BREAKING NEWS - FNE : Prise en charge à 100% pour les salariés en activité partielle des entreprises de moins de 300 salariés !
Interviews

« Le métier de communication financière est un métier relativement récent », Stéphanie Laval, l’interview métier

Dans le cadre de la réalisation du Guide des métiers du marketing et de communication VISIPLUS academy, nous donnons une nouvelle fois la parole aux professionnels. Notre objectif ? Proposer une vision globale et précise de chaque métier de ces secteurs.

Cette semaine, nous vous proposer de faire immersion le monde des responsables communication financière, avec Stéphanie Laval, responsable de la Communication financière et Relations investisseurs au sein du Groupe TF1.

VISIPLUS academy : Pourriez-vous présenter et revenir brièvement sur votre parcours professionnel ? Qu’est-ce qui vous a attiré dans votre poste actuel ?

Stéphanie Laval : « Après deux années de classes préparatoires, j’ai intégré l’ESC Rouen (Neoma Business School actuellement). Pendant ces années d’école, j’ai choisi une dominante Finance et Gestion Internationales et ai effectué une année de césure avec des stages orientés en finance dans 3 entités différentes (contrôle de gestion chez Bouygues Telecom, audit externe au sein du cabinet Mazars et trésorerie à Vivendi).

Après mon expérience en stage très positive au sein de Bouygues Telecom, j’ai commencé ma carrière professionnelle chez Bouygues Telecom où j’ai occupé 3 postes assez différents mais tous avec une dimension financière. J’ai commencé par un poste de contrôleuse de gestion pendant 2 ans et demi, j’étais en charge de la production du chiffre d’affaires et de l’analyse de la rentabilité des offres à destination des jeunes (cartes prépayées et forfaits bloqués). Puis j’ai enchaîné avec un poste assez différent au sein de la direction des affaires règlementaires en qualité de chargée de mission régulation. J’avais pour mission principale d’être l’interface entre le régulateur des télécoms (l’ARCEP) et Bouygues Telecom pour tout ce qui concernait le respect des obligations inscrites dans les licences de téléphonie des opérateurs. Enfin, j’ai pris la tête de la communication financière de Bouygues Telecom pendant trois ans. Après ses 9 années chez Bouygues Telecom, j’ai rejoint l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) au sein de la Direction des Emetteurs. J’étais en charge du suivi d’une cinquantaine de sociétés cotées principalement dans le domaine de l’énergie : vérification du respect par les sociétés cotées de leurs obligations d’information périodique et permanente, et instruction des projets de documents d’information officiels établis par les émetteurs à l’occasion notamment des introductions en bourse, des émissions de titres de capital ou de titres de créance. Enfin, j’ai saisi l’opportunité de pouvoir rejoindre l’équipe de communication financière/relations investisseurs au sein de TF1, équipe que j’ai intégré depuis septembre dernier.»

VISIPLUS academy : Quelles sont les compétences et les qualités nécessaires pour exercer ce métier ?

Stéphanie Laval : « Pour exercer le métier de communication financière il faut, comme l’intitulé du poste l’indique, 2 qualités essentielles : avoir de bonnes connaissances en finance et être un bon communicant.
Voici donc les principales qualités nécessaires pour réussir dans ce poste :
– Connaissances financières solides et nécessaires pour comprendre les différents ratios financiers (chiffre d’affaires, résultat opérationnel, résultat net) et les différents états financiers (compte de résultat, bilan, tableaux de flux de trésorerie).
– Qualité rédactionnelle et de synthèse : savoir faire passer des messages pertinents et de façon concise.
– Qualité relationnelle : nécessaire aussi bien avec les interlocuteurs internes qu’externes à l’entreprise car il faut que les messages passés au marché (analystes, actionnaires) soient les mêmes qu’en interne.
– Rigueur nécessaire car les données étant publiées, donc consultables à l’extérieur, il est impératif de bien s’assurer qu’elles soient correctes et cohérentes.
– Maîtriser l’anglais car la plupart des interlocuteurs externes à l’entreprise sont anglo-saxons (par exemple chez TF1, plus de la moitié des analystes qui suivent la valeur sont basés à Londres et leurs notes d’analyse sont rédigées en anglais). »

VISIPLUS academy : Quelles sont les différentes missions liées à votre travail ? Comment se déroule une journée type ?

Stéphanie Laval : « La journée d’un communicant financier varie selon les périodes de l’année. Mais chaque jour, je surveille le cours de la bourse de l’entreprise et ses fluctuations par rapport au marché et aux éventuelles annonces faites par l’entreprise ou un concurrent. De plus, je fais de la veille en lisant les différents articles de presse relatifs au secteur des médias dans lequel mon entreprise évolue afin de savoir si des annonces majeures sont susceptibles d’affecter le cours de bourse.
Le métier de communication financière/relations investisseurs est articulé autour de temps forts dans l’année qui correspondent à des prises de parole officielles aux marchés financiers (analystes, investisseurs, actionnaires principalement). Il s’agit de l’annonce des résultats financiers et opérationnels de l’entreprise après chaque fin de trimestre, ainsi que de l’Assemblée générale, rendez-vous annuel avec les actionnaires de l’entreprise.
Ces journées nécessitent une préparation minutieuse des documents présentés qui a lieu au cours du mois précédent la date de l’événement. Pour la présentation des résultats, il s’agit de mettre en avant les messages clés que l’entreprise veut faire passer à la communauté financière (analystes et investisseurs essentiellement) à travers les performances commerciales et financières de TF1. Lors de ces présentations, il s’agit également de communiquer sur des objectifs financiers et des perspectives stratégiques à plus ou moins long terme.
Juste après ces périodes d’annonces, suivent généralement des périodes dites de roadshows au cours desquelles le management accompagné des équipes de communication financière, partent rencontrer les actionnaires actuels ou potentiels dans les pays où ces derniers se situent (pour TF1, principalement à Paris ou en Europe – Londres, Milan, Zurich, Francfort).
En parallèle de ces missions, l’équipe de communication financière a en charge la coordination de la rédaction du document de référence, document annuel publié par les entreprises cotées chaque année et récapitulant tout ce qui s’est passé au cours de l’année écoulée dans les principaux domaines suivants : évolution des éléments financiers, de la gouvernance, de la rémunération des dirigeants, de la responsabilité sociale et sociétale de l’entreprise, de l’environnement concurrentiel dans lequel l’entreprise évolue…. »

VISIPLUS academy : Que préférez-vous dans ce métier ?

Stéphanie Laval : « – Métier stratégique car je suis au courant des derniers enjeux et orientation stratégique de l’entreprise.
– Relations en front avec le management de TF1 (membres du comité exécutif) pour construire les messages clés.
– Relations avec l’extérieur de l’entreprise : la communauté financière (analystes, investisseurs et actionnaires) principalement et parfois les journalistes.
– Bonne visibilité et connaissance de la situation financière de l’entreprise.
– Métier de la finance mais avec une dimension importante de communication qui donne une dimension « humaine» au métier.
– Relations avec les différentes entités opérationnelles de l’entreprise pour comprendre les résultats financiers et opérationnels du trimestre (donner du sens aux chiffres présentés). »

VISIPLUS academy : Quelles sont les évolutions professionnelles possibles selon vous ? Est-il possible d’évoluer vers d’autres métiers ? Lesquels ?

Stéphanie Laval : « Il existe peu de postes en communication financière/relations investisseurs (en général petite équipe au sein des entreprises cotées uniquement), ce qui les rend, je trouve, d’autant plus intéressants. Ce type de poste est un bon tremplin pour bien appréhender la finance en entreprise et poursuivre sa carrière dans d’autres postes de la finance ou de la stratégie par exemple car c’est un métier avec une vision globale de l’entreprise. »

VISIPLUS academy : Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui voudraient accéder ce type de fonction ? (formation continue par exemple)

Stéphanie Laval : « – Avant tout le poste de communication financière est un poste pour lequel un profil financier est requis car c’est un poste dans lequel on est amené à analyser des chiffres et des états financiers.
– Une formation de type école de commerce ou formation universitaire équivalente spécialisation finances. »

VISIPLUS academy : Que pensez-vous des formations qui existent dans ce domaine ?

Stéphanie Laval : « Le métier de communication financière/relations investisseurs est un métier relativement récent.
Il existe depuis quelques années seulement (lancement fin 2013) une formation de base et une certification en communication financière/relations investisseurs. Ces formations sont proposées par le Cliff (association française des professionnels de la communication financière) et l’Université Paris Dauphine (http://www.communication.financiere.cliff.dauphine.fr). J’ai moi-même suivi la formation certifiante « IR Fundamentals» et ai été diplômée en 2015.
Le métier de communication financière évoluant dans un environnement très réglementé et qui va l’être de plus en plus, je pense qu’une formation plus accès sur la réglementation, pourquoi pas dispensée par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), serait nécessaire et indispensable à toute personne voulant exercer ce métier. »

VISIPLUS academy : Quelles sont les évolutions actuelles de votre métier ? Comment voyez-vous poste dans 3 ans ?

Stéphanie Laval : « Comme je l’écrivais précédemment, le métier de communication financière est un métier relativement récent, exercé au sein d’équipes restreintes et présent dans les sociétés cotées.
C’est un poste indispensable et clé au sein d’une entreprise cotée car c’est une des seules équipes à être amenées à parler et donner des informations clés relatives à l’entreprise à un public externe à l’entreprise.
Les marchés financiers étant de plus en plus soumis à des règles, il est nécessaire que les personnes au poste de communication financière soit régulièrement informé des évolutions et puisse être accompagné dans la mise en œuvre de ces évolutions. »

VISIPLUS academy : Pensez-vous que le digital a déjà un impact sur votre fonction ? Va en avoir de toutes les manières ?

Stéphanie Laval : « Oui le digital a déjà un impact pas tant dans les outils du digital que peut utiliser une entreprise pour diffuser sa communication financière mais plus pour faire face aux éventuelles rumeurs qui se propagent plus vite sur les réseaux sociaux. A ce titre, une rumeur peut prendre rapidement de l’ampleur et l’entreprise doit réagir si celle-ci a potentiellement un impact sur l’évolution du cours de bourse. Ce phénomène est relativement nouveau et la réglementation en la matière a d’ailleurs récemment évolué pour tenir compte de cette évolution amenée par le digital. »

VISIPLUS academy : Avez-vous d’ailleurs initié une réflexion autour de la transformation digitale de votre métier ?

Stéphanie Laval : « Nous utilisons déjà le digital au sens des outils digitaux pour la mise à disposition sur un site dédié et accessible publiquement, de tous nos documents de publication des résultats consultables à n’importe quel moment en français et en anglais.

De plus, lors de la présentation des résultats à la fin de chaque trimestre, nous organisons un call avec les analystes accessibles depuis n’importe où, leur évitant ainsi d’avoir à se déplacer au sein de l’entreprise pour assister à la présentation des résultats. »

VISIPLUS academy : Enfin, quels mots clés choisiriez-vous pour décrire votre métier ?

Stéphanie Laval : #Challenge #Visibilité #Contact #Ouverture #Communication #Finance #Enjeux

CATALOGUE DE FORMATIONS

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Interviews

« Ceux qui maitrisent les différents aspects de la transformation digitale ont forcément un atout par rapport aux autres. », Cyril Barreteau, l'interview exclu