Executive MBA13
Management d'Entreprise
à l'Ère du Digital

Cette formation reconnue par l’état de niveau I (niveau bac+5) vous permettra d’acquérir une vision globale stratégique et opérationnelle de l’entreprise et du management à l’ère du digital, de développer les compétences clés du manager par l’acquisition d’outils et méthodes adaptés à l’entreprise moderne et au monde numérique et de Manager une équipe en affirmant vos compétences de leadership.

EN SAVOIR PLUS

13 voir détails sur academy.visiplus.com

Emploi
La reconversion digitale des professionnels du marketing : entre nécessité et besoin de changement

La reconversion digitale des professionnels du marketing : entre nécessité et besoin de changement

La révolution digitale a bouleversé en profondeur de nombreux métiers, et notamment ceux du marketing et de la communication. L’accès à l’information ainsi que les technologies ont évolué et remis à plat certains fondements et paradigmes du marketing traditionnel. Aujourd’hui, le comportement du consommateur a évolué, il réagit de façon différente aux sollicitations publicitaires classiques, les ignorants où prenant du recul.

Ce changement d’attitude a été influencé par des changements de société : globalisation des marchés, concurrence, progrès technologiques et apparition de nouveaux supports de communication.

Face à tous ces changements, le marketing doit lui aussi évoluer. C’est une phrase qu’on entend et répète depuis de nombreuses années mais qui, dans les faits, tarde à se concrétiser. Considéré comme un métier d’anticipation des tendances et des techniques, le marketing a vu de nombreux indépendants et amateurs prendre le contrôle des nouveautés et reléguer parfois le cadre d’entreprise au second rang. Influenceurs, community managers, blogueurs : tous ces nouveaux métiers se sont souvent développés en parallèle du marketing classique.

Aujourd’hui, cette discipline qui doit permettre à une organisation d’acquérir de nouveaux clients et un avantage concurrentiel durable est en plein renouvellement et les professionnels du marketing sont désormais obligés de miser sur le digital et d’en maîtriser certains aspects sous peine d’être rapidement dépassés.

Certains pans du marketing digital sont tellement spécifiques qu’on parle alors de reconversion professionnelle, reconversion qui se fait de plus en plus souvent, motivée par une envie de voir d’autres horizons, de changer de métier, de se spécialiser ou d’évoluer. Le digital offre suffisamment de nouveaux métiers pour pouvoir changer tout en continuant de travailler dans le secteur du marketing.

Ainsi, il attire tout autant les professionnels du marketing déjà en poste que de nouveaux profils venus d’autres secteurs.

1. Pourquoi fait-on une reconversion professionnelle ?

Avant de se pencher de façon concrète sur la reconversion digitale des professionnels du marketing, faisons un point général sur le mouvement actuel de reconversion professionnelle. Considérée comme un échec ou la conséquence d’un manque de compétences dans son métier il y a encore quelques années, la reconversion professionnelle est désormais un acte répandu.

Elle est aujourd’hui surtout vue comme une prise de conscience chez ceux qui veulent changer de métier, une façon de reprendre leur vie en main et de donner du sens à ce qu’ils font au quotidien. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon l’AFPA, 56% des actifs ont déjà changé d’orientation professionnelle et parmi ceux qui n’ont pas encore sauté le pas, 35% sont prêts à le faire dans l’année qui vient.

reconversion-motivation-co-oking-e1534238922121Source image : Sd Worx

Mais changer de métier dans quel but ? Pour s’épanouir, faire quelque chose qui compte ou tout simplement découvrir de nouveaux horizons et continuer d’apprendre. À ce propos, 64% des personnes qui ont changé de vie professionnelle se sentent beaucoup plus épanouies dans leur travail.

Si entamer une reconversion professionnelle peut parfois se faire sur un coup de tête (qui n’a jamais dit, après une journée de travail chargée, qu’il voulait tout laisser tomber et partir élever des brebis dans la montagne ou vendre des sandwichs sur une plage des Caraïbes ?), cette possibilité relève bien souvent du fantasme.

La reconversion professionnelle, c’est avant tout une démarche personnelle, un projet fruit d’une introspection et de prises de décision.

2. Les étapes de la reconversion professionnelle

La reconversion professionnelle débute par une remise en question. L’essoufflement, voire l’ennui, commencent à s’immiscer dans le quotidien professionnel et on se rend compte que ce métier, qu’on souhaitait faire au début plus que tout au monde, que l’on a accepté par opportunité de carrière ou obtenu il y a si longtemps qu’on en a oublié le cheminement pour y accéder, a fini par lasser.

Lorsque cette sensation devient trop pesante, c’est généralement signe qu’il est temps de se poser, de faire un point et de comprendre ce qui ne nous convient plus dans notre situation professionnelle. C’est aussi un moyen de trouver ses aspirations profondes, de se demander non pas ce qu’on veut faire de notre vie – car cela signifierait que rien n’a jamais été fait, ce qui bien entendu est faux – mais le nouveau chemin qu’on souhaite emprunter.

Comprendre ce qui ne va plus et savoir où on souhaite aller est une démarche qui peut prendre du temps et nécessite pas mal de recherches. Comme tout changement, elle s’accompagne de périodes de doute avec parfois une forte volonté de retourner à un certain confort, même si celui-ci s’avère au final… peu confortable !

Il peut être intéressant de coupler cette phase d’introspection avec une activité de loisirs ou sportive, histoire de décompresser, de s’aérer l’esprit ou tout simplement pour découvrir autre chose. Le mal-être ou le besoin de renouveau ne sont parfois pas entièrement liés au travail mais à une envie de bouleverser son quotidien de façon globale. Lors de cette étape, il est fortement conseillé de réaliser un bilan de compétences afin de faire émerger les forces et les faiblesses de son profil et d’en savoir un peu plus sur ses attentes.

Lors de toute reconversion professionnelle, il est indispensable de ne pas foncer tête baissée mais de se renseigner sur l’activité ciblée. Cette prise de renseignements minimise les risques de se retrouver à nouveau dans une situation qui répondra de façon partielle à ses aspirations professionnelles et permet de vérifier que la reconversion visée remplit bien les critères que l’on a en tête en termes de rémunération, de localisation de l’activité ou encore d’impact sur son entourage. Entamer une reconversion professionnelle est donc une démarche personnelle et le processus peut parfois être long.

Parmi les reconversions qui remportent un véritable succès, celles autour de la communication et du marketing digital sont particulièrement appréciées car il s’agit d’un secteur offrant non seulement un large choix de métiers mais qui voit aussi des dizaines de milliers d’emplois créés chaque année.

On peut distinguer deux cas de figure : ceux qui ont toujours exercé un métier lié au marketing et prennent conscience de ses évolutions digitales et ceux qui n’ont jamais travaillé dans ce secteur et sont attirés par la possibilité de s’y épanouir.

3. Le marketing digital, un secteur qui attire

Indéniablement, le monde se digitalise et il est aujourd’hui inimaginable pour une entreprise de faire l’impasse sur le numérique, que ce soit en termes de visibilité ou de ventes en ligne, car l’e-commerce a profondément bouleversé le marché. Le marketing digital répond non seulement à un vrai besoin mais il offre aussi des perspectives intéressantes.

En constante évolution, il a vu de nombreux emplois émerger ces dernières années : webmarketeur, community manager, responsable SEO, veilleur stratégique, responsable e-commerce, rédacteur web, chargé d’innovation, chargé de communication digitale, chef de projet digital, pour ne citer que les métiers les plus connus.

Ces métiers sont aujourd’hui indispensables et de nombreuses entreprises n’ont pas eu la possibilité de développer les compétences en interne. Pour les professionnels en reconversion, cela représente aussi une inversion des positions de force au moment de rechercher un emploi. Étonnamment, on pourrait penser que les métiers du digital font peur et demandent de grandes connaissances techniques, leur donnant un côté « inaccessible ». C’est au final tout l’inverse qui se produit car le digital est surtout devenu une façon de penser.

La technique, de son côté, s’acquiert tous les jours en apprenant de façon autonome (en utilisant les réseaux sociaux pour une association ou un blog, en attirant de nouveaux « like » ou « followers », en créant son site web, etc.). On revient aussi à certaines pratiques qui se sont perdus entre les années 90 et 2000 à l’époque où le marketing de masse était roi : la considération du client et les échanges. Se reconvertir dans le digital, c’est aussi l’assurance de trouver un emploi dans les meilleurs délais car les entreprises ont de plus en plus besoin de professionnels spécialisés dans le web pour être compétitives.

De plus, le digital assure une rémunération intéressante et certains professionnels en reconversion délaissent ainsi le marketing « classique » pour toucher un meilleur salaire mais aussi pour voir leur carrière évoluer rapidement, sachant que les profils qualifiés ne sont pas légion dans ce domaine.

4. De nombreuses formations disponibles

Une reconversion professionnelle nécessite d’acquérir de nouvelles compétences et donc de réaliser une ou plusieurs formations. Grâce au digital, le monde de la formation a évolué et offre de nombreuses possibilités : congé formation, contrat de professionnalisation, formation à distance, etc. En plus du cheminement de formation classique, des alternatives permettent de se former rapidement et efficacement : les MOOC (Massive Open Online Courses, des cours gratuits en ligne), les tutoriels en ligne (Youtube, Vimeo) ainsi que les événements comme les Meetup.

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, suivre un MOOC permet d’appréhender un métier, d’en comprendre les attentes et les spécificités, d’acquérir de nouvelles compétences mais aussi de démontrer auprès des futurs employeurs un certain niveau de motivation. Pour les cadres qui souhaitent se reconvertir et conserver un haut niveau de salaire, un autre moyen de se former est le MBA. De nombreux professionnels y ont recours pour donner un nouvel élan à leur carrière.

On en revient aux motivations évoquées au début de cet article quant au besoin de nouveauté et à l’envie de progresser. Le MBA permet non seulement d’acquérir des compétences supplémentaires mais est aussi un véritable tremplin pour accéder à une fonction de direction. Ce type de formation facilite le passage d’un secteur d’activité à un autre afin d’en comprendre les spécificités et de développer de nouvelles approches commerciales.

Pour les personnes déjà en poste dans le marketing, un MBA généraliste n’a que peu d’intérêt, en revanche un MBA spécialisé dans le Digital Marketing et le E-business ouvre la porte à de nouveaux métiers mais aussi à de nouvelles fonctions sur tous les types de secteur impactés par l’évolution de l’expérience client : distribution, luxe, culture, média, santé, industrie, etc.

5. La possibilité de travailler à son compte et de progresser continuellement

Le marketing digital favorise donc la création de nouveaux postes et l’acquisition de nouvelles compétences. Une autre tendance a également émergé ces dernières années : la volonté de travailler à son compte. Une indépendance qui attire de nombreuses personnes en poste qui souhaitent créer leur propre emploi. Ces 10 dernières années, la croissance des freelances a augmenté de 120%.

Un phénomène que l’on doit d’un côté au développement du statut d’auto-entrepreneur mais aussi aux conséquences de la crise de 2008 qui a mis en lumière le fait que le monde du travail et ses contrats à durée indéterminée en France n’étaient pas un gage de sécurité. Le travail tel qu’il est conçu et appliqué aujourd’hui dans les entreprises cantonne souvent une personne à une seule et unique fonction dont il est difficile de s’éloigner.

Certains professionnels du marketing se lancent en indépendant pour pouvoir acquérir de nouvelles compétences et les mettre en application rapidement, ce qui leur assure un quotidien et des missions sans cesse renouvelés. Ils peuvent ainsi capitaliser sur leur expérience et se positionner en tant que consultants tout en mettant à jour leurs compétences. Le travail en indépendant peut aussi être une période de transition. Avec le digital, les métiers changent et quand on est en période de reconversion professionnelle, il peut être difficile d’obtenir une formation via le Pôle Emploi.

Une activité de Freelance temporaire peut ainsi être l’occasion d’apprendre de nouvelles compétences de façon autonome et une personne qui a trouvé la motivation de se former et d’appliquer de façon opérationnelle ce qu’elle a appris sera toujours bien vue par les recruteurs.

Travailler à son compte permet ainsi d’être son propre patron, de faire ses propres choix, de créer des prestations sur mesure et de décider avec qui on souhaite travailler.

Une autonomie et une indépendance de plus en plus recherchées à l’heure où l’on souhaite donner du sens à son travail. Mais donner du sens au travail, cela fait aussi partie du travail de mutation des entreprises qui, si elles souhaitent conserver des profils qualifiés, doivent désormais être en mesure de s’adapter aux attentes et aspirations de leurs collaborateurs.

CATALOGUE 2019

Plus de 100 FORMATIONS POUR S’APPROPRIER LE DIGITAL DE A À Z !

  1. En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.


> Voir toutes nos formations> Voir tous nos cycles> Découvrez les témoignages

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas rendu publique / Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Catégories

Archives