 40% à envisager de quitter leur entreprise en cas de démarche RSE décevante…

Autant dire que le déploiement d’une solide démarche RSE peut vraiment vous aider à fidéliser vos collaborateurs. En particulier les plus jeunes !

Un phénomène qui n’est pas près de s’arrêter, étant entendu que la nouvelle génération (les « Zoomers ») sont encore plus sensibilisés aux enjeux sociétaux que les Millennials…

La RSE facilite-t-elle vraiment le recrutement des salariés ?

Last but not least, cet Observatoire révèle également que la RSE à un réel impact sur le recrutement des salariés. En effet, 75% d’entre eux en moyenne affirment que la démarche RSE d’une entreprise constitue un critère de choix important. 13% vont même jusqu’à la considérer comme l’un de leurs critères prioritaires pour choisir leur futur employeur !

Soignez votre démarche RSE peut réellement faciliter le recrutement des salariés !
Réponse à la question
« Et si vous envisagiez de rejoindre une entreprise, le fait qu’elle s’implique en matière de RSE serait dans votre décision quelque chose de… ? »,
Observatoire de l’Innovation Responsable 2023 d’Oracle et Odexa

Là encore, les plus jeunes prouvent qu’ils sont particulièrement sensibilisés à la RSE : les salariés de moins de 25 ans sont 85% à la considérer comme un critère de choix important au moment de postuler ou d’accepter l’offre d’un employeur.

La politique RSE d’une entreprise est devenue un critère de choix professionnel à part entière, la clé de l’engagement et de la fidélisation des salariés dans un contexte de tensions sur les recrutements. C’est d’ailleurs pour cette raison que chez Oracle nous prenons des engagements forts avec pour objectif commun d’atteindre zéro émission nette d’ici 2050.

Source :
Christophe Negrier,
Directeur général d’Oracle France.

N’hésitez pas à consulter l’intégralité de l’Observatoire de l’Innovation Responsable 2023 d’Oracle et Odexa pour en savoir plus ! Même si nous avons déjà présenté ses principaux enseignements, vous y trouverez de nombreuses informations complémentaires.

Conseils bonus pour optimiser la fidélisation et le recrutement des salariés grâce à la RSE

Soignez votre communication RH autour de la RSE

Communiquer autour de vos actions et de vos engagements auprès du grand public, c’est bien. D’ailleurs de nombreuses entreprises maîtrisent déjà à merveille l’art du marketing responsable ! Mais ne sacrifiez pas votre communication RH pour autant : elle est essentielle si vous voulez transformer votre démarche RSE en véritable levier de fidélisation et de recrutement des salariés.

En pratique, vous devez surtout veiller à :

  • communiquer régulièrement sur les objectifs et les résultats RSE de votre entreprise. Via un podcast diffusé dans vos locaux par exemple, les newsletters internes ou votre intranet ;
  • communiquer également largement sur votre démarche RSE sur l’espace ou le site carrière de votre entreprise ;
  • encourager vos collaborateurs à s’impliquer concrètement dans la démarche RSE de l’entreprise. En les invitant à proposer eux-mêmes des idées d’actions. Ou encore en leur proposant des challenges « verts » amusants à relever comme ce challenge 0 déchet par exemple.
Très ludiques, les challenges RSE ont souvent beaucoup de succès en entreprise.

Pensez à une formation en RSE

A en croire l’Observatoire de l’Innovation Responsable 2023, seulement 19% des entreprises inciteraient leurs salariés à suivre une formation en RSE. C’est bien peu, compte tenu de l’importance et de la complexité du sujet !

C’est d’autant plus dommage qu’il existe de nos jours une vaste palette de formations en lien avec la RSE. Certaines d’entre elles sont même disponibles en ligne. Ce qui est vraiment très pratique pour gagner du temps et pour s’organiser plus facilement. En effet, avec les formations en ligne, vous pouvez étudier où et quand vous voulez. Sous réserve seulement d’avoir une connexion internet !

Pensez à l’Executive MBA Management des RH et projets RSE par exemple. Cette formation donne toutes les clés pour :

  • construire et déployer une solide démarche RSE ;
  • communiquer efficacement à son sujet et impliquer les salariés ;
  • recruter plus facilement les nouveaux talents à l’ère du digital, etc.

À noter également que vous pouvez faire appel à plusieurs dispositifs de financement pour ce type de formation. Comme le CPF (Compte Personnel de Formation) ou encore le plan de développement des compétences de l’entreprise !

Au besoin, n’hésitez pas à contacter nos conseillers. Ils répondront à toutes vos questions et vous aideront à faire financer votre formation en RSE si vous le souhaitez !

CATALOGUE DE FORMATIONS

300 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
RH 2.0

Où en est l'engagement RSE des marques en 2023 ?

RH 2.0

RH : 4 erreurs à ne pas commettre pour réussir la rentrée 2023

Actualités BlogManagement des HommesRH 2.0

Journée du droit des femmes : quelle égalité professionnelle en 2023 ?

Management des HommesRH 2.0Stratégie d'entreprise

5 idées d’actions à mener pour célébrer la journée des droits des femmes le 8 mars dans votre entreprise