[GUIDE] Comment utiliser le CPF pour monter en compétences et développer son employabilité
Actualités BlogFormation

Bilan de compétences : tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer!

guidebilancompetences

La période de confinement peut mener certains individus à s’interroger sur leurs réelles aspirations, et même faire naître chez certains un profond désir de reconversion professionnelle. Si un changement de carrière peut de prime abord sembler complexe, réaliser un bilan de compétences vous aidera à rapidement y voir plus clair, et à définir le projet professionnel ou de formation qui vous correspond.

Composé d’entretiens, tests, analyses, un bilan de compétences prend non seulement en compte vos expériences et compétences, mais aussi vos aspirations, votre personnalité, vos passions. Il permet de définir avec précision les besoins en formation pour mieux se lancer. Un bilan de compétences est un état des lieux approfondi de la vie professionnelle, servant de base solide pour la reconversion, car changer de métier ne signifie pas repartir de zéro, bien au contraire.

Quelques chiffres : 

  • 9 Français sur 10 ont envie de changer de vie ou, à tout le moins, de métier d’après un sondage de Nouvelle vie pro. Sur cette proportion, 28 % se sont lancés mais 64 % avouent ne pas avoir encore passé le cap.
  • 14 % des jeunes diplômés dotés d’un bac + 5 affirment avoir changé de cap professionnel 2 ans après l’obtention de leur diplôme et 43 % d’entre eux fuient leur premier poste après une vingtaine de mois selon une étude de l’Edhec.

1. Qu’est ce qu’un bilan de compétences ?

Définition du bilan de compétences

Réaliser un bilan de compétences revient à évaluer de manière approfondie les compétences personnelles et professionnelles d’une personne, tout en prenant en compte ses soft skills et motivations, ainsi que la réalité du marché de l’emploi. Un bilan de compétences permet de définir un projet professionnel réaliste et adapté et, si besoin, d’identifier le parcours de formation idéal. Il est donc utile à tout moment dans une carrière :

  • Reconversion
  • Début de formation
  • Évolution
  • Mise au point

Ce que dit le Code du Travail

Art L. 900-2
Démarche permettant à tous les salariés ou futurs salariés « d’analyser leurs compétences personnelles et professionnelles, ainsi que leurs aptitudes et leurs motivations, afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation ».

Le bilan de compétences, que dit la loiSource : guide du digital

Pourquoi faire un bilan ?

Avant la formation, le bilan de compétences est la première étape de la phase de reconversion. Il permet de prendre un maximum de hauteur et de mettre à jours tous les liens entre son passé, son présent et son avenir professionnel.

L’objectif : mieux s’écouter et se connaître, pour mieux gérer et planifier sa carrière.

Un bilan de compétence apporte de l’unité à un parcours, lui donne du sens et de la valeur tout en intégrant la réalité du monde du travail. C’est une démarche 100% volontaire qui ne fonctionne que si elle est acceptée par le bénéficiaire dans son envie d’accélérer sa progression, ou son intégration professionnelle.

Est-ce une démarche efficace ?

D’un point de vue personnel, les bénéficiaires considèrent qu’un bilan de compétence leur permet de :
Mieux se connaitre avec un bilan de compétences
Dans leur parcours professionnel, le bilan de compétences est perçu comme :

Le bilan de compétences une expérience positive

Source : ADH Groupe (2018)

2. Déroulement d’un bilan de compétences

Un bilan de compétences se déroule toujours en trois phases.

1. La phase préliminaire
Correspond à la mise en place du bilan. Elle comporte un entretien avec le ou la consultant(e) dans lequel le bénéficiaire doit exprimer ses objectifs, besoin et le contexte de sa demande. C’est à ce moment qu’est définie la méthode qui sera utilisée pour réaliser le bilan.
2. La phase d’investigation
Comprend deux volets : « Mieux se connaître et s’informer » et « Construire son projet »
3. La phase de conclusion
Elle permet de définir un plan d’action et recense les moyens favorisant la réalisation du projet.
Important
Le bilan de compétences s’effectue avec l’aide d’un coach ou expert en recrutement. Comptez une vingtaine d’heures de travail pour un bilan complet, avec des séances généralement réparties sur plusieurs semaines.

Contenu des différentes phases

les différentes phases du bilan de compétences

Qu’attendre du bilan ?

Si chaque bilan est unique, voici toutefois les trois types de résultats recherchés

  1. La définition un projet professionnel principal + un projet alternatif. Autrement dit : définir un plan A et un plan B pour sa carrière
  2. La définition un projet VAE, ou Validation des Aquis de l’Expérience, visant à faire certifier ses compétences professionnelles
  3. La définition d’un projet de formation, visant à en acquérir de nouvelles compétences

Questions

Un bilan de compétences donne-t-il toujours des résultats ?
Oui, car un bilan de compétences permet de mieux se connaître et d’avancer quoiqu’il arrive. Il faut cependant être impliqué et disponible, avoir envie que celui-ci débouche réellement sur un résultat
La démarche est-elle confidentielle ?
Oui, à la fin du bilan, le centre vous remet un bilan de synthèse confidentiel. Personne d’autre que le coach et vous n’a connaissance des informations qu’il contient.
Est-ce qu’un suivi est assuré ?
C’est généralement le cas. Un rendez-vous est alors organisé six mois après la réalisation du bilan.

La clé de la réussite
Le bilan de compétence est une démarche de type volontaire. Sa réussite ne dépend que de la motivation du bénéficiaire et des bons liens établis avec le ou la coach.

3. Comment financer son bilan de compétences

Le tarif peut varier selon les prestataires, mais un bilan de compétences coûte en moyenne 1800€. Toute personne peut réaliser un bilan, mais le financement ne sera pas le même.
Je suis au chômage
Pôle Emploi propose de financer en partie ou en intégralité dans le cadre de vos recherches d’emploi. Demandez simplement à votre conseiller ou conseillère.
Je suis indépendant
Depuis le 1er janvier 2018, les travailleurs indépendants ont également accès à un CPF pouvant financer un bilan de compétences. Micro-entrepreneurs, faites votre demande auprès du FIFPL.

FIFPL : Fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux. Le FIFPL est un fonds d’assurance formation agréé par Arrêté Ministériel.

Je suis salarié
Le bilan est bien souvent financé par l’entreprise. Il peut s’effectuer pendant, ou en dehors des heures de travail via votre CPF, CIF ou plan de formation. Renseignez-vous auprès du réseau FONGECIF de votre région et déposez votre demande.

FONGECIF : Fonds de Gestion des Congés Individuels de Formation. Il sera très bientôt remplacé par la Caisse des Dépôts.

Critères d’éligibilité

Toujours selon l’article L. 900-2 du Code du travail, certains critères doivent toutefois être respectés pour bénéficier d’un financement public.

  • Salariés en CDI : il faut 5 ans d’activité professionnelle, dont 1 année dans l’entreprise avec laquelle la demande est effectuée
  • Salariés en CDD : il faut avoir 24 mois d’activité sur les 5 dernières années et un minimum de 4 mois en CDD dans les 12 derniers mois
  • Demandeurs d’emploi : bilan possible pour les personnes de moins de 55 ans, au chômage depuis plus de 6 mois et ayant cumulé 3 ans d’expériences professionnelles
  • Avoir plus de 45 ans ou 20 ans d’ancienneté

Ce que dit le Ministère du Travail
« Le bilan de compétences est obligatoirement réalisé par un prestataire extérieur à l’entreprise, qui ne peut organiser en interne le bilan pour ses salariés. Les prestataires financés sur fonds publics ou fonds mutualisés sont certifiés sur la base de critères définis par décret en conseil d’État. »

Questions

Puis-je financer mon bilan en fonds propre
Oui, aucun problème.
Puis-je réaliser mon bilan sur mes heures de travail ?
Oui, dans le cadre de congés « bilan de compétences »
Le bilan de compétences peut-il être effectué en dehors du temps de travail ?
Oui, vous n’avez alors pas besoin d’en informer votre employeur.

Selon votre situation, demandez toujours conseil auprès de votre FONGECIF régional, FIFPL ou conseiller Pôle Emploi. Ils sauront vous aiguiller dans vos démarches

4. Trouver et choisir le bon centre

Trouver le bon centre

Un bilan de compétences doit toujours être réalisé par un prestataire extérieur. Ce dernier est généralement une entité physique, mais toute la démarche peut également s’effectuer en ligne.

Le bénéficiaire a toute la liberté de choisir le centre qui lui correspond, selon ses propres critères.

Il existe de nombreux annuaires en ligne répertoriant les centres par ville, région ou département. Pour s’assurer de leur sérieux, nous conseillons de ne contacter que les centres agréés et répertoriés par les FONGECIF régionaux.

Choisir le bon centre

On ne choisit pas un centre uniquement pour sa proximité ou sa flexibilité dans les horaires, mais en fonction d’une clé im-pé-ra-tive la réussite : le feeling.
Vous devez être à l’aise  dans vos échanges et en confiance à chaque étape.
Sélectionnez deux ou trois structures habilitées et demandez à les rencontrer. L’idée ? Prendre la température et poser ses questions. Cette phase est toujours gratuite et libre de tout engagement.

Proches, voisins, collègues, n’hésitez pas aussi à démarcher d’anciens bénéficiaires. Leurs témoignages et retours d’expérience peuvent peser dans la balance.

Questions à poser aux centres avant de se lancer

  • Quelle est la formation du/de la consultant(e) ?
  • Combien de personnes a-t-il/elle accompagnées en bilan de compétences ?
  • Quelles sont ses autres activités ?
  • Quelles méthodes et techniques seront mises en oeuvre ?

L’idée : connaître l’interlocuteur et son expérience, savoir si la pratique et la méthodologie conviennent et s’assurer de la qualité d’écoute et de compréhension. Assurez-vous que vous serez suivi par la même personne tout au long du bilan et suivez votre instinct !

5. Le bilan en ligne

Trouver le bon centre

Petite (grande ?) nouveauté : le bilan de compétences peut également s’effectuer en ligne. Le concept reste le même, du premier entretien au financement, mais tout se passe à distance.

Encore peu répandue, la formule s’avère pour le moins prometteuse. Au-delà du gain de temps évident lié aux transports, vous pouvez ajouter de plus de flexibilité sur les créneaux, les horaires. Le bilan de compétence est moins sujet aux contraintes, il peut donc se faire en toute simplicité.

Bon à savoir :  Il peut être financé à 100% via le plan de développement des compétences de votre entreprise ou votre CPF.

Comment ça marche ?

Bien entendu, pour la réalisation d’un bilan de compétences en ligne, un accompagnement est prévu du début à la fin. 

  • Les ressources : Tout est pensé pour le travail à distance, à commencer par les vidéos de formation prévues à chaque étape du bilan. Vous retrouverez aussi divers tests, fiches, grilles, outils de suivi… et d’un coach personnel donc, qui s’assurera du bon déroulement du bilan.
  • La durée : Le bilan de compétences réalisé en ligne demande généralement 10 à 12 semaines de travail. La durée varie simplement en fonction de vos disponibilités et à la maturation de votre projet.
  • Le travail : Des exercices à réaliser chez soi, qui sont ensuite évalués par nos consultants. Des recherches, exercices pratiques et visites sont également au programme pour la mise en place de votre nouveau projet professionnel.

Les pièges à éviter

  • Vouloir différer la mise en oeuvre des résultats. Pour plus d’efficacité, il faut rester dans la dynamique émanant du bilan et ne surtout pas remettre ses actions à plus tard.
  • Cacher des éléments gênants, retenir ses propos. En faisant ainsi la lumière sur sa personnalité, on découvre ses bons… mais aussi ses mauvais côtés. Attention à ces derniers qui peuvent être durs à encaisser. Pas d’inquiétude, cela fait partie du processus.

Etape clé avant de se lancer dans un projet de formation ou de reconversion, le bilan de compétences est un dispositif mobilisable par tous les actifs français, qu’ils soient salariés, indépendants ou chômeurs. Il n’y a que peu d’étapes à franchir avant de commencer son bilan : se renseigner, se financer et choisir le bon centre. Enfin, pour être efficace, un bilan de compétences doit être une démarche volontaire et motivée de la part du bénéficiaire.

Téléchargement de notre Guide du Bilan de Compétences


CATALOGUE 2020

200 FORMATIONS EN LIGNE POUR SE PRÉPARER AU MONDE DE DEMAIN

En cliquant ci-dessus sur "Télécharger", vous acceptez nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés
Emploi

Changer de voie : quand le Covid 19 remet notre carrière en question

Financement

Salarié(e), comment faire pour demander le financement de ma formation 😱 ?

Emploi

Démissionner pour se reconvertir est aujourd'hui possible !

Emploi

Et vous, combien de métiers exercerez-vous plus tard ?